Zul'Farrak Ecran de chargement.jpg

Située dans le désert de Tanaris, Zul'Farrak est la capitale des Trolls des sables.

Histoire

On ignore à quelle date exacte fut construite Zul'Farrak mais la cité existait déjà il y'a 15 000 ans et faisait partie, à cette époque, de l'empire Gurubashi.[1] Pendant la guerre qui opposa les Qiraji aux Trolls, Theka le Martyr se sacrifia pour sauver la cité qui, grâce à lui, est aujourd'hui toujours debout.[2]

Lorsque Azeroth subit la Grande fracture après la guerre des Anciens, Zul'Farrak et les Trolls des jungles qui y vivaient, furent coupés de leurs semblable. Isolés, ces Gurubashi firent de Zul'Farrak leur capitale et se renommèrent d'après elle, les Farraki. Avec le temps, la grande fracture eu pour conséquence de transformer la jungle luxuriante d'autrefois en un désert plongeant la région et la cité sous les sables.[1]

Autrefois considéré comme le joyaux de Tanaris, les Trolls des sables furent contraint de céder la majeure partie de leur territoire au fil des années.

World of Warcraft

World of Warcraft Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Cette cité, écrasée sous le soleil de Tanaris, est le domaine des trolls Furie-des-sables, connus pour leur cruauté et leur mysticisme ténébreux. Entendant bien reconquérir leur territoire perdu, les Farraki élèvent une véritable armée de Mort-vivants cachée derrière les murs de la cité.

Les légendes trolles parlent d'une épée puissante, Sul'thraze la Flagellante, capable d'instiller la peur et la faiblesse aux plus redoutables des ennemis. Il y a bien longtemps, l'épée fut brisée en deux, mais on dit que les deux moitiés se trouveraient quelque part dans les murs de Zul'Farrak.

D'autres rumeurs laissent entendre qu'une bande de mercenaires fuyant Gadgetzan se sont aventurés dans la cité et y ont été piégés. Leur sort reste inconnu. Mais le plus perturbant reste les rumeurs qui mentionnent une créature ancienne qui dormirait sous un bassin sacré au cœur de la cité – un puissant demi-dieu qui détruira impitoyablement tout aventurier assez fou pour venir l'éveiller.[3]

La cité abritait également deux tablettes sur lesquelles était écrite la prophétie de Mosh'aru que Yeh'kinya chercha à se procurer.[4] Une autre tablette parlant du Loa araignée Elortha no Shadra était également enterrée dans l'une des tombes de Zul'Farrak.[5]

L'invasion élémentaire

Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Peu de temps avant le cataclysme, Zul'Farrak fut le théâtre d'une alliance entre Cho'gall, chef du Marteau du crépuscule, et l'Hydromancienne Kulratha représentant les Farraki. Ensemble, ils avaient planifié d'invoquer une version surpuissante de Gahz'rilla pour la libérer sur les capitales ennemies.

Cependant Varian Wrynn[6] et Cairne Sabot-de-sang [7]en personne, menèrent chacun leurs groupes de champions de leurs factions respectives à Zul'Farrak et stoppèrent cette menace.

Cataclysme

Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Malgré leur précédente défaite, les Farraki se sont regroupés dans les murs de Zul'Farrak et ont repris leur plan initial de reconquête de Tanaris. Trahi par les siens, Mazoga, un Troll des sables à entrepris d'exercer sa vengeance sur les Furie-des-sables [8] et particulièrement sur Ukorz Scalpessable,[9] avec l'aide d'aventuriers.

De son côté, le Sergent Bly et son équipe de mercenaires s'aventura à nouveau dans Zul'Farrak afin de s'emparer de Sul'thraze. Ils imaginaient leur quête facile avec des Farraki diminués par leur récente défaite mais ils sous-estimèrent les Trolls des sables et furent à nouveaux capturés. Heureusement, Tran'rek inquiet du sort de son ami Gigoto Explomèche se rendit à Zul'Farrak où il demanda à des aventuriers de les sauver.[10]

L'Ingénieur en chef Vizisanie ayant découvert l'existence de la Tiare des abysses et les capacités des écailles de Gahz'rilla, accompagna Tran'rek à Zul'Farrak. Il demanda à ce même groupe d'aventuriers de tuer l'Hydromancienne Velratha et de lui prendre sa tiare, et de tuer Gahz'rilla et de lui rapporter l'une de ses écailles.[11]

Boss

L'invasion élémentaire (retiré du jeu)

PNJ's Notable

Fête lunaire

L'invasion élémentaire (retiré du jeu)

Carte

Carte Zul'Farrak.jpg

Dans le jeu de rôle

RPG-inline.png Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.
Zul'Farrak (450 Habitants): Je ne suis pas entré dans cet endroit fait de murs d'adobe bruns et de briques de boue, mais j'ai escaladé une colline voisine pour regarder vers le bas. Ce que j'ai vu était similaire aux sites troll trouvés sur l'autre moitié lointaine du monde dans la Vallée de Strangleronce, ce qui est étonnant en soi. Comment des trolls séparés pendant des milliers d'années ont bâti ce qui à l'évidence est une nouvelle ville, en utilisant les mêmes méthodes de construction connues seulement de leurs ancêtres éloigné de milliers d'années et de kilomètres? Il est dit qu'une arme antique, Sul'thraze la flagellante est gardée par les trolls dans Zul'Farrak et une autre légende dit qu'un demi-dieu dort dans un bassin sacrée à l'intérieur de la ville. Cela est peut-être juste des histoire raconté pour tromper les visiteurs imprudent, mais comme je l'ai dit auparavant, il y'a toujours une part de véritée dans n'importe quelle légende. Les trolls Furie-des-sables n'ont pas voulu me parler, à la minute même où je me suis approché des puits à l'extérieur de la ville, ils m'ont attaqué. Je suspecte qu'un jour ils pourraient constituer une plus grande menace pour Gadgetzan que la Compagnie des eaux ne veut l'admettre. - Brann Barbe-de-bronze[12]

Galerie

Notes

  • Zul'Farrak est la première instance à ciel ouvert où il est possible d'utiliser sa monture rencontré par les joueurs. Cela à probablement contribué à sa popularité chez les joueurs.
  • Un élémentaire d'air du nom de Makkari fut chassé de Zul'Farrak alors que son influence au sein des Farraki était en train de croître.[13]
  • Les derniers scarabées de Tanaris dont les deux gobelins Tran'rek et son cousin Krazek cherchaient à s'emparer de leurs carapaces, vivent dans Zul'Farrak.[14]

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .