FANDOM



Zakazj était un C'Thraxxi ainsi qu'un des généraux les plus impitoyables et les plus intelligents de l'Empire noir qui fut enfermé suite à la défaite de ses maîtres face au Panthéon. Bien des années plus tard, le gardien Loken, alors sous l'influence du dieu très ancien Yogg-Saron, déterra sa dépouille et le ramena à la vie avant de le charger d'éliminer un groupe de Forgés par les Titans mené par Tyr, Archaedas et Ironaya qui fuyait les pics Foudroyés. Il finit par rattraper les fugitifs au niveau des clairières de Tirisfal, mais au terme d'un long combat, le gardien de la justice se sacrifia dans une ultime attaque qui le tua. Les dépouilles du gardien et du sans-visage furent par la suite enterrées dans un complexe souterrain nommé le tombeau de Tyr qui fut scellé.

Bien des millénaires plus tard, au cours de ses recherches sur l'histoire de la région, l'ancien roi d'Arathor Thoradin ainsi que son escorte découvrirent la sépulture, mais la magie nécessaire pour déverrouiller l'entrée ressuscita accidentellement Zakazj qui décima tout le groupe. Mais dans sa dernière attaque, l'ancien roi parvint à neutraliser son adversaire en plantant son estramaçon dans son crâne. Enfin, près de 2800 ans après sa défaite, au cours de la troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth, Zakazj fut une dernière fois réveillé avant d'être définitivement vaincu par des champions d'Azeroth venus en quête d'armes prodigieuses.

Histoire

À l'époque où les Dieux très anciens et leurs serviteurs dominaient la surface d'Azeroth, Zakazj était l'un des généraux c'thraxxi les plus impitoyables et les plus intelligents de l'Empire noir, mais suite au conflit qui vit s'opposer ses maîtres aux serviteurs des Titans, il fut défait et emprisonné aux côtés de son maître, Yogg-Saron. Bien des années plus tard, le gardien Loken tomba sous l'influence du Dieu de la Mort et dans l'espoir de trouver un moyen de l'arrêter, Tyr, Archaedas et Ironaya dérobèrent les disques de Norgannon avant de prendre la fuite vers le sud avec un groupe de Forgés par les Titans. Quand il se rendit compte du vol des reliques, Loken, poussé par le désespoir, déterra les dépouilles de Zakazj et Kith'ix et leur ordonna de tuer Tyr ainsi que ceux qui le suivaient. Quand les deux C'Thraxxi perçurent l'influence de Yogg-Saron dans l'esprit de Loken, ils obéirent sans hésiter et partirent à la recherche des fugitifs.

Ils finirent par rattraper le groupe dans une clairière plus au sud avant de s'engager dans un combat contre Tyr qui choisit de rester pour couvrir la fuite de ses alliés. Le combat fit rage pendant six jours et six nuits sans que les deux camps prennent l'avantage sur l'autre. Finalement, en proie à la fatigue, Tyr se résolut à déchaîner tous ses pouvoirs dans une ultime attaque, ce qui provoqua une explosion d'énergie arcanique qui tua le gardien de la justice ainsi que Zakazj en plus de blesser Kith'ix qui s'enfuit vers le sud. Quelques temps plus tard, les alliés de Tyr s'aventurèrent sur le site de la bataille, rebaptisé Tirisfal en l'honneur de Tyr, avant d'enterrer les deux dépouilles dans dans le cratère creusé par l'explosion.[1]

Longtemps après ces événements, aux alentours de 7300 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, un groupe de biens-nés bannis de Kalimdor et menés par Dath'Remar Haut-soleil s'installa pendant quelques temps dans les clairières de Tirisfal. Mais en exploitant la magie latente de la région, certains biens-nés puisèrent malgré eux dans l'essence ténébreuse de Zakazj et basculèrent dans la folie, ce qui poussa Dath'Remar à conduire son peuple plus au nord.[2]

Aux alentours de 2800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, bien des années après les Guerres trolles, le vieux roi Thoradin d'Arathor abdiqua et consacra le reste de sa vie à l'étude des ruines antiques de Tirisfal. Au cours de leurs recherches, Thoradin et son escorte découvrirent le tombeau de Tyr. Il ordonna à ses mages de briser les sceaux qui verrouillaient la tombe, mais la magie employée ressuscita accidentellement Zakazj. Le C'Thraxxi massacra toute l'escorte et blessa mortellement Thoradin, mais l'ancien souverain d'Arathor parvint dans une dernière attaque à planter dans le crâne de la créature son estramaçon, Strom'kar, le Brise-Guerre, dont les enchantements elfiques plongèrent la créature dans un sommeil et l'empêchèrent de se régénérer.[3]

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Au cours de la troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth, le seigneur de bataille des Valarjar est amené à explorer le tombeau de Tyr à la recherche de Strom'kar, le Brise-Guerre. Guidé par l'esprit de Thoradin, il trouva Zakazj, mais c'est à ce moment que ce dernier s'éveilla. Suite à affrontement entre le guerrier et le C'Thraxxi, ce dernier fut finalement terrassé. Son adversaire en profita alors pour récupérer Strom'kar et lui porter le coup de grâce.[4] Quelques temps plus tard, le diacre du Crépuscule Farthing, équipé de Xal'atath, lame de l'Empire noir, tenta d'exécuter un rituel visant à ressusciter Zakazj, mais c'est alors qu'il fut confronté au grand prêtre de l'ordre du Conclave qui le tua, interrompant le rituel. Son adversaire fit ensuite l'acquisition de Xal'atath qu'il utilisa pour drainer l'essence de Zakazj.[5]


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .