FANDOM


Originaires des régions forestières d'Azeroth, les Amani formaient une tribu de trolls des forêts, l'une des plus influentes de Kalimdor à l'aube de la civilisation trolle avec les Zandalari, les Gurubashi et les Drakkari. Quand les Aqir, une race insectoïde menée par le C'Thraxxi Kith'ix, envahirent le continent, les Amani rejoignirent l'alliance des tribus trolles, aujourd'hui connue comme l'empire de Zul, et non content d'avoir contribué à repousser les insectoïdes avant qu'ils ne puissent assiéger Zuldazar, ils s'illustrèrent pendant la guerre en pourchassant et en abattant Kith'ix lui-même. Par la suite, ils construisirent autour du site où ils tuèrent le C'Thraxxi la ville-temple de Zul'Aman à partir de laquelle se développa l'empire Amani qui occupait à son apogée une vaste région au nord-est de Kalimdor.

Durant l'expansion de l'empire elfe de la nuit sous le règne de la reine Azshara et les biens-nés, les Amani, surpassés par la puissance des kaldorei, furent repoussés dans les contrés orientales de leur empire avant que les trolls n'acceptent de faire la paix. Quand la Grande fracture sépara à jamais les continents d'Azeroth à la fin de la Guerre des Anciens, les trolls des forêts perdirent la majeure partie de leur territoire, n'occupant désormais plus que le nord des Royaumes de l'Est.

Environ 3000 ans plus tard, un groupe de biens-nés menés par Dath'Remar Haut-soleil, chassé par les autres elfes de la nuit, accosta sur le continent à la recherche d'un nouveau foyer. Révoltés de voir leurs anciens ennemis s'aventurer sur leurs terres, les trolls attaquèrent le groupe, mais ce dernier finit par atteindre le nord du continent où les biens-né, fondèrent le royaume de Quel'Thalas, devenant depuis connus comme les hauts-elfes.

4000 ans après ces évènements, les Amani, soutenus par la tribu Zandalari, lancèrent une invasion globale sur le royaume elfique, marquant le début des Guerres trolles. Si le début du conflit fut encourageant pour les trolls des forêts, les hauts-elfes reçurent par la suite le soutien du jeune royaume humain d'Arathor et ensemble, les deux factions écrasèrent les forces Amani. Découragées par cette cuisante défaite, toutes les tribus de trolls des forêts sous l'influence des Amani firent sécession de l'empire troll et s'installèrent un peu partout dans les Royaumes de l'Est.

Durant la Seconde Guerre, désireuse de prendre sa revanche sur les hauts-elfes, la tribu, alors menée par Zul'jin, s'associa à la Horde et combattit à ses côtés. Mais cette dernière fut finalement vaincue par l'Alliance de Lordaeron, entrainant la sécession des trolls des forêts.

Au cours de la Troisième Guerre, les Amani assistèrent à la chute du royaume elfique pendant l'invasion du Fléau menée par Arthas Menethil. Ils profitèrent alors de la faiblesse des hauts-elfes pour attaquer leurs villages, mais le prince Kael'Thas Haut-soleil regroupa une partie des survivants, désormais connus comme les elfes de sang, et repoussa les trolls.

Pendant la campagne en Outreterre, les trolls, furieux d'apprendre que les elfes de sang s'étaient associés à la Horde, multiplièrent les expéditions dans les forêts de Quel'Thalas. Ils allèrent jusqu'à enfermer les esprits des loas qu'ils vénèrent dans les corps de champions trolls, mais un raid d'aventurier prit d'assaut la cité de Zul'Aman, démantelant les armées Amani et tuant Zul'jin.

Pendant le Cataclysme, les survivants se regroupèrent avec à leur tête le champion Daakara et eux et les Gurubashi s'associèrent aux Zandalari menés par le Prophète Zul, désireux de restaurer la gloire de la race trolle. Mais la tribu Sombrelance s'opposa à ces projets et en collaboration avec les Pérégrins et le Concordat argenté, elle prit d'assaut la cité et élimina tous ses occupants.

Pendant la campagne en Pandarie, les Amani, désormais menés par Kazra'jin, renouvelèrent leur alliance avec les Zandalari, rejoints par les Drakkari et les Farraki et participèrent à l'expédition trolle en Pandarie où ils se firent un nouvel allié en la personne de Lei Shen, le roi-tonnerre. Mais les Pandashan, le Kirin Tor et les Saccage-soleil lancèrent un assaut sur son palais au cours duquel les trolls furent tous défaits.


Histoire

L'apparition de la tribu et la guerre contre les Aqir

16000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

La tribu Amani est la plus puissante tribu de trolls des forêts à être apparue à l'aube de la civilisation trolle. De par son influence, elle entrait souvent en rivalité avec les tribus Zandalari, Gurubashi et Drakkari et revendiquait d'énormes bandes de terres dans les forêts de Kalimdor, mais les conflits qui éclataient entre les trolls des forêts et leurs voisins étaient lourdes de conséquences pour toutes les tribus impliquées, convainquant les Amani d'explorer de nouvelles régions plutôt que de contester celles sous le contrôle d'autres tribus trolles.

Mais un jour, les Aqir, une race insectoïde ayant été décimée pendant la guerre opposant le Panthéon aux Dieux très anciens, furent unifiés par le C'Thraxxi Kith'ix sous la bannière de l'empire Azj'Aqir et commencèrent à envahir Kalimdor. Devant la gravité de cette menace, les Amani rejoignirent une alliance de tribu trolles dirigée par les Zandalari, aujourd'hui connue comme l'empire de Zul, et mirent à profit leurs connaissances des forêts et des embuscades pour repousser les insectoïdes aux côtés de leurs semblables avant que ces derniers n'aient pu assiégés Zuldazar. Suite à cette victoire, les Aqir se scindèrent alors en trois groupes et prirent la fuite aux confins du continent.

Mais les insectoïdes constituaient toujours une menace et de ce fair, les Zandalari chargèrent leurs alliés de traquer les groupes de Aqir, les vaincre et établir des avants-postes sur place afin de surveiller leurs terriers. Les Amani se portèrent immédiatement volontaires pour traquer le groupe mené par Kith'ix, y voyant une occasion d'investir de nouveaux territoires. Ils traquèrent le C'Thraxxi jusqu'aux forêts au nord-est de Kalimdor, se frayant un passage à travers la masse de gardes aqiri puis finalement, toute la tribu se jeta dans une attaque suicide contre Kith'ix et ses derniers sbires. Seule une fraction de l'armée Amani survécut mais les trolls des forêts finirent par venir à bout des insectoïdes et de leur chef.

Consequences de la guerre entre trolls et aqir

Carte présentant les conséquences de la guerre entre les trolls et les Aqir (La région contrôlée par les Amani est représentée par la couleur verte)

Bien que la tribu dut payer le prix fort, elle acquit une grande renommé, devenant connue comme un peuple de puissants guerriers aux yeux de tous les trolls. Suite à la guerre, ils fondèrent une colonie à partir du site où Kith'ix, colonie qui devint au fil des années la ville-temple de Zul'Aman.[1] C'est à partir de cette nouvelle cité que se développa par la suite l'empire Amani qui s'étendit sur une large étendue de terres au nord-est de Kalimdor à son apogée. Par ailleurs, la tribu parvint à gagner l'estime de plusieurs tribus de trolls des forêts, aujourd'hui connues comme les Arbrefeu, les Écorchemousse, les Vengebroche, les Brûleronce, les Vilebranche et les Fanécorce, qui intégrèrent son empire.[2]


L'avènement de l'empire elfe de la nuit et la Grande fracture

De 15000 à 10000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Empire des elfes de la nuit

Carte présentant l'empire elfe de la nuit à son apogée sous le règne de la reine Azshara

Bien des siècles plus tard apparurent les premiers elfes de la nuit, une race issue d'un groupe de trolls sombres qui avaient établis leur foyer sur les rives du Puits d'éternité et qui s'étaient transformés sous l'effet des énergies scintillantes du lac d'énergie. Jadis pacifiques, quand la reine Azshara et les biens-nés se retrouvèrent placés à la tête de l'empire elfe de la nuit, ces derniers repoussèrent les frontières de la nation elfique qui se montra de plus en plus belliqueuse et xénophobe. Les Amani, eu même titre que les autres empires trolls, s'opposèrent à cette politique expansionniste et déclarèrent la guerre aux elfes de la nuit. Mais surpassés par leur maîtrise de la magie des arcanes, les trolls des forêts furent repoussés jusqu'aux régions les plus à l'est de leur empire jusqu'à ce que les Zandalari acceptent un pacte avec la reine Azshara stipulant la conservation des principales cités trolles en échange de l'arrêt des hostilités.[3]

Mais à force d'exploiter les pouvoirs du Puits d'éternité, les elfes de la nuit provoquèrent la première invasion de la Légion Ardente, marquant le début de la Guerre des Anciens au cours de laquelle les démons furent finalement repoussés mais en contrepartie, le Puits d'éternité fut détruit, provoquant une explosion cataclysmique, aujourd'hui connue comme la Grande fracture, qui pulvérisa la majeure partie de Kalimdor et sépara à jamais les nouveaux continents d'Azeroth. Les Amani, jadis puissants, se retrouvaient désormais acculés au nord des Royaumes de l'Est.


La fondation de Quel'Thalas

6800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Environ 7300 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, un groupe de biens-nés menés Dath'Remar Haut-soleil fut chassé du nouveau continent de Kalimdor par les autres elfes de la nuit à force d'employer la magie arcanique. Le groupe prit alors la mer et ils accostèrent cinq siècles plus tard dans les Royaumes de l'Est où ils entreprirent ensuite un voyage vers le nord à la recherche de croisements de lignes telluriques afin de s'y installer mais de ce fait, ils s'aventurèrent au cœur de l'empire Amani. Les trolls des forêts vouant une haine sans nom depuis l'époque de la reine Azshara, ils lancèrent immédiatement des raids et des embuscades sur le convoi elfique, mais les talents de sorcellerie des elfes tinrent les trolls à distance. Finalement, le groupe de biens-nés trouva un croisement de lignes telluriques dans une forêt verdoyante tout au nord du continent. Dath'Remar créa alors le Puits du Soleil et à partir de cette nouvelle sources d'énergie, les biens-nés fondèrent le royaume de Quel'Thalas et se renommèrent hauts-elfes.

Mais cette nouvelle nation avait été crée au cœur d'anciennes ruines Amani, considérées comme sacrées, ce qui enragea d'avantage les trolls qui attaquèrent le jeune royaume à pratiquement dix contre un, mais malgré leur large supériorité numérique, ils furent repoussés de justesse par les sorciers hauts-elfes. Par la suite, les hauts-elfes bâtirent une série de pierres monolithiques pendant plusieurs décennies à la frontière de Quel'Thalas qui ensemble, formaient une barrière, baptisée Ban'dinoriel ou "gardien de la porte" en haut-elfique, qui en plus de dissimuler l'emploi de la magie des arcanes, évitant d'attirer l'attention de la Légion Ardente, éloignait les trolls superstitieux qui se retirèrent dans la ville-temple de Zul'Aman où ils ne se contenteraient plus que de tendre des embuscades sur les convois hauts-elfes à l'extérieur de la barrière pendant les prochains millénaires.[4]


Les Guerres trolles

2800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Guerres trolles

Carte présentant les différentes factions installées au nord des Royaumes de l'Est avant les Guerres trolles

Tandis que le royaume elfique, dirigé par Anasterian Haut-soleil, l'arrière-petit-fils de Dath'Remar, prospérait au nord et que le jeune royaume humain d'Arathor se développait au sud, la tribu peaufinait sa revanche, mais il lui manquait un chef suffisamment fort pour la diriger et des querelles internes menacèrent de détruire l'empire de l'intérieur. Mais un jour, les Zandalari, soucieux de restaurer la domination trolle dans les Royaumes de l'Est, envoyèrent une poignée de sages émissaires à Zul'Aman Là-bas, ces dernier promirent aux Amani que les Zandalari les aideraient dans les conflits à venir et qu'ils obtiendraient même le soutien des loas.

Les émissaires nommèrent Jintha, un des meilleurs guerriers des Amani, chef des trolls des forêts qui mena avec succès une série d'escarmouches à la frontière de Quel'Thalas afin de tester la force de ses adversaires tout en prenant soin de dissimuler celle de son armée. Après ces premiers affrontements, des dizaines de milliers de trolls, imprégnés de la magie des loas les accompagnant, attaquèrent et dévastèrent les contrées elfiques sans crier gare, forçant les hauts-elfes à céder du terrain.[5]

Mages humains déchaînent leurs pouvoirs sur les trolls Amani

Illustration de la tempête de feu incantée par les mages humains durant la bataille opposant l'empire d'Arathor et le royaume de Quel'Thalas aux trolls Amani à la forteresse d'Alterac

Mais alors que les Amani gagnaient inexorablement du terrain, Quel'Thalas dépêchait des émissaires hauts-elfes à la capitale d'Arathor, Strom. Là-bas, ils supplièrent le roi Thoradin de leur venir en aide. Ce dernier accéda à leur requête et leur promit son soutien militaire en échange de la formation de cent mages humains dans le plus grand secret, ordonnant en parallèle la construction d'une forteresse dans les montagnes d'Alterac. Quand les mages achevèrent leur apprentissage, Thoradin lui-même et ses généraux Ignaeus Trollemort et Lordain menèrent une armée de 20 000 soldats humains qui s'enfoncèrent au cœur de l'empire Amani et attaquèrent l'armée trolle par derrière tandis qu'Anasterain menait une attaque frontale en. Mais Jintha restait persuadé de remporter la victoire et ordonna à toutes ses troupes de se tourner vers les armées humaines dans l'optique de les écraser avant de se retourner contre Quel'Thalas. Thoradin ordonna alors à ses troupes de se replier et grâce au sacrifice héroïque de Lordain, les forces d'Arathor atteignirent la forteresse d'Alterac tandis que les armées hauts-elfes dévastaient l'arrière garde des Amani.

Un matin brumeux, les Amani assiégèrent la forteresse que les humains parvinrent à tenir malgré leur infériorité numérique, tandis que les hauts-elfes ouvraient un nouveau front au nord. Au bout de plusieurs jours de combat, Thoradin déploya ses cent mages humains mais au lieu de se battre individuellement, ces derniers conjuguèrent leur puissance pour déchaîner une gigantesque colonne de feu qui décima les armées trolles et leur état-major, tuant Jintha sur le coup. Démoralisés par ce revers, les trolls des forêts se replièrent, mais les survivants furent traqués et exterminés par les deux factions alliées, marquant la fin de la guerre. Suite à cette cuisante défaite, l'empire Amani se disloqua, la tribu du même nom perdant toute influence sur les autres tribus de trolls des forêts qui partirent s'installer un peu partout dans les Royaumes de l'Est tandis que les Amani demeuraient reclus dans leur seul véritable bastion, Zul'Aman.[6]


La Deuxième guerre

De 4 à 8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Pendant la Deuxième guerre, le Chef de guerre Orgrim Marteau-du-destin proposa aux trolls des forêts de se joindre à l'ancienne Horde des orcs. Les trolls déclinèrent d'abord la proposition d'alliance d'Orgrim, bien qu'ils promirent de rester neutre dans le conflit. Mais après que Zul'jin fut libéré des humains qui l'avaient capturé par des orcs, celui-ci accepta de rallier toutes les tribus trolles des forêts à la Horde.[7] Le conflit se termina par un désastre. Les trolls des forêts, rendus furieux par l'incapacité des orcs à tenir leurs promesses, désertèrent sans un instant d'hésitation. Zul'jin lui-même disparut après la guerre.[8]


La Troisième guerre

21 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Lorsqu'Arthas conduisit le Fléau en Quel'Thalas au cours de la Troisième guerre, la tribu Amani assista au carnage avec ravissement. Les trolls agirent très vite, lançant une série d'attaques sur les villages hauts-elfes du bois des Chants éternels. À leur grande surprise, les rares hauts-elfes survivants semblaient très affaiblis, et ne se défendirent guère. Les Amani parvinrent à s'emparer d'une bonne partie de la forêt avant que le prince elfe Kael'thas Haut-soleil ne revienne en Quel'Thalas. Le prince réunit tous les elfes survivants qu’il put trouver et leur donna un nouveau nom, les elfes de sang. Ils commencèrent à absorber la magie des créatures avoisinantes, recouvrant une partie de leurs forces. Pire, Kael'thas les organisa, et cette nouvelle armée s'avéra très efficace contre les Amani. Le départ de Kael'thas et de ses meilleurs guerriers, partis combattre le Fléau sous d'autres cieux, n'y changea rien. Dans un passé récent, les elfes de sang ont eu de plus en plus recours à la magie. Leurs sorts sont plus puissants, et ils ont reconstruit certaines régions de Quel’Thalas. Pire, ils ont entrepris de reconquérir le bois des Chants éternels. Malgré tout, la tribu Amani se consacre avec ferveur au combat contre les elfes. Leurs ennemis ont perdu une bonne partie de leur population, et ne pourront pas triompher longtemps des trolls, à l’est, et du Fléau, au sud. [9]


Les dieux de Zul'Aman

26 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Après des années de batailles aux côtés de la Horde, le seigneur de guerre troll Zul'jin s'était retiré dans la cité de Zul'Aman, la capitale des trolls amani, où il avait fait appel à de mystérieux pouvoirs ténébreux pour reconstituer son armée. Alors que tous les regards d’Azeroth étaient concentrés sur le combat contre la Légion ardente et sur l’expédition en Outreterre, des chasseurs de trésors envahirent Zul’Aman, ranimant au passage la haine de Zul’jin pour le monde extérieur, en particulier les hauts elfes de Quel’Thalas. Après avoir appris que ces « elfes de sang », comme ils s’étaient renommés, avaient rejoint la Horde en son absence, Zul’jin explosa de colère et déclara la guerre à la fois à la Horde et à l’Alliance.[10]

Zul'jin ordonna des attaques sur les elfes depuis Tor'Watha et Zeb'Watha, les bases trolles dans les Chants éternels, ainsi dans les Terres Fantômes directement depuis Zul'Aman. Mais malgré les sorts du Seigneur des maléfices Malacrass permettant d'utiliser les esprits des loas, ses plans échouèrent, il fut massacré et son armée démantelée.


L'intervention Zandalari

30 après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Pour remplir le vide laissé par la mort de leur seigneur de guerre Zul'jin, les trolls Amani restant choisirent leur champion, Daakara l'invincible pour réclamer leur gloire perdue.[11] Quand le prophète Zul de la tribu Zandalar appela toutes les tribus trolles à s'unir pour former un nouvel empire troll, Daakara et les Amani acceptèrent.[12] Seuls les Sombrelances refusèrent, et en réponse, Vol'jin organisa des attaques contre les Amani.

Dans ce but, Vol'jin joignit ses forces à celles de son allié de la Horde le Général des Forestiers Halduron Luisaile et ses Pérégrins, dans le but de tuer dans l'œuf l'empire Amani. Se sentant dépassé, Halduron demanda l'aide de Vereesa Coursevent. Les armées combinées des deux forestiers généraux, de Vol'jin et d'aventuriers s'aventurèrent dans la capitale Amani et frappèrent directement Daakara et ses forces, affaiblissant ainsi davantage les Amani et les plans des Zandalari.


32 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Mop-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Pendant la campagne en Pandarie, la tribu Amani, alors menée par un dénommé Kazra'jin, accepta de s'allier avec le groupe de Zandalari guidé par le prophète Zul ainsi que les tribus Gurubashi, Drakkari et Farraki, Kazra'jin devenant un membre du Conseil des Anciens en tant que représentant des Drakkari. Plus tard, la tribu prit part à l'expédition zandalari en Pandarie où elle participa entre autres à l'invasion de la Province de Zouchin.[13]

Quelques temps plus tard, suite à la résurrection de l'empereur Lei Shen, les Amani et les autres trolls s'établirent sur l'Île du Tonnerre et s'installèrent dans certains quartiers du Roi-tonnerre. Mais ayant eu vent de cette menace, les Pandashan, le Kirin Tor et les Saccage-soleil ordonnèrent à un raid d'aventuriers de prendre d'assaut le palais mogu. Les cinq tribus et leurs chefs se retrouvèrent en première ligne de défense et en dépit de leurs efforts, les trolls furent les premiers alliés de Lei Shen à tomber pendant la prise du palais.[14]


Trolls Amani notables

Nom Rôle Statut Localisation
IconSmall Zul'jin Zul'Jin Seigneur de guerre Décédé Zul'Aman
IconSmall ForestTroll Male Daakara Ancien champion de Zul'jin et son successeur Décédé (lore) - Tuable (WoW) Zul'Aman
IconSmall ForestTroll Male Kazra'jin Seigneur de guerre et membre du Conseil des anciens Tuable Promenade de la foudre, Trône du tonnerre
IconSmall ForestTroll Male Chef Zul'Marosh Chef des amani dans les Bois des Chants Éternels Tuable Zeb'Watha, Bois des Chants Éternels
IconSmall ForestTroll Male Seigneur des maléfices Malacrass Sorcier docteur responsable de l'emprisonnement des loas dans des guerriers amani. Tuable Zul'Aman

Voir aussi

Notes

  • Ironiquement, "Amani" en swahili veut dire "Paix".

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .