FANDOM


"Nous avons tous souffert de nombreux fardeaux et sans la sagesse ou l'honneur, nous n'aurions pas plus de valeur que le Fléau ou que mon peuple lorsque notre sang était corrompu par le démon Mannoroth. Il est de notre devoir d'aider la Horde et de défendre notre style de vie. Mais c'est également votre devoir de savoir quand la pitié et la compassion doivent prendre le pas, même contre nos ennemis. Comprenez bien cela. Nous sommes la nouvelle Horde, pas une armée démoniaque sans volonté propre."


Thrall (de son vrai nom Go'el) est certainement l'orc le plus connu de l'histoire d'Azeroth. Il grandit en tant qu'esclave gladiateur dans le camp d'internement de Fort-de-Durn avant de s'en évader pour retrouver ses semblables. Il devint le premier orc parvenant à maîtriser les éléments depuis des années et sous la tutelle d'Orgrim Marteau-du-Destin, il œuvra à libérer les Orcs des camps d'emprisonnement de l'Alliance de Lordaeron.

Finalement, Thrall devint le chef de guerre de la nouvelle Horde et fit le choix de retourner aux traditions et rites chamaniques ancestraux de son peuple. Sur les conseils de Medivh, il mena la Horde sur les rives de Kalimdor. Au cours de son périples il invita les Trolls Sombrelances et les Taurens, à rejoindre la Horde. Pour sauver Azeroth et expier les fautes de son peuple commises sous l'influence des Démons, Thrall s'allia aux Humains et aux Elfes de la nuit et affronta la Légion ardente lors de la Troisième guerre.

Après la Bataille du Mont Hyjal et la défaite d'Archimonde, Thrall s'évertua à maintenir la paix entre la Horde et l'Alliance. Au cours de sa carrière de Chef de guerre, il ne cessa de promulguer des solutions pacifiques entre chaque peuple. Cependant, lorsque cela s'avéra nécessaire, il n'hésita pas à faire résonner les tambours de guerre. Au fur et à mesure que la Horde étendait son influence sur Azeroth, Thrall accepta les Réprouvés, les Elfes de sang et d'autres races dans ses rangs.

Il prit sous son aile Garrosh Hurlenfer, fils de son défunt ami Grommash et fit de lui l'un de ses lieutenants de confiance. Il ne cessa de mener la Horde contre les ennemis d'Azeroth et de la Horde lors des nombreuses campagne de guerre à travers le monde.

Quand les éléments d'Azeroth devinrent incontrôlables en réponse au Cataclysme qui était sur le point de frapper le monde, Thrall décida d'abandonner son rôle de chef de guerre pour se concentrer sur la perfection de ses pouvoirs de chamans. Il nomma Garrosh comme successeur et se rendit en Outreterre à la recherche de réponses.

Après le Cataclysme, Thrall devint l'un des dirigeants du Cercle terrestre avec lequel il tenta de stabiliser le Maelstrom déséquilibré par le retour d'Aile de mort. Il finit par joindre ses forces aux Aspects des Vols draconiques en qualité de gardeterre et fût la clé de la défaite du Destructeur.

Lorsque la soif de pouvoir de Garrosh attegnit son paroxysme et entraîna une division au sein de la Horde, Thrall prit place au sein de la rébellion Sombrelance pour tenter d'arrêter son ancien protégé. Garrosh fut destitué et emprisonné, mais il parvint à fuir au cours de son procès. Se sentant responsable de l'invasion de la Horde de fer en Azeroth, Thrall l'affronta sur le Draenor alternatif du passé aux cotés de l'alter-ego de son père Durotan.

Lors de la quatrième invasion de la Légion ardente en Azeroth, Thrall affronta les démons sur le Rivage brisé. Après la défaite de Sargeras, Thrall épuisé par cette vie de combat, décida de se retirer de la vie publique et vécut en autarcie avec sa femme et ses enfants à Garadar. Cependant, son passé ne tarda pas à le rattraper et une tentative d'assassinat ratée à son encontre le convainc de reprendre les armes pour rétablir la paix au sein de la Horde, meurtrie par les faits de Sylvanas.

Histoire

Jeunesse

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Fils de Durotan, chef du clan Loup-de-givre, et de Draka, Go'el naquit en l'an 1 sur Azeroth dans les Montagnes d'Alterac. Alors qu'il n'avait que quelques jours, ses parents l'emmenèrent avec eux rencontrer Orgrim Marteau-du-Destin, pour discuter de la corruption qui s'était installée au sein de la Horde. Mais sur le chemin du retour, des assassins à la solde de Gul'dan tuèrent Durotan et Draka, laissant Go'el en pâture aux loups de la région.

Le vacarme provoqué par les affrontements attira deux humains qui chassaient non loin, Aedelas Landenoire et son serviteur Tammis Foxton. Ils découvrirent le nouveau-né orc, abandonné et gisant dans la neige près du corps de ses parents. Landenoire eut une idée très précise pour son futur et le ramena avec lui au Fort-de-Durn. En prévision de son destin, il lui donna alors le nom de "Thrall", signifiant esclave dans la langue humaine.

Thrall nouveau-né dans Warcraft Adventures

Thrall fut allaité et élevé par Clannia Foxton, forcée par son mari Tammis Foxton et il se lia d'amitié avec leur jeune fille du nom de Taretha Foxton. Il grandit avec la férocité des Orcs mais put également acquérir l'intelligence stratégique des Humains grâce aux enseignement que lui conférèrent Jaramin Skisson sur ordre de Landenoire. Thrall avait été élevé pour être un champion de combats dans l'arène afin de distraire son "propriétaire". Pendant plusieurs années, son seul rôle fut de combattre dans des arènes, enrichissant ainsi son maître. Il vainquit avec succès un grand nombre d'ennemis - humains, ogres, panthères - souvent supérieurs en nombre. [1]

Le prince Arthas Menethil vint l'observer dans l'arène de Durn pendant un combat.[4]

Thrall battu par son maître Aedelas Landenoire

Thrall battu par son maître Aedelas Landenoire

Sa première rencontre avec d'autres orcs fut un groupe de captifs de passage à Durn. L'un d'eux voyant Thrall s'entraîner avec le sergent et d'autres apprentis, crut qu'il était menacé et brisa ses chaînes pour le secourir. Son sauveur orc lui hurla de fuir mais Thrall ne comprit pas cette langue qui lui était inconnue. L'orc valeureux fut battu à mort sous ses yeux. Thrall était un orc robuste, rapide et intelligent même pour son peuple. Mais les coups violents de Landenoire, dans et en dehors de l'arène, commencèrent à se faire ressentir.

Taretha lui écrivit des lettres, qui étaient livrées en secret dans sa cage, dissimulées dans des livres qu'il était autorisé à lire et Thrall pouvait renvoyer ses réponses. Un jour, après une série de huit combats qu'il réussit à remporter, il perdit le neuvième, entraînant la perte des paris de son maître Landenoire. Il le fit battre sévèrement en punition. Thrall fit alors part à Taretha de son souhait de s'évader.

Aidé par Taretha qui mit le feu en guise de diversion, il s'échappa de sa cellule de Fort-de-Durn. Les deux amis se retrouvèrent non loin dans une grotte ou Taretha fournit à Thrall l'équipement et les vivres dont il avait besoin. Il partit en espérant ne plus jamais revenir.[1]

Devenir un chaman

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Fugitif pendant plusieurs jours, il fut de nouveau capturé. Emprisonné, il rencontra pour la première fois d'autres orcs dans un camp d'internement géré par Loric Remka, d'autres de la même race que lui. Malheureusement, ses frères orcs étaient en manque de la corruption de Gul'dan depuis leur départ de Draenor, et les guerriers semblaient démunis de volonté, de rage ou de désir de liberté.

L'un d'entre eux était moins affecté que les autres par cette malédiction. Il s'appelait Kelgar et il raconta à Thrall le passé de son peuple. Il lui raconta comment Gul'dan avait souillé leurs vénérables et glorieuses traditions chamaniques ancestrales. Il lui parla d'un orc différent, Grom Hurlenfer, qui souhaitait ranimer l'ancienne Horde non corrompue. Kelgar aida Thrall à s'échapper - ce qui fut heureux car Landenoire était de nouveau sur sa piste. Thrall courut pendant plusieurs jours, essayant désespérément de retrouver Grom Hurlenfer. Il arriva a ses fins en se faisant capturer par un groupe d'orcs, très méfiants à son égard, qui servaient Grom. Ce puissant guerrier enseigna à Thrall les codes orcs, et le mit sur la piste du clan Loup-de-Givre.

Thrall erra pendant plusieurs jours, et mêmes semaines. Trop affaibli et transi de froid pour faire un pas de plus, il tomba. Heureusement, des loups du Clan Loup-de-Givre le trouvèrent et avertirent le clan. Recueilli par un grand chaman du nom de Drek'Thar, il entreprit de devenir lui aussi un de ces prêtres des éléments. Grâce aux enseignements de Drek'Thar et à son étonnant lien puissant avec les éléments, Thrall devint le premier chamans orcs depuis des décennies.

Se faire accepter dans le clan, en revanche, ne fût pas facile. Thrall dû surmonter plusieurs épreuves. Il triompha de toutes et, une fois prêt, le chef de guerre du clan Rochenoire Orgrim Marteau-du-destin lui demanda de devenir son lieutenant dans la guerre à venir. Ils avaient tous deux la même vision : un nouveau genre d'orcs, qui ne massacrent plus d'innocentes victimes. Ils souhaitaient une chose : libérer les orcs asservis et les libérer du manque créé par le départ des Démons.[1]

La rébellion

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Les camps d'internement d'orc n'étaient pas très bien protégés - après tout, dans l'esprit des humains, les orcs n'étaient plus qu'une distante menace. Ceux enfermés n'avaient aucune motivation, et ceux de l'extérieur étaient chassés ou se cachaient.

Cependant, même avec les forces combinées d'Hurlenfer et du Clan Loup-de-Givre, les orcs ne pouvaient lancer une attaque frontale. Ils recourut donc à un subterfuge. Thrall feignait d'être capturé par des humains. Une fois à l'intérieur, il racontait à ses frères l'histoire de leur peuple et leur montrait leur puissance. Simultanément, l'armée de Marteau-du Destin chargeait le camp. Les humains étaient pris entre deux fronts.
Thrall, chef de la rébellion

Environ trois camps furent libérés de cette manière, mais la tactique était maintenant trop connue. Pendant la dernière libération, Marteau-du-Destin mourut transpercé par une lance lancée dans son dos. Il donna son armure mythique et son marteau à Thrall et le nomma Chef de guerre juste avant de mourir.

Il devint évident que les derniers camps ne pourraient être pris. Il fallait couper le mal à la racine. Cela signifiait destituer Aedelas Landenoire dans sa forteresse, Fort-de-Durn. Thrall proposa à Aedelas de se rendre, mais celui-ci refusa et décapita Taretha Foxton, sa servante qui avait toujours aidé Thrall, pour lui montrer le sort réservé aux traîtres. Enragé, Thrall ordonna l'assaut de Fort-de-Durn et s'engagea dans un combat singulier contre Landenoire. Il parvint à le vaincre, mais avant que celui-ci ne perde la vie, il lui confia qu'il était fier de ce qu'il pensait que l'orc était devenu.[1]

L'exode de la Horde

Désormais Chef de guerre, Thrall mena la nouvelle Horde dans une vie de nomade, sauvant les orcs retenus prisonniers par l'Alliance de Lordaeron, au cours de ses pérégrinations. Lors de l'un de ses voyages, Thrall entendit parler d'Eitrigg, un orc qui était emprisonné à Stratholme où il devait y être exécuté. Il ordonna à la horde d'attaquer la ville pour sauver Eitrigg mais découvrit qu'un humain l'avait aidé à s'enfuir. En le retrouvant, Eitrigg reconnut Durotan en lui et accepta de se joindre à sa horde. Il autorisa Tirion Fordring à partir la vie sauve, laissant le paladin humain perplexe.[5]

Au cours de l'an 20 , Thrall qui se reposait dans sa tente à l'Est des Hautes-Terres d'Arathies, eut une vision. Une gigantesque bataille entre l'Alliance et la Horde surmontée par une pluie de météores enflammées... Et par dessus le vacarme et le choc des épées, Thrall entendit une voix, une voix qui lui disait qu'il devait rallier la Horde, une fois de plus... et la mener à sa destinée. A son réveil, Thrall s'aperçut que cette vision n'était pas simplement un cauchemar. Un gigantesque corbeau se changea en homme sous ses yeux et lui expliqua que la Légion ardente serait bientôt de retour en Azeroth et qu'il devait partir à l'Ouest avec la Horde, vers l'ancien continent de Kalimdor. Thrall avait entendu comment les Démons avaient contrôlé son peuple autrefois et il craignait que cela se reproduise. Cependant il hésitait à accorder sa confiance à Medivh. Après avoir consulté les esprits qui lui conseillèrent de se fier à l'étranger, Thrall annonça à son peuple le long voyage qu'ils allaient entreprendre et sa raison.[6][7]

Tandis que Thrall attendait patiemment l'arrivée des clans orcs suite à son appel, il s'étonna du retard de son "frère" Grommash Hurlenfer. Il finit par découvrir que ce dernier avait été capturé par l'Alliance de Lordaeron qui le somma de se rendre si il ne voulait pas que Grom soit exécuté. Thrall ordonna à ses guerriers de se joindre à lui pour le libérer des mains de l'ennemi. Finalement, lorsque Grom fut sauvé et la Horde rassemblé, Thrall chercha un moyen de traverser la grande mer. Il décida de voler les bateaux de l'Alliance de Lordaeron stationné à Austrivage et fit voile vers Kalimdor.[8][6]

Très vite, les bâtiments de l'Alliance volés par la Horde furent rattrapés par la flotte du commandant humain Daelin Portvaillant. Mais la chance sourit à Thrall lorsqu'un orage monstrueux permit à la Horde d'échapper à une dévastation certaine. La Horde trouva refuge sur un archipel non-loin mais Thrall découvrit qu'une partie des siens dont les chanteguerre et leur chef Grom, avaient disparu au cours de l'orage. Malheureusement, l'état de ses vaisseaux l'empêcha de partir à leur recherche. Avant d'espérer se remettre en route, il lui était nécessaire d'entreprendre des réparations.[6]

Thrall et Sen'jin

Alors qu'il débarquait à peine, Thrall se sentit observé et un troll lui apparut. Il se présenta comme Sen'jin le chef de la tribu qui vivait sur cette île. Le vieux troll lui confia qu'il avait eut une vision de son arrivée et que des humains venaient d'établir un avant-poste sur l'île. Thrall pensa que si leur patrouille découvrait leur présence, les forces de l'Alliance de Lordaeron ne tarderaient pas à les assiéger. Aussi il décida rapidement d'éliminer les éclaireurs qui pourraient donner l'alerte. Avant de partir Sen'jin ordonna aux deux chasseurs de tête Troll qui l'accompagnaient, d'assurer la défense de Thrall. Sur leur chemin, Thrall aida les Sombrelance à purifier une fontaine aux propriétés magique capable de soigner les blessures et revigorer la magies des chamans. Finalement, Thrall découvrit l'avant-poste et ordonna à ses guerriers de le détruire. Mais tandis que leur attention était ailleurs, des murlocs surgirent des eaux et capturèrent Thrall, Sen'jin et leurs compagnons. Ils furent traînés dans une grotte où ils ne pourraient plus nuire au plan de la maîtresse des Murlocs.[9]

Thrall n'était pas du genre à se laisser enfermé sans rien faire et s'échappa rapidement de sa cellule. Il libéra ses congénères et entreprit de sortir de cet antre souterrain. C'est alors qu'il découvrit que Sen'jin était sur le point d'être sacrifié à la sorcière naga Zar'jira et ordonna à ses hommes de le sauver. Malheureusement une barrière magique l'empêcha d'arriver à temps et il assista à la mort du vieux troll. Ses dernières paroles furent de dire à Thrall qu'il avait eu une vision du chef orc qui mènerait les Sombrelances loin de cette îles. En hommage à Sen'jin, Thrall invita les Sombrelances dans la Horde, non sans les avoir avertit que leur chemin serait dur et semé d'embûches. Furieuse, Zar'jira tenta de faire s'écrouler la grotte dans laquelle se trouvaient Thrall et ses guerriers, l'obligeant à abandonner le corps de Sen'jin pour regagner rapidement l'air libre.[10]

Alors qu'il regagnait la surface, Zar'jira lui apparut pour l'inviter à la servir. Mais Thrall refusa et lui intima de retourner dans les profondeurs. De colère, Zar'jira usa de ses pouvoirs pour déclencher l'éruption du volcan de l'île. Le foyer des sombrelances était voué à disparaître mais Thrall et sa horde avaient presque fini les réparations de sa flotte. Aussi il ordonna à chaque guerrier de protéger les navires jusqu'à qu'il soit possible de lever l'ancre. Avant de partir, il s'assura qu'aucun sombrelance ne reste derrière. Finalement malgré les jours passés sous les incessants assauts des murlocs, les navires de la Horde furent réparés et emporta loin de cette île Thrall et son peuple.[11]


L'invasion de Kalimdor

WC3RoC logo 16x32 Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III et/ou à son extension The Frozen Throne.
Chef de guerre Thrall JCC

La traversée de la grande mer fut une véritable épreuve pour la horde. Alors qu'elle naviguait dans des eaux qui lui étaient inconnues, la flotte de la horde dût faire face au puissant Maëlstrom qui endommagea gravement les navires. Tant bien que mal, Thrall et son peuple parvinrent à s'échouer sur les rives de Kalimdor. Dès son débarquement, Thrall ordonna de partir à la recherche de Grom et des chanteguerres. Tandis qu'il explorait la région avec ses guerriers, Thrall découvrit que les navires de Grom avaient échoués non-loin d'eux. En poursuivant ses recherches, il assista à un combat impitoyable entre deux créatures qui lui étaient inconnues: un Tauren et un centaure. Quelques heures après, c'est une immenses armées de centaures qu'il vit faire route vers le nord. C'est alors que quelques lieues plus loin, un groupe de centaures les attaqua. Thrall et ses guerriers se défendirent farouchement, repoussant leurs assaillants sous le regard de Cairne. Ce dernier se présenta comme le chef des Tauren et complimenta la force des Orcs. Thrall lui indiqua être à la recherche de son destin, ce à quoi Cairne lui révéla qu'un oracle vivant au nord pourrait certainement l'aider. C'est alors que le chef de la Horde fit part au vieux tauren de l'armée de centaures faisant route vers le nord, qu'il avait aperçu plus tôt. Bouleversé par cette information, Cairne lui indiqua que c'était la direction de son village et qu'il devait partir de toute urgence. Devant l'injustice dont il était témoin, Thrall refusa d'abandonner les tauren à leur sort et décida d'accompagner Cairne pour défendre son village. Ils y parvinrent juste à temps avant que les centaures ne lancent leur attaque. Thrall et Cairne combattirent côte à côte l'ennemi et triomphèrent. Le village sauvé, Cairne informa Thrall que son peuple devait quitter la région pour rejoindre Mulgore, où ils y seraient en sécurité. Thrall qui souhaitait en découvrir plus sur leurs modes de vie et traditions, proposa de les escorter avec la Horde en échange de l'emplacement de l'oracle.[12]

Cairne et Thrall par Bayard WU

Comme promis, Thrall et sa horde protégèrent les caravanes de Cairne et de son peuple lors de leur traversée des Tarides pour se rendre en Mulgore. Pendant le voyage, les deux chefs nouèrent un solide lien d'amitié et la découverte des traditions ancestrales de leurs peuples respectifs fit naître entre eux un profond respect mutuel. Tandis que le convoi progressait sous les assauts incessant des centaures, Thrall rencontra des guerriers chanteguerre envoyés à sa rencontre sur ordre de Grom. Lorsque enfin ils atteignirent Mulgore, Cairne libéra Thrall de son engagement. Il lui indiqua que l'oracle vivait au pic des Serres-rocheuses et fournit au chef orcs des provisions ainsi que ses plus puissants guerrier pour l'assister. [13]

Après des jours de marche, Thrall et ses guerriers parvinrent au pied du pic des Serres-rocheuses. Stupéfaits, ils découvrit la présence de l'Alliance de Lordaeron mais également celle de Grommash et son clan. Thrall refusa de mener la horde dans une guerre qu'il jugeait inutile et ordonna à son peuple d'ignorer l'Alliance. Mais certains comme Grommash, ne suivirent pas les ordres et défièrent ouvertement l'autorité de Thrall en attaquant régulièrement l'Alliance. Thrall chercha un moyen de contourner les camps ennemis qui l'empêchaient de rejoindre l'oracle. C'est alors que ses guerriers découvrirent la présence d'un marchand gobelin dans la région. Thrall eut l'idée de louer ses services pour voyager en Zeppelin survolant ainsi les avant-postes de l'Alliance. Pour leur insubordination, Thrall ordonna à Grom et ses hommes de se rendre en Orneval pour y établir un camp. Il espérait que ce dur labeur détournerait leur attention jusqu'à son retour de son entretien avec l'oracle.[14]

Tandis qu'il cherchait une voie sûre vers l'oracle, Cairne décidé à payer sa dette envers les orcs, rejoint Thrall sur les pentes du pic des Serres-rocheuses. Bien qu'il possédait des Zeppelins capable de survoler les bastions humains protégeant l'accès à l'oracle, les défenses aériennes de l'ennemi mettaient en péril un quelconque voyage par les airs. Avec l'aide des Wyvernes autochtones qu'il sauva des harpies comme lui avait conseillé Cairne, Thrall parvint à se frayer un chemin au sommet du pic. C'est alors qu'il découvrit la présence d'une humaine à proximité des cavernes où résidait l'oracle.[15]

Avec la plus grande prudence, Thrall, Cairne et les guerriers qui les accompagnaient pénétrèrent dans les cavernes en quête de l'oracle. Plusieurs chemins s'offrirent alors à eux et ils firent le choix de se séparer en deux groupes. Après avoir affronté tout les périls et épreuves rencontrés, Thrall et Cairne parvinrent jusqu'à l'oracle qui n'était qu'autre que Medivh. Mais l'humaine et ses hommes étaient déjà sur les lieux et se préparèrent à affronter Thrall. Medivh intervint et leur ordonna de cesser toutes hostilités avant de faire les présentations et leur révéler la raison qui l'avait poussé à les faire venir tout deux ici. Il les informa que la Légion ardente était de retour en Azeroth et que le seul moyen de sauver ce monde était que la Horde et l'Alliance combattent les Démons côte-à-côte. Thrall découvrit également que Grom avait succombé une nouvelle fois à l'influence des démons en buvant le sang du seigneur des abîmes Mannoroth et seule l'aide de l'Expédition humaine, menée par Jaina Portvaillant, pourrait donner une chance à Thrall de sauver son ami de la corruption. [16]

Thrall et Jaina conclurent une trêve précaire pour sauver Azeroth. La première épreuve qu'ils durent affronter était le problème posé par Grom et les chanteguerres. Tandis que la bataille faisait rage, Thrall mena une charge téméraire jusqu'à Grom et le captura. Les chamans de la Horde et les prêtres de l'Alliance travaillèrent de concert et parvinrent à purger la corruption du corps de Grom. Décidé à sauver son peuple, Thrall demanda l'aide de Grom pour en finir avec Mannoroth.[17]

Thrall et Grom affrontent Mannoroth

Thrall et Grommash entreprirent d'affronter le seigneur des abîmes au Canyon de la Malchute. Pendant le combat, Thrall usa du Marteau-du-Destin pour frapper de tout son pouvoir le démon. Mais à sa grande surprise il ne parvint pas à lui infliger la moindre blessure. Mannoroth chargea Thrall, pris au dépourvu, et lui asséna un terrible coup qui le mit hors combat. Se relevant tant bien que mal, Thrall découvrit que Grommash était parvenu à tuer Mannoroth au prix de sa propre vie. Avant de rendre l'âme, ce dernier lui dit qu'il s'était enfin libéré de son emprise, mais Thrall le corrigea en lui disant qu'il avait libéré toute la race orc par ce sacrifice héroïque.[18]


La bataille du Mont Hyjal

Par la suite, Jaina et Thrall se préparèrent à affronter la Légion ardente. Suivant les conseils de Medivh, Thrall et Jaina de se rendirent sur les pentes du Mont Hyjal où ils rencontrèrent Tyrande et Malfurion, ce dernier ayant reçu une vision de Medivh lui indiquant de venir en ces lieux également. Medivh leur apparut et leur dit qu'il était la cause du retour de la Légion ardente. Son souhait était de se racheter pour ses erreurs commises. Aussi, il informa les chefs présents que seul l'union des Elfes de la nuit aux orcs et aux humains pourrait sauver Azeroth d'Archimonde et son armée démoniaque.

Les factions disparates abandonnèrent leurs préjugés et s'unirent solidement pour combattre côte à côte la Légion ardente. Malgré cela, les troupes des défenseurs d'Hyjal demeuraient en infériorité numérique face aux démons et leurs serviteurs Morts-vivants. Aussi Malfurion proposa un plan dangereux et coûteux, mais il s'agissait là de leur unique chance. L'Archidruide comptait utiliser le pouvoir de l'Arbre-monde Nordrassil pour exterminer Archimonde et les envahisseurs. Cependant pour cela un long rituel devait être pratiqué au pied de l'arbre-monde et le temps leur manquait cruellement, la Légion ardente n'était plus qu'à quelques lieues d'eux. Thrall et Jaina proposèrent de faire barrage pour ralentir au maximum l'avancée des Démons. Thrall installa sa horde en seconde position sur le chemin vers les sommets d'Hyjal et s'évertua à ralentir du mieux qu'il pouvait les ennemies. Malheureusement, la Horde finit par être submergée et Thrall ordonna à ses guerriers de battre en retraite, espérant qu'il avait gagné assez de temps pour permettre à Malfurion de lancer son rituel. Finalement les milliers de défenseurs qui périrent ce jour-là offrirent à Hurlorage le temps nécessaire pour achever le rituel, qui détruisit Archimonde et la quasi-totalité de ses serviteurs.[6]


La fondation de Durotar

Après la guerre, Thrall et son peuple avaient gagné le droit de vivre dans ce monde librement. Il mena la Horde sur les côte désertiques des Tarides où elle chassa les Hurans locaux pour revendiquer un territoire[19] qu'il renomma Durotar, en l'hommage de son père Durotan. Thrall avait volontairement choisi cette terre aride afin de rappeler à tout les orcs ce que l'Ancienne Horde avait fait à leur monde natal de Draenor. Les Taurens ayant bâti les Pitons-du-tonerre en Mulgore et les Sombrelances ayant revendiqués les îles de l'écho, Les orcs devinrent sédentaire à leur tour. Thrall fit construire une ville fortifiée qui abriterait les Orcs et leurs alliés, et en deviendrait leur capital. Il nomma cette ville Orgrimmar, en l'honneur de son mentor et ami, Orgrim Marteau-du-destin.[6]

L'activité des Orcs en Durotar attira bientôt l'attention de Rexxar qui se présenta à Thrall. Le chef de guerre l'invita à rejoindre la Horde ce que le Mok'nathal accepta. Mais Rexxar refusa de profiter de l'hospitalité de Thrall sans la mériter. Aussi Thrall lui confia la mission d'assister les habitants d'Orgrimmar, sous l’œil de Rokhan, son meilleur éclaireur. C'est également pendant cette période que Thrall fit la connaissance du maître brasseur Pandaren, Chen Brune d'Orage.[20]


Vieilles Rancœurs

Pendant les batailles contre la Légion ardente, Thrall avait noué une profonde amitié avec Jaina. Ils décidèrent d'établir un pacte de non-agression et respecteraient le territoire de l'autre. Cependant des humains brisèrent la trêve en pénétrant sur le territoire de la Horde. Thrall ordonna à Rexxar et Rokhan de les surveiller et de rapporter leur faits et gestes. Rapidement Rexxar avertit Thrall qu'une flotte entière de navires humains s'apprêtait à débarquer sur les côtes de Durotar. Pour Thrall cela était inimaginable que Jaina envoie des troupes si proche de la frontière. En attendant d'en savoir plus, il ordonna à Nazgrel de préparer la défense mais de ne pas attaquer les humains, préférant les épargner pour le moment.

Mais les humains ne se contentèrent pas de débarquer pacifiquement et attaquèrent Tranchecolline. Après les avoir repoussé, Rexxar parla à Thrall de l'emblème de Kul'Tiras qui ornait les boucliers et tabards des humains. Cela était familier pour Thrall mais il ne parvint pas à se souvenir. Aussi devant l'agressivité des humains, leur flotte constitua une menace sérieuse pour les Trolls des îles des échos. Thrall ordonna à Rexxar de partir à la rencontre des Sombrelances et de les convaincre d'abandonner les îles pour trouver refuge sur le continent.

Après l'évacuation forcée des sombrelances, Thrall reçut une missive des humains qui signalaient à Thrall qu'un de leur émissaire désirait le rencontrer à Tranchecolline. Persuadé qu'il s'agissait de Jaina, Thrall était incapable d'imaginer sa trahison et ne craignait pas devoir combattre si il le fallait. Cependant Rexxar le persuada de le laisser se rendre à sa place. Lorsque Thrall découvrit que la demande de rencontre était en réalité un piège pour l'assassiner, il regretta de ne pas avoir fais confiance à l'instinct de Rexxar et décida d'adopter une approche plus direct. Il confia la tâche à Rexxar d'infiltrer Theramore pour livrer personnellement un message lui demandant de s'expliquer, à Jaina.[20]

Plus tard, Thrall fut informé que l'attaque ne provenait pas de Jaina mais de son père, dirigeant de Kul'Tiras, le Grand amiral Daelin Portvaillant. Ce dernier ayant pris le contrôle de Theramore et des mers grâce à son armada maritime, Thrall ordonna à chaque membres de la Horde de se rassembler. Les éclaireurs de la Horde indiquèrent à Thrall que Daelin Portvaillant avait mobilisé toutes les troupes disponibles pour attaquer Durotar. Thrall nomma Rexxar "Champion de la Horde" et lui offrit le privilège de mener l'assaut contre la forteresse de Daelin tandis qu'il resterait à Orgrimmar pour organiser les défenses.

Après avoir mis en déroute l'armée de Kul'tiras, Thrall rejoignit Rexxar pour le féliciter. Malheureusement le Grand amiral avait fuit pour se retrancher à Theramore. Thrall savait que tant qu'il serait en vie, la Horde serait perpétuellement en danger. Aussi il décida à contrecœur d'assiéger Theramore pour en finir avec Daelin, priant pour que Jaina soit en sécurité.[21]

Bataille de Theramore
Alors que la Horde avait terminé de se rassembler aux portes de Theramore, Thrall découvrit que Daelin avait mis en place une défense impénétrable grâce à ses cuirassé protégeant la ville. Thrall savait qu'il lui serait impossible d'égaler leur puissance de feu et réfléchit à un moyen de contourner le blocus. C'est alors que Jaina se présenta à lui et lui expliqua venir en paix. Elle lui dit ne pas avoir participé au projet de son père et ne souhaitait pas voir cette bataille éclater. Thrall lui indiqua que malgré le fait d'avoir saigné ensemble sur le champs de bataille, son père menaçait la sécurité de la Horde et que sa mort était inévitable. Ainsi Jaina fit le choix de la paix plutôt que de son père et aida Thrall en lui révélant qu'il serait possible de briser la défense des cuirassé en utilisant les navires de guerres des gobelins vivant à proximités. En échange Thrall s'engagea à épargner les hommes de Jaina pendant la bataille.

Finalement, le blocus fut brisé et la bataille éclata sur Theramore. Thrall ordonna à ses guerriers de prendre d'assaut la citadelle où se terrait Daelin et d'en finir avec lui. Un combat sans merci éclata entre Daelin et sa garde d'élite et Thrall épaulé par Rexxar, Chen Brune d'Orage, Cairne et Rokhan. Après la mort de Daelin, Thrall ordonna à la Horde de se retirer et pria pour ne jamais avoir à revenir à Theramore. Il félicita ensuite Rexxar pour son dévouement envers la Horde et l'invita à s'installer à Orgrimmar. Mais Rexxar déclina l'offre préférant vagabonder où bon lui semble. Cependant, il indiqua à Thrall qu'il serait toujours au service de la Horde et sera là lorsqu'elle aura besoin de lui.[22]

Afin de pouvoir se contacter rapidement, Jaina remit à Thrall un talisman magique qui scintille lorsqu'un d'entre eux souhaitait s'entretenir avec l'autre. Il convinrent de se retrouver à proximités de Tranchecolline à chaque fois que le joyaux brillerait.[23]


Perturbation temporelle

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
La Horde vivait une paix relative lorsque Kalthar, l'un des aînés chamans qui conseillaient Thrall, demanda une audience auprès de lui en urgence. Kalthar lui révéla qu'il avait eu une vision d'une perturbation qui altérait le temps lui-même et qu'un grand danger les guettait si rien n'était fait. Thrall estima que cela était plus du ressort des sorciers, mais Kalthar insista sur l'urgence de la situation et conseilla à Thrall d'envoyer des éclaireurs en reconnaissance. Le chef de guerre ordonna alors à Broxigar, un orc qui avait gagné son plus grand respect en s'illustrant lors de la Troisième guerre, de se rendre sur les lieux et évaluer la situation. Ce n'était pas pour ses prouesses martiales que Thrall avait choisi Broxigar. Il savait que ce dernier combattait aussi bien avec son cerveau qu'avec ses muscles. Thrall désigna également Gaskal, un jeune orc faisant preuve d'une grande vivacité au combat et d'une obéissance absolue aux ordres, pour accompagner Broxigar.[24]

Pendant une longue période, Thrall n'eut aucune nouvelle des deux guerriers. Il avait le pressentiment qu'une chose horrible avait dût se passer. Puis vint le jour où Korialstrasz, déguisé en vieux chaman, se présenta à lui pour lui révéler le destin de Broxigar. Thrall découvrit que ce dernier avait été l'un des héros d'une grande bataille contre la Légion ardente et y avait laissé sa vie. Pour l'honorer, Korialstrasz remit à Thrall la Hache de Cénarius avant de disparaître sans dire un mot. Thrall pensa que c'était un stratagème élaboré pour l'assassiner mais il découvrit qu'il s'agissait d'un dragon rouge.[25]


Le Cycle de la Haine

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Trois ans après la bataille du Mont Hyjal, Orgrimmar était devenu une ville abritant une population dense comme la Horde n'avait pas connu depuis des années. Thrall et Jaina œuvraient toujours de concert pour maintenir une paix fragile entre leurs peuples respectifs. À cette attention, Thrall et Jaina se rencontraient périodiquement à proximité de Tranchecolline. Mais une série d'incidents mineures attisèrent les tensions entre la Horde et l'Alliance. Furieux, Thrall convoqua Jaina et le duo se retrouva comme à son habitude à proximité de Tranchecolline. Thrall s'en voulait de ne pas avoir officialisé leur traité de paix et pensait que le lien solide d'amitié qu'il entretenait avec Jaina suffirait à protéger son peuple de l'Alliance. Thrall ne remit pas en doute la bonne foi de Jaina mais il pointa du doigt la mauvaise volonté de l'Alliance à maintenir la paix.

Thrall avoua à Jaina qu'il subissait de fortes pressions depuis quelques temps pour que la Horde s'empare de Fort-du-Nord. Jaina lui indiqua que c'était également son cas mais les demandes visaient plutôt à renforcer Fort-du-Nord. Confus, Thrall réalisa qu'il s'était peut-être emporté rapidement. Il remercia son ami et s'excusa pour les accusations portées trop hâtivement lorsque Jaina proposa d'enquêter sur l'un des incidents.

Peu après, Thrall s'entretint avec l’aîné chaman Kalthar et son meilleur guerrier Burx. Burx était l'un des partisans de ceux qui estimaient que la Horde ne devait rien à l'Alliance. Mais Thrall le remit en place en lui rappelant qui il était et ce qu'il avait fait pour la Horde. Cependant, une série de nouveaux événements commencèrent à faire douter Thrall de la sincérité de Jaina. Aussi, lorqu'il découvrit de la bouche de Rokhan, qu'une armée humaine venait d'arriver à Fort-du-Nord, Thrall ordonna à Nazgrel de mobiliser des troupes et de la stationner devant la forteresse.

Finalement, Thrall découvrit que son meilleur guerrier Burx servait le démon Zmodlor, dirigeant du Culte de la lame ardente. En tout hâte il se rendit à Fort-du-Nord où une bataille faisait rage entre la Horde et les humains et mit fin au combat. Il révéla à tous qui était le coupable et indiqua qu'il n'avait jamais voulu de ce bain de sang. Pour le déshonneur infligé par Burx à la Horde, Thrall l'exécuta à la vue de tous en lui brisant le crâne avec son Marteau-du-Destin. Par la suite, Thrall ordonna à ses troupes de regagner Durotar.

Peu après, Thrall et Jaina à officialisèrent le traité de paix entre la Horde et l'Alliance à Cabestan.[23]


World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Pour concrétiser une paix durable, Thrall se laissa convaincre par Jaina, de rencontrer le roi Varian Wrynn à Theramore. Mais il n'en eut pas l'occasion car Varian disparut en mer peu de temps après son départ d'Hurlevent.[26]

Lorsque Sylvanas envoya des émissaires auprès de la Horde, Thrall accepta de les recevoir. Le chef de guerre fut convaincu par les arguments d'Hamuul Totem-runique et Cairne, avancés en la faveur des réprouvés. Thrall n'était pas insensible à leurs sorts et voyait en leur histoire, une certaine similitude avec celle des Orcs qui avaient servit une mauvaise cause avant de se repentir. De plus, il savait qu'accepter les Reprouvé]s au sein de la Horde offrirait un pied-à-terre stratégique dans les Royaumes de l'Est si un jour l'Alliance venait à les menacer. Aussi, il invita officiellement Sylvanas à Orgrimmar et après mûres réflexions, il prit la décision d'accepter les réprouvés dans les rangs de la Horde.[6]

Thrall ordonna à Aturk l'Enclume d'enseigner son savoir de forgeron aux jeunes combattants de la Horde.[27]

Thrall pensait qu'étudier les autres cultures même insignifiante comme les Hurans ou les Centaures, pourrait permettre d'acquérir un nouveau savoir. Dans ce but il chargea Tatternack Forgeacier de se rendre dans les Tarides

Lorsque l'Auberge du Repos ombragé fut ravagé par un incendie criminel, Thrall ordonna à Krog d'enquêter.

Quand les Trolls des forêts Vengebroche entendirent parler du noble Thrall et de sa Horde renaissante dans ses traditions chamaniques, la tribu envoya immédiatement des messagers pour prendre contact. Thrall fut dans un premier temps méfiant à leur égards. Mais il se rendit compte que ces trolls des forêts n'avaient jamais été une tribu de combattants mais s'était spécialisés dans l'art des négociations. Bien qu'il ne rejoignirent pas la Horde, une alliance fut forgée avec eux.[28]

A cette époque Thrall avait fait de Nazgrel son conseiller [29] et avait chargé Eitrigg de superviser l'entrainement des recrues de la Horde.[30] Nazgrel l'informa un jour de la présence en Durotar de troupes de Kul'tiras fidèles aux idéaux de Daelin Portvaillant.[31]

Thrall JCC

Thrall savait qu'il ne faisait pas l'unanimité parmi les orcs. Il était conscient que des traîtres qui complotaient contre lui et espéraient ramener la Horde sous la coupe des démons, se cachaient parmi ses sujets. Cependant, il savait qu'agir dans la précipitation n'enrayerait pas la menace bien réel et que ses pires craintes ne seraient pas écartées. Aussi, il chercha l'aide d'un jeune aventurier de la Horde pour accomplir ce que ses agents ne pouvaient pas.[32] Thrall avait découvert que Neeru Lamefeu, l'un des démonistes d'Ogrimmar, était le chef de la Lame ardente, un culte adorateur des démons. Pour tenter de le piéger, Thrall demanda au jeune aventurier de la Horde de se faire passer pour l'un des lieutenants de la Lame ardente et de faire parler Neeru dans l'espoir qu'il se trahisse. Thrall découvrit alors que le Conseil des ombres était derrière ces manigances et que leur chefs Bazzalan et Jergosh se cachaient dans le Gouffre de Ragefeu.[33]

Thrall était conscient que le Conseil des ombres cherchait à prendre le contrôle de la Horde. Mais il n'avait pas réalisé à quel point il avait étendu son influence dans ses rangs. Il ordonna au jeune aventurier d'infiltrer le Gouffre de Ragefeu sans se faire voir par Neeru, et de tuer Bazzalan et Jergosh. Après leur élimination, Thrall se réjouit d'avoir provoqué l'agitation dans les rangs ennemis.[34] Il découvrit plus tard que le Conseil des Ombres œuvrait également à Orneval et décida d'y envoyer ses espions.[35]

Pour assurer la sécurité des orcs et des trolls vivant au sein d'Orgrimmar, Thrall reconnut que les assassins de la Main-brisée étaient nécessaires.[36]

Thrall envoya Krusk, Drull et Tog'thar à Fort-de-Durn pour retrouver un collier ayant appartenu à sa sœur adoptive Taretha [37] et enquêter sur la mystérieuse organisation qui se faisait appeler le Syndicat.[38] Il chargea également le Corps expéditionnaire de Kargath, d'explorer les Terres ingrates et découvrit que la princesse Moira Barbe-de-bronze avait été enlevée par les Sombrefers. Voyant une opportunité de forger une nouvelle alliance, Thrall diligenta une mission de sauvetage.[39] L'Alliance lui a cependant coupé l'herbe sous le pied en "sauvant" Moira avant que la Horde se mette à l'oeuvre.

Dans le Marais des Chagrins, Thrall confia à Fel'zerul et son groupe, la mission d'enquêter sur des événements étranges survenus au Temple d'Atal'Hakkar.[40] En Désolace, Thrall fit appel à ses champions de la Horde pour se charger de la menace centaure recrudescente.[6]

On ignore quand exactement, mais Thrall tenta d'entrer en contact avec les furbolgs de la tribu Grumegueules probablement pour négocier la paix.[41]

Thrall connaissait l'existence de la Horde noire depuis des années, mais il n'avait jamais envisagé une quelconque action à son encontre, pensant qu'elle ne représentait pas un danger. Mais des rumeurs sur la montée en puissance du fils de Main-noire, Dal'rend, parvinrent jusqu'à Orgrimmar. Lorsque les dirigeants de la Horde découvrirent que la Horde noire était désormais soutenue par Nefarian le fils d'Aile de mort, cela provoqua un tollé. Thrall ordonna aussitôt à ses champions de voyager jusqu'au Mont Rochenoire pour régler le problème pour de bon.[6][42]

Lorsque les Atal'ai réinvestirent Zul'gurub pour invoquer Hakkar, Thrall répondit favorablement à la demande d'aide des Zandalari pour intervenir sans tarder. Le chef de guerre mit en place une grande force de frappe pour répondre à la menace.[6]

Quand C'Thun refit surface et menaça Azeroth avec ses armées de Qiraji, Thrall ordonna à la Horde de se préparer. Rapidement, Thrall et Bolvar Fordragon agissant au nom du jeune roi Anduin Wrynn, s'accordèrent à unir leurs forces. Ainsi naquit la Puissance de Kalimdor, une faction composée de troupes de la Horde et de l'Alliance comme il n'y avait pas eut depuis des années.[6]

Drek'thar a raconté à Thrall l'histoire de la Horde avant sa naissance et ce dernier décida de la coucher sur papier afin que les générations future ne l'oublie pas. Il put ainsi découvrir les traditions et rites ancestraux comme l'Om'riggor, que les orcs pratiquaient autrefois. Tandis qu'il était à la conclusion de son récit sur l'histoire de l'Ancienne Horde, Thrall fut interrompu par Eitrigg qui lui signala qu'un des espions de la Horde infiltré dans l'Alliance avait une nouvelle urgente à lui communiquer. Il découvrit stupéfait l'arrivée de Velen et de ses congénères Draenei en Azeroth. Les espoirs d'une paix durable avec l'Alliance s'envolèrent rapidement car dans l'esprit de Thrall, un peuple qui avait été massacré par les Orcs ne pourrait vivre sereinement avec eux.[43]

Tandis que les Draenei rejoignaient les rangs de l'Alliance, Sylvanas exhorta Thrall et les autres dirigeants de la Horde de s'allier avec les Elfes de sang. Convaincu par la reine banshee, Thrall accompagné de Cairne, rencontra Lor'themar Theron pour envisager l'adhésion des elfes de sang à la Horde.[6] Au cours des négociations, Thrall s'opposa ouvertement aux méthodes utilisées par les Chevaliers de sang, mais il reconnut leur valeurs stratégique.[44] A l'instar de Cairne, Thrall trouva les Elfes de sang très prometteurs et pensa qu'il serait honorable d'aider ce peuple au bord de l'extinction. De plus, si la Horde les comptaient parmi ses membres, elle grandirait ses positions en Lordaeron. Thrall fit une proposition de paix à Lor'themar Theron qui accepta. Ainsi, les ennemis d'autrefois devinrent des alliés.[6]


La croisade ardente

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Tandis que ses nouveaux sujets elfes de sangs se présentaient à lui, Thrall fut informé par Lor'themar Theron de la présence de Kael'thas et ses forces en Outreterre. Thrall pensa (à tord) qu'il pourrait contacter les orcs y vivant par leur biais.[45] Lor'themar lui indiqua également la présence alarmante de la Légion ardente en Outreterre mais Thrall refusa d'intenter une quelconque action.[6]

Malheureusement, la Légion ardente ré-ouvrit la Porte des ténèbres et attaqua les grandes villes d'Azeroth comme Ogrimmar. Thrall, tout comme les autres dirigeants d'Azeroth, envoya rapidement ses champions pour repousser les démons au-delà de la porte des ténèbres. Il nomma le Seigneur de guerre Dar'toon pour travailler de concert avec l'Alliance contre l'ennemi commun. Thrall savait que se contenter de refermer le portail n'arrêterait pas la Légion ardente qui finirait par l'ouvrir une nouvelle fois. Après s'être concerté avec les autres dirigeants, il décida d'envoyer des troupes en Outreterre pour y chasser la présence de la légion. Thrall ordonna à Nazgrel de prendre la tête d'une avant-garde qui fonda un avant-poste baptisé Thrallmar en l'honneur du chef de guerre.

L'une des raisons primordiale qui avait poussé Thrall à soutenir l'expédition de la Horde en Outreterre était qu'il s'agissait du monde natale des orcs.[46] Rapidement, Thrall fut averti par Nazgrel de la découverte d'orcs non corrompu en Outreterre. Thrall souhaita partir immédiatement à leur rencontre mais Eitrigg lui déconseilla de le faire sous peine de voir les ennemis de la Horde profiter de son absence pour frapper. Le chef de guerre se ravisa et ordonna à ce que les meilleurs ambassadeurs de la Horde soient envoyés à Garrosh.[47] Il décida d'envoyer un tribut convenable aux Mag'hars en gage de paix.[48]

Parallèlement, Thrall découvrit l'existence des Gangr'orc et le sombre destin de Kargath Lamepoing. Avec une certaine tristesse, il ordonna la mise à mort de Kargath et de ses Gangr'orc.[49]

Thrall et Garrosh à Nagrand (Chroniques 3)

Après quelques temps, Thrall découvrit que sa grand-mère paternel Geyah, était toujours en vie et résidait à Garadar dans la région de Nagrand.[50] Thrall qui était né en Azeroth, n'avait jamais vu la terre de ses aïeuls et organisa rapidement son voyage vers son unique parent en vie. En compagnie de Drek'thar et de ses Kor'kron, Thrall se rendit à Garadar où il rencontra Geyah. Le petit-fils et la grand-mère eurent une discussion pendant de longues heures qui bouleversa la vie de Thrall. Il apprit entre autres que ses parents avaient l'intention de le nommer Go'el. A la suite, Thrall eut une longue discussion avec Garrosh, fils de son "frère" Grommash. Il s'empressa de lui dire que son père était un héros qui s'était sacrifié pour libérer les orcs de la malédiction du sang qui les affligeait depuis des décennies. Pour illustrer ses propos, Thrall demande aux esprits de montrer à Garrosh le combat qui opposa Thrall et Grommash contre Mannoroth. Les révélations de Thrall ôtèrent un grand poids sur les épaules de Garrosh qui retrouva sa fierté et son honneur. Thrall estima que Garrosh avait un gros potentiel mais qu'il avait besoin de canaliser sa colère et son impétuosité. Aussi il convainquit le jeune Hurlenfer de le suivre en Azeroth pour devenir l'un de ses conseillers. [6]

Après de longues semaines de marche, Thrall présenta fièrement Orgrimmar à son protégé Garrosh.[51]


Sommet de paix à Theramore

WoW-comic-logo-16x68Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Note: L'existence de Med'an est à ce jour sujet à controverse. Aussi, Chroniques Volume 3 n'en faisant pas mention, l'impact de ses actions ont volontairement été ignorés. La campagne en Outreterre avait été un succès et avait prouvé que la Horde et l'Alliance étaient capable de travailler ensemble. Rehgar Rageterre, devenu l'un des conseillers de Thrall, était un fervent partisan d'une collaboration avec l'Alliance. A l'inverse, Garrosh ne cessa de pousser Thrall à stopper toutes coopération avec les humains estimant que c'était de la folie. Tandis que ses deux conseillers se disputaient sur le sujet, le médaillon remis autrefois par Jaina se mit à scintiller signe que la dame de Theramore souhaitait le rencontrer. Comme à leur habitude les deux amis se retrouvèrent sur les hauteurs à proximité de Tranchecolline. Jaina lui annonça le retour de Varian sur le Trône d'Hurlevent et lui proposa de le rencontrer comme il avait été initialement prévu. Bien qu'il eut un mauvais pressentiment, Thrall accepta car il tenait solennellement à ce que la paix entre la Horde et l'Alliance se maintienne.[26]

Quelques jours plus tard, aux cotés de Garrosh et Rehgar, Thrall se rendit en Zeppelin à Theramore. Garrosh ne cessa de remettre en cause le comportement docile de Thrall envers les humains. Reghar l'avertit que son jeune disciple pourrait bientôt devenir son ennemi mais Thrall estimait que Garrosh faisait ce qui lui semblait être bon pour son peuple. Il espérait lui démontrer que tout comme les orcs, les humains sont capable de faire preuve d'honneur.[26]

Conscient qu'une démonstration de force n'est jamais de trop, Thrall arriva à Theramore avec une escorte de Kor'kron. Jaina fit les présentation entre Varian et Thrall puis les invita à déposer leurs armes dans un geste symbolique. Mais ni Thrall ni Varian semblait vouloir être celui qui ferait le premiers pas. Aussi le jeune Anduin Wrynn décida de montrer l'exemple en étant le premier à déposer son arme. Ce geste fit mouche et Thrall ne manqua de faire remarquer que le jeune prince semblait être le seul diplomate de cette réunion. Thrall découvrit que le champion gladiateur amnésique nommé Lo'gosh de Rehgar était en réalité Varian. Il souligna la similitude entre leurs histoires personnelles à Rehgar.

Thrall et Varian
Peu après, Thrall, Rehgar, Valeera Sanguinar et Varian échangèrent autour d'une table. Thrall indiqua à Varian que le monde natale des orcs ayant été détruit, il était impossible pour son peuple de retourner en arrière. Il indiqua à Varian qu'il souhaitait que les tensions entre leurs peuples s’apaisent et proposa un accord commerciale. Tout fonctionnait entre les deux souverains qui semblaient s'entendre à merveille. Thrall proposa à Varian de coopérer contre le roi-liche qui venait de sortir de son long sommeil lorsque Garona fit irruption et tenta d'assassiner Varian. Cette dernière fut neutralisée mais l'effort de paix entre la Horde et l'Alliance fut réduit à néant. Varian accusa à tort Thrall d'avoir tenté de l'éliminer. Avant de quitter Theramore, Jaina mit en garde Thrall du comportement de Garrosh mais le chef de guerre était conscient que son protégé ne tarderait pas à le défier.[52]

Un peu plus tard, Thrall fut informé par Jaina que Cho'gall n'avait pas péri au Tombeau de Sargeras comme tous le pensait et était à la tête du Marteau du crépuscule. Il fut invité à rejoindre le nouveau Conseil de Tirisfal mais ce dernier refusa, envoyant Rehgar et Hamuul à sa place.

Invasion du fléau

De retour à Orgrimmar, Thrall dut faire face à une peste zombie propagé par le roi-liche. Mais grâce au Grand Apothicaire Putrescin qui découvrit un remède, Thrall assisté par l'Apothicaire Karlov pu sauver Orgrimmar et sa population.[53]

Garrosh Thrall

Peu après Thrall se réunit à Orgrimmar avec Sylvanas, Garrosh, Rehgar, Varok Saurcroc et le Grand Apothicaire Putrescin pour discuter de la meilleur façon d'aborder la menace du roi-liche. Après avoir consulté les esprits et Varok, Thrall préconisa d'agir avec prudence en envoyant des éclaireurs en Norfendre et de s'entretenir avec Jaina afin de se coordonnées avec les actions de l'Alliance. Cependant Garrosh contesta une nouvelle fois la décision du chef de guerre, remettant en cause l'autorité de Thrall. Avant que Garrosh ne rallie plus de soutien, Thrall le provoqua volontairement afin de le pousser à le défier. Garrosh fonça tête baissé et provoqua Thrall en Mak'gora. Les deux orcs combattirent dans l'Arène des valeureux et Garrosh semblait avoir le dessus. Mais une attaque du fléau d'envergure sur Orgrimmar mit fin à leur duel. Thrall dirigea les troupes de la Horde dans la défense de la ville et détruisit la nécropole qui les menaçait. Après être parvenu à repousser le fléau, Thrall ordonna à Varok de rassembler les troupes et de se préparer à marcher sur le Norfendre. Il confia la tâche à Garrosh de prendre la tête de cette expédition mais demanda à Varok de l'accompagner pour le conseiller.[54][55]

Peu après, Thrall reçut une lettre de Tirion Fordring et la visite des héros défunts de la Horde devenus des chevaliers de la mort, qui s'étaient libérés du joug du roi-liche. La lettre de Tirion lui demandait de faire preuve de tolérance envers eux et indiquait qu'ils n'appartenaient plus au fléau mais à un nouvel ordre voué à la destruction du roi-liche: la Lame d'ébène. Tirion demandait également à Thrall l'autorisation d'enrôler Eitrigg à ses côtés pendant sa campagne en Norfendre. Thrall accéda à la requête du Paladin et fit une annonce publique à la Horde en leur demandant de traiter les chevaliers de la mort de la Lame d'ébène en alliés.


Legends: Peur

WoW-comic-logo-16x68Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Tandis qu'il cherchait à communier avec les esprits, Thrall ressentit une présence angoissée et décida de savoir de ce qu'il s'agissait. Il tomba sur un Tauren mort-vivant nommé Trag Haut-roc, qui l'attaqua avant que Thrall n'ai pu s'exprimer. Après un combat intense, Thrall tenta de calmer le Tauren en vain. Après l'avoir désarmé, Thrall s'entretint avec lui et lui révéla qui il était. Mais le roi-liche redoubla d'effort et poussa Trag à tenter d’éliminer Thrall. La sérénité du chef de guerre apaisa Trag qui parvint à repousser l'appel du roi-liche en faisant preuve d'une volonté plus grande. Impressionné par la force de volonté dont fit preuve Trag, Thrall l'invita à rejoindre la Horde dans le but de l'aider à trouver la paix. Mais ce dernier refusa et décida de partir pour le Norfendre pour affronter le Roi-liche. Thrall lui indiqua que la flotte de la Horde était ancrée dans la baie de Durotar et s'apprêtait à partir pour le Norfendre. Il offrit son médaillon au tauren pour lui faciliter son voyage mais il déclina l'offre préférant se faire discret pour ne pas prendre le risque de mettre quelqu'un en danger. [56]


La bataille pour Fossoyeuse

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Après la trahison de Putrescin lors de Bataille du portail du Courroux, Thrall rencontra Sylvanas et lui somma de s'expliquer. Il découvrit qu'une faction de réprouvés dissidents menée par Varimathras et le Grand Apothicaire Putrescin avait pris le contrôle de Fossoyeuse, l'obligeant à fuir. Thrall ordonna à ses troupes de se préparer à assiéger la ville lorsque Jaina fit irruption. La dirigeante de Theramore rapporta à Thrall que Varian rejetait sur la Horde la responsabilité de la mort de Bolvar Fordragon. Thrall l'informa de la réalité des faits mais Jaina craignait que cela ne suffirait pas à éteindre la rage qui le consumait.

Par la suite Thrall rejoint ses troupes aux portes de Fossoyeuse et demanda aux esprits de leur accorder leur bénédiction. Aux cotés de Vol'jin, Sylvanas et les champions de la Horde, Thrall se fraya un chemin jusqu'au cœur de la ville où ils affrontèrent Khanok l'Impassable. Finalement après avoir vaincu le démon, Thrall et le reste des troupes de la Horde parvinrent jusqu’à Varimathras et l'éliminèrent avant qu'il n'ai pu terminer son mystérieux rituel. Tandis qu'il se réjouissait d'avoir reconquis la capitale des réprouvés, des cors de l'Alliance résonnèrent. Varian et ses troupes firent irruption et déclarèrent la guerre à Thrall et la Horde. Un bataille éclata entre les troupes de la Horde et de l'Alliance présente mais avant que des blessés graves ne soient à déplorer, Jaina utilisa sa magie pour entraver tout le monde dans la glace avant de téléporter les membres de l'Alliance.

Dépité, Thrall déplora la situation mais son vieil mai Varok Saurcroc sut trouver les mots pour le réconforter.[57]


Les Secrets d'Ulduar

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Lorsque Brann Barbe-de-bronze explora l'antique complexe titanique d'Ulduar, il découvrit que Yogg-Saron était sur le point de se libérer de sa prison ancestrale. En catastrophe, il s'échappa d'Ulduar et informa Rhonin le chef du Kirin Tor, de la situation dramatique. Devant une telle menace mondiale, Rhonin convoqua Thrall à Dalaran. Le chef de guerre se rendit à Dalaran en compagnie de Garrosh où il rencontra Jaina qui lui résuma la situation. Désireux d'en apprendre d'avantage, Thrall pénétra dans la Citadelle pourpre où le roi Varian s'entretenait déjà à ce sujet avec Rhonin et Brann. Lorsque Garrosh vit le roi humain, ce dernier le provoqua volontairement. Thrall ordonna à Garrosh de garder son sang froid mais un duel éclata entre Varian et Garrosh. Rhonin usa de sa magie pour séparer les deux adversaire, exhortant chaque partie à se calmer pour envisager de travailler de concert contre Yogg-Saron. Mais comme à son habitude Garrosh envenima la situation en déclarant q'un vrai chef de guerre ne collaborerai pas avec des lâches. Varian refusa fermement d'envisager cette idée et quitta la réunion. Très déçu par le comportement de son protégé, Thrall ne manqua pas de le signaler à Garrosh.[58]


L'âme du guerrier

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Peu après le fiasco de la réunion à Dalaran avec Rhonin, Thrall décida d'accompagner Garrosh jusqu'au Bastion Chanteguerre. Il dit vouloir inspecter les places fortes de la Horde en Norfendre, ce que Garrosh interpréta comme une mise sous tutelle déplaisante.

Sur son chemin, il se recueillit sur les ruines baignées de flammes enchantées devant le portail du Courroux. Son itinéraire l’emmena à passer par le Marteau d'Agmar et traverser la Toundra Boréene. Lorsqu'ils arrivèrent en vue du Bastion Chanteguerre, ce dernier subissait un assaut de Nérubien. Thrall contempla impressionné les travaux effectués, qui lui rappelaient Orgrimmar. Garrosh lui fit visiter les installations avant de se réunir devant l'énorme carte tactique du Norfendre. Tandis que Thrall demandait au jeune Hurlenfer où se situait le front de guerre dans la Couronne de glace, Varok Saurcroc fit son apparition. Thrall présenta immédiatement ses condoléances à son vieil ami pour la perte de son fils Dranosh.

Varok avait en sa possession des nouvelle du front de Korm Noire-balafre qui indigna Thrall. Les troupes de Noire-balafre avaient délibérément attendu que l'Alliance soit au prise avec le fléau pour les attaquer. Thrall fulmina sur cet acte que Noire-balafre qualifiait de glorieux. Lorsque Garrosh le convoqua, Thrall resta au Bastion Chanteguerre afin d'observer la réaction de son protégé, qui traita Korm de lâche et de combattant sans honneur. Par la suite, Thrall dit à Garrosh qu'il avait fait le bon choix. Il loua les exploits accomplit par la Horde en Norfendre sous le commandement de Garrosh. Mais il lui rappela qu'il faisait erreur avec l'Alliance et qu'il serait impossible de gagner la guerre sans combattre côte-à-côte.[51]


L'épreuve du croisé

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Après la défaite de Yogg-Saron à Ulduar, Thrall fut invité par Tirion Fordring à assister aux épreuves qui jugerait les champions aptes à affronter le roi-liche. Le chef de guerre convia Garrosh à l'accompagner mais lui ordonna de ne pas provoquer de débordement. Tirion les accueillit et Thrall le remercia pour l'invitation.[59] Par la suite, Thrall assista aux épreuves aux cotés de Garrosh et d'une congrégation de représentants de la Horde.[60]


Le Cauchemar d'émeraude

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
WoW-manga-logo Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux manga.
Sur l'avis du plus proche chaman de Thrall, ce dernier remit la Hache de Cénarius ayant appartenu à Broxigar, à sa nièce Thura.[61]

Thrall cauchemar

Lorsque Xavius plongea Azeroth dans la torpeur du Cauchemar d'émeraude, Thrall fut l'une de ses victimes. Dans son sommeil forcé, il fut condamné à revivre sans cesse la mort de sa sœur adoptive Taretha Foxton, des mains d'Aedelas Landenoire.[62] Son chaman le plus proche tenta tant bien que mal de le réveiller mais sans succès. Xavius se servit d'une partie de son essence pour faire naître une ombre hideuse du chef de guerre et terrifier Orgrimmar. Lorsqu'enfin le Cauchemar d'émeraude fut chassé d'Azeroth, Thrall se réveilla et fut informé par Malfurion, du rôle important qu'avait joué Thura dans la victoire. Par la suite Thrall envoya tous ses vœux de bonheur à Malfurion et Tyrande par le biais de Thura.[61]


Shaman

WoW-manga-logo Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux manga.
Tandis que des troubles élémentaires agitaient le monde, Thrall peinait à entrer en communion avec les éléments. Il entendit parler d'un certain Shotoa, un Tauren qui parvenait à contraindre les éléments à le servir. Thrall savait qu'un changement dans le lien qui unissait les chamans et les éléments, était inévitable. Mais l'idée de les contraindre plutôt que d'implorer leur aide, le mettait mal à l'aise. Lorsque Muln Rageterre se présenta à lui pour lui demander conseil sur la voie à suivre, Thrall en proie au doute, ne put lui apporter de réponse.[63]


L'effondrement: Prélude au Cataclysme

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Thrall remet Hurlesang à Garrosh
Après la chute du Roi-liche, Thrall célébra le retour triomphal de Garrosh et des héros du Norfendre de la Horde à Orgrimmar. Pour récompenser son protégé de ses hauts faits accomplis contre le fléau, Thrall lui offrit Hurlesang, la hache de son défunt père Grommash. Thrall lui indiqua qu'elle avait tué le maléfique Mannoroth mais également pris la vie du noble Cénarius. Thrall lui enseigna qu'une arme pouvait faire le bien comme le mal et que tout dépendait de ce que son porteur en faisait.

Tandis qu'il festoyait aux cotés notamment de Garrosh, Cairne et des vétérans de la guerre du Norfendre, Thrall leur fit part des changements climatiques inquiétant dont était soudainement frappée Azeroth et de la situation précaire avec l'Alliance. Sur la demande de Cairne, Thrall accepta de négocier des ressources avec les elfes de la nuits via les membres du Cercle cénarien.

Peu après Thrall fut informé du massacre d'une escouade elfe de la nuit par des orcs. Le roi Varian Wrynn l'accusa à tord d'en être le responsable et exigea que les coupables lui soit livrés avec des excuses. Lors d'une rencontre secrète avec Jaina, Thrall lui confia que bien qu'il condamnait cet acte de barbarie, il n’accéderait pas à la requête de Varian.

Déterminé à comprendre pourquoi il ne parvenait plus à entrer en communion avec les éléments, Thrall décida de partir en Nagrand. Il espérait trouver les réponses à ses questions auprès de sa grand-mère Geyah. Peu de temps avant son départ, Orgrimmar fut ravagé par un terrible incendie lors du quel Thrall implora en vain le feu d'épargner son peuple. Par la suite il confia à Gazleu les travaux de réparation de la cité.

Ce tragique événement convainquit Thrall d'effectuer le voyage en Nagrand auprès de sa grand-mère sans tarder. Thrall était conscient qu'il devait confier la gestion de la Horde à une personne qui saurait galvaniser les différentes factions. Il pensa immédiatement à Cairne mais il estima que son coté vieux jeux et les problèmes qu'il rencontrait avec les totem-sinistre risquerait de créer de l'agitation dans la Horde. Thrall estima que ce rôle devait revenir à un orc et pensa que le candidat idéal aurait été Dranosh Saurcroc. Malheureusement ce dernier été tombé face au fléau pendant la guerre du Norfendre. Varok Saurcroc et Eitrigg auraient également put être de bon candidats, mais leur âges avancés jouèrent en leur défaveur. Après mûres réfléxion, Thrall estima que Garrosh qui se souciait réellement de son peuple, remplirait à merveille ce rôle mais qu'il avait besoin d'être encadré de bon conseillers.

Aussi, Thrall convoqua le jeune Hurlenfer et lui demanda de diriger la Horde pendant son absence. Pour l'aider à mener à bien cette mission, il demanda à Eitrigg et Cairne de rester à ses côtés et de le conseiller. Thrall pria ses ancêtres d'avoir fait le bon choix.

En Nagrand, Thrall fut pris en charge par Aggralan, la disciple de Geyah. Bien que leurs rapports furent mouvementés et tendus les premiers temps, Thrall perfectionna ses talents de chaman sous sa tutelle. Il dut abandonner sa célèbre armure héritée d'Orgrim, au profit d'une tunique simple et d'un collier de perle qui l'aiderait dans sa quête. Ignorant les événements secouant Azeroth, Thrall communia avec les furies élémentaire d'Outreterre et découvrit qu'un grand Cataclysme s'apprêtait à frapper son monde. Peu après il découvrit la mort de Cairne et organisa son retour rapidement. Tandis qu'il faisait ses adieux à Aggra, tous deux réalisèrent qu'ils ne pouvaient plus se passer l'un de l'autre. Thrall lui demanda de l'accompagner en Azeroth et cette dernière accepta.

Plus tard, Thrall fut présent lors de la crémation de son ami Cairne. Il décida d'abandonner définitivement son rôle de chef de guerre pour se concentrer sur celui de chaman. Peu après, comme Drek'thar l'avait vu et Gordawg l'avait averti, un cataclysme secoua Azeroth. Thrall tenta en vain d’apaiser la terre, mais il ressentit que l'épicentre se trouvait au Maëlstrom.

Aussi après avoir averti Garrosh qu'il ne reprendrait pas son rôle de chef de guerre, Thrall prit la mer en direction du Maëlstrom aux cotés d'Aggra.[64]


Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Tandis qu'il naviguait à bord de La Fureur de Draka, Thrall, Aggra et l'équipage du navire passèrent au large des îles perdues. C'est alors que des navires de l'Alliance les attaquèrent et coulèrent la Fureur de Draka.[65] Thrall s'échoua inconscient sur une plage des îles perdues avant d'être capturé par le SI:7. Le service spécial de l'Alliance parvint à restreindre le pouvoir de Thrall en l'enfermant dans une cage magique avant de se préparer à le transférer vers Hurlevent. C'est alors qu'il fut sauvé par les Gobelins du Cartel Baille-Fonds qui fuyaient Kezan dévasté par le retour d'Aile de mort.[66]

Enfin libre, Thrall décima les marins de l'Alliance qui avaient osé s'en prendre à lui.[67] Malheureusement, l'Alliance disposait encore d'un soutien aérien qui harcela Thrall et ses compagnons. Avec l'aide des Gobelins du Cartel Baille-Fonds, Thrall élimina définitivement la menace de l'Alliance qui pesait sur lui.[68]

En signe de gratitude pour leur aide, Thrall aida les Gobelins du Cartel Baille-Fonds, à se libérer du joug de Jastor Gallywix. Après avoir vaincu le Prince-marchand, Thrall lui donna une seconde chance en lui permettant de rester à la tête du Cartel Baille-Fonds à la condition qu'il rejoigne la Horde et s'installe dans la région d'Azshara.[69] Thrall avertit Garrosh via une missive, en lui demandant de bien vouloir intégrer le cartel Baille-fonds à la Horde.

Par la suite, il reprit son chemin vers le Maëlstrom où il fut rejoint par d'autres membres du Cercle Terrestre. Tandis que les relations entre Garrosh et Vol'jin s'envenimaient, le chef des sombrelances invoqua une vision de Thrall pour lui demander conseil. Vol'jin envisageait de quitter la Horde mais Thrall le rassura sur son choix de Garrosh en tant que chef de guerre.[70]

Aux cotés de ses confrère du Cercle Terrestre, Thrall découvrit qu'Aile de mort avait fracturé le pilier du monde. Il guida le cercle Terrestre dans un grand rituel pour stabiliser la faille avant que le monde entier ne soit détruit. Mais pour l'aider, Thrall avait besoin que le pilier du monde soit restauré. Aussi il lança un appel à tous les héros d'Azeroth, qu'ils soient de la Horde ou de l'Alliance, pour que ces derniers se rendent au Tréfond et récupèrent les fragments du pilier.[71]


Le crépuscule des Aspects

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Couverture Thrall, le crépuscule des aspects

Enchaînant les rituels, Thrall ne parvenait pas à se concentrer sur sa mission de soigner Azeroth malgré les encouragements de ses amis Nobundo et Rehgar. Par sa faute, le Cercle Terrestre échoua un rituel qui devait apaiser la terre. Depuis qu'il avait choisi d'abandonner son rôle de chef de guerre, l'incertitude le tourmentait et parasitait sa spiritualité. Aussi, les autres membres du Cercle Terrestre lui demandèrent de se reposer l'esprit avant d'envisager travailler de nouveau avec eux.

Ysera se présenta à lui et lui confia la mission qu'il accepta, de se rendre en Feralas pour apporter son aide en tant que chaman, à un petit village dans le besoin. Thrall se sentit tout d'abord insulté mais il accepta. Il découvrit que le Repos du rêveur était en réalité un camp Kaldorei mais il sentit que son rôle allait au-delà de la Horde et de l'Alliance. Aussi, après avoir été menacé puis accepté par les elfes de la nuit qui y résidaient, Thrall communia avec l'esprit du feu responsable d'un terrible incendie qui ravageait la forêt et parvint à le convaincre de ne plus brûler les arbres. Il découvrit peu après qu'il avait en réalité sauvé des Ancien sous l’œil de Desharin l'un des serviteur d'Ysera. En réalité, cette mission qui lui avait paru indigne de ses pouvoirs, était un test afin de savoir si Thrall était digne d'aider les aspects.

Desharin lui révéla que les voies temporelles étaient perturbées et que Nozdormu qui en était le protecteur, était introuvable. Ysera avait insisté arguant que Thrall avait un rôle important à jouer dans la résolution de ce problème. Aussi, Desharin l’emmena peu après aux Grottes du Temps afin qu'il accomplisse le devoir qui lui incombait selon Ysera.

Dans le sanctuaire du Vol de bronze, Thrall fit la connaissance de Chronalis qui lui révéla qu'un groupe de héros l'avait aidé lors de son évasion de Fort-de-Durn sans qu'il en soit conscient. Peu après, Thrall qui tentait de méditer pour voyager dans les voies temporelles, fut attaqué par un mystérieux guerrier. Il fut sauvé par un dragon de bronze qui l'envoya dans les contreforts d'Hautebrande d'antan. Il découvrit stupéfait qu'il avait été envoyé dans le passé, lorsque ses parents étaient venus rencontrer Orgrim en secret pour leur révéler la perfidie de Gul'dan. Sous le nom de Thra'kash, il escorta ses parents jusqu'au moment inéluctable de leur assassina. Il assista impuissant à l'exécution de ses parents, le cœur déchiré par le fait de ne pas devoir intervenir pour préserver l'intégrité des voies temporelles.

Le mystérieux assassin qui l'avait auparavant attaqué dans les grottes du temps refit son apparition. Pour l'empêcher d’altérer le cours du temps, Thrall se jeta à l'eau en l'empoignant. C'est alors qu'ils se retrouvèrent propulsés lors du débarquement de la Horde en Kalimdor au début de la Troisième guerre. Il y rencontra le Medivh de cette époque qui s'aperçut immédiatement que Thrall était "hors de son temps" et à la recherche de Nozdormu. Suivant les conseils du dernier gardien, Thrall remonta la piste de Nozdormu en traversant d'innombrables moments de sa vie. Finalement il s'arrêta dans une Hautebrande du passé pour se reposer. C'est alors qu'il fut surpris dans son sommeil par une jeune femme qui le mis en joug avec un tromblon. A sa grande surprise, il s'agissait de Taretha Foxton, sa sœur adoptive. Après avoir longuement discuté avec elle, il découvrit être dans une réalité alternative dans laquelle Aedelas Landenoire avait tué Orgrim lors de la bataille du Mont Rochenoire. Thrall était mort nourrisson et Landenoire s'était emparé de Lordaeron, poussant Arthas et sa femme Jaina à trouver refuge à Hurlevent.

Plus tard avec l'aide du Krasus de cette voie temporelle, Thrall découvrit que le mystérieux assassin qui en avait après lui n'était qu'autre que le Aedelas Landenoire de cette voie temporelle. Finalement, Thrall parvint à retrouver Nozdormu qui s'était perdu dans les couloirs du temps. Après le retour de Nozdormu qui lui révélà être à l'origine des troubles temporelle, l'aspect du vol de bronze confia la tâche de retrouver Alexstrasza à Thrall. Mais ce dernier échoua à convaincre la Lieuse-de-vie de l'accompagner.

Par la suite, Thrall se rendit au Nexus pour tenter de rallier le Vol bleu à la cause d'Ysera et Nozdormu. Il y assista à la désignation de Kalecgos pour succéder à Malygos en tant qu'Aspect de la magie et du Vol bleu. Cependant l’événement se conclut par une attaque du Vol du crépuscule. Thrall combattit aux cotés de Kalecgos nouvellement élu aspect de la magie, et ses partisans. Malheureusement, le Marteau du crépuscule acheva l'ultime expérience de Nefarian, Chromatus qui avait la capacité d'être insensible aux attaques et sorts des cinq vols. Après l'attaque de Chromatus, Thrall battit en retraite et décida d'essayer une nouvelle fois de convaincre Alexstrasza de rejoindre les trois autres aspects dans leur combat contre Aile de mort et ses séides. Cependant le Aedelas Landenoire issu de la voie temporelle alternative, l'attaque et le combat qui éclata se solda par sa mort des mains de Thrall.

Thrall Crépuscule des aspects

Peu après Thrall retourna auprès d'Alextrasza qu'il parvint cette fois-ci à convaincre de se joindre aux autres aspects en lui montrant une vision expliquant pourquoi son bien aimé et regretté Korialstrasz, s'était donné la mort en emportant avec lui toute leur couvée.

Finalement, Thrall combattit Chromatus aux cotés des aspects et de leurs vols respectif. Au cours de son voyage, Thrall avait senti son lien avec les éléments se renforcer d'une manière spectaculaire. Aussi afin de vaincre Chromatus, les aspects devaient ne faire plus qu'un mais Neltharion n'étant plus, Thrall estima que son lien puissant avec la terre lui permettrait de devenir un substitut de l'aspect. Il mena un puissant et ancien rituel avec Ysera, Kalecgos, Nozdormu et Alextrasza qui permit de mélanger les essences des aspects pour ne faire plus qu'un. Avec cette puissance renouvelée, Thrall permit aux aspects de vaincre Chromatus.

Après ces événements Thrall, qui s'était enfin réconcilié avec lui-même, retourna au Maëlstrom pour reprendre ce qu'il avait débuté avec le Cercle Terrestre.[72]


Rage sur les Terres de feu

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Thrall et Ragnaros

Malgré ses pouvoirs croissants, Thrall pênait à communier avec les éléments. Ses efforts finirent par payer et c'est Ragnaros lui-même qui répondit à son appel. Le seigneur du feu lui donna une vision des Terres de feu et de ce qu'il s'apprêtait à entreprendre : brûler l'arbre-monde Nordrassil avant d'embraser le monde entier.[73]

Peu après le Cercle Terrestre fut contacté par le Cercle Cénarien pour envisager un rituel commun au Mont Hyjal dans le but de soigner Azeroth. Thrall, accompagné de sa compagne Aggra, se rendit au pied de Nordrassil où il y retrouva les aspects draconique et Malfurion. Mais alors qu'ils allaient entamer leur rituel, le groupe fut attaqué par le Marteau du crépuscule commandé par Fandral Forteramure. L'ancien archidruide et apprenti de Malfurion lança sur Thrall une malédiction qui brisa son lien avec les éléments et divisa son essence en quatre avant d'être dispersé dans le plan élémentaire.[74]

Déterminée à le sauver, Aggra trouva de l'aide auprès de champions d'Azeroth qui l'escortèrent dans son voyage dans le plan élémentaire. À Mur-céleste, une partie de l'essence de Thrall était prisonnière de ses propres doutes matérialisés sous la forme d'une tempête. Thrall ne cessait de ressasser ses échecs en tant que chaman, chef de guerre ou envers Aggra.[75]

Peu après, Aggra se rendit à la Gueule des Abysses où elle découvrit une autre partie de l'essence de Thrall, devenue un tourbillon représentant ses désirs les plus chers. Aggra découvrit que Thrall souhaitait pouvoir faire la paix avec l'Alliance pour enfin déposer les armes. Elle découvrit également qu'il désirait ardemment fonder une famille avec elle.[76]

Dans le Tréfonds, l'essence de Thrall avait fusionné avec la pierre incarnation de son obstination et sa résolution. Aggra tenta de le rappeler à elle mais le Marteau du crépuscule lança une attaque pour l'en empêcher. Les sectateurs furent éliminés et l'essence de Thrall incarnant sa patience sauvée.[77]

Finalement, la dernière partie de l'essence de Thrall s'était réfugié dans les Terres de feu où sa fureur prit la forme d'un brasier. Aggra découvrit que l'assassinat de ses parents par Gul'dan, la mort de Taretha Foxton des mains de Landenoire, le refus de Varian à faire la paix ou la mort de Cairne face à Garrosh, étaient des choses qui le rendaient furieux. Au milieu de tout cela Aggra parvint à l’apaiser et réalisa l'impossible en rendant à Thrall son état initial. Par la suite Thrall retourna avec Aggra au Mont Hyjal pour reprendre le rituel.[78] Sous les racines de Nordrassil, Thrall demanda à Aggra de l'épouser.[79]


Le devoir des Aspects

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Nordrassil avait été soigné et les énergies revitalisantes qui parcouraient ses racines enfouies profondément dans Azeroth contribuaient grandement à la guérison du monde. Les Aspects décidèrent de rester en Hyjal afin de définir la stratégie à adopter pour neutraliser Aile de mort. Depuis que le Marteau du crépuscule avait tenté d'éliminer Thrall en utilisant son lien élémentaire contre lui, il éprouvait un nouveau lien très fort avec la terre. En effet, lors du processus de reconstruction de son esprit, celui-ci avait été investi d'une partie de l'essence d'Azeroth.

Pour accentuer les effets de l'arbre-monde sur les ravages du Cataclysme, Thrall et Ysera décidèrent d'utiliser conjointement leur pouvoirs. Cependant, Thrall ne parvenait pas à établir une relation avec la terre situé au-delà d'Hyjal. Aussi avec l'aide d'Ysera, Thrall renouvela l'expérience et parvint à plonger au cœur d'Azeroth où il ne fit plus qu'un avec le monde. Il fit ainsi la découverte d'une île cachée par les brumes et ressentit la présence de Magni Barbe-de-bronze en Khaz Modan.

Au milieu de toutes ces découvertes, Thrall rencontra de nombreux endroits dénués de vie dont même les élémentaires de terres n'osaient pas s'approcher. Curieux, il décida de s'approcher d'un d'entre eux situé sous le Mont Hyjal et ressentit l'appel d'une puissance inimaginable. Thrall pénétra dans cette caverne froide où Aile de mort l'avait attiré et son esprit s'y retrouva prisonnier. Il y affronta le destructeur avant d'être sauvé par l'intervention de ses alliées du Cercle Terrestre et du Cercle cénarien.

Après avoir échappé à Aile de mort et réintégré son corps, Thrall se réunit avec les Aspects au pied de Nordrassil où lui fut révélé leur plan. Ils comptaient utiliser l'Âme des dragons contre Aile de mort et c'est Thrall qui serait chargé de l'utiliser. Thrall hésita et proposa de lever une armée composée de toutes les races mortels afin de terrasser l'aspect noir. Cependant, Alexstrasza lui révéla qu'aucune attaque physique ou magique n'était en mesure d'en venir à bout. Il était impératif de pulvériser son essence et seul l'âme des dragons en avait la capacité. Thrall accepta finalement mais il demanda que les races mortelles participent à la lutte contre Aile de mort.[80]


L'Heure du crépuscule

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Comme prévu, l'âme des dragons fut emprunté dans le passé par une bande de champions d'Azeroth et confié à Thrall. Afin de renforcer l'artefact, Thrall voyagea en Norfendre en direction du Temple du repos du ver où l'attendaient les Aspects. Cependant Aile de mort découvrit leur intention et ordonna au Père du crépuscule de l'arrêter.

Escorté par des champions d'Azeroth, Thrall tomba dans une embuscade tendu par Arcurion. Mais les champions d'Azeroth combattirent vaillement et l'éliminèrent. Peu après, alors qu'il arrivait au point de rendez-vous convenu avec le Vol rouge, Thrall fut attaqué par l'assassin Asira Fauchelaube. Une fois de plus les champions d'Azeroth protégèrent farouchement le chaman universel et se chargèrent de neutraliser définitivement Asira.

Finalement, alors qu'il s'apprêtait à pénétrer dans la Chambre des Aspects, Thrall découvrit la présence du Père du crépuscule qui n'était qu'autre que l'Archevêque Benedictus. Ce dernier tenta de tuer Thrall à l'aide de son pouvoir sur la Lumière. Mais devant la ténacité de Thrall et de ses protecteurs champions d'Azeroth, Benedictus fut contraint d'employer ses pouvoirs du crépuscule et emprisonna l'orc. Mais une nouvelle fois, les champions d'Azeroth démontrèrent toutes leur capacités en protégeant Thrall et élimèrent Benedictus.[81]


La chute du destructeur

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Au sommet du Temple du Repos du ver, Thrall et les Aspects commencèrent le rituel permettant de renforcer l'âme du dragon. Mais Aile de mort lança toutes ses troupes contre eux, dans une tentative de les arrêter. C'est alors que les plus grands champions de la Horde et de l'Alliance et les membres des Vols draconiques rouge, bleu, vert et bronze, défendirent les lieux laissant à Thrall et aux aspects le temps de terminer leur oeuvre.

Malheureusement, Thrall réalisa que la terrible puissance qui émanait désormais de l'âme des dragons était bien trop grande et risquait de tous les tuer. Kalecgos proposa une solution : utiliser l'Iris de focalisation afin de canaliser la puissance de l'âme des dragons. Le plan fonctionna à merveille et après repoussé Ultraxion, Thrall déchaîna la pleine puissance de l'artefact sur Aile de mort mais les plaques en élémentium enchantées le recouvrant le protégèrent. Malgré tout, le tir de Thrall lui avait infligé une blessure qui l'obligea à battre en retraite.

Décidé à en finir, Thrall et les champions d'Azeroth se lançèrent à sa poursuite à bord du Brûleciel, une canonnière de l'Alliance. Les champions savaient que tant qu'Aile de mort bénéficiait de sa protection d'élémentium, un second tir de l'âme du dragon ne l'anéantirait pas. Aussi, un commando sauta sur son échine et entreprit de détacher suffisamment de plaques pour exposer le dos du destructeur. Quand l'opportunité se présenta, Thrall tira depuis le Brûleciel une seconde salve qui transperça Aile de mort, le faisant tomber dans le Maëlstrom.

Alors qu'il pensait en avoir fini avec le destructeur, Thrall se posa au Maëlstrom pour célébrer la victoire avec les Aspects. Contre toute attente, Aile de mort resurgit des profondeurs d'Azeroth sous une forme hideuse. Il ne restait plus rien de l'ancien dragons qui était devenu qu'une masse difforme de haine et de corruption à la puissance incommensurable. Déterminé à emporter avec lui Azeroth, Aile de mort rassembla toutes ses forces pour provoquer un nouveau cataclysme.

Folie d'aile de mort

Thrall exhorta les Aspects à protéger les champions d'Azeroth tandis que ses derniers combattaient afin de créer une ouverture qui permettrait à Thrall de frapper. Les Aspects sacrifièrent tout ce qu'il leur restaient du pouvoir confié par les titans et rechargèrent l'âme du dragons avant que Thrall ne tire une nouvelle fois. Aile de mort fut instantanément pulvérisé par la puissance de l'attaque de Thrall.

Après la disparition du destructeur, Thrall ressenti immédiatement les éléments qui se réjouissaient de la fin du Cataclysme. Alexstrasza s'adressa alors à Thrall pour lui révéler que les aspects avaient enfin accompli ce pourquoi ils avaient été crées. Désormais ils contempleraient le monde avec les yeux de mortels. La lieuse-de-vie révéla également à Thrall que sa compagne Aggra attendait un enfant.[82]


Le Déferlement

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Après la mort d'Aile de mort, Thrall choisit d'abandonner ce nom au profit de celui que devait lui attribuer ses parents : Go'el. Muln Rageterre et les autres membres du Cercle Terrestre décidèrent de le nommer chef de leur organisation.

Sur une petite île non loin de Theramore, Go'el rencontra Jaina à sa demande. Cette dernière s'inquiétait de la direction agressive que prenait la Horde sous la houlette de Garrosh. Elle exhorta Go'el à reprendre son rôle de chef de guerre, maintenant que la menace du Cataclysme était passée. Mais ce dernier refusa, lui révélant qu'il suivait désormais une autre voie.

Quelques temps après, Go'el qui s'employait à guérir les éléments au Maëlstrom reçut la visite d'un messager envoyé par Eitrigg. Sur sa demande, le messager lut à haute voix devant les membres du Cercle Terrestre la missive de son vieil ami et ancien conseiller. Stupéfait, Go'el découvrit que Garrosh avait conduit la Horde sur le chemin de la guerre en détruisant Guet-du-Nord et Theramore. Il avait pour cela eut recours à des Géant de lave asservi, une pratique interdite pour les chamans. De plus, Eitrigg l'informait que certains membres de la Horde craignaient pour le future de la Horde. Il crut à tord que Jaina avait péri lors de la destruction de Theramore et voulu dans un premier temps marcher sur Orgrimmar pour prendre la tête de Garrosh. Mais sa responsabilité de chef du Cercle Terrestre et la mission dont il avait été investi allait bien au-delà des conflits entre la Horde et l'Alliance. Bien qu'il lui en coûta, il renonça à intenter une quelconque action.

Peu après, Go'el eut une vision d'un raz-de-marée d'élémentaire d'eau qui s'apprêtait à déferler sur Orgrimmar. Il réalisa qu'il s'agissait d'un appel à l'aide de ces élémentaires qui avaient été asservit et se préparaient à frapper contre leur volonté. Go'el se mit immédiatement en route en direction du point d'origine des élémentaires d'eau : L'île de la Dispute.

Sur les lieux, il découvrit avec stupeur que Jaina était toujours en vie mais aussi qu'elle était la cause des souffrance des élémentaires d'eau. Il tenta de la convaincre d'arrêter cette folie, mais sa vieille amie qui avait le cœur meurtrie par la destruction de sa ville et la mort de ses sujets, refusa fermement. Aussi, lorsque qu'elle ordonna au raz-de-marée d'élémentaire de s'écraser sur Durotar, Go'el fit appel aux élémentaire de vents pour retenir l'effroyable vague. Un combat éclata entre eux, pendant lequel Jaina n'hésita pas à lançer des sortiléges destiné à tuer. Finalement, l'intervention de Kalecgos permit d'arrêter Jaina. Mais Go'el avait désormais perdu son amie de toujours ce jour-là.[83]


Mists of Pandaria

Mop-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Après avoir accompli sa tâche au Maëlstrom, Go'el décida de s'installer à la Vallée des épreuves avec sa compagne Aggra et son nouveau-née Durak. Il s'éloigna de la vie politique et s'attela à former la nouvelle génération de chaman de la Horde.


Le débarquement

Quelques mois après la découverte de la Pandarie par la Horde et l'Alliance, Go'el reçut la visite d'un messager. Ce dernier envoyé par Vol'jin, l'informa de la tentative d'assassinat de son ami par Garrosh. Le chef des sombrelances pensait qu'un danger menaçait son peuple et Go'el décida de s'en assurer. Après avoir embrassé Aggra et son fils Durak, Go'el partit pour les îles de l'écho pour tenir la promesse de veiller sur les sombrelances, qu'il avait autrefois fait à Vol'jin. Tandis qu'il arrivait au foyer des sombrelances, les Kor'krons lui barrèrent la route en lui stipulant que la ville était sous loi martial et lui ordonna de se présenter. Furieux, Go'el leur demanda si c'était son absence prolongée qui leur avaient fait oublier qui il était et leur demanda pourquoi ils traitaient leurs alliés sombrelances comme s'ils représentaient une menace. Mais les Kor'kron refusèrent de lui répondre en lui indiquant qu'il n'était plus le chef de guerre. Go'el en fut profondément blessé.[84]

Aussi, avec l'aide de membres de la Horde restés fidèles à ses idéaux, il décida de mettre un terme à cette occupation et libérer les trolls du joug des Kor'krons. Cela le peina, mais il demanda aux membres de la Horde lui étant fidèles, de tuer les Kor'krons pour que les Sombrelances puissent reprendre leur ville. Par la suite, Go'el et ses fidèles défièrent et tuèrent, l'officier Kor'kron en charge des opérations Gul'tar le Subjugateur. Go'el annonça par la suite aux Sombrelances, qu'il veillerait et resterait avec eux jusqu'au retour de Vol'jin.[85] Il demanda également à ses fidèles de ne pas avertir Garrosh. Go'el savait qu'il aurait pu confronter Garrosh directement mais il était conscient que tous les Orcs ne partageaient pas sa vision. Aussi il ne souhaitait pas forcer leur allégeance et devenir ainsi un autre dictateur.
Rebellion Sombrelance

La Rébellion Sombrelance

Après le rétablissement de Vol'jin, Go'el le retrouva au Village de Sen'jin aux cotés de Chen Brune d'Orage où il planifièrent une rébellion contre Garrosh. Le trio d'amis protégea farouchement le Village de Sen'jin de l'attaque des Kor'krons. Lorsque Vol'jin mit en marche sa rébellion et attaqua Tranchecolline, l'idée de faire couler autant de sang de membres de la Horde lui déchira le cœur. Go'el refusa de croire que tous soutenaient Garrosh et décida de partir seul à Orgrimmar. Il était convaincu d'y retrouver des dissidents comme Eitrigg et Varok Saurcroc. Avant son départ, il demanda à Vol'jin de veiller sur sa famille si il venait à périr, ce que son ami Troll accepta.[86]


Siège d'Orgrimmar

Après avoir retrouvé Varok, le duo entreprit d'infiltrer Orgrimmar pour confronter directement Garrosh. Go'el espérait parvenir à raisonner Garrosh d’arrêter sa folie ou dans le cas contraire, le tuer afin d'épargner la vie de milliers membres de la Horde. Ils décidèrent d'emprunter l'entrée Ouest de la ville mais des Kor'krons leur barrèrent la route. Le général Nazgrim fit son apparition et Go'el lui expliqua vouloir tenter de raisonner Garrosh. Nazgrim renvoya les kor'krons et autorisa Go'el et Varok à entrer. Cependant, il leur précisa qu'il ne pourrait pas garantir leur sécurité une fois dans Orgrimmar.[87]

Go'el et Varok pénétrèrent dans Fort-du-Gouffre où ils finirent par faire face aux Mantides. Varok exhorta Go'el à poursuivre tandis qu'il combattrait les insectoïdes. Finalement Go'el fit face à Garrosh et l'encouragea à mettre un terme à sa folie. Mais son ancien protégé refusa fermement arguant que Thrall était un faible qui avait trahit les orcs en pactisant avec l'Alliance. Go'el décida qu'il n'avait plus d'autres solution que de tuer lui-même Garrosh pour réparer son erreur et éviter un bain de sang. Mais lorsqu'il tenta de faire appel aux éléments, Go'el fut enlassé par le vide. C'était l'oeuvre des sombres chamans de Garrosh qui avaient torturé et soumit les éléments sur une grande distance encerclant Orgrimmar. Go'el trouva la force de se dégager de ses entraves et chargea Garrosh. Après un combat court mais intense, Garrosh blessa Go'el qui fût projeté à terre.

C'est alors que les champions d'Azeroth servant la cause de la Rébellion Sombrelance, firent irruption et parvinrent à le mettre hors d'état de nuire. Go'el s'approcha de Garrosh, déçu de ce qu'était devenu le fils de son "frère" Grommash. Aussi, pour réparer son erreur, Go'el décida de mettre un terme à la vie de Garrosh en lui portant le coup fatal. Cependant, Varian bloqua le Marteau-du-Destin avec Shalamayne avant de déclarer à Go'el que ce n'était pas à lui de décider de son châtiment. Bien que Garrosh avait commit d'innombrables crimes, Go'el refusa de laisser l'Alliance l’emmener. Taran Zhu s'interposa entre eux et proposa qu'il soit jugé en Pandarie par son peuple, ce que Go'el accepta.

Après avoir rejoint les autres dirigeant de la Horde, Vol'jin prit la parole et l'implora de reprendre sa place de chef de guerre. Mais il refusa et indiqua que c'était grace à lui si la Horde avait survécu. Go'el s'agenouilla devant Vol'jin et jura de le suivre fidèlement si ce dernier acceptait de devenir le nouveau chef de guerre. Dans l'instant qui suivit, Varian demanda à parler au chef de guerre, pensant qu'il s'agissait de Go'el mais c'est Vol'jin qui lui répondit.[88]


Crimes de guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Comme il avait été convenu, Go'el fut invité par Taran Zhu à assister au procès de Garrosh en Pandarie. Il se rendit au Temple du Tigre blanc avec sa compagne Aggra et son jeune fils Durak. Une rumeur disait que le couple attendait un second enfant. Il participa à l’élection de celui qui serait désigné pour défendre Garrosh et fut en faveur de Baine.

Au cours du procès, Go'el fut appelé à témoigner pour Tyrande Murmevent qui remplissait le rôle d'accusatrice et Baine celui du défenseur. Avec l'aide de la Vision du Temps, un artefact conçu par Kairozdormu qui permettait de montrer à tous des événements du passé, Tyrande et Baine montrèrent certains passage de la vie de Go'el pour les aider dans leur plaidoirie.

Go'el finit par admettre que si c'était à refaire, il n'aurait pas tenté d'infliger le coup de grâce à Garrosh après sa défaite lors du siège d'Ogrimmar car il trouvait l'idée du procès plus honorable. Cependant, il déclara que certaines choses étaient irréparables, sous-entendant que les actes de Garrosh ne pouvaient être pardonnés.

Tandis que les Astres vénérables, qui agissaient en qualité de juges, étaient sur le point de rendre leur verdict, Garrosh parvint à s'échapper avec l'aide notamment de Kairoz et Zaela. Pour couvrir leur fuite, Kairoz invoqua des versions alternatives de certains dirigeants présent au Temple du Tigre blanc. L'une d'entres elles était un Thrall issu d'une voie temporelle dans laquelle il n'avait jamais pu échapper à Aedelas Landenoire et était devenu son champion en conquérant Lordaeron sous sa bannière. Go'el l'affronta et eut l'avantage car contrairement à son double, il avait de son côté la maîtrise des éléments. Après l'avoir vaincu, Go'el réalisa ce qu'il avait laissé derrière lui en abandonnant son nom Thrall.

Après la bataille, Go'el découvrit que Jaina avait été mortellement blessée et tenta de la guérir sans succès. Chi-Ji intervint et soigna Jaina et les blessures de tous. Peu après, Go'el demanda aux Astres vénérables pourquoi il n'étaient pas inquiets de la fuite de Garrosh. Ces derniers révélèrent que la sentence qu'ils avaient choisit était de le laisser en vie afin qu'il puisse se racheter. Go'el réalisa que Garrosh n'avait pas été le seul à être jugé et que chacun d'entre eux l'avait été. Finalement lorsque tout les regards se tournèrent vers lui, Go'el déclara qu'ils retrouveraient Garrosh.[89]


L'Avant-garde de fer

WoD Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Lorsque la Porte des ténèbres vira au rouge et que la Horde de Fer en surgit, Go'el se rendit dans les Terres Foudroyées pour organiser les défenses de la Horde.[90] Il mena une petite escouade derrière les lignes ennemies près de Cognepeur pour enquêter sur cette invasion.[91] Go'el découvrit que la Horde de Fer avait conclu une alliance avec les ogres Cognepeurs et décida de leur montrer ce qu'il en coûtait de défier la Horde.[92] Finalement Go'el participa à la mort de Gar'mak Tournelame, l'orc à la tête de l'Avant-garde de fer.[93] Go'el était conscient qu'il n'était parvenu qu'à ralentir la Horde de Fer et que la guerre était loin d'être terminée. Aussi, il décida de rester dans les Terres Foudroyées pour continuer à retenir l'ennemi et chargea un champion de la Horde d'avertir Vol'jin de la situation.[94]


Warlords of Draenor

WoD Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Quelques temps plus tard, Go'el fut invité par Khadgar à rejoindre une coalition réunissant les plus puissants combattants d'Azeroth pour traverser la Porte des ténèbres et empêcher l'invasion de leur monde par la Horde de Fer. Aux cotés notamment de Maraad, Dame Liadrin, Khadgar et Cordana Gangrechant, Go'el chargea à travers la Porte des ténèbres et se retrouva sur une Draenor alternative surgit du passé, 35 ans auparavant.

Malheureusement, le groupe tomba nez-à-nez avec la Horde de Fer qui était sur le point d'envahir Azeroth. Pour protéger les champions d'Azeroth pendant qu'ils désactivaient le portail, Go'el pria les éléments de leur prêter leur force. Mais il s'épuisa rapidement car les voix des éléments n'étaient que des murmures.[95]

Après la désactivation de la Porte des ténèbres, Go'el et les survivants de l'avant-garde s'enfuirent dans la Jungle de Tanaan. Au cours de leur cavale rocambolesque, Go'el et son groupe durent combattre le Clan de la Main-Brisée WoD au sein de l’arène de Kargath. Ils libérèrent également des Loup-de-givre WoD et des Draenei que Go'el équipa d'armes rochenoires subtilisés et leur octroya la bénédiction des éléments pour qu'ils combattent à leurs cotés.[96]

Peu après, Go'el et son groupe affrontèrent une nouvelle fois la Horde de Fer afin de faire gagner du temps à Thaelin Sombrenclume qui utilisa le canon baptisé le Brise-monde pour détruire la structure même de la Porte des ténèbres de Draenor WoD. Finalement, Go'el et certains membres du groupe, parvinrent à fuir en volant un navires de la Horde de Fer et voyagèrent jusqu'à la Crête de Givrefeu sur l'invitation du jeune Drek'Thar WoD.

Go'el fit la connaissance du jeune chef des Loup-de-givre et alter-ego de son défunt père. Il réalisa que DurotanWoD était plus petit qu'il ne ce l'était imaginé. Peu après, il pria Khadgar d'ouvrir un portail vers OrgrimmarGazleu et ses hommes se tenaient prêt à superviser la construction d'une forteresse qui servirait de quartier général pour la Horde.[97] Pour s'emparer du terrain où Mur-de-Givre serait bâti, Go'el combattit et tua le Gronn Skog aux cotés du commandant des troupes de la Horde.[98]

Go'el et Durotan (WoD)

Après que la Horde se soit établie dans la Crête de Givrefeu, Go'el fut invité par Drek'TharWoD à rejoindre Wor'gol afin d'aider les Loup-de-Givre à combattre la Horde de Fer. À de nombreuses reprises, Go'el s'entretint avec Drek'TharWoD sur leurs maîtrises des éléments respectives. Peu après, Go'el accompagna et assista DurotanWoD et le commandant de la Horde pendant l'assaut de la Tour de Gor'mas.[99] Poursuivant l'attaque de la Forteresse de Flèchelames, Go'el fit appel aux éléments pour vaincre une énorme vagues de défenseurs ogres. Il déclencha une tempête qui balaya les ennemies mais fut vidé de ses forces car les éléments ne lui répondaient pas de la même manière que sur Azeroth. Après avoir retrouvé son souffle, Go'el accompagna Ga'narWoD et LigraWoD au second niveau de la forteresse pour leur prêter main-forte.[100]

Après la prise du bastion ogre, Go'el retourna à Mur-de-Givre où il discuta avec DrakaWoD, l'alter-ego de sa mère dans cette voie temporelle. Plus tard, il combattit les Sire-tonnerreWoD à Grom'gar aux cotés des Loup-de-Givre avant de se diriger vers le Passage du tonnerre où une grande armée de la Horde de Fer approchait.[101] Là-bas, Go'el combattit la Horde de Fer aux cotés des alter-ego de sa famille. Le voyant à l'oeuvre, Drek'TharWoD le complimenta sur ses talents de chaman. Finalement, il assista au sacrifice de Ga'narWoD qui permit à Drek'TharWoD de gagner le temps nécessaire pour faire s'écrouler le passage, condamnant ainsi l’accès à la crête de Givrefeu pour la Horde de Fer.[102]

Quelques temps plus tard, Go'el se rendit en Talador lors de la Bataille de Shattrath. Il présenta Khadgar et Maraad à DurotanWoD , comme des alliées contre la Horde de Fer et fit la connaissance d'Yrel.

Finalement, Go'el retrouva enfin la trace de Garrosh et était bien décidé à lui faire payer pour ses crimes. Il se rendit en NagrandWoD avec DurotanWoD, où il fit établir un avant-poste baptisé Wor'var. Il y fut rejoint par sa compagne Aggra à qui il avait demandé de rester sur Azeroth, mais la Mag'har défia son ordre et le remit à sa place.[103] Malheureusement, la situation se détériora rapidement quand le Clan ChanteguerreWoD se prépara à les attaquer, Garrosh à sa tête.[104]

Go'el VS Garrosh

Après avoir affaibli les ChanteguerreWoD et leur alliés, les troupes de DurotanWoD et d'Yrel se rassemblèrent aux portes de Grommashar et assiégèrent la ville. Go'el se précipita sur les lieux et provoqua en Mak'gora Garrosh qui accepta de se battre au pierres de la prophétie. Le duel éclata par un échange de coups intense qui finit à mains nues et au cours duquel Garrosh prit l'ascendant. Cependant, Go'el décida d'utiliser ses pouvoirs de chaman pour lui envoyer une boule de feu et le projeter dans les airs avant de faire apparaître une gigantesque main de roche qui broya Garrosh sous sa terrible poigne. Go'el acheva son ancien protégé en faisant appel à la foudre.

Après la mort de Garrosh, Go'el participa à une réunion avec notamment Khadgar, Yrel et DurotanWoD afin de définir quel stratégie adopter pour la suite des événements.

De retour à Mur-de-Givre, Thrall pria le commandant de la Horde d'assister DrakaWoD qui se rendait au Rocher du Long-Voyant avec Drek'TharWoD, dans le but de rétablir le lien avec les éléments du chaman. Go'el sentait que les esprits de la Crête de Givrefeu s'agitaient et cela le troublait grandement.[105] Tandis que le trio affrontait Kron pour libérer la fureur Exurotus de son emprise, Go'el entendit son appel et se précipita à son secours. Malheureusement Exurotus était en train de mourir et le temps pour trouver une solution faisait défaut.[106] Go'el assista alors à la fusion des esprits de Drek'TharWoD et Exurotus donnant naissance au plus grand chaman de DraenorWoD.[107]

Quelques temps plus tard, Go'el assista au rituel de la bénédiction que les fureurs du Trône des élémentsWoD accordèrent au commandant des troupes de la Horde en DraenorWoD.


Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Lorsque la légion ardente lança sa troisième invasion d'envergure sur Azeroth, Go'el et Vol'jin menèrent la première charge de la Horde sur le Rivage brisé. Aux cotés des troupes de la Horde, il affronta et tua Azgalor. Après avoir rejoint Sylvanas et Baine, Go'el découvrit la présence de la Croisade d'argent sur le champs de bataille. Il jura de retrouver et d'aider Tirion Fordring. Malheureusement, Gul'danWoD était parvenu à le maîtriser et invoqua Krosus qui tua le paladin. Furieux, Go'el comme les troupes de la Horde et de l'Alliance, affronta et vainquit Krosus. Peu après, tandis que Go'el et la Horde approchaient du portail de la Légion ardente, les vagues de démons se firent plus en plus intense. Malheureusement, Go'el finit par être dépassé par leur nombre et s'écroula. Baine le protégea et l'aida à se relever pour battre en retraite.[108]

Après la débâcle de la bataille du Rivage brisé ayant entraîné la mort de Vol'jin, Go'el se rendit à Dalaran, déplacé à proximité des îles brisées, en compagnie de sa compagne Aggra et son fils Durak. Depuis les événements qui s'étaient déroulés sur DraenorWoD, son lien avec les éléments s'en était retrouvé changé. Il estima que cela l'avait affaibli et qu'il lui était nécessaire de sonder son âme. Aussi, il partit à la recherche du champion chaman qui s'était illustré à de nombreuses reprises ces dernière années afin que ce dernier l'aide. En sa compagnie, Go'el rallia les survivants du Cercle Terrestre et protégea leur domaine établit au Maelstrom d'un assaut de la Légion ardente. Il y affronta le démon Geth'xun mais fut gravement blessé par ce dernier. Pendant le combat, Go'el perdit le Marteau-du-Destin qui chuta dans le Maelstrom avec Geth'xun.[109]

Go'el savait que les tactiques conventionnelles ne fonctionneraient pas contre la légion ardente. Il admit que l'idée de Nobundo de parcourir le monde à la recherche d'armes qui renforceraient la puissance du cercle terrestre était bonne. Dans cette optique, Go'el décida qu'il était impératif de retrouver le Marteau-du-Destin et plongea dans le Tréfond en compagnie du Mande-foudre Mylra et du champion chaman d'Azeroth.[110]

Il savait qu'il fallait faire preuve d'une grande prudence pour demander audience auprès de Therazane, à la recherche d'indices sur la localisation de son arme. Aussi, il refusa de se présenter à elle souffrant toujours des blessures infligés par Geth'xun et demanda au champion chaman de s'en occuper tandis qu'il interrogerait les résident du Temple de la Terre.[111]Cependant il ne découvrit rien de plus et décida de retrouver Mylra et le champion chaman auprès de Therazane pour découvrir que le Marteau-du-Destin était tombé dans les profondeurs Désagrégées et que Geth'xun était toujours en vie. Go'el, Mylra et le champion chaman partirent immédiatement à ses trousses avant que ce dernier ne s'empare du précieux marteau et ne corrompt davantage le Plan élémentaire de la terre. Finalement, le trio retrouva Geth'xun et parvint à s'emparer du Marteau-du-Destin. Après la mort du démon, Go'el décida de confier le Marteau du destin au champion chaman qui lui en semblait digne.[112] En effet depuis la mort de Garrosh, le marteau était devenu un poids mort dans les mains de Go'el qui pensait en être devenu indigne. Pour Go'el, l'arme incarnait les idéaux de justice et de vertu, et il pensait qu'elle était devenu un symbole de vengeance.[113] Par la suite il pria le champion chaman d'Azeroth de lui succéder à la tête du Cercle terrestre. Go'el pensait que les éléments l'avaient abandonné et était en pleine remise en question.[112]

Il apparut une dernier fois de manière officiel à Fossoyeuse lorsque Sylvanas organisa une cérémonie visant à féliciter les combattants de la Horde qui s'étaient illustrés lors d'affrontement avec l'Alliance.


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.
Fatigué par cette vie de combat et de politique, Go'el se retira avec sa famille à Garadar en Outreterre. Il y mena une vie simple et paisible jusqu'au jour où Varok Saurcroc se présenta à lui. Ignorant les derniers événements s'étant déroulés en Azeroth, son vieil ami tenta de le faire réagir. Mais Go'el refusa de prendre part au conflit et indiqua à Varok qu'il n'était pas le sauveur de la Horde, comme certains l'imaginaient.

Go'el Havre de paix

C'est alors que deux assassins réprouvés les attaquèrent sans somation et motif apparent. Go'el étant un combattant expérimenté, réagit avec hâte et se protégea de l'attaque, obligeant l'un des assassins à se dissimuler dans les ombres. Varok l'intercepta et brisa net le cou du réprouvé, qui s'effondra. Furieux, Go'el accusa Varok d'avoir été suivi et d'avoir involontairement mené jusqu'à lui les assassins, mettant en danger sa famille. Cependant, Varok lui révéla que c'était lui qui suivait les assassins. Go'el comprit qu'il ne pouvait plus se cacher et que Sylvanas cherchait sa mort. Cela le convainquit à prendre les armes et à se préparer au combat.[114]

Lor'themar Theron entra rapidement en contact avec Go'el et Varok pour leur révéler que Baine était le prisonnier de Sylvanas et qu'elle s'apprêtait à le faire exécuter à Fort-du-Gouffre. Discrètement, Go'el et Varok retrouvèrent Rokhan dans la Faille de l'ombre et celui-ci leur fit un résumé de la situation.

Peu après, en compagnie d'un champion de la Horde, le duo s'infiltra dans Fort-du-Gouffre pour sauver Baine. Ils comprirent qu'il ne serait pas possible de négocier avec les loyalistes de Sylvanas et décidèrent de progresser cachés dans les ombres grâce à un totem que leur avait fourni Rokhan. Malheureusement, les effets du totem finirent par s'estomper, poussant Go'el et Varok à changer de plan. C'est alors que Go'el décida d'utiliser à son avantage le respect que les loyalistes de Sylvanas portaient au champion de la Horde qui les accompagnait, pour créer une diversion qui leur permit de s'infiltrer.

Après avoir évité les troupes de loyalistes, Go'el et Varok tombèrent nez-à-nez avec Jaina et Mathias Shaw. Réalisant qu'ils partageaient tous le but de sauver Baine, ils décidèrent de faire équipe. Pour approcher le chef Tauren prisonnier, Go'el et son groupe durent affronter et tuer son geôlier, Rowa Frappe-de-Sang et ses loups. Le groupe se précipita pour libérer Baine, mais tomba dans un piège magique tendu par le Magistère Hathorel. Go'el et son groupe durent se battre farouchement pour leur survie contre les mages de bataille et leur maître, Hathorel, maintenant les entraves magiques. Après avoir brisé le sortilège, Jaina utilisa ses pouvoirs pour téléporter le groupe hors de danger près des Pitons-du-Tonnerre.

Thrall et Jaina 8.2
Soulagé de voir Baine sain et sauf, Go'el prit son courage à deux mains et initia la conversation avec son ancienne amie Jaina. Il la remercia sincèrement de les avoir aidé et s'excusa de ne pas voir réagit plus tôt. Il demanda à Jaina de lui accorder une seconde chance, malgré la tragédie de Theramore, dont il se sentait en parti responsable. C'est alors que Jaina lui proposa de s'allier contre leur ennemie commune Sylvanas, comme ils l'avaient déjà fait par le passé. Mais Go'el craignait que les erreurs du passé se reproduisent. Jaina réussit à lui redonner espoir, puis se téléporta auprès d'Anduin Wrynn pour l'avertir de la situation.[115]

Quelques temps plus tard, Go'el et Varok rassemblèrent tous les membres de la Horde fidèles aux idéaux d'honneur, aux Ruines de Theramore. Également accompagné de l'armée de l'Alliance, Go'el marcha sur Orgrimmar depuis Tranchecolline, aux cotés de Varok. Mais lorsqu'ils arrivèrent aux portes de la capitale, Varok décida de défier en Mak'gora Sylvanas afin que des milliers de vies soient épargnées. Go'el confia à son vieil ami qu'il ne pouvait pas gagner, mais soutenu son choix en lui prêtant sa nouvel arme. Anduin Wrynn en fit de même et lui confia Shalamayne en témoignage de respect et de confiance. Malheureusement, Varok n'était pas de taille à affronter la reine des réprouvés et Sylvanas remporta le duel sans grande difficulté, avant de disparaître. Go'el se précipita sur le corps sans vie de son ami et lui rendit un dernier honneur en le portant en héros avec Anduin, à Orgrimmar.[116]

Go'el déposa la dépouille de Varok sur une dalle devant Fort Grommash et prit la parole devant les milliers de combattant de la Horde. Il rendit hommage à son vieil ami en citant ses nombreux faits d'armes. Après son discours, Go'el convint qu'il était de son devoir de s'assurer que la Horde demeure dans le chemin de l'honneur en signe de respect de l'héritage laissé par Varok Saurcroc.[117]


Galerie


Fan art


Notes

  • Lorsque Thrall a fait bâtir Fort Grommash depuis lequel il siégerait, il a volontairement voulu des murs de pierres épais et l'absence de fenêtre. Il souhaitait que ceux qui demandent audience ne soient pas trop à l'aise lorsqu'ils s'adressent à leur chef de guerre.[23]
  • Dans le Jeu de rôle, Thrall considère un certain Rufus Montaine (un humain) comme étant l'un de ses mentors. Ce dernier lui aurait enseigné le respect d'autrui.
  • Le personnage à été crée par Chris Metzen qui en assure la voix dans la version US.
    • Selon son créateur, l'histoire de Thrall a partiellement été inspirée par Spartacus et de Thor de l'univers Marvel en ce qui concerne le maniement de son Marteau-du-Destin.
  • Thrall est l'un des personnages jouables dans Heroes of the storm.
    • L'une de ses apparences le présente comme le chef du clan Loup-de-Cendre qui se serait emparé du Marteau-des-Enfers sur le cadavre d'Orgrim après l'avoir tué pour avoir trahit son père Durotan.
    • Une autre le présente comme "Le Brise-terre" qui aurait été consumé par la roche vivante et changé à jamais en acceptant de devenir l'Aspect de la terre.
  • Thrall apparaît dans Hearthstone: Heroes of Warcraft, en tant que héros de base de la classe chaman.
    • Il apparaît également comme le chevalier de la mort Thrall, Le mort-voyant, dans l'extension Chevaliers du trône de glaçe.
  • Dans Warcraft 3, le loup de Thrall était de couleur noire, tandis que dans World of Warcraft il monte un loup blanc en Nagrand et lors de la Bataille de Fossoyeuse, ainsi qu'un loup brun pendant les événements précédent la rebéllion Sombrelance. Il est possible qu'il s'agisse de Chant-de-neige dont le pelage aurait changé selon les saisons, ou que Thrall possède d'autres loups
  • A l'origine, le manuel de Warcraft 3 indiquait qu'il avait 24 ans lors de la Troisième guerre rendant sa naissance en l'an -4. Cela à été rectifié depuis pour l'année 1.
  • Thrall est ambidextre et à déjà été vu maniant le Marteau-du-Destin dans chacune de ses mains.
  • Lorsque Thrall arriva au pouvoir dans la Horde, il réforma la place des femmes. Auparavant ces dernières étaient cantonnées à la logistique, hors depuis son règne, les femmes sont sur un pied d'égalité avec les hommes et peuvent combattre en première ligne.
  • Par les boules de Thrall est une expression humoristique employée par Nazgrim lors de l'exploration de Vash'jir. Depuis Legion, les personnages orc qui utilisent l'emote /whoa, le disent également.
  • Son nom de naissance Go'el vient de l'hébreu qui est le nom donné au rédempteur.
  • Thrall apparaît dans le conte pour enfants "Bataille de boules de neige".
  • Selon Belgrom Cogneroche, Thrall prenait sa parole et son opinion en considération.[119]
  • Il existe un groupe de mercenaires qui porte le nom "Les vandales de Thrall"
  • Il semblerait qu'un scénario impliquant Thrall et Kilrogg Oeil-mort WoD dans une ville nommée Osville était initialement prévu dans Warlords of Draenor.
  • Durant de longues années une rumeur sur une hypothétique relation amoureuse entre Thrall et Jaina, persista.
  • Dans le jeu annulé Warcraft Adventures, Thrall en était le personnage principal. L'histoire racontait sa fuite de Fort-de-Durn et son ascension en tant que chef de guerre. Bien qu'il existe des différences notable, ses faits on finalement été adaptés dans un roman: Le chef de la rébellion.
  • Lorsque l'esprit de Thrall fut divisé en quatre et éparpillé dans le Plan élémentaire, Cyclonas le surnomma "Père des orcs".
  • Des alter-ego de Thrall apparaissent dans de nombreuses autres voies temporelles.
    • Dans l'une d'entre elles, Thrall n'a pas survécu lorsqu'il fut recueilli et confié par Landenoire au Foxton.
    • Dans une autre, Thrall est devenu le champion de Landenoire est a rallié les Orcs pour conquérir Lordaeron pour Landenoire. Ce Thrall fut d'ailleur extrait de sa voie temporelle par Kairoz lors du procès de Garrosh, et affronta le Thrall de la ligne temporelle principal.
    • Dans une voie temporelle, Thrall n'est pas parvenu à retenir le Raz-de-marée d'élementaire d'eau que Jaina chercha à lancer sur Orgrimmar après la destruction de Theramore. Cela entraîna une guerre mondial qui entraîna la mort de millions de gens.
    • Dans le film Warcraft le commencement, Go'el apparaît . Il naît prématurément peu après le passage de la Porte des ténèbres par ses parents. Mort-né, il fut sauvé par Gul'dan qui draina la vie d'un cerf pour lui insuffler et rendant sa peau de couleur verte au passage. Il a plus tard été caché par sa mère puis découvert par un humain.


Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6 et 1,7 Roman: Le chef de la rébellion
  2. Roman: L'effondrement: Prélude au Cataclysme
  3. Nouvelle: Le devoir des aspects
  4. Roman: Arthas, l'ascension du roi-liche
  5. Nouvelle: De sang et d'honneur (Of Blood and Honor)
  6. 6,00, 6,01, 6,02, 6,03, 6,04, 6,05, 6,06, 6,07, 6,08, 6,09, 6,10, 6,11, 6,12 et 6,13 World of Warcraft: Chroniques volume 3
  7. Warcraft III Reign of chaos: Prologue, chapitre un - En quête d'une vision
  8. Warcraft III Reign of chaos: Prologue, chapitre deux - Les départs
  9. Démo de Warcraft 3 :Prologue - L'Exode de la Horde, missions trois: Chevaucheur des tempêtes.
  10. Démo de Warcraft 3 :Prologue - L'Exode de la Horde, missions Quatre: Les Feux d'en bas
  11. Démo de Warcraft 3 :Prologue - L'Exode de la Horde, missions cinq: L'extinction
  12. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 1: La fin d'un monde
  13. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 2 : La longue marche
  14. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 3: Le cri du clan chanteguerre
  15. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 6: Quand les wyverne attaquent
  16. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 7: L'oracle
  17. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, mission 8 : Les démons te conduiront
  18. Warcraft 3 Reign of Chaos - Campagne orc, cinématique: La mort d'Hurlenfer
  19. Quête: Empiètement
  20. 20,0 et 20,1 Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne Bonus: La fondation de Durotar , Mission 1: Dompter une terre
  21. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne Bonus: La fondation de Durotar , Mission 2: Vieilles rancoeurs
  22. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne Bonus: La fondation de Durotar , Mission 3: L'éclat de la gloire
  23. 23,0, 23,1 et 23,2 Roman: Le cycle de la haine
  24. Roman: La guerre des Anciens - Tome 1: Le puits d'éternité
  25. Roman: La guerre des Anciens - Tome 3 : L'apocalypse
  26. 26,0, 26,1 et 26,2 BD: World of Warcraft: Tome 7 - Sur la route de Theramore
  27. Quête: Les vieilles voies
  28. Manuel des trolls - Les Trolls et la Horde - La Tribu Vengebroche
  29. https://fr.classic.wowhead.com/npc=3230/nazgrel
  30. Quête: La nouvelle Horde
  31. Quête: Les ordres de l'amiral
  32. Quête: Ennemis cachés (1)
  33. Quête: Ennemis cachés (2)
  34. Quête:Ennemis cachés (3)
  35. Quête: Ennemis cachés (5)
  36. Citation de Jes'rimon
  37. Quête: Le collier de Taretha
  38. Quête: Sauvetage
  39. Quête: Les royaumes de l'Est
  40. Quête: Le bassin des larmes
  41. Quête: Négocier la paix
  42. Quête: Pour la Horde !
  43. Roman: L'Ascension de la Horde.
  44. http://www.worldofwarcraft.com/burningcrusade/townhall/classcombo.html
  45. Quête: L'allégeance à la Horde (version original)
  46. Quête:Le mandat du chef de guerre
  47. Quête: Message pour Thrall + dialogue entre Thrall et Eitrigg lors de la conclusion.
  48. Quête: émissaire auprès des Mag'har
  49. Quête: La volonté du chef de guerre
  50. Quête: Thrall, fils de Durotan
  51. 51,0 et 51,1 Nouvelle: Garrosh Hurlenfer - L'âme d'un guerrier
  52. BD: World of Warcraft: Tome 8 Le grand rassemblement
  53. Quête: Recherche désespérés: Orgrimmar
  54. BD: World of Warcraft: Tome 9 - Le Souffle de la guerre
  55. évènement mondial pré-WOTLK "L'invasion du fléau"
  56. Manga: Warcraft Legends Volume 2 : Peur
  57. Quête: La bataille pour Fossoyeuse (Horde)
  58. Bande annonce M.a.j 3.1 Les secrets d'Ulduar
  59. Discussion entre Thrall, Garrosh Hurlenfer et Tirion Fordring à l'ouest de l'arène du Tournoi d'Argent
  60. Raid : L'épreuve du croisé
  61. 61,0 et 61,1 Roman: Hurlorage
  62. Manga: Warcraft - Legends Volume 5 - Cauchemars
  63. Manga: World of Warcraft - Shaman
  64. Roman: L'effondrement: Prélude au Cataclysme
  65. Journal de campagne
  66. Quête: Une cargaison précieuse
  67. Quête: La vengeance du chef de guerre
  68. Quête:La chute des parachutistes
  69. Quête: L'affrontement final
  70. Quête: Une ancienne ennemie
  71. Quête: Le tréfond, royaume de la Terre
  72. Roman: Thrall, le crépuscule des aspects
  73. Trailer M.àj 4.2 - Rage sur les terres de feu
  74. Quête: Le sommet de Nordrassil
  75. Quête: Liens élémentaires : Doute
  76. Quête: Liens élémentaires : Désir
  77. Quête:Liens élémentaires : Patience
  78. Quête: Liens élémentaires : Fureur
  79. Quête: Liens élémentaires : Le serment
  80. Nouvelle: Le devoir des aspects
  81. Instance : L'heure du crépuscule
  82. Raid: L'Âme des dragons
  83. Roman: Jaina - Le Déferlement
  84. Quête: La Horde est une grande famille.
  85. Quête: Dé-subjugation
  86. Quête: La bataille de Tranchecolline
  87. Quête: Une vision du temps
  88. Cinématique de fin du raid le Siége d'Orgrimmar (Version Horde)
  89. Roman : Crimes de Guerre
  90. Quête: attaquer la Horde de Fer
  91. Quête: Enquête sur l'invasion
  92. Quête: Mort aux Cognepeurs
  93. Quête: Gar'mak Tournelame
  94. Quête: Avertir Orgrimmar
  95. Quête: Baroud d'Azeroth
  96. Quête: Une bataille à préparer
  97. Quête: Pour la Horde !
  98. Quête: L'antre de Skog
  99. Quête: Tour de Gor'mas
  100. Quête: De grande boules de feu !
  101. Quête:En route pour le passade du Tonnerre.
  102. Quête: La bateille du passage du Tonnerre
  103. Quête: Ordre du chef de guerre : Nagrand !
  104. Quête: La puissance des Chanteguerres
  105. Quête: Campagne du fief : le rocher du Long-Voyant
  106. Quête: Fureur de Givrefeu
  107. Quête: Nôtre est la fureur
  108. Scénario: La bataille du rivage brisé
  109. Quête: Un cercle toujours vaillant
  110. Quête:Là où tombe le marteau
  111. Quête: Ce que sait la Pierre-Mère
  112. 112,0 et 112,1 Quête: Le Marteau des profondeurs
  113. Paroles du vent et de la terre, Marteau-du-Destin chapitre XI
  114. Cinématique: Un havre de paix
  115. Scénario: Le sauvetage de Baine
  116. Quête: Devant les portes d'Orgrimmar + cinématique L'heure de vérité
  117. Quête:Vieux briscard
  118. Quête: Conscription à la croisée
  119. Quête: Des parties de l'Essaim
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .