FANDOM


Le temple du soleil était un bâtiment construit par les Anhari autour du Souffle de Rukhmar, au sommet de la flèche d'Arak, à l'apogée de la civilisation apogide entre 2000 et 1200 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres. Chaque année, des centaines d'arakkoa s'y rassemblaient pour commémorer leur victoire sur les primordiaux vers 2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres en plus d'honorer Rukhmar.

Aux alentours de 1200 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, dans l'optique de devenir les seuls dirigeants des Apogides, les Anhari, alors menés par le seigneur-prêtre Velthreek, commencèrent à rassembler autant de cristaux apogides que possible et à les stocker dans le temple du soleil. Quelques années plus tard, quand leurs rivaux skalaxi, alors menés par le seigneur-sorcier Salavass, apprirent ce que tramaient les Anhari, ils exigèrent le retrait immédiat des reliques stockées dans le temple, mais leur requête fut ignorée. En réponse, Salavass rassembla ses adeptes et lança un assaut contre le temple du soleil dans l'optique de récupérer les cristaux apogides par la force. Aux portes du temple, les deux ordres rivaux s'engagèrent dans une bataille qui s'étendit aux niveaux inférieurs de la flèche.

Finalement, au terme de plusieurs mois de guerre civile, les Anhari prirent le contrôle du Souffle de Rukhmar qu'ils activèrent afin d'éradiquer leurs rivaux, mais Salavass mena une poignée de ses meilleurs sorciers jusqu'au sommet de la flèche où il lança un sort qui déstabilisa l'arme. S'en suivit une puissante explosion qui tua la plupart des arakkoa présents sur les lieux, scinda la flèche d'Arak en plusieurs tours de pierre et transforma la région environnante en un désert aride, marquant ainsi le déclin de la civilisation apogide.[1]


Spéculations

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !

La construction du temple du soleil semble être antérieure à l'invention des cristaux apogides, les arakkoa ayant manifestement utilisé des parchemins pour transcrire les plans de construction de l'édifice.[2]


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .