FANDOM


Ecran de chargement temple d'ahn'qiraj

Le Temple est le bâtiment principal du royaume déchu d'Ahn'Qiraj situé dans la partie sud de Silithus en Kalimdor. Il fut bâti à l'origine comme une prison pour le Dieu Très Ancien C'Thun.

Histoire

Pour plus de détails concernant l'histoire d'Ahn'Qiraj, voir Ahn'Qiraj.

C'est au cœur d'Ahn'Qiraj que repose ce très ancien temple. Construit en des temps où l'histoire n'était pas encore écrite, c'est à la fois un monument à d'indicibles dieux et une ruche massive où naît l'armée qiraji. Après que la guerre des Sables changeants fut achevée il y a un millier d'années, les empereurs jumeaux de l'empire qiraji furent enfermés dans leur temple, à peine contenus par la barrière magique érigée par le dragon de bronze Anachronos et les elfes de la nuit. Lorsque le sceptre des Sables changeant fut ré-assemblé et que le sceau fut brisé, le chemin vers le sanctuaire d'Ahn'Qiraj fut ouvert. Par delà la folie grouillante des ruches, sous le temple d'Ahn'Qiraj, des légions de qiraji se préparaient à l'invasion. Ils devaient être arrêtés à tout prix, avant qu'ils ne lâchent à nouveau sur Kalimdor leurs armées insectoïdes et voraces, et qu'une seconde guerre des Sables changeants ne se déclenche.[1]

Finalement, le commandant suprême de la Puissance de Kalimdor, Varok Saurcroc, chargea l'élite des champions de l'Alliance d'assiéger le temple. Après de longs et périlleux combats, ces champions parvinrent à vaincre C'Thun et ses serviteurs Qiraji.[2]

Bande dessinée World of Warcraft

WoW-comic-logo-16x68Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Après la mort de C'Thun, Cho'gall investit secrètement le temple d'Ahn'Qiraj dans le but de ramener à la vie le Dieu très ancien. Cependant, il fût stoppé et laissé pour mort par Med'an et le Nouveau conseil de Tirisfal.

Boss

PNJ's Notables

Cartes

Zones Notables

  • Les souterrains de la ruche
  • Portes du Temple
  • Caveau de C'Thun

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .