FANDOM


Spirit's Song est le nom anglophone donné au fragment violet du cristal Ata'mal. Il n'y a pas actuellement de traduction française. Le pouvoir de fragment n'est pas clairement défini.

Histoire

Lorsque le Cristal Ata’mal s’est scindé en sept éclats, le fragment violet fut gardé en possession de Velen.[1]

Quand les Orcs pourchassèrent les Draeneï sur Draenor, les Naarus arrivèrent à bord de leur complexe de vaisseaux qu'ils stationnèrent à Raz-de-Néant. Profitant de leur absence, le Prince Kael'thas accompagné de ses troupes solfuries prit possession des cinq vaisseaux. Il semble que ce soit lorsque Velen et ses fidèles décidèrent de fuir Draenor à bord de l'Exodar, l'un des cinq vaisseaux, que le prophète perdit le Spirit's Song.

Burning Crusade

Ce cristal est activement recherché en Outreterre tant par les Solfuries que par le Consortium[2]. C'est le Prince-Nexus Haramad qui retrouve la trace du Spirit's Song à Raz-de-Néant. Après l'avoir localisé dans les mains du seigneur de l'effroi Culuthas qui semble le garder pour son propre compte, Haramad envoie les valeureux héros d'Azeroth le récupérer. Kael'thas envoie ensuite un représentant récupérer le fragment violet à Haramad[3]. Cependant ce dernier, impressionné par l'héroïsme et l'altruisme des héros d'Azeroth vis à vis de cet artéfact refuse le marché de Kael'thas et tue son représentant. Il confie ensuite le Spirit's Song aux héros qui le remettent à A'dal. A l'heure actuelle A'dal détient toujours ce fragment.

Remarques

En effectuant les quêtes pour récupérer le Spirit's Song, l'artefact est nommé dans l'inventaire "Cristal d'Ata'mal". Cela contredit tant l'histoire que les propos tenus dans les quêtes. Il a été confirmé par la suite qu'il s'agit en réalité du Spirit's Song mais l'erreur est toujours présente dans le jeu.

Références

  1. Livre : L'ascension de la Horde, C. Golden, 2006
  2. Quête : Point de triangulation numéro un
  3. Quête : Le triangle est triangulé
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .