FANDOM


Le Souffle de Rukhmar était une arme initialement conçue par les Apogides au sommet de la flèche d'Arak et qui était capable de concentrer la puissance du soleil dans un puissant rayon de feu incandescent. Bien des siècles après la chute de l'empire apogide, la civilisation des hauts arakkoa mit à profit la découverte d'anciennes technologies apogides pour construire un second Souffe de Rukhmar au sommet de la cité d'Orée-du-Ciel.

Histoire

La guerre contre les primordiaux

Près de 2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, le tréant Gnarlgar, alors à la tête des botani établis à Talador, chercha à éradiquer la civilisation apogide prospérant plus au sud sur la flèche d'Arak en formant une vaste armée de primordiaux et en entamant la croissance d'une mégaspore qu'il baptisa Taala. Quand les Apogides prirent conscience de la menace que représentaient les primordiaux, ils constituèrent à la hâte une force d'invasion et prirent d'assaut les forêts de Talador dans l'optique de détruire la mégaspore bourgeonnante, mais ils furent repoussés. Mais alors que la situation semblait perdue pour les arakkoa, les prêtres de l'ordre d'Anhar trouvèrent une solution. Ils imaginèrent un mécanisme qu'ils appelaient le Souffle de Rukhmar et qui serait capable de canaliser la puissance du soleil, permettant aux arakkoa de manier une puissance incroyablement destructrice.

Mais en parallèle de la conception de l'arme, Gnarlgar acheva la croissance de Taala et ordonna à ses armées de marcher sur la flèche d'Arak.[1] La progression des primordiaux était telle qu'ils menaçaient d'atteindre le foyer des Apogides avant que le Souffle de Rukhmar ne soit achevé. Cependant, grâce au sacrifice d'un groupe de courageux sorciers skalaxi, Gnarlgar fut tué, semant la confusion parmi la mégaspore et les primordiaux qui s'immobilisèrent pendant un temps à la frontière d'Arak avant de reprendre leur marche. Ce court répit donna aux Anhari le temps nécessaire pour achever leur nouvelle arme et au moment où Taala atteignit le pied de la flèche, les prêtres activèrent le mécanisme. Un rayon de feu incandescent jaillit du Souffle de Rukhmar et transperça la poitrine de Taala qui vola en éclats. Peu après, les Apogides redirigèrent la puissance de leur nouvelle arme contre l'armée des primordiaux qui fut presque totalement éradiquée.[2]


L'apogée et le déclin des Apogides

Au cours des siècles qui succédèrent au conflit, les Anhari bâtirent autour du Souffle de Rukhmar un temple du soleil étincelant où des centaines d'arakkoa se réunissaient chaque année pour commémorer leur victoire sur les Apogides et honorer la déesse du soleil Rukhmar. Mais aux alentours de 1200 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, la rivalité qui animait les Anhari et les Skalaxi finit par faire sombrer toute la civilisation apogide dans une guerre civile. Au terme de plusieurs mois de combats, le seigneur-prêtre Velthreek, alors à la tête des Anhari, ainsi que ses partisans activèrent le Souffle de Rukhmar afin de décimer leurs rivaux. Mais le chef des Skalaxi, le seigneur-sorcier Salavass, mena ses plus talentueux sorciers jusqu'au sommet de la flèche où ils atteignirent l'arme. Les intrus skalaxi furent tailladés par les gardiens anhari mais Salavass eut le temps de lancer un sort qui déstabilisa le mécanisme. S'en suivit une gigantesque explosion qui détruisit le Souffle de Rukhmar, tua la plupart des arakkoa, scinda la flèche d'Arak en plusieurs tours de pierre et transforma la région en un désert aride, provoquant par la même occasion la disparition de toute la civilisation apogide.[3]


L'ascension de la Horde

Mais dans les siècles qui suivirent ces événements, les hauts arakkoa remirent à jour cette ancienne technologie apogide et tirèrent profit de cette découverte pour construire un second Souffle de Rukhmar au sommet de leur capitale, Orée-du-Ciel. Près de 2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, quand une force d'invasion de la Horde menée par Kargath Lamepoing prit d'assaut les flèches d'Arak, les défenseurs d'Orée-du-Ciel enclenchèrent le mécanisme, générant un rayon de feu qui transperça la forêt et incinéra des dizaines d'orcs sur place. Mais peu après cet échec, Kargath pactisa avec les parias arakkoa vivant dans les forêts environnantes. En utilisant leurs pouvoirs de l'Ombre, ces derniers traversèrent Orée-du-Ciel et détruisirent le mécanisme en son sommet, offrant le champ libre aux orcs qui rasèrent la cité et massacrèrent la quasi-totalité de ses habitants, provoquant par la même occasion la chute de la civilisation des hauts arakkoa.[4]


Warlords of Draenor

WoD Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Durant la campagne menée par les forces d'Azeroth contre la Horde de Fer dans une version alternative de Draenor, nous apprenons que c'est le grand sage Viryx qui fit construire le Souffle de Rukhmar au sommet d'Orée-du-Ciel.[5] L'arme fut utilisée à deux reprises pour détruire le voile Akraz ainsi que le voile Zekk. Le mécanisme fut plus tard employé par Viryx dans une vaine tentative de remporter son combat l'opposant à un groupe de champions d'Azeroth au cours du siège d'Orée-du-Ciel.[6]


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .