FANDOM


Diplômé de l'université d'Arbakham, Psiko Thermojoncteur ( Angl.  Sicco Thermaplugg) était autrefois un fier ingénieur Gnome avec l'ambition de faire de Gnomeregan une grande nation puissante. Sa soif de pouvoir associé à son désir ardent de vengeance contre ceux qu'il imaginait lui avoir volé sa place au sein de la société gnome, fit de lui le plus grand traître de Gnomeregan.

Histoire

La Trahison

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
 

Psiko Thermojoncteur était le meilleur ami de Gelbin Mekkanivelle. Bien qu'il fourmillait d'idées innovantes et brillantes, leurs mise en œuvre était toujours très approximatif. Gelbin l'avait embauché dans sa propre fonderie mais réalisant que ses travaux étaient trop brouillon, il décida de l'affecter à la conception des munitions en pensant que Psiko serait à la hauteur. Malheureusement ce ne fut pas le cas mais en tant qu'ami Gelbin dissimula la vérité et préféra passé de longues heures à corriger ces mauvais calculs balistiques qui auraient fait exploser les engins de siège.[1]

Le jour où son ami Mekkanivelle lui ravit la place de Grand Bricoleur, Thermojoncteur en perdit sa stabilité mentale et vécut cela comme une trahison. Dans le but de se venger il travailla pour obtenir les faveurs de l'élite intellectuelle et remporta ainsi le siège de Conseiller du Grand Bricoleur. Un ingénieur rêveur mais imaginatif, il servit Mekkanivelle comme conseiller pendant de nombreuses années en continuant de convoiter le siège de Grand Bricoleur.[1]

Il avait planifié de ternir l'image de Mekkanivelle et ainsi prendre sa place sur le trône. Lorsque les Trogg envahirent Gnomeregan, il réussit à convaincre Mekkanivelle d'irradier les couloirs de la ville en utilisant une bombe qui tuerait les Troggs. Sa trahison est d'autant plus grande quand il usa de la ruse pour convaincre Mekkanivelle d'irradier entièrement la ville alors qu'il avait connaissance des résultats que cela apporterait.[2]

Il est dit que Thermojoncteur savait que l'invasion Trogg allait avoir lieu et qu'il a contribué aux évènements qui ont frappé la race gnome. Bien que ces rapports n'aient jamais été vérifiés, Mekkanivelle estime  qu'il pourrait être vrai. Bien que cela reste des rumeurs, beaucoup de gnomes pensent que Thermojoncteur est à l'origine de l'invasion Trogg. Psiko Thermojoncteur disparu peu après l'évacuation de la cité et pendant de nombreuses années nul sut ce qui lui était arrivé[3]En réalité, il était resté caché dans Gnomeregan et les radiations finirent de le rendre fou. Il s'autoproclama "roi des Gnomes" et établit son règne sur la ville et les habitants n'ayant pu s'échapper et devenu des Gnomes lépreux.[2]

World of warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Depuis qu'il était devenu le "Roi" de Gnomeregan, il se consacrait a l’élaboration de nouvelles inventions folles pour servir ses plans de conquête du monde. Heureusement, peu d'entre elles ne virent la lumière du jour. Paranoïaque à l’ extrême, Thermonjoncteur n'hésitait pas à détruire tout ce qui perturbait son travail, même ses propres serviteurs. Il ouvrit des négociations avec les nains Sombrefer, leur permettant d'utiliser les tunnels de Gnomeregan. Personne ne savait ce que cette alliance présageait mais il est clair que ça n'était pas une bonne nouvelle.

Les radiations rendirent fou Psiko Thermojoncteur qui passait la majeur partie de son temps dans la cours de l'ancien bricoleur, a élaboré de nouvelles conceptions tordues. Son obsession pour les explosifs pouvait se mesurer lorsqu'il se sentais menacé, par la production en masse de Bombe ambulante via ses chaines de montage comme moyen de défense.

Psiko ne regrettait en rien sa traitrise envers les gnomes et ceux qui restaient dans Gnomeregan devenant  fous continuèrent à suivre leur "Roi". Certains lieutenants et commandants ont été perdu dans la catastrophe de Gnomeregan et restèrent fidèles à Thermojoncteur croyant à un complot.

Une chose est sûre : il avait intentionnellement saboté la ville pour en devenir le Grand Bricoleur. L'hécatombe de Gnomeregan pesait lourd sur les épaules de Mekkanivelle et dans sa fureur il condamna à mort Thermojoncteur. Un groupe d'aventuriers de l'Alliance le mirent à mort et revint annoncer la nouvelle à Gelbin, mais ce dernier après les avoir écouté, se rendit compte que le seigneur mécanique vaincu dans les entrailles de Gnomeregan étaient très probablement rien de plus qu'un Automate,un leurre habillement conçu par Thermojoncteur.[4]

Opération: Gnomeregan

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Lors de l'Opération: Gnomeregan, manœuvre militaire de Mekkanivelle destiné à reprendre la ville a Thermojoncteur, ce dernier de ne se montra pas sur le champ de bataille préférant interagir à travers son Rob-esbroufe. Il envoya le Commandant Rouagéclair un Gnome lépreux et Gasherikk un énorme Trogg pour tenter de décourager les envahisseurs. Au moment où il semblait être vaincu il utilisa son joker : L'Irradiateur 3000. Selon Gelbin Mekkanivelle, l'Irradiateur 3000 ressemblait à la même bombe qui a mis Gnomeregan dans son état actuel. Psiko les averti que celle-ci était 26 fois plus puissante que la première. La bombe activée, un décompte de 10min avant l'explosion commença, ce qui laissait largement le temps a Gelbin de la désactiver. Furieux contre ses troupes qui avaient laissé le réglage d’usine, Psiko pris la télécommande de l'appareil et modifia  le décompte à 10sec ce qui eut pour conséquence d'obliger les assaillant à battre en retraite à Brikabrok en se téléportant.

Attention, ça va couper

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Peu de temps après l'Opération: Gnomeregan, alors que Gelbin Mekkanivelle explorait ses appartement, le Secteur 17 de Gnomeregan, Psiko lui tendit un piège avec l'aide des lunettes préférées du Grand Bricoleur : des verres à monture de mithril reçues en cadeau de fin d’études. Thermojoncteur avait attaché à la paire de bicycle un fil quasi invisible qui déclencha un mécanisme lorsque Gelbin s'en saisi et qui l'enferma derrière une lourde porte. Psiko prit la parole au travers d'un interphone et se moqua de la naïveté de son ancien ami Gelbin avant de libérer trois Troggs dans la pièce. Cependant Psiko avait bâclé son piège et Gelbin usant de son ingéniosité réussi à s'en sortir. Thermojoncteur finit par apparaitre dans la pièce avec une armée de Troggs. Gelbin le décrivit  avec des  joues creuses, des mèches éparses de cheveux blancs semblables à des toiles d’araignée et un teint verdâtre et maladif trahissant sa folie et son exposition aux radiations. Après une brève discussion, un combat entre les deux Mekgénieurs  éclata dans lequel Mekkanivelle en sorti vainqueur et libre. Thermojoncteur quand à lui en perdit ses jambes qui furent tranché net et restèrent dans son armure mécanique endommagée. Gelbin décida de le laisser tel quel comme un châtiment pour ses crimes contre les Gnomes. La chaleur de l'armure cautérisant les plaies du Gnome lépreux l'empêcherait de mourir et  en ferait une parfaite prison.[1]

Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Thermojoncteur a survécu, cependant il a perdu ses jambes et vît maintenant en permanence dans une nouvelle armure mécanisée pour se déplacer. Il a chargé Razlo Brisedent d'éliminer Gelbin Mekkanivelle mais ce dernier échoua.[5]

L'Agence Tout Riskiki avec l'aide d'aventuriers de l'Alliance cherchèrent à mettre fin aux jours de Thermojoncteur.[6]

Journal des donjons

Assassin, traître et auto-proclamé roi des gnomes, le mekgénieur Psiko Thermojoncteur règne sur les salles radioactives de Gnomeregan d’une défectueuse main de fer. Ses sujets sont nombreux, cruels, et assez fous pour défendre leur roi dément contre toute intrusion du monde extérieur. C’est sa folie qui le rend si dangereux : il est assez rusé pour détruire tout ce qui l’entoure sans le moindre égard pour sa propre vie. Ce n’est pas pour rien que même les monstres de Gnomeregan ont peur de lui.

Dans le Jeu de rôle

RPG-inline Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.

Le Mekgénieur Psiko Thermojoncteur était autrefois un brillant et sage bricoleur qui, en dépit de sa fragilité depuis son jeune âge, était destiné à devenir le Grand Bricoleur. Il œuvrait habilement pour décrocher le siège, charmant ceux qui l'entouraient et enchainant  les constructions de grandes inventions l'une après l’autre. Il travaillait sans relâche pour atteindre son but de devenir non seulement le Grand Bricoleur mais également le premier vrai Roi de la race Gnome depuis plus de 400ans. Il imaginait un grand royaume de Gnomeregan, sculpté sur toute la moitié ouest de Dun Morogh, même si cela aurait engendré une délocalisation des communautés naines à proximité au nom du progrès. Rien ne l'arrêterait ! Cependant, son ami le plus proche, Gelbin Mekkanivelle a involontairement ruiné ses rêves lorsque le conseil des bricoleurs décida que Thermojoncteur était bien trop ambitieux et choisi Mekkanivelle à sa place.

La santé mental de Thermojoncteur s'est brisé ce jour là et il planifia de prendre sa revanche sur son ami. En utilisant le système et en gagnant les faveurs de l'élite intellectuels, Thermojoncteur remporta finalement le siège de conseiller du Grand Bricoleur. Ce fut son idée que les Gnomes se débrouillent seuls lors de l'invasion Troggs. Il affirma que le monde extérieur n'avait pas besoin d'être gêné par des problèmes gnomes, car il avait une idée qui lui permettrait à la fois de détruire l'image de Mekkanivelle et de gagner le trône. Après des semaines de débat, il réussi à convaincre Mekkanivelle d’inonder les salles de Gnomeregan avec des radiations en utilisant une bombe qui tuerai les troggs. Il déclara que les gnomes qui périraient dans le processus seraient un sacrifice digne pour sauver la race entière.

Toutefois pour des raisons que lui-même ne se souvient pas, il se retrouva enfermé à l'intérieur de Gnomeregan quand la bombe a été lâchée. Malgré son âge et sa fragilité, il n'en mourut pas. Certains disent que son ambition l'a sauvé, tandis que d'autres affirment qu'il s'est caché et a été que peu exposé au poison. Malgré cela, il a subi les radiations et muté en Gnome lépreux. Les radiations ont tué beaucoup de Gnomes et ceux qui ont survécu sont eux aussi devenu des Gnome lépreux, tandis que les Troggs n'ont que peu souffert des effets de la bombe. Dans tout ce chaos, Thermojoncteur a commencé à se faire appeler Roi. À ce jour il règne sur les Gnome lépreux et continue de lutter contre les troggs. Il règne sur son royaume d'une poigne de fer détruisant ceux qui osent s'aventurer jusqu'à lui aussi rapidement que n'importe quel ennemi.

Depuis qu'il était devenu le "Roi" de Gnomeregan, il se consacrait a l’élaboration de nouvelles inventions folles pour servir ses plans de conquête du monde. Heureusement, peu ou aucune d'entre elles ne virent la lumière du jour. Paranoïaque à l’ extrême, Thermonjoncteur n'hésitait pas à détruire tout ce qui perturbait son travail, même ses propres serviteurs gnomes lépreux. Toutefois, il a récemment ouvert des négociations avec les nains Sombrefer, leur permettant d'utiliser les tunnels de Gnomeregan en l'échange d'une partie de Forgefer. Personne ne sait ce que cette alliance présageait mais il est clair que ça n'était pas une bonne nouvelle. Thermojoncteur parle le Commun, Nain, Gnome, Gobelin, Bas Commun, Orc et Thalassien.[7]

Armure de combat de Thermojoncteur

L'armure massive semble avoir été modelé après une crise de folie par un Gobelin diabolique, peint en rouge sur la majorité de son métal de fer noir. Son bras droit se termine par une protubérance ressemblant à une massue et le gauche un poing à vapeur massif entre deux pinces supérieur et une inférieur. Une scie massive est au repos dans ce bras, tandis qu'une grande flamme rugit depuis un trou dans son torse. Thermojoncteur a construit cette énorme armure lors de l'invasion de Gnomeregan. Ressemblant à un gigantesque Gobelin, l'armure a gagné d'importantes modifications depuis sa création. Récemment, Thermojoncteur à remplacé la coque standard en fer par une en sombrefer. Le bras gauche de l'armure se termine par une main mécanique avec trois doigts: deux sur le sommet de la main et un "pouce" opposable sur le bas de la main. La main peut s'étendre quelque peu de son bras et porte une lame de scie circulaire qui se déploie du bras depuis l'épaule gauche pour combattre. Lorsqu'elle est au repos, la scie se trouve entre les doigts de la main à vapeur, mais ne peut pas être utilisé comme une arme jusqu'à son déploiement. Le bras droit de l'armure se termine par un épais câble relié à un cadre qui maintien un dispositif métallique géant avec lequel il contrôle les robots qui peuple une grande partie de Gnomeregan. Il fait également office de main marteau. La partie supérieur est capable d'effectuer une rotation à 180° dans les deux sens, ce qui rend les attaque par derrière quasiment impossible pour un pilote conscient. L'armure de Thermojoncteur pèse 635 Kilogrammes et fait 3 Mètres de hauteur.[7]

Galeries

Notes

  • Le Mekgénieur Thermojoncteur est une carte de qualité légendaire dans Hearthstone: Heroes of Warcraft.
  • Il semblerait que les développeurs considèrent Thermojoncteur toujours en vie. Un scénario le mettant en scène à été découvert dans les bases de données du Patch 7.2, cependant il n'a jamais été ajouté en jeu. Dans celui-ci, Thermojoncteur se préparait à lancer un missile sur les îles brisées et Gelbin Mekkanivelle aidé des champions de l'Alliance tentait de le stopper. [8]

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Nouvelle: Gelbin Mekkanivelle: Attention, ça va couper
  2. 2,0 et 2,1 World of Warcraft - Le Guide visuel d'Azeroth
  3. Manuel de World of Warcraft
  4. Première annonce de Blizzard concernant L'Opération: Gnomeregan. La perte d'innombrables vies à Gnomeregan pesa lourd sur les épaules de Mekkanivelle, et dans sa rage il ordonna la mort de Thermojoncteur. Un groupe de héros se chargea de cette mission et revint avec un récit de victoire, mais après examen des faits, Mekkanivelle se rendit compte que le tyran mécanique vaincu dans les profondeurs de la ville n'était rien d'autre qu'une subtile copie de Thermojoncteur. (Le site n'étant plus disponible voici une copie du passage concerné)
  5. Quête: Mort à Brisedent
  6. Quête: L'Agence Tout Riskiki (3)
  7. 7,0 et 7,1 World of Warcraft RPG - Dark Faction
  8. http://fr.wowhead.com/zone=8514/gnomeregan
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .