FANDOM


Rastakhan était un roi de l'Empire zandalari. Investi des pouvoirs des Loas, il régna sur l'île de Zandalar pendant plus de 200 ans, jusqu'à sa mort pendant la Bataille de Dazar'alor.

Histoire

De part son statut de souverain de l'Empire zandalari, Rastakhan était affilié à Rezan, loa des rois de Zuldazar. Le lien qu'il entretenait avec le loa diablosaure lui permit de gouverner sa nation depuis la cité de Dazar'alor pendant plus de 200 ans, avec l'appui des prêtres du Conseil zanchuli, qui l'assistaient dans ses décisions.[1] Son long règne fut ponctué par plus de 46 tentatives d'assassinat à son encontre, systématiquement mises en échec par la garde de Dazar'alor.[2] Parmi ces tentatives ratées, 15 ont été déjouées par le réseau d’espions de la grande prêtresse Yazma,[3] et une fut perpétrée par sa propre épouse.[4]


L'avènement du dieu sanglant

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Quand Rastakhan apprit que les Atal'ai avaient asservis les grands prêtres de Zul'Gurub, et projetaient d'invoquer Hakkar l'Écorcheur d'Âmes au cœur de la cité gurubashi, il envoya des émissaires dans les Royaumes de l'Est, afin de recruter des champions contre le Loa du Sang.[5]


Cataclysm

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Zul avertit Rastakhan

Le prophète Zul avertit le roi Rastakhan du Cataclysme d'Aile de mort

Un jour, alors qu'il siégeait sur son trône, Rastakhan reçut la visite de son plus proche conseiller, le sombre prophète Zul. Celui-ci l'avertit d'un terrible cataclysme, car il avait eu la vision d'un grand dragon cuirassé tenant le monde dans sa mâchoire cruelle, mais le roi Rastakhan ne fit rien. Quelques mois plus tard, Zul lui rendit de nouveau visite, et lui fit part de visions encore plus terrifiantes. Il avait vu une plaie béante s'ouvrir au fond de l'océan et déverser une légion de serpents, mais là encore, le roi Rastakhan ne fit rien. Puis quelques mois avant le Cataclysme, Zul se présenta une nouvelle fois devant son souverain, déchirant ses vêtements, et jetant son bâton au sol. Il fit allusion de terribles séismes et raz-de-marées, tout en décrivant le lent engloutissement de Zuldazar sous les eaux du Cataclysme.[6]

Il recommanda au roi et au Conseil zanchuli d'abandonner Zandalar et de s'unir aux autres tribus trolles d'Azeroth sous la bannière d'un nouvel empire troll. Mais personne ne le prit au sérieux, les conseillers du roi y voyant même un moyen pour Zul d'accroître son prestige et son influence.[7] Rastakhan finit par se lasser des cauchemars inquiétants du prophète. Afin de s'en débarrasser, il l'autorisa à utiliser les plus grandes navires de la Flotte dorée. Lui et ses disciples pourraient ainsi prendre la mer à la recherche d'un nouvel asile si jamais ses visions finissaient par se réaliser, ce qui finit par arriver, quand Aile de mort provoqua le Cataclysme en surgissant du Maelström.[6]

Plus tard, quand Rastakhan apprit que Jin'do, ancien chef des Atal'ai, avait survécu, et cherchait à rallier de nouveau les trolls gurubashi, pour ré invoquer Hakkar, il dépêcha des émissaires dans la Vallée de Strangleronce afin de mettre fin à ses projets.[8][9] Il les autorisa également à engager des mercenaires pour pacifier la tribu Casse-crâne.[10][11]


Mists of Pandaria

Mop-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Après la mise en échec des projets de Zul par l'Alliance et la Horde, ce dernier rentra à Zandalar en compagnie de Jakra'zet, un militaire farraki qui s'était distingué pendant la campagne de Pandarie. Là-bas, il demanda à Rastakhan et au Conseil zanchuli de le promouvoir au rang de général, proposition qui fut soutenue par Yazma et Vol'kaal. En dépit de la méfiance Raal et Loti, Rastakhan rejeta leurs objections, curieux de voir Jakra'zet à l'oeuvre, permettant ainsi à ce dernier de devenir le premier membre de la tribu Furie-des-sables à se hisser au rang de général de l'armée zandalari.[12]


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.
Une des conséquences du Cataclysme d'Aile de mort fut la destruction de la Porte de Sang, fortification marquant la frontière nord de Zuldazar avec les marais de Nazmir, ce qui poussa les Trolls de sang à attaquer la région. Exaspérée par le manque de réactivité de Rastakhan, sa fille, la princesse Talanji, partit en mer afin de demander l'aide de la Horde,[13] ce qui lui valut d'être enfermée dans la Prison de Hurlevent aux côtés du prophète Zul. Quelques temps plus tard, les deux trolls furent secourus par une escouade d'élite de la Horde qui les ramena sains et saufs à Zandalar.

En dépit des protestations de certains de ses conseillers, Rastakhan, reconnaissant, désigna un des champions de la Horde comme leur héraut[14] et les autorisa à s'installer dans le Grand Sceau de Dazar'alor.[15] En réponse à Talanji, qui accusa Jakra'zet de manquer à son devoir de protection du royaume, Rastakhan chargea Zolani, un de ses gardes du corps, d'enquêter au Grand bazar de Dazar'alor.[16] En parallèle, il ordonna Zul et le héraut de la Horde de reprendre l'enclave de Tal'gurub des mains de Vol'jamba, ancien élève du sombre prophète.[17] Plus tard, quand il apprit que les mogu Kao-Tien s'étaient emparés du Port de guerre Rastari, il chargea le héraut de la Horde, ainsi que ses deux gardes du corps Zolani et Habutu de reprendre le contrôle des lieux.[18]


La trahison du prophète

Esprit de Rastakhan

L'esprit du roi Rastakhan

Finalement, suivant les conseils de Zul, Rastakhan partit se réfugier dans le temple de Zanchul, au nord de Dazar'alor. Là-bas, le sombre prophète le poignarda dans le dos avant de lui révéler son allégeance au dieu très ancien G'huun. Mais avant que Zul n'ait pu porter le coup de grâce, Rastakhan fut secouru par le loa Pa'ku,[19] dont elle confia la protection à Zolani.[20] Cette dernière le conduisit au village de de Zeb'ahari pour le soigner, mais en dépit des efforts des médecins du roi, l'âme de Rastakhan finit par tomber entre les mains du Loa de la Mort, Bwonsamdi.[21] Mais quand ce dernier fut confronté au loa Rezan, il restitua l'âme du vieux souverain, permettant à ce dernier de sortir de son coma.[22] Une fois sur pied, Rastakhan apprit que son navire personnel, la Puissance de Rastakhan, était sous le contrôle des partisans de Zul et mouillait dans la baie de Zeb'ahari, aussi chargea-t-il le héraut de la Horde de l'aborder et d'éliminer les mutins[23] et leur chef.[24]

Plus tard, grâce aux informations glanées par ce dernier, il apprit qu'un groupe de partisans du prophète mené par Vilnak'dor marchait sur le Temple de Rezan en vue de sacrifier le loa des rois.[25] Avec le soutien de Zolani et du héraut, Rastakhan se rendit sur les lieux pour lui porter secours. Tandis que le groupe se frayait un chemin à travers les sbires du prophète, Rastakhan demanda au héraut de purifier les reliques du temple afin de restaurer la puissance de son loa.[26] Puis une fois les lieutenants de Vilnak'dor vaincus,[27] le groupe élimina ce dernier et interrompit le rituel de sacrifice avant de quitter les lieux sur le dos de Rezan. Une fois arrivé au Poste de Troc-Écailles, ce dernier invita Rastakhan à se reprendre en main et à chasser les ennemis du pouvoir impérial.[28]


L'assaut sur Atal'Dazar

De retour à Dazar'alor, Rastakhan rassembla les trolls qui lui étaient restés fidèles.[29] Depuis le Zocalo, il constitua une force d'invasions et organisa une attaque contre les troupes de Zul, retranchées sur les pentes du Mont Mugamba, dont il mena personnellement la charge.[30] Tandis que leurs alliés mettaient à sac le Temple du Prophète, Rastakhan et Rezan enfoncèrent les rangs des traîtres zanchuli jusqu'à l'antique cité d'Atal'Dazar.[31] Mais au cours de leur progression, Rezan fut isolé de ses alliés et soumis à un rituel du sang qui le dépouilla de son âme. La mort du loa des rois eut pour effet de trancher net le lien qu'il partageait avec Rastakhan, qui commença à vieillir à vue d’œil.[32] Déterminé à mettre fin aux projets de Zul, il demanda au héraut de la Horde de chasser les partisans de Zul des tombes d'Atal'Dazar tandis qu'il rassemblait ses guerriers et reprenait la traque du prophète.[33] Il lui demanda également de retourner à Dazar'alor et de prévenir sa fille Talanji de la mort de Rezan.[34]


L'avènement de G'huun

Quelques temps plus tard, les Trolls de sang organisèrent un raid massif sur Zuldazar en vue de détruire le Grand Sceau de Dazar'alor, dernière relique maintenant G'huun prisonnier d'Uldir. En dépit des efforts de Rastakhan pour leur tenir tête à la Porte du Sang, les Trolls de sang submergèrent les défenseurs zandalari et commencèrent à envahir la région. Devant l'imminence d'une défaite, Rastakhan se résigna à faire un pacte avec Bwonsamdi. En échange de son aide dans la reconquête de Zuldazar, il lui promit de l'élever au dessus de tous les autres loas de Zandalar, et que toute sa lignée le servirait dans la vie comme dans la mort.[35]

Quelques temps plus tard, Rastakhan entama la reconquête de Dazar'alor. Chevauchant K'zlotec l'Ancien aux côtés de Talanji et du héraut de la Horde, il se fraya un chemin à travers les armées de trolls de sang jusqu'à l'entrée nord de la capitale. Peu après, Rastakhan fut prévenu par Pa'ku que l'Empire sephrak de Vol'dun envahissait Dazar'alor depuis le Zocalo. Il chargea Talanji et le héraut de la Horde de reprendre le quartier aux sephraks. De son côté, il progressa depuis le Défilé avec l'appui de sa garde, jusqu'à atteindre le pied de la pyramide, occupée par les alliés de Zul.

Rastakhan tue Zul

Le roi Rastakhan tue le prophète Zul devant le Grand Sceau de Dazar'alor

Peu après rejoint par le héraut de la Horde, Rastakhan empressa Bwonsamdi d'honorer leur pacte. En réponse, le loa de la mort réanima les esprits des rastari tombés aux combats et les déchaîna sur leurs ennemis. Ensemble, le vieux souverain et le héraut continuèrent leur progression jusqu'à atteindre l'entrée du Grand Sceau où se tenait Zul.[36] Renforcé par les pouvoirs de Bwonsamdi, Rastakhan se rua sur le prophète et l'engagea dans un combat singulier au cours duquel il finit par le tuer. Il ne put cependant protéger le Grand Sceau qui fut détruit par le C'Thraxxi Mythrax, brisant ainsi le dernier lien qui retenait G'huun à Uldir, tandis que ses armées quittaient Dazar'alor.[37]


Les Flots de la vengeance

Alors que le conflit entre la Horde et l'Alliance prenait de l'ampleur, Rastakhan apprit que l'Alliance attaquait la Porte du Sang depuis Nazmir. En réponse, il chargea Talanji de mobiliser leurs troupes et de mener la contre-attaque des Zandalari aux côtés de la Horde pendant qu'il restait à Dazar'alor pour préparer le reste de ses armées.[38] Mais les manœuvres de l'Alliance à Nazmir se révélèrent n'être qu'une diversion visant à éloigner le gros des troupes de la Horde et de Zandalar, laissant Rastakhan assurer seul la défense de la capitale. En l'absence de la plupart de ses guerriers, une importante force d'invasion de l'Alliance débarqua au sud de la ville, non sans avoir détruit ses défenses portuaires, marquant ainsi le début de la Bataille de Dazar'alor.

Au moment où les troupes de l'Alliance déferlaient sur la Terrasse des Prédicateurs, Rastakhan fit appel à Bwonsamdi, et l'empressa d'honorer son pacte. En réponse celui-ci invoqua une lune de sang et convoqua les esprits des trolls défunts, qu'il déchaîna sur les troupes de l'Alliance. Ils ne purent cependant empêcher la progression ennemie jusqu'au cœur de la pyramide. Là-bas, Genn Grisetête demanda à Rastakhan de se rendre au nom du roi Anduin Wrynn, mais ce dernier refusa, avant d'engager le combat contre les champions de l'Alliance aux côtés de sa garde personnelle. Après la mort de ses soldats, Rastakhan fil appel une nouvelle fois à Bwonsamdi, qui lui fit don d'une partie de sa puissance. Mais alors que le combat se poursuivait, le Loa de la Mort abandonna Rastakhan, qui finit par tomber sous les coups de ses assaillants. Peu après le départ des champions de l'Alliance, Talanji arriva sur les lieux. Elle y découvrit un Rastakhan mourant, qui la supplia de lui pardonner, suite à quoi il lui transmit le pacte de Bwonsamdi avant de rendre son dernier souffle.[39] Finalement, une fois le siège terminé, son corps fut exposé devant le Grand Sceau de Dazar'alor où le peuple de Zandalar lui rendit un dernier hommage.[40]


Dans le jeu de rôle

RPG-inline Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.
Il est décrit comme âgé, la peau blanchie par les années, mais malgré le poids du temps, ses muscles imposants témoignent de sa force toujours présente. Un collier de têtes réduites pend à son cou et le crâne d'un humanoïde est empalé sur sa lance. Il est techniquement le roi de tous les Trolls, mais ce n'est pas exact du fait que les Trolls ont souvent du mal à coopérer ensemble depuis la chute de l'Empire Troll et malgré les réunions tenue à Zandalar. Rastakhan est fort, sage, perspicace, rusé et visionnaire. Il est en grande partie la raison pour laquelle l'influence Zandalari se fait toujours sentir dans le monde. La plupart des autres Trolls le respectent comme un leader puissant et sage.

Il règne depuis Zuldazar situé sur les îles Zandalar. Il gouverne les siens du haut de son trône d'or, élu comme porte-parole par les dieux Zandalari et ce, depuis plus de 200 ans. Avant chaque bataille ou décision majeure, il est consulté par le Conseil Zanchuli, qui conseille le roi et garantit l'exécution des ordres qu'il a donnés. Rastakhan, dans sa grande sagesse, sait écouter ou ignorer les paroles du conseil. Il est de nature très patient mais ses choix sont décisifs.

En tant que roi des Trolls, il entre rarement dans la mêlée s’il n'est pas accompagné d'une horde de berserker, guerriers, chaman, sorciers et autre formes de soutien. Il préfère demeurer en retrait, décimant ses ennemis à distance avec ses sorts. Si le temps ne lui fait pas défaut, il prépare des potions et des mixtures alchimiques augmentant défense et efficacité au combat pour son élite. Malgré le fait d'être le roi de tout Troll, il semble qu'il soit un banal Troll des jungles.


Galerie


Références

  1. Notre roi et conseil
  2. Guide de l'aventurier : Raids : Battle for Azeroth : Bataille de Dazar'alor : Vue d'ensemble
  3. Yazma (objet)
  4. Emote agacée de Rastakhan
  5. Le manuel des Trolls : Tribus - Les autres trolls : La tribu Zandalar
  6. 6,0 et 6,1 Quête : La prophétie Zandalari
  7. Le sombre prophète Zul
  8. Quête : Rencontre avec Ghaliri
  9. Quête : Surkhan
  10. Quête : Le mambo de Zul'Mamwe (Alliance)
  11. Quête : Le mambo de Zul'Mamwe (Horde)
  12. Général Jakra'zet (objet)
  13. Quête : Offensive de défense
  14. Quête : Rastakhan
  15. Quête : Porte-parole de la Horde
  16. Quête : Le port de Zandalar
  17. Quête : Tal'gurub
  18. Quête : Un port en péril
  19. Quête : Le complot du prophète
  20. Quête : Le roi blessé
  21. Quête : Guérison du corps et de l'âme
  22. Quête : La volonté du Loa
  23. Quête : La mutinerie de Zul
  24. Quête : La Puissance de Rastakhan
  25. Quête : Le temple de Rezan
  26. Quête : La maison du roi
  27. Quête : Partenaires hérétiques
  28. Quête : Sacrifice de Loa
  29. Quête : La traque de Zul
  30. Quête : La meute guerrière
  31. Quête : La cité d'or
  32. Quête : Le stratagème du roi
  33. Quête : Atal'Dazar : Yazma la prêtresse déchue
  34. Quête : Crimes et châtiments
  35. Cinématique : Le pacte de Rastakhan avec Bwonsamdi
  36. Quête : Zandalar pour toujours !
  37. Cinématique : Zandalar, une menace venue de l'intérieur
  38. Quête : La guerre est à nos portes
  39. Raid : Bataille de Dazar'alor
  40. Quête : La mort du roi