FANDOM


Le Prince Tortheledrin était un elfe de la nuit et le dirigeant des bien-nés résidant à Eldre'thalas.

Histoire

Avant la guerre des anciens, Tortheldrin était un fidèle serviteur d'Azshara. La reine lui ordonna de conserver et de protéger ses plus précieux grimoires. Il prit la tête d'un groupe de Bien-nés connu comme les Shen'dralar et s'installa dans Feralas où ils bâtirent Eldre'thalas. Lorsque la grande fracture frappa Azeroth au terme de la guerre des anciens, Tortheldrin et ses partisans tissèrent un grand sort pour protéger la cité qui échappa de peu à la destruction. Cependant, ils découvrirent rapidement que leurs puissance et immortalités avait disparu en même temps que le puits. Pour faire face à la léthargie qui frappa les Shen'dralar, Tortheldrin mis au point un plan. Dans l'une des parties d'Eldre'thalas endommagés, il forgea des pylônes qui l'aidèrent à enchaîner magiquement un démon qu'il invoqua: Immol'thar. Bien que beaucoup de Shen'dralar s'opposèrent à l'idée d'utiliser Immol'thar comme source de pouvoir, les objections disparurent rapidement lorsqu'ils goutèrent à son énergie revigorante mais addictif. Avec ses alliées Shen'dralar, Tortheldrin mis au point un astucieux stratagème qui consistait à alimenter la prison magique d'Immol'thar avec son propre pouvoir. Pendant des milliers d'années tout fonctionna pour le mieux, mais les besoins en énergie pour maintenir enchaîné Immol'thar ne cessèrent de grandir jusqu'à atteindre un seuil critique. 1 200 ans avant l'ouverture de la porte des ténèbres, le coût de la prison d'Immol'thar devint si important qu'il ne restait plus assez de pouvoir pour tout les Shen'dralar. Coupé de sa source de pouvoir, Tortheldrin complota avec ses plus proche alliées et fit assassiner la population d'Eldre'thalas.[1]

Il ordonna à sa chasseuse en chef Illyanna Corvichêne d'exécuter ses amis mais cette dernière refusa. En guise de punition Tortheldrin la mit à mort et utilisa ses pouvoirs démoniaques pour faire d'elle une sentinelle mortes-vivantes.[2] Il confia également au Magistère Kalendris la tâche d'exécuter la population et ce dernier accepta.[3] Son plan abjecte fonctionna et permis de garder Immol'thar sous contrôle tout en continuant de permettre à Tortheledrin et sa suite, de siphonner son énergie. Cependant avec la chute drastique du nombre de résident d'Eldre'thalas, Tortheldrin et ses partisans furent contraint d'abandonner de nombreux quartier de la cité, étant incapable d'en assurer l'entretien. [1]

Quelques temps après la troisième guerre, un Haut-elfe du nom de Kariel Winthalus se présenta au Shen'dralar pour étudier les écrits ancestraux qu'ils conservaient. Le prince Tortheldrin toléra sa présence pendant un temps mais finit par l'incinérer pour une raison inconnue.

World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Le prince Tortheldrin étant contraint de ne pas s'éloigner d'Eldre'thalas, il appréciais les visiteurs et échangeait souvent des histoires avec ces derniers. Il reçut un jour la visite du mage humain Timolain, qui lui offrit une copie complète du guide de pêche extrême de Nat Pagle. Selon les dires de ses zélotes, Tortheldrin avait connaissance de l'emplacement de Porte-cendres et était très intéressé par le Repaire de Nefarian et la chute du dragon noir.

Les Shen'dralar vivaient dans la crainte de déclencher la colère de Tortheldrin et veillaient à ne surtout pas l'importuner. Les esprits de ceux qu'il avait fait massacrer pour préserver la prison d'Immol'thar, cherchèrent à lui faire payer ses exactions.[4]

En l'an 25, des champions de la Horde envoyé pour tuer le roi Gordok, découvrirent et tuèrent Immol'thar déclenchant le courroux de Tortheldrin. Ce dernier contre-attaqua mais il périt face à la horde.[5]

Notes

  • Le Prince Tortheldrin intervient dans la suite de quête lié à l'apparence caché de Porte-cendres. Cependant, il est impossible que ces faits se soient déroulés car il est connu pour être mort avant les événements de Legion.

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .