FANDOM


Les Primordiaux de Draenor sont le terme générique sous lequel on regroupe l'ensemble des créatures végétales intelligentes de Draenor.

Histoire

Botaan et les Génésaures

Les premiers Primordiaux naquirent à l'époque du conflit qui vit s'opposer Grond, création du titan Aggramar, au Lacis, désignant l'ensemble de la végétation de Draenor, et dont les plus puissantes créatures étaient trois mégaspores nommées Zang, Naanu et Botaan. Au cours des affrontements que se livrèrent les quatre géants, des graines et des racines tombèrent des mégaspores et donnèrent naissance à des créatures végétales dont les plus puissants représentants étaient les Génésaures.[1] Après la mort de Zang et Naanu, et plus tard la défaite de Grond face à Botaan, les Génésaures l'aidèrent à cultiver le Lacis et à reprendre le contrôle des territoires détruits par le héraut d'Aggramar.[2]

Mais avant que Botaan et ses alliés n'aient pu restaurer le Lacis, ils durent faire face aux Colosses, des géants de pierre nés des fragments brisés de Grond. Décidés à attirer leurs ennemis en terrain favorable, les Colosses se mirent à saccager les forêts en bordure du Lacis. Leurs exactions provoquèrent la fureur de Botaan qui rallia ses génésaures et poursuivit les Colosses. Il les traqua jusqu'aux collines arides situées au-delà de son domaine où ces derniers les attaquèrent par surprise. S'en suivit plusieurs millénaires de lutte au cours desquels les agents de Lacis finirent par prendre le dessus sur les géants de pierre. Dans une tentative désespérée de renverser le conflit, les derniers colosses se ruèrent sur Botaan et transfèrent en elle toute leur énergie vitale. S'en suivit une puissante explosion qui fit voler les corps de la mégaspore et des Colosses en éclats et les dispersa à travers Draenor. La mort de Botaan provoqua le flétrissement de forêts entières ainsi que la mort de centaines de génésaures en plus de détruire à jamais la conscience collective qui animait la flore de Draenor, mettant ainsi fin au Lacis. Au fil des années, le cadavre de la mégaspore permettrait le développement d'une île luxuriante nommée Faralhon.[3]


La guerre contre les Briseurs

Dans son râle d'agonie, Botaan avait relâché des spores imprégnés de l'Esprit de Vie et qui se dispersèrent dans le monde entier. Une partie d'entre elles se fixèrent sur certaines plantes et leur permirent de développer une conscience, provoquant l'apparition de nouvelles formes de vie qui deviendraient plus tard, avec les Génésaures, connus sous le nom de Primordiaux. Certaines d'entre elles étaient des créatures simples d'esprit et de petit taille, telles que les Boguelins ou les Sporelins. La nouvelle race la plus intelligente et la plus prolifique était celle des Botani, des êtres humanoïdes à la peau d'écorce.

Ancienne Draenor

Carte présentant les différentes factions de Draenor à l'époque des Apogides (Les régions contrôlées par les Primordiaux sont représentées par la couleur verte)

De part leur nature, les Primordiaux entraient inévitablement en conflit avec les Briseurs, un groupe de géants de pierre et de chair issus de la lignée de Grond. Au fil des millénaires, ces deux factions se disputèrent le contrôle du continent, sans qu'aucun des deux camps n'arrive à prendre le dessus sur l'autre. Ces incessantes querelles dessinèrent les frontières du monde et amenèrent l'équilibre à Draenor. Avec le temps, les Primordiaux prirent le contrôle de la Jungle de Tanaan, la Mer de Zangar, Faralhon, la Vallée d'Ombrelune et Talador.[4] Seule était épargnée par le conflit la région d'Arak, véritable refuge pour toutes les espèces aviaires de Draenor et dont la protection était assurée par trois divinités originaires de la région nommées Rukhmar, Sethe et Anzu.[5]


Gnarlgar et les Botani

C'est dans ce contexte que vécut Gnarlgar. Apparu suite à la mort de Botaan, ce tréant possédait un immense pouvoir sur la magie de la Nature et de l'Esprit de Vie. Il détenait par ailleurs un immense savoir. En fréquentant les Génésaures, il avait appris l'existence du Lacis, des Mégaspores et de la conscience collective qui animait autrefois la forêt. Pendant des millénaires, il arpenta le monde, utilisant ses pouvoirs pour renforcer les autres primordiaux dans leur lutte contre les Briseurs tout en apprenant à manipuler les esprits de ses congénères. Un jour, il découvrit la race des Botani qu'il considéra comme les plus prometteurs des Primordiaux. Il pensait que s'ils étaient développés correctement, ils pouvaient devenir une force d'une puissance incroyable. Il devint donc le gardien des Botani et perfectionna leur civilisation dont Talador, qui abritait le groupe le plus grand et le plus avancé, en deviendrait le centre culturel. Il leur raconta l'histoire du Lacis et des Mégaspores et finit par les convaincre qu'ils rendraient un jour au Lacis sa gloire passée. Il leur enseigna également des façons inédites d'utiliser la magie de la Nature, notamment la création de bassins d'énergies naturelles qui permettaient de transférer les esprits des Génésaures dans de nouveaux corps.


La guerre contre les Apogides et ses conséquences

2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Alors que la culture des Botani se développait, Gnarlgar finit par prendre conscience de l'existence des Apogides, une civilisation arakkoa qui régnait sur la Flèche d'Arak. Aux yeux du tréant, leur civilisation était quelque chose d'artificiel qui n'avait pas sa place sur Draenor. Pire encore, il craignait qu'ils ne se servent de leur formidable maîtrise des magies de la Lumière et de l'Ombre pour conquérir le monde. Il quitta alors Talador en quête d'une relique qu'il pourrait utiliser contre les Apogides. Au cours de ses recherches, il finit par trouver une immense racine fossilisée qui avait appartenu à Botaan. Une fois revenu à Talador, il rallia les Botani et déclara que pour restaurer le Lacis, ils devaient d'abord éradiquer la civilisation apogide. Puis il leur présenta la racine de Botaan et leur dit qu'ils s'en serviraient pour créer une puissante mégaspore qui mènerait leurs armées jusqu'à Arak.

Gnarlgar planta la racine au cœur de la forêt et commença à sacrifier des milliers de Botani pour transférer leurs esprits dans la racine. La relique commença alors à bourgeonner et à prendre la forme d'une mégaspore que Gnarlgar baptisa Taala. En parallèle, les Primordiaux se préparèrent au conflit à venir. Tandis que les Botani utilisaient leurs bassins d'énergie pour réveiller de nouveaux génésaures, Gnarlgar canalisa l'Esprit de Vie dans la forêt et créa les Noueux, des milliers d'arbres doués d'une conscience et qui constitueraient la ligne de front de son armée. Puis il enchanta leur écorce et leur branchage pour contrer la magie des Arakkoa.[6]

Si dans un premier temps, les Apogides ne prêtèrent que peu d'attention à l'agitation des Primordiaux, qu'ils pensaient liée à leur conflit avec les Briseurs, ils finirent par s'en inquiéter quand ils constatèrent la densification des forêts aux frontières d'Arak. Les Anhari et les Skalaxi, qui formaient les castes dirigeantes des Apogides, dépêchèrent des éclaireurs sur place pour enquêter. La majorité d'entre eux ont été tués et les survivants rapportèrent la formation d'une armée de Primordiaux ainsi que d'une gigantesque créature au cœur de la forêt. Craignant pour leur survie, les Anhari et les Skalaxi constituèrent à la hâte une force d'invasion dont ils prirent la tête.

Les Apogides débarquèrent en force à Talador depuis les cieux et se frayèrent un chemin à travers l'armée de primordiaux dans l'espoir de trouver et de détruire Botaan. Les Anhari tailladèrent la végétation avec des lames de feu enchantées et les Skalaxi usèrent de malédictions pour affaiblir. Mais en dépit de tous leurs pouvoirs, les Arakkoa ne purent venir à bout des primordiaux. En effet, au moment de l'attaque, Gnarlgar était entré en transe et avait étendu sa conscience à celle des autres Primordiaux pour coordonner leurs attaques. Les hérauts du Lacis détruisirent la moitié de l'armée apogide qui n'eut d'autre choix que de se replier dans le ciel.

Les botani éveillent une nouvelle mégaspore à la vie

Illustration du réveil de Taala par les botani

Après la défaite des Arakkoa, Gnarlgar estima qu'il était temps de les attaquer avant qu'ils ne puissent se regrouper et consolider leurs défenses. Il continua de sacrifier des Botani pour accélérer la croissance de Taala qui finit par s'éveiller. Puis le tréant étira une nouvelle fois sa conscience à la mégaspore et aux Primordiaux à qui il ordonna de marcher sur Arak. Mais alors qu'ils approchaient du domaine des Apogides, les Anhari eurent une idée. Leur plan consistait à construire une arme nommé le Souffle de Rukhmar. Ce mécanisme était capable de rediriger la puissance du soleil contre leurs ennemis. Mais la progression des Primordiaux était telle qu'ils menaçaient d'atteindre les Apogides avant que les Anhari aient pu achever leur arme.

Un groupe de sorciers skalaxi se porta alors volontaire pour trouver et tuer Gnarlgar dans l'espoir de semer la confusion parmi les Primordiaux. Sous couvert de l'ombre, les sorciers traversèrent Talador et finirent par trouver le tréant. Mais au moment où ils s'apprêtaient à l'attaquer, ce dernier perçut leur présence. Il sortit de sa transe et élimina rapidement tous ses assaillants. Mais les Skalaxi eurent le temps de lancer une malédiction qui flétrit Gnarlgar. La mort de leur meneur sema la confusion parmi Taala et les Primordiaux qui s'immobilisèrent pendant un temps à la frontière d'Arak avant de reprendre leur marche, donnant aux Anhari le temps nécessaire pour achever le Souffle de Rukhmar. Au moment où Taala parvenait au pied de la flèche, les Apogides activèrent leur arme. Un rayon de feu incandescent jaillit du mécanisme et perfora la poitrine de la mégaspore qui vola en éclats. Puis les Anhari redirigèrent le Souffle de Rukhmar sur l'armée de primordiaux qui fut presque intégralement décimée.

La victoire des Apogides marqua le début d'un âge d'or pour leur civilisation qui prospérerait pendant des siècles. La mort de Gnarlgar, Taala et des Primordiaux avait quant à elle écornée pour toujours la puissance de la Nature sur Draenor.[7] La chute des hérauts du Lacis permettrait par ailleurs le développement de nouvelles races ainsi que l'émergence de nouvelles cultures. Ce phénomène serait particulièrement visible chez les descendants de Grond dont la population explosa après la chute des Primordiaux, et plus tard, des Apogides.[8]


L'ascension des Orcs et la chute de Faralhon

11 à 2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Avec l'avènement des races mortelles telles que les Ogres ou les Orcs, l'influence des Primordiaux sur Draenor s'effrita au fil des années. De fut le cas des botani et génésaures de la Jungle des Tanaan qui étaient en rivalité depuis des siècles avec les Orbite-sanglante. Couplées aux assauts des Arakkoa et des Ogres, les Primordiaux avaient conduit le clan orc jusqu'au bord de l'extinction. Mais environ 11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, quand le jeune Kilrogg Œil-mort reprit les rênes du clan, les orcs prirent d'assaut les jungles et éradiquèrent tous leurs ennemis.[9]

Au cours des prochaines années qui virent apparaître la Horde des Orcs, l'emploi systématique de la magie gangrenée entraîna la mort progressive de la faune et la flore de Draenor. Seule échappa à la corruption l'île de Faralhon de part sa situation isolée. Mais environ 2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, suite à la destruction de la civilisation draeneï, Kilrogg et son clan entreprirent de conquérir la région. Après un voyage difficile sur mer, les Orcs finirent par atteindre l'île. Les démonistes ponctionnèrent la vie des Primordiaux et utilisèrent leur pouvoir volé pour mettre le feu aux forêts. En parallèle à l'incendie de Faralhon, Kilrogg et son armée massacrèrent tous les botani et les génésaures qu'ils ont pu trouvé.[10]


Caractéristiques

Aspect

Les Primordiaux de Draenor ont des aspects physiques très divers les uns des autres. Ainsi les Génésaures évoquent de gigantesques Magnataures, les Botanis se rapprochent beaucoup des humanoïdes tandis que les Anciens de Draenor évoquent énormément les Anciens d'Azeroth. [11] Malgré ces différences physiques qui remettent en cause une théorie de l'évolution classique (où les Boguelins seraient des descendants directs des Génésaures), toutes ces créatures partagent en commun leur constitution végétale.

Lieux de vie

Si la base principale des Primordiaux de Draenor se situe au Sud de la région de Gorgrond, les différentes races sont implantées un peu partout dans le continent. On retrouve des colonies de Botanis dans la vallée d'Ombrelune, de nombreuses Mandragores existent dans les flèches d'Arak, des Boguelins se sont organisés dans Nagrand, ... Ces créatures vivent essentiellement dans un espace végétal, il n'en existe pas dans les zones désertiques.

Organisation

Il est compliqué de parler d'une véritable culture pour ces créatures car si celle-ci existe, elle est très limitée (une vague architecture, quelques rites, ...). Cependant, on peut reconnaître que les Primordiaux de Draenor ont une certaine organisation hiérarchique. Les Botanis sont la race centrale de cette organisation. Ce sont eux qui ont développé un culte autour des Génésaures qu'ils vénèrent et dont ils facilitent la naissance. [12] La plupart des autres créatures assistent les Botanis et tous obéissent aux demandes des Génésaures considérés comme des demi-dieux.

Objectifs

Comme nous l'avons évoqué précédemment, la tâche originelle des ces créatures était d'assurer le développement et la protection de la nature sur la planète rouge. Telle semblait être le devoir de ces créatures lors de leur apparition. Cependant, tant à l'Âge des colosses qu'à l'époque actuelle, il est évident que cette mission s'est transformée.

Aujourd'hui, les Primordiaux de Draenor ont des objectifs beaucoup plus agressifs et expansionnistes puisqu'ils cherchent à conquérir de nouveaux territoires au détriment des habitants qui y sont déjà installés. [13] On peut notamment constater que les Botanis n'hésitent pas à capturer des créatures de roche ou de chair pour en faire des zombies végétaux décérébrés qui leur servent de soldats dans leur conquête de Draenor. [14] Les Botanis sont même suspectés d'avoir effectué des expériences pour renforcer leurs rangs avec le cas des Mandragores. [15]

Pourtant, face à cette menace, les Primordiaux de Draenor sont avant tout en lutte perpétuelle depuis l'Âge des colosses avec les Briseurs. En effet, là où les Primordiaux de Draenor désirent une planète ressemblant à une jungle luxuriante, les Briseurs souhaitent un monde désertique et rocheux. Ces deux visions antagonistes ont lancé les deux groupes dans un conflit perpétuel dont l'exemple le plus parlant est la région de Gorgrond.

Races de Primordiaux

Races naturellement présentes parmi les Primordiaux :

Race créée par les Primordiaux :

Remarques

  • Dans notre ligne temporelle, on trouve peu de trace des Primordiaux de Draenor en Outreterre. Ceux-ci ont semblent avoir presque tous disparu avec l'explosion de la planète. Les Sporelins d'Outreterre et les Boguelins de Draenor étant probablement affiliés, l'existence passée des Primordiaux est possible. [16]
  • Battle for Azeroth : Quand les mag'har arrivent sur Azeroth , des botanis et des sabrons s'échapent dans durotar. 

Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le sang des géants : Pages 16
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Dans l'ombre de Grond : Page 17
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le sacrifice des colosses : Pages 17 à 19
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Les briseurs et les primordiaux : Pages 19 à 21
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Les dieux d'Arak : Pages 21 et 22
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Les hérauts du lacis : Pages 25 et 26
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le Souffle de Rukhmar : Pages 28 et 29
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : La lignée de Grond : Page 36
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Un âge de légendes : Pages 64 à 66
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La fouille de Draenor : Page 97
  11. Article : Les bêtes des terres sauvages : la vallée d'Omreblune
  12. Quête : Génésaure en gestation
  13. Description officielle : Yalnu (donjon de la flore éternelle)
  14. Quêtes : Les contaminés - Un ogron vert ?
  15. Article : Les bêtes des terres sauvages : les flèches d'Arak
  16. Tweet de Jeremy Faesel (en) : "Les Sporeggars n'ont pas toujours été constitués de champignon"
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .