FANDOM


Le Plan élémentaire ( Angl.  Elemental Plane) est la prison où ont été enfermés les élémentaires, il y a des millions d'années. Le plan élémentaire est divisé en quatre régions, une pour chaque élément : le feu (les Terres de Feu), l'eau (la Gueule des abysses), l'air (le Mur-céleste) et la terre (le Tréfonds).

Histoire

Création

Pendant la bataille entre les Titans et les Dieux Très Anciens, les seigneurs élémentaires tombèrent et leurs armées se dispersèrent. Le Panthéon détruisit les citadelles des Dieux Très Anciens et enchaîna les cinq dieux maléfiques loin sous la surface de la planète. Privés du pouvoir des Dieux Très Anciens qui liaient leurs esprits houleux au monde physique, les élémentaires furent bannis vers un plan abyssal où ils devraient lutter les uns contre les autres pour l'éternité.[1] L'une de ces batailles fut la fracture élémentaire, lors de laquelle Ragnaros tenta de consumer le Prince Tonneraan.[2]

Retombées

Le plan élémentaire fut efficace dans son rôle de prison pendant plusieurs millions d'années. Il n'était cependant pas impossible pour les élémentaires de s'en échapper; les conjureurs humains de Hurlevent pouvaient invoquer des élémentaires d'eau au moins depuis la première guerre[3], et l'empereur Thaurissan parvint (par erreur) à invoquer Ragnaros ainsi qu'une partie des Terres de Feu pendant la Guerre des Trois Marteaux dans ce qui deviendrait plus tard le Pic de Rochenoire.

D'autre part, il est possible que le plan élémentaire n'avait pas pour but d'être entièrement imperméable à Azeroth. Les chamans qui invoquent les puissances élémentaires semblent prouver que le Plan Élémentaire n'est pas complètement coupé d'Azeroth. Ainsi, moyennant certains enseignements, il est possible de lier les deux réalités entre elles.

Dans World of Warcraft

La barrière entre le monde physique et le plan élémentaire semble s'estomper, puisque des élémentaires de toutes sortes se trouvent dans de nombreuses régions d'Azeroth, et ce sur tous les continents.

Pendant les invasions élémentaires, des portails s'ouvrent plusieurs fois par semaines dans certaines régions de Kalimdor, et des élémentaires en sortent et attaquent tous ceux qu'ils croisent.[4]

Dans Cataclysm

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Pendant les événements précédents l'Effondrement, la séparation des plans se fit de plus en plus mince à cause des actions du Marteau du Crépuscule. Les élémentaires se firent de plus en plus présents, jusqu'à attaquer directement Orgrimmar, Pitons du Tonnerre, Hurlevent et Forgefer. Ils sont repoussés, mais juste à temps pour que commence le Cataclysme.

Lorsqu'Aile de Mort détruisit sa prison ainsi que le plafond du Tréfonds, la barrière entre le plan physique et le plan élémentaire fut sévèrement endommagée. Les différentes régions du Plan Élémentaire sont connectées à Azeroth et le passage entre les deux mondes est facilité.

Le Mur-céleste est accessible depuis Uldum et comprend la Cime du Vortex et le Trône des quatre vents. Les élémentaires de l'air de Al'Akir, alliés à Aile de Mort, tentent de rallier les Tol'vir à leur cause.

La Gueule des abysses peut se rejoindre depuis Vashj'ir, et comprend le Trône des marées. Neptulon et ses élémentaires sont la cible d'une attaque directe de la part des nagas de Nazjatar.

Le Tréfonds est une zone à part entière, accessible en passant par le Maelström (les joueurs peuvent prendre un portail depuis Orgrimmar ou Hurlevent), et contient également le Cœur-de-Pierre. En déclenchant l'Effondrement, Aile de mort a détruit le Pilier du monde, menaçant tout Azeroth de s'effondrer dans le Tréfonds. Therazane aide les mortels à le réparer, mais le Marteau du crépuscule tente de les en empêcher.

Une partie des Terres de Feu apparaît dans le Mont Hyjal et forme une zone à part entière (le front du Magma). Une instance de raid du même nom s'y trouve. Ragnaros à lancé une attaque massive contre le Mont Hyjal, dans l'espoir de brûler l'Arbre Monde.

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .