FANDOM


Cet article parle de la Peste utilisée par le Fléau. Pour celle utilisée par les Réprouvés, voir Chancre.

"Andorhal, ma ville tant aimée, a succombé à une peste infâme. J'ai vu de mes propres yeux les horreurs causées par le Fléau, j'ai été témoin d'atrocités inimaginables. La mort n'a pas délivré ceux que j'aimais. Bien au contraire ! Mes amis, mes parents, tous sont devenus des monstres. Des monstres d'une cruauté implacable et sans fin."
[1]
Peste

La Peste de Lordaeron

La Peste de non-mort[2][3] ( Angl.  Plague of Undeath), également appelée pestilence de non-mort[4], peste morte-vivante[5] ou tout simplement la Peste[6][7], est une maladie d'origine magique créée par le roi-liche Ner'zhul. Ayant pour symptômes la mort puis le retour en tant que mort-vivant, elle fut utilisée au début de la Troisième Guerre pour ravager Lordaeron en prélude à l'invasion de la Légion ardente.

Histoire

Origine et création

Après l'échec de l'Ancienne Horde à conquérir Azeroth, le seigneur de la Légion ardente Kil'jaeden était à la recherche d'un nouvel agent pour servir les démons. Il le trouva en la personne de l'orc Ner'zhul, Chef de guerre de la Horde de Draenor qui avait échappé à la destruction de son monde en fuyant pour le Néant Distordu. Là, le seigneur démon déchiqueta le vieux chaman en morceau et emprisonna son esprit dans une prison de glace, le Trône de Glace, qu'il envoya s'écraser sur le continent de Norfendre. Ainsi naquit le roi-liche. Lorsque l'heure fut venue, Kil'jaeden expliqua patiemment la mission pour laquelle il avait créé le roi-liche: Ner'zhul allait devoir répandre une peste de mort et de terreur à travers Azeroth pour y faire disparaître à jamais la civilisation humaine. Tous ceux qui mourraient se joindreaient à l'armée des morts-vivants... et leur esprit serait soumis à la volonté de fer de Ner'zhul, à jamais.[8]

Chariot à peste

Un chariot transportant de la peste

Arrivé sur Azeroth, le roi-liche utilisa ses nouveaux pouvoirs nécromantiques et sa conscience décuplée pour asservir wendigos, trolls des glaces puis Vrykuls. Ravi de ses premiers succès, le roi-liche concocta une première souche de la peste de non-mort. Par la seule force de sa volonté, il la conduisit jusqu'aux villages humains situés dans la Désolation des dragons. En trois jours, tous les humains avaient péri. Presque aussitôt, les villageois morts se relevèrent sous la forme de cadavres zombifiés.[4][9] Pendant la guerre de l'Araignée, les nérubiens se révélèrent cependant être immunisés contre la peste.[10] Le mage Kel'Thuzad, contacté et recruté par la pensée, fut chargé d'acheminer les chaudrons du Fléau remplis de peste jusqu'aux Royaumes de l'Est et de la disséminer dans le royaume de Lordaeron. Pour ce faire il créa le Culte des damnés, une secte de mortels adorant le roi-liche comme un dieu. Le culte plaça les chaudrons dans différents villages du nord de Lordaeron qui furent atteints presque immédiatement.[11] À la Scholomance, la famille Barov utilisa les serviteurs de leur domaine comme sujets d'expérience de la peste avant de l'utiliser pour tuer les habitants de Caer Darrow.[12]

Troisième guerre

Grain contaminé

Caisses de céréales contaminés par la peste

WC3RoC logo 16x32 Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III et/ou à son extension The Frozen Throne.
Le Kirin Tor finit par apprendre l'existence de la peste et en informa le roi de Lordaeron Terenas Menethil II lors d'une réunion de l'Alliance de Lordaeron. Les mages proposèrent de placer en quarantaine les villages du nord mais le roi refusa catégoriquement d'imposer cela à son peuple sans preuves.[13] Le prince Arthas Menethil et l'ensorceleuse Jaina Portvaillant furent chargés d'enquêter et découvrirent que le Culte utilisait le centre agricole d'Andorhal pour envoyer du grain contaminé dans plusieurs villes dont Brill et Stratholme. Arthas tenta en vain de stopper la diffusion du Fléau en détruisant les granges infectées mais lorsqu'il réalisa que les habitants de Stratholme avaient déjà consommé la nourriture contaminée il décida de tous les massacrer avant qu'ils ne viennent grossir les rangs des morts-vivants. Bien que l'épidémie fut ralentie, les morts-vivants poursuivirent leurs attaques jusqu'à la destruction du royaume de Lordaeron et la transformation d'Arthas en chevalier de la mort du Fléau.[14][2]

Après la chute de Lordaeron et l'invasion de Quel'Thalas, la peste continua de se propager dans les territoires contrôlés par le Fléau, des Terres Fantômes et de la Malebrèche au Nord jusqu'aux Contreforts de Hautebrande au Sud, créant ainsi les Maleterres.

Guerre contre le Fléau

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Clairière nocive

La clairière nocive, zone complètement contaminée par la peste

Suite à la défaite de la Légion ardente et à la perte de territoires au profit des Réprouvés, le Fléau redoubla d'efforts pour disséminer la non-mort. Dans les Maleterres, ils disposèrent huit chaudrons qui diffusaient du poison dans l'air, propageant la peste sur tout le territoire. À défaut de pouvoir les détruire, l'Aube d'argent y ajouta un contre-agent qui permit de retourner les effets néfastes contre le Fléau.[15]

Sur le continent de Kalimdor, la liche Amnennar le Porte-Froid passa un pacte avec Charlga Trancheflanc de la tribu Tranchebauge lui promettant le contrôle des Tarides si elle laissait le Fléau conduire des expériences dans les Souilles de Tranchebauge. Cette alliance mena à l'apparition de hurans présentant des signes indéniables de la Peste.[16]

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.

Reliquaire de souffrance

Le Reliquaire de souffrance, zone de Zul'Drak noyée dans la peste

Après le réveil d'Arthas, qui avait réussi à battre Ner'zhul en combat mental et était devenu l'unique roi-liche, celui-ci décida d'attaquer l'Alliance et la Horde en commençant par envoyer des caisses de céréales contaminés par la Peste dans les grandes villes d'Azeroth. Les Réprouvés de la Société Royale des Apothicaires s'efforcèrent de contrer les effets de la Peste, et après plusieurs jours de recherche le Grand apothicaire Putrescin parvint à trouver un antidote.[17]

Le Fléau continua de propager la Peste, notamment grâce à ses nécropoles et répandeurs de peste, dans des zones comme les Maleterres de l'Est, la Toundra boréenne et Zul'Drak.

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Chaudron du fléau

Un chaudron du Fléau

Avec la mort d'Arthas, la diffusion de la Peste cessa et les ordres de l'Aube d'argent et du Cercle cénarien entreprirent de purger les Maleterres de la corruption. Une partie de la faune locale conservait toutefois des traces de la peste[18] dont les Réprouvés se servirent pour créer des barils de peste qu'ils placèrent dans le champ de Gangrepierre pour tuer les fermiers de l'Alliance qui l'occupaient.[19]

La peste réprouvée

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Chancre.

Les Réprouvés, à la recherche d'armes à utiliser contre leurs ennemis, créèrent leur propre peste dérivée de celle du Fléau : la Peste nouvelle ou bien chancre. Bien qu'interdite par la Horde, elle fut utilisée à de nombreuses reprises, d'abord contre les forces du roi-liche puis contre tous ceux qui s'opposaient à la reine banshee Sylvanas Coursevent.

Caractéristiques de la maladie

Races affectées

Au cours de ses expériences, Ner'zhul veilla à ce que le mal s'attaque aux humains en priorité. Les créatures et les peuples non-humains sont vulnérables à la maladie (la terre elle-même n'est pas épargnée), mais c'est l'humanité que Ner'zhul souhaitait exterminer. La faune et la flore contaminées réagissent différemment – malades et décomposées, mais ni vraiment mortes-vivantes, ni soumises à la tyrannie du roi-liche. S'il existe bien des morts-vivants issus de peuples non-humains, il s'agit toujours de cas particuliers, qui doivent leur existence à la nécromancie plutôt qu'à la peste.[20]

Après la Troisième guerre, le Culte des damnés fit des expériences pour affecter les non-humains. Ils parvinrent à infecter des hurans[16], des dragons[21] et proto-dragons[22], des magnataures[23], des murlocs[24], ainsi que toutes les races de l'Alliance et de la Horde au moment de invasion de Norfendre[25]. Les chevaux squelettes font partie des animaux transformés en morts-vivants par la peste[26] tandis que des animaux comme les rats, cafards, ours ou encore tortues peuvent être infectés. Tout comme les nérubiens, les larves putrides sont cependant immunisées à la peste.[27]

Mode de transmission

Vermine pestiférée

Les rats étaient vecteurs de la maladie

La Peste a plusieurs modes de transmission :

  • La consommation de nourriture infectée ou d'eau contaminée[28]; ce fut la méthode de contamination principale au début de la troisième guerre, les céréales contaminés ne présentant aucune différence avec les autres.[29]
  • Le contact avec des individus infectés; les zombies pestiférés et les érupteurs de peste étaient particulièrement susceptible de transmettre la maladie aux vivants.
  • Le contact avec des animaux vecteurs, comme les rats et cafards.
  • La voie aérienne grâce aux toxines diffusées par les chaudrons de peste.
  • Le contact avec de la peste pure, comme celle dispersée par les nécropoles.[30]

Symptômes

Les symptômes de la peste sont les suivants, d'après les témoignages d'un apprenti du Kirin Tor :
- Peu après l'infection, les victimes se sentent faibles et souffrent de nausées.
- 6 heures après l'infection, des furoncles irritants commencent à se développer sur la surface de la peau.
- 10 heures après l'infection, les contaminés sont recouverts de lésions suintant d'un liquide jaune-verdâtre. La plupart sont alors inconscients et ceux encore éveillés se plaignent d'engourdissements les paralysant et de douleurs au niveau des articulations. Par ailleurs, tous les sujets ont les yeux de couleur laiteuse.
- 13 heures après l'infection, les sujets souffrent d'hémorragies au niveau des yeux et des oreilles.
- 18 heures après l'infection, les infectés finissent par mourir.[31]
- Enfin, les infectés ressuscitent sous forme de morts-vivants et attendent inactifs dans leur tombe qu'un nécromancien viennent les réveiller.[29]

Remède

Répandeur de peste

Un répandeur de peste

Il n'existe pas de remède magique connu à la Peste - ni la magie druidique du Gardien du Bosquet Remulos, ni les pouvoirs de l'Aspect de la Vie Alexstrasza ne peuvent guérir les malades, et la Lumière peut tout au plus empêcher les victimes de devenir des morts-vivants après leur mort.[32] Les druides et paladins du Cercle cénarien et de la Croisade d'argent parvinrent cependant à soigner la faune et la flore contaminée dans les Maleterres après la défaite du Fléau.[33]

Le seul véritable remède connu fut découvert grâce aux expériences alchimiques de l'apothicaire Putrescin, qui permit de contrer l'infection chez les sujets qui n'étaient pas encore passés au stade de zombification.

Possible source démoniaque

Lors de leurs recherches, Arthas et Jaina constatèrent que le terrain situé sous les granges contaminées semblait en train de mourir, comme le faisaient les sols des Terres Foudroyées et de Draenor. La peste de Ner'zhul était décrite comme une maladie qui drainait la vie[34] et ses victimes reflétaient une couleur verdâtre caractéristique de la magie démoniaque.[35] La Légion ayant par le passé expérimenté avec des pestes et de la nécromancie[36] il est possible que la Peste de non-mort ait été créée avec la magie gangrénée.

Notes

  • Il semble exister deux souches de la peste; une première généralement représentée sous forme liquide verte, et une seconde utilisée à partir de Wrath of the Lich King qui existe sous forme de cristaux oranges solides.[37]
  • La Peste de non-mort est inspirée de Peste noire qui sévit au Moyen-âge, qui tua notamment entre 30 et 60% de la population européenne, et des films de zombis dans lesquels les morts reviennent à la vie pour s'attaquer aux vivants.

Voir aussi

Références

  1. Extrait du journal vermoulu d’Eric Farrington - Guide de survie au pays des zombies
  2. 2,0 et 2,1 Le Fléau de Lordaeron
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 3)
  4. 4,0 et 4,1 La Couronne et le Trône de glace
  5. Mascotte : Rat fantôme
  6. Quête : L'épreuve de la connaissance
  7. Quête : Les porteurs de la Peste
  8. La Naissance du roi-liche
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 3) : La Couronne et le Trône de glace
  10. La guerre de l’Araignée (livre)
  11. Kel'Thuzad et l'avènement du Fléau
  12. Déclarations d'Eva Sarkhoff dans Classic
  13. Cinématique de Warcraft III: Reign of Chaos Video:Le prophète et Terenas
  14. Warcraft III: Reign of Chaos Campagne des humains: Le Fléau de Lordaeron
  15. Quête : Les chaudrons du Fléau
  16. 16,0 et 16,1 Quête : Une alliance impie (1) et (2)
  17. Évènement de lancement de l'extension Wrath of the Lich King
  18. Quête : Rémanence pathologique
  19. Quête : Ils sont beaux, mes chaudrons
  20. Bibliothèque historique : La peste morte-vivante
  21. Quête : Portée contaminée
  22. Quête : Les aberrations doivent mourrir
  23. Quête : Super… des Magnataures pestiférés !
  24. Quête : La côte pestiférée
  25. Évènement de lancement de l'extension Wrath of the Lich King
  26. Races - Mort-vivant
  27. Quête : Larve putride
  28. Warcraft: Legends Tome 1: Le voyage
  29. 29,0 et 29,1 Journal de l'archimage Antonidas
  30. Mascotte : Naxxie
  31. Journal endommagé de l'apprenti
  32. Suite de quête du Croisé Bridenbrad
  33. Quête : Le bivouac des Soigneurs et Quête : Une nouvelle ère pour les Maleterres
  34. Warcraft III - Undead (en anglais)
  35. Roman Arthas : L'ascension du roi-liche
  36. Roman L'âme du Dragon, Trilogie de la Guerre des Anciens
  37. Objet : Cristal chancreux
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .