FANDOM


L'exarque Othaar ( Angl.  Exarch Othaar) était l'un des membres du conseil des exarques sur Draenor. Il représentait l'ensemble des draeneï sha'tari avant de trahir son peuple et de devenir le Man'ari Socrethar.

Histoire

Le proconsul sha'tari

On sait peu de choses du passé d'Othaar, cependant, d'après ses écrits, on peut affirmer qu'il est né bien après l'exil d’Argus. [1] Ses qualités indéniables (persuasion, charisme, …) l'ont amené au poste prestigieux de proconsul sha'tari, c'est-à-dire, représentant ultime des draeneï habitant Shattrath et ses alentours. Il est aussi l'un des cinq membres du conseil des exarques, l'un des organes politiques draeneï les plus important de leur société.

Lorsque les valeureux aventuriers de l'Alliance arrivent en Draenor, ils ont besoin de ressources pour assurer la survie de la garnison Chutelune. Pour ce faire, ils vont à la rencontre du conseil des exarques à Élodor pour négocier les termes d'une alliance tant militaire que commerciale. C'est Othaar qui accueille les aventuriers à Élodor. [2]

Pour répondre à la requête des héros concernant une union contre la Horde de Fer, Othaar demande à ces derniers d'aller chercher l'exarque Naïelle et l'exarque Hataaru pour pouvoir ainsi convoquer le conseil. Alors que tous les membres se réunissent, on découvre avec stupeur que l'exarque Hataaru a été assassiné. Othaar sous-entend que Naïelle puisse être impliquée dans le meurtre d'Hataaru car les deux exarques étaient en mauvais termes ces derniers temps. Il souligne aussi que Maladaar, prisonnier de la Horde de Fer, connaît les méthodes de l'ennemi. Malgré ses suppositions, il s'accorde avec Akama pour interdire à Maladaar de dialoguer avec l'âme d'Hataaru pour connaître le véritable auteur du meurtre. Selon eux, cela abimerait, voire détruirait, l'âme d'Hataaru. [3]

Malgré ces avertissements, Maladaar tente tout de même de communiquer avec l'âme d'Hataaru mais sans succès. Le leader des Auchenaï utilise alors une autre technique pour identifier le meurtrier. Cette fois-ci le stratagème fonctionne mais à la surprise générale, on découvre que c'est Othaar l'assassin. Celui-ci révèle son double-jeu: il ne croit plus en Velen et est persuadé que les Man'ari ont eu raison de s'allier avec Sargeras. Othaar avoue alors qu'il a déjà rejoint la Légion Ardente sous le nom de Socrethar. Il est le dirigeant des Sargereï et travaille main dans la main avec Gul'dan. Othaar, devenu Socrethar, est aussi le responsable de l'enlèvement de Maladaar. Après ces révélations, Socrethar combat les héros d'Azeroth avant de prendre la fuite en promettant de nous retrouver. [4]

Le chef des Sargereï

Libéré de son double rôle, Socrethar peut maintenant librement se concentrer sur ses objectifs. Les Sargereï, alliés de la Légion ardente, sont impliqués dans différentes actions comme la prise d'Auchindoun ou l'assaut sur Shattrath. Cependant, Socrethar lui-même se concentre avant tout sur la prise de la ville de lumière. [5]

C'est grâce à l'intervention de l'archimage Modera, elle-même missionnée par Khadgar à la cime de Socrethar, qu'on en apprend davantage sur l'exarque déchu et ses fidèles. Socrethar représente une fraction des draeneï qui ne croient plus en leur prophète. Ces draeneï, qui semblent ne pas avoir connu l'exil d'Argus, ont réinterprété leur histoire. Selon eux, Velen a trahi les siens en refusant le cadeau de Sargeras. Les draeneï sont devenus des lâches qui ont fuit la grandeur qui leur était promise par le Titan noir. Leur histoire a montré que leur civilisation était grande et destinée à diriger les mondes, la Légion en les contactant sur Draenor leur offre une nouvelle chance de retrouver leur gloire d'antan et de leur pardonner cette trahison. [1]

Après l'échec de la Horde de fer à prendre Shattrath, les troupes de Gul'dan, menées par Socrethar prennent d'assaut la capitale. Une coalition réunissant des troupes menées par Maladaar et par Dame Liadrin parviennent à harceler les Sargereï. Après avoir abattu de nombreuses troupes Sargereï, leur chef Socrethar se montre enfin. Un combat acharné s'engage au terme duquel Socrethar est défait par les héros d'Azeroth et leurs alliés. Maladaar est soulagé que son ancien frère ne soit plus et il espère qu'Othaar reposera dorénavant en paix. [6]

Plus qu'une âme

Malgré la mort de son corps physique, Socrethar est parvenu à user des avantages de la Légion ardente pour ancrer son âme dans un vigilant gangréné de fabrication draeneï. Ce sortilège réservé aux grands guerriers draeneï permet ainsi à l'ancien leader des Sargereï de voir une fraction de son âme survivre dans cette machine. Socrethar continue alors de servir Gul'dan et la Légion depuis son nouveau corps métallique, dans la Citadelle des Flammes infernales.[7]

Malgré ce stratagème, Socrethar ne parviendra pas plus à empêcher les héros d'Azeroth de le vaincre une seconde fois. Dans un dernier souffle, il semble nous dire que son âme est consumée par le Néant.

Remarques

  • Socrethar existe déjà dans notre ligne temporelle originale, on le trouve à Raz-de-Néant.
  • La mort de l'âme de Socrethar pose question car le Néant préserve parfois les âmes des grands démons tels Archimonde ou Kil''jaeden. Socrethar n'est donc peut pas mort.
  • Certains considèrent que le Socrethar visible à Raz-de-Néant est le même que celui de Draenor. Blizzard n'a apporté aucune précision sur ces théories.
  • Socrethar est l'auteur de différents ouvrages qui présentent l'idéologie des Sargereï, il est réputé pour son charisme et sa persuasion. [1]

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Quête : Le mot de Socrethar
  2. Quête : Le Conseil des exarques
  3. Quête : Avertir les exarques
  4. Quête : Le véritable nom du traître
  5. Quête : Forger l'histoire (A) / (H)
  6. Quête : Campagne de fief : la chute de Socrethar (A) / (H)
  7. Présentation officielle : Socrethar l'Éternel
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .