Néant distordu WoD.jpg

Le Néant distordu est une dimension astrale parallèle à la Ténèbre de l'Au-delà. Les forces de la Lumière et du Vide filtrent aux frontières du Néant distordu, plongeant ce royaume dans un état de conflit perpétuel. Il arrive que les magies versatiles imprégnant cette dimension fassent intrusion dans l'univers physique, pervertissant la réalité au-delà de toute mesure.[1]

Histoire

Origine

Avant même que la Vie n'apparaisse et que le cosmos ne prenne forme, l'univers était dominé par la Lumière, affranchie des limites du temps et de l'espace, et emplissant l'existence d'une mère prismatique sans bornes. Mais au cours de son expansion, une partie de ses énergies s'affaiblit et s'estompa, laissant dans son sillage des poches de néant glacial. Ainsi naquit le Vide, une force sombre et vampirique déterminée à dévorer toute énergie, à tordre la création pour qu'elle se nourrisse d'elle-même. Quand le Vide se heurta à la Lumière, la tension grandissante entre ces deux énergies, contraires mais inséparables, déclencha une série d'explosions qui rompit le tissu de la création.

Alors que naissait l'univers physique, connu sous le nom de la Ténèbre de l'Au-delà, les énergies les plus instables issues de cette dualité entre la Lumière et le Vide s'agglomérèrent pour former une dimension astrale connue sous le nom du Néant distordu. Malgré son lien avec la Ténèbre de l'Au-delà, le Néant distordu se situait hors de l'univers physique, mais il arrivait que ses énergies versatiles déchirent le voile le séparant de la Ténèbre. Elles se déversaient alors dans la réalité et déformaient la création.


La campagne des Titans

À l'instar de la Ténèbre de l'Au-delà, la vie apparut dans le Néant distordu. Formées des énergies de la Lumière et du Vide qui s'y étaient infiltrées, ces créatures prenaient le nom de Démons, des êtres de nature chaotique qui vouaient leur existence à la destruction de toute vie dans le cosmos. Bientôt, les Démons se frayèrent un chemin dans l'univers physique et commencèrent à semer la ruine parmi les civilisations mortelles qui parsemaient la Ténèbre de l'Au-delà. Leurs campagnes destructrices aux confins de la création finirent par attirer l'attention des Titans du Panthéon. À l'inverse des habitants du Néant distordu, ces êtres colossaux incarnaient l'Ordre et se faisaient un devoir d'ordonner et de protéger tous les mondes qu'ils découvraient. En réponse à ces incursions, le Panthéon confia au noble Sargeras la tâche de purger l'univers de toute influence démoniaque.

Celui qui était surnommé alors le Défenseur du Panthéon, le plus puissant guerrier de sa race, ne rencontra aucune difficulté face aux Démons, désorganisés et incompétents. Mais en dépit des victoires qu'il enchaîna, la campagne de Sargeras était dans une impasse. Outre leur nombre extrêmement élevé, les Démons étaient des créatures théoriquement immortelles : quand l'un d'eux périssait dans l'univers physique, leur esprit était renvoyé dans le Néant distordu où il se régénérait dans un nouveau corps. Le Panthéon eut vent des difficultés rencontrées par son champion et envoya Aggramar, un autre de ses membres, pour l'épauler. Aggramar combattit sous la tutelle de Sargeras pendant des millénaires, jusqu'à devenir assez aguerri pour poursuivre seul la campagne de son mentor, laissant ce dernier libre d'étudier les propriétés du Néant distordu.

Bien qu'il ne saisissait pas encore toute l'ampleur de ce royaume volatile, Sargeras avait appris à manipuler et façonner certaines de ses énergies. Il mit à profit ce savoir pour forger une prison au sein du Néant distordu. Connue sous le nom de Mardum, le plan du Bannissement, elle prenait la forme d'une dimension miniature d'où rien ne pouvait s'échapper et dans laquelle les Démons renaîtraient après leur défaite. Sargeras et Aggramar reprirent pleinement leur campagne, et au fur et à mesure qu'il terrassaient leurs adversaires, Mardum se gorgea de plus en plus de démons et de leurs énergies gangrenées destructrices. Cette surpopulation atteignit bientôt une telle ampleur qu'elle déchira le voile entre l'univers physique et le Néant, faisant apparaître Mardum aux confins de la Ténèbre sous la forme d'une étoile verdâtre et brûlante.


La croisade ardente

La création de Mardum marqua un coup d'arrêt à l'expansion des Démons dans la Ténèbre de l'Au-delà, mais à mesure que les excursions démoniaques se raréfiaient, une nouvelle menace s'imposa aux yeux du Panthéon : les Seigneurs du Vide. Situées en dehors de la réalité, ces entités, incapables de s'aventurer par eux même dans l'univers physique, cherchaient à y étendre leur influence en corrompant les Titans. Mettant en commun leurs pouvoirs, ils projetèrent à travers la Ténèbre des créatures du Vide nommées les Dieux très anciens, chargées de pervertir l'esprit des Titans à leur stade le plus vulnérable, celui d'âme-monde, avant même leur naissance. Sargeras fut le premier à prendre conscience du problème, lui-même ayant été contraint de tuer une âme-monde corrompue par le Vide. Incapable de s'entendre avec ses confrères sur la méthode à employer, il s'isola du Panthéon et médita sur le sort de l'univers.[2] De plus en plus rongé par la crainte de voir les Seigneurs du Vide triompher, il finit par conclure que le seul moyen de les empêcher d'étendre leur influence était de purger l'univers par le feu. C'est dans cette optique que Sargeras se tourna vers les Démons, d'un naturel destructeur, piégés dans la prison de Mardum, qu'il fit voler en éclats.

La destruction du plan du Bannissement pulvérisa la frontière entre l'univers physique et le Néant distordu, et de cette gueule céleste, bordée par une tempête de feu émeraude, jaillirent des hordes sans fin de démons hurlant de triomphe à leur délivrance, tandis que Sargeras, déformé par la magie gangrenée, imprégnait ses anciens ennemis de ses pouvoirs, leur faisant gagner en force et en intelligence. Entre-temps, le titan déchu avait acquis de nouvelles connaissances sur les Démons, notamment la façon de détruire leurs esprits de façon permanente et fit un pacte avec eux : combattre sous ses ordres ou être anéantis. Les Démons, incapables de surpasser la puissance de leur libérateur et enthousiastes à l'idée de répandre à nouveau la destruction à travers le cosmos, se rallièrent en écrasante majorité à lui, marquant la naissance de la Légion ardente et le début de la Croisade ardente, un conflit aux proportions cosmiques durant lequel les Démons dévasteraient d'innombrables mondes au cours des nombreux millénaires qui suivirent cet événement.[3]

Plusieurs recoins du Néant distordu devinrent le théâtre de plusieurs opérations de la Légion dans le cadre de cette guerre. Akaari Sombre-Sang, assassin personnelle de Sargeras, passa quelques temps dans le Néant pour éliminer les démons tentés de s'approprier le pouvoir aux dépens de la Légion. Elle se spécialisa dans l'art de l'interrogatoire et de la torture, et fit ériger une citadelle sur un monde mort pour y incarcérer ses victimes. Quand le reste de la Légion finit par avoir vent de l'existence de la citadelle Sombre-Sang, Akaari la jugea obsolète et l'abandonna, n'y retournant de temps en temps que pour planifier des opérations délicates ou torturer des prisonniers particulièrement coriaces.[4]

De puissants serviteurs de la Légion possédaient leur propre domaine dans ce plan chaotique, tel que celui du chasseur de mages Balaadar. Au milieu des victimes de ce sorcier man'ari, la plus connue d'entre elles était Arrexis, membre de la Tirisgarde et détenteur de Frissébène. Suivant les conseils du gardien de Tirisfal Medivh, alors dominé par l'esprit de Sargeras, Arrexis et ses disciples préparèrent une incantation visant à protéger une zone d'incursions démoniaques. Mais quand ils exécutèrent le rituel, ils créèrent par inadvertance un portail relié directement au domaine de Baladaar, où ils furent tous happés avant d'être massacrés.[5]


La fracture de Draenor et ses conséquences

Au terme de l'Invasion de Draenor, dans l'optique de fuir le monde de Draenor, ravagé par la corruption des Démons, Ner'zhul, chef de guerre de la Horde de Draenor et ancien serviteur de Kil'jaeden, avait exécuté un rituel visant à ouvrir des portails reliés vers d'autres mondes. L'incantation fonctionna, mais déstabilisa les lignes telluriques de la planète, entraînant une surcharge de magie qui la détruisit dans une formidable explosion. La Fracture de Draenor fit s'effondrer les barrières entre la réalité et le Néant distordu. Les vestiges de Draenor, rebaptisés l'Outreterre, étaient devenus un royaume brisé, que les multiples portails invoqués par Ner'zhul avaient convertis en un important point de carrefour relié vers tous les recoins du cosmos. Du fait de son importance stratégique nouvelle, l'Outreterre attira les convoitises des chefs de la Légion ardente, qui eurent tôt d'envoyer le seigneur des abîmes Magtheridon occuper le monde brisé à la tête d'une armée.

Ner'zhul et une poignée de ses partisans avaient survécu à la destruction de leur monde en fuyant vers le Néant distordu, seulement pour être capturé par les sbires de Kil'jaeden. Le Trompeur et ses seigneurs de l'effroi déchiquetèrent lentement le corps du vieux chaman tout en maintenant son esprit en vie jusqu'à ce que celui-ci implore la mort. Kil'jaeden la lui accorda en échange de sa servitude absolue en tant qu'arme de la Légion. Après avoir traversé la mort, l'esprit de Ner'zhul fut ranimé sous forme d'une entité spectrale, dotée de puissants pouvoirs psychiques, avant d'être enfermée dans un bloc de glace dure comme du diamant : le Roi-liche était né. La nouvelle arme de Kil'jaeden fut par la suite envoyée sur Azeroth depuis le Néant distordu avec pour tâche d'y préparer la prochaine offensive de la la Légion ardente.[6]


The Burning Crusade

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Parmi toutes les régions de l'Outreterre, Raz-de-Néant formait la contrée la plus exposée au Néant distordu, dont les énergies chaotiques, à force de rogner aux frontières de la région, l'avaient rendu dangereuse et imprévisible, mais facile d'accès pour toute entité voyageant à travers le cosmos. Dans les temps qui précédèrent l'Invasion d'Outreterre, alors que la Légion ardente renforçait sa présence en Outreterre, les dirigeants de l'Armée de la Lumière y perçurent la présence du prophète Velen et de l'archimage Khadgar. En réponse, un groupe de naaru volontaires partit leur venir en aide à bord d'une forteresse dimensionnelle nommée le Donjon de la Tempête, dont le voyage les conduisit jusqu'aux frontières de Raz-de-Néant.

En parallèle, une expédition de Quel'Thalas menée par le prince Kael'thas Haut-Soleil, affilié à Illidan Hurlorage, s'établit dans Raz-de-Néant. Si dans un premier temps, les Elfes de sang échouèrent à exploiter les énergies latentes de la région, l'arrivée du Donjon de la Tempête et de ses technologies avancées changea la donne. Sous la houlette de Kael'thas, la majeure partie de la forteresse tomba aux mains des Elfes de sang. Des morceaux entiers furent démantelés et convertis en manaforges, au moyen desquels ils commencèrent à extraire l'énergie du Néant distordu pour s'en nourrir. Au fil du temps, ces manaforges affaiblirent le tissu de la réalité dans le Néant distordu et attirèrent en Outreterre le peuple des Éthériens.[7] C'est à cette même période qu'Illidan envoya ses disciples chasseurs de démons mener un assaut sur les vestiges de Mardum. Au terme des opérations, les Illidari prirent le contrôle de Mardum et s'emparèrent de la Clé sargerite.[8]


Warlords of Draenor

WoD.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Durant la Campagne de Draenor, le diablotin Démonet fut convaincu que le passé alternatif de Draenor devenait le théâtre d'événements agitant le Néant distordu.[9] Les Orcs OmbreluneWoD en particulier, qui s'étaient tournés vers la magie du Vide pour rejoindre la Horde de Fer, fabriquèrent des reliques à même d'affaiblir la barrière entre la réalité et le Néant distordu.[10]

Le même scénario se répéta à Nagrand où les chamans du clan ChanteguerreWoD, obsédés par leurs ambitions guerrières et leur quête de pouvoir, se détournèrent de la voie des éléments et cherchèrent à invoquer la puissance du Vide[11][12] en la canalisant à travers le Néant distordu.[13] De ce fait, ils créèrent une faille reliant leur monde au Néant,[14] donnant au seigneur du Vide Invalidus l'occasion d'étendre son influence sur DraenorWoD depuis Oshu'gunWoD, où ses serviteurs s'offrirent en sacrifice pour lui faire gagner en puissance.[15] C'était sans compter l'intervention de champions d'Azeroth, épaulés par la Fureur de l'Air KalandriosWoD. Après avoir déjoué les rituels des ChanteguerresWoD,[11][12] ceux-ci s'aventurèrent directement dans le Néant distordu[13] où ils neutralisèrent Invalidus et ses rejetons avant qu'ils n'aient pu envahir NagrandWoD.[15][14][16]

Au dénouement de la Campagne de Draenor, le seigneur Archimonde combattit les champions d'Azeroth et leurs alliés draeneï et orcs dans le Néant distordu, où il fut vaincu pour de bon.[17]


Legion

Legion-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
le Néant distordu devint le théatre de multiples incursions de champions d'Azeroth dans le cadre de la Troisième invasion de la Légion ardente sur leur monde.

Balaadar, le chasseur de mages, périt dans son propre domaine des mains du conjurateur de la Tirisgarde, venu en quête de Frissébène.[18]

À la Faille de Scareffroi, les démonistes du Conseil de la Moisson noire tuèrent le seigneur des abîmes Jagganoth, prenant ainsi le contrôle de son domaine et de son armée.[19]

Le Temple Halo-du-Néant, ancienne prison du naaru Saa'ra, devint le sanctuaire de l'ordre des prêtres du Conclave.[20] Le temple devint plus tard la cible d'une offensive de la Légion, au cours de laquelle le seigneur de l'effroi Balnazzar fut terrassé par les forces combinées du Conclave, de l'Ordre de la Main d'argent et de l'Armée de la Lumière.[21]

Le monde de Mardum, tombé sous le contrôle des chasseurs de démons à l'époque de l'invasion d'Outreterre, fut reconverti par les Illidari en base d'opérations d'où ils orchestrèrent l'ensemble de leurs opérations pour le reste du conflit,[22] malgré une tentative de reconquête par la Légion au beau milieu de la Campagne du Déclin de la Légion.[23]

Le monde de Niskara en particulier fut la cible de la plupart des incursions des champions d'Azeroth dans le Néant distordu :


Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Royaumes d'existence : Page 12
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 1 : Mythe : Pages 16 à 25
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : Sargeras et la trahison : Pages 48 et 49
  4. Grand livre du sang : Les crocs du Dévoreur : Chapitres 9 et 10
  5. Archives de la Tirisgarde : Frissébène: Chapitres 8 à 11
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 3) : Chapitre 1 : La montée des Ténèbres : Pages 12 à 17
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 3) : Chapitre 5 : La Croisade ardente : Pages 140 à 146
  8. Quête : La Clé
  9. Quête : Le portail du Vide
  10. Objet : Totem du Vide
  11. 11,0 et 11,1 Quête : Faire taire l'appel
  12. 12,0 et 12,1 Quête : Interrompre les rituels
  13. 13,0 et 13,1 Quête : À travers le Néant
  14. 14,0 et 14,1 Quête : Le Néant approche
  15. 15,0 et 15,1 Quête : La marche du Vide
  16. Quête : L'ombre du Vide
  17. Boss : Archimonde (Citadelle des Flammes infernales en version mythique)
  18. Quête : Le chasseur de mages
  19. Quête : Le cœur de Scareffroi
  20. Quête : La lumière et le Vide
  21. Quête : Une lumière dans les ténèbres
  22. Quête : Retour à Mardum
  23. Quête : Défense du Marteau gangrené
  24. Quête : Le retour de la Lumière
  25. Quête : Une mission de sauvetage
  26. Quête : Les morts et les damnés
  27. Quête : La piste d'Aponi
  28. Quête : L'esprit de l'ennemi
  29. Quête : Le serment d'Ulduar
  30. Quête : Le destin de Hodir
  31. Quête : L'invasion de Niskara
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.