WikiWoW
WikiWoW

Main-Noire ( Angl.  Blackhand) était un orc à la tête du clan Rochenoire. Durant le génocide des Draeneï, il devint le premier chef de guerre de la première Horde qu'il dirigea jusqu'à la fin de la Première Guerre où il trouva la mort dans un mak'gora l'opposant à Orgrim Marteau-du-Destin.

Histoire

Avant la Horde

Alors que Main-noire était en visite au village principal du Clan Loup-de-givre, un incendie se déclara. Il aida Garad et son clan à venir à bout des flammes, mais lorsqu'il aperçut la jeune Draka incapable de soulever un seau, Main-noire la traita d'avorton. Il déclara que si cette dernière était née dans son propre clan Rochenoire, il l'aurait noyée à la naissance.[1]

Quelques années plus tard, alors que son clan était sur le point d'être exterminés par les ogres de Gorgrond, Main-noire découvrit que les éléments avaient repris le Marteau-du-Destin à Orgrim. Main-noire savait que cette arme prodigieuse était leur unique planche de salut face au ogres. Aussi sans aucune prétention de gloire ou de fierté, Main-noire plongea le bras dans le bassin de lave où reposait l'arme. Bien qu'il fut maqué à jamais par la lave, le Marteau-du-Destin était entre ses mains. C'est depuis ce jour qu'il fut surnommé Main-noire.

Main-noire utilisa le Marteau-du-Destin pour forger des armes imprégnées du pouvoir des éléments pour tout son clan qui extermina les assaillants ogres. Après la bataille, Main-noire restitua le Marteau-du-Destin à Orgrim.[2]

L'ascension de la Horde

En tant que chef du Clan Rochenoire, Main-noire participa au Kosh'harg pour discuter des derniers évènements et des accords marchands entre les clans.[3] Bien qu'il était assoiffé de pouvoir et possédait un égo démesuré, son charisme et ses prouesses martial lui avait octroyé le respect de tout les orcs de Draenor. Il se vantait d'avoir l'armée la plus puissante parmi les clans.[4] Pour beaucoup, Main-noire n'était qu'une brute sanguinaire qui avait une chance insolente à chaque bataille. Mais son second Orgrim savait que son chef était en réalité un véritable stratège qui analysait minutieusement ses ennemis pour trouver leur point faible même lorsque la situation semblait désespérée.

Lorsque Ner'zhul convoqua les chefs des clans orcs pour leur faire part de visions dont les ancêtres lui avaient fait part, Main-noire trouva son appel avilissant et refusa d'y répondre dans un premier temps. Finalement convaincu par ses chamans, Main-noire se rendit à Oshu'gun en compagnie de son lieutenant Orgrim. Il devint hystérique quand Ner'zhul leur révéla la prétendu fourberie et menace que représentait les Draenei et ne se calma qu'avec l'intervention de Grom Hurlenfer. Devant cette annonce Main-noire estima que les orcs n'avaient rien à craindre car il étaient plus nombreux.[3] Malgré tout, il fut l'un des chefs de clans en faveur d'une unification contre les Draenei.

Main-noire exigea que son clan ait l'honneur d'être les premiers à frapper et massacra une escouade de Draenei qui chassaient. Par la suite des escarmouches de plus en plus régulières, éclatèrent contre les Draenei. Main-noire et Grommash se disputaient fréquemment sur des questions de tactique qui se soldaient par des affrontement entre clans.

Main-noire finit par recevoir la visite de Gul'dan qu'il remplaçait désormais Ner'zhul en tant que chef spirituel de leur peuple. Le démoniste lui révéla l'existence de Kil'jaeden et du pouvoir que ce dernier pourrait leur octroyer. Gul'dan exposa alors à Main-noire son idée de créer un groupe d'élus qui tireraient les ficelles dans l'ombre, tandis que Main-noire serait la figure publique qui dirigerait la Horde. Main-noire s'offusqua d'être traité comme une marionnette, mais Gul'dan parvint à le convaincre que ce n'était pas le cas car il serait également membre du Conseil des ombres. Main-noire avait soif de pouvoir et il savait que sans Gul'dan il ne pourrait l'assouvir. Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, Main-noire se soucier du bien-être de sa femme et ses enfants qu'ils voulaient voir vivre dans la prospérité. Aussi il finit par accepter la proposition du démoniste. Main-noire ordonna aux chamans de son clan de suivre les enseignements de Gul'dan et de devenir des démonistes. Impressionné par la puissance qu'ils gagnèrent, Main-noire ordonna d'utiliser la magie gangrénés sur ses enfants Griselda, Dal'rend et Maim pour en faire des soldats digne de ce nom.[3]

Main-noire se méfiait de Gul'dan et était persuadé que le démoniste ne parviendrait pas à le manipuler. Avec l'appuie de la magie gangrénée offerte à ses troupes, Main-noire n'eut aucun mal à se faire élire des autres chefs de clans et devint le premier chef de guerre de la Horde. Fort de ce nouveau statut, il transforma la Horde en une véritable machine de guerre. Il ordonna à ses forgerons de fabriquer des milliers d'armes dans sa propre fonderie pour armée la Horde. [3]

Un jour il fut approché par Gul'dan qui lui demanda de forger une paire de dagues à partir d'un mystérieux minerai qu'aucun orc n'avait encore jamais vu. Main-noire accepta et se chargea personnellement de les forger dans sa propre fonderie. Mais à l'instant où il trempa les lames, il sentit une terrible présence occulte les emplir d'une puissance indicible. En percevant l'agonie implacable qui émanait des lames, Main-noire les appela Angoisse et Chagrin, car il savait qu'elles ne trouveraient le repose qu'en buvant le sang d'innombrables victimes.[5]

Pour augmenter le nombres de guerriers dans la Horde, Main-noire ordonna à Kur'kul, l'un de ses démonistes, de faire le tour des clans et d'utiliser ses pouvoirs pour accélérer la croissance des enfants qu'il y trouverait. Quelques temps plus tard, Main-noire ordonna à Durotan de mener les Loups-de-givre à l'attaque de la ville de Telmor. Après la chute de la ville, Main-noire et sa famille s'installèrent dans les appartements du magistère. Main-noire était un tyran qui régnait par la force sur la Horde, n'hésitant pas à exécuter publiquement ceux qui osaient discuter ses ordres. Pour faire respecter ses décisions, il créa un nouveau clan appelé Rictus-de-Noirdent qui serait son bras armée et dont les membres furent choisit par Main-noire lui-même. Sur les suggestions de Gul'dan, Main-noire intégra des ogres à la Horde après les avoir aidés à abattre leurs maître Gronn.[3]

Afin de rassembler l'ensemble de ses troupes dans un même lieux, Main-noire ordonna à ses maçon de bâtir une gigantesque forteresse dans la Jungle de Tanaan. Tout les chefs de clans furent sommés de s'y rendre pour i vivre ensemble. En plus d'Orgrim, Main-noire fit d'Eitrigg et de Varok Saurcroc, ses lieutenants avec qu'il mena la Horde dans tout Draenor, rasant chaque villes et ses résidents Draenei qu'ils purent trouver avant de tourner son attention vers Karabor. Avec l'aide du pouvoir de l'étoile noire, Main-noire parvint à prendre le temple et a en exterminer des défenseurs. Après la chute du temple, Gul'dan insista au près de lui pour que la forteresse lui soit confié. Il prétexta vouloir en faire la base principal du Conseil des ombres à l'écart du reste de la Horde. [4]

Désormais la ville de Shattrath était le dernier rempart des Draenei. Bien que la Horde contrôlait désormais la quasi intégralité de Draenor, Gul'dan convainquit Main-noire qu'il avait découvert un puissant sort qui rendrait les orcs encore plus fort. Le chef de guerre ordonna aux clans de se rassembler au pied de la Montagne du destin dans le but de recevoir ce don. Gul'dan y révéla un bassin fumant d'un liquide verdâtre qui offrait à quiconque en boirait, un guerrier surpuissant. Main-noire devait être le premier à ingurgité la mixture, mais Grommash Hurlenfer s'en arrogea le privilège. Finalement, Main-noire but à son tour et invita son clan à en faire de-même, inconscient qu'il s'agissait du sang du démon Mannoroth.[4][3]

Pris d'une rage sanguinaire, Main-noire conduit la Horde à Shattrath et assiégea la ville. Bien qu'elle fut ravagée et les Draenei qui s'y trouvaient massacrés, Velen leur échappa. Maintenant que les Draenei n'étaient plus, Main-noire s'intéressa au civilisation mineure qui subsistaient en Draenor. Il ordonna à Kilrogg et son clan de se rendre en Faralhon pour éradiquer les derniers Botani qui s'y terraient. En Nagrand, Main-noire ordonna à Grom et Cho'gall d'exterminer les ogres de Cognefort tandis que les Loup-de-givre, Sire-tonnerre et Griffe-blanche avait la charge de traquer et exterminer les Magnarons, Gronns et Ogrons qui avaient survécu. Pour ce charger des Arakkoa, Main-noire fit appel à Kargath qui mena son clan et les Gueule-de-dragon contre Orée-du-ciel. Désormais, la Horde avait établit sa suprématie sur ce monde.[4]

Première guerre

N'ayant plus d'ennemis à combattre, la Horde sombra peu à peu dans l'anarchie consumée par la soif de sang qui les rongeait. Afin de préserver l'intégrité de la Horde, Main-noire bannit de la citadelle les clans Chanteguerre, Mâche-les-os, Crâne-ricanant et Sire-tonnerre qui étaient les plus violents. Malheureusement, la magie gangrénée avait rendu Draenor stérile et rapidement la famine s'installa. Main-noire se tourna vers Gul'dan afin que ce dernier demande l'aide de Kil'jaeden. Le démoniste lui répondit d'être patient et que bientôt leur bienfaiteur leur donnerai de nouvelles directives. Ce que Main-noire ignorait, c'était qu'en réalité Kil'jaeden les avaient abandonnés après avoir cru Velen tué pendant le siège de Shattrath.[4]

Après des mois à survivre sur ces terres devenue arides, Gul'dan dit à Main-noire qu'il avait découvert un nouveau monde à conquérir. Cette terre promise offrirait à la Horde de quoi assouvir sa soif de bataille et de quoi se nourrir. Pour s'y rendre Main-noire ordonna à la Horde de construire un portail titanesque dans la Péninsule des Flammes infernales. Lorsque enfin la Porte des ténèbres fut ouverte vers Azeroth, Main-noire ordonna à ses éclaireurs de la traverser pour établir un avant-poste sur ce monde.[4]

Peu de temps après, Main-noire conduit la Horde en Azeroth pour conquérir ce monde. Il laissa cependant en Draenor les clans qu'ils avait auparavant banni de la Citadelle des Flammes infernales car il pensait que leur folie sanguinaire risquerait de devenir un handicap. Depuis les Morasses noire, Main-noire poussa la Horde à se répandre vers le nord et l'ouest. Il ordonna l'attaque des villages humains massacrant tout leurs habitants. Main-noire cherchait à semer la terreur et la fureur dans l'esprit des humains, persuadé qu'ils deviendraient inefficace. [4]

Si dans les premiers temps de la guerre la stratégie adopté par Main-noire semblait payer, l'entrée dans le conflit des cavaliers de la Confrérie du cheval menée par Anduin Lothar changea la donne. Tandis que le gros des affrontements se déroulait vers le nord en direction d'Hurlevent, Main-noire fut informé que Kilrogg Oeil-mort et son clan subissaient de lourdes pertes face au troll Gurubashi. Main-noire ne voyait aucun gain apparent à devenir maître de la Vallée de Strangleronce et ordonna immédiatement au Clan de l'orbite-sanglante de battre en retraite pour rejoindre le combat contre les humains.[4]

Alors que la guerre faisait rage, le clan Marteau-du-crépuscule devint une source d'irritation pour Main-noire. Les guerriers de ce clan avaient tendance à désobéir aux ordres et à s'écarter de la Horde pour finir par ne jamais revenir. Main-noire voulu exterminer le clan afin d'en faire un exemple. Mais Cho'gall s'interposa et plaida en leurs faveur en proposant de les faire rentrer dans le rang en devenant officiellement leur chef. Main-noire accepta et fut agréablement surpris de voir Cho'gall réussir à discipliner le Clan Marteau-du-crépuscule.[4]

Au cours de la guerre Main-noire découvrit que sa fille Griselda avait désertée la Horde en compagnie de Turok et sa bande d'Ogres. Il ordonna à Orgrim de prendre la tête des chevaucheurs de loups et de tuer ces traîtres qui se cachaient dans les Mortemines.[6] Pour tenter de renforcer la Horde, Main-noire ordonna également à Orgrim d'établir un contact avec les trolls pour leur proposer une alliance. Mais Zul'jin refusa et Main-noire s'énerva sur Orgrim pour cette échec.[7]

Après des mois de guerre sans réel résistance de la part des humains, Main-noire pensait que ces derniers avaient choisit de se retrancher à Hurlevent et d'abandonner les villages à leurs sort. Aussi il décida de prendre la tête d'une escouade et attaqua Comté-du-Lac dans le but d'en faire une forteresse. Mais contre toute attente, Main-noire tomba dans une embuscade tendu par Anduin Lothar et ses chevaliers. Les guerriers orcs furent massacrés et Main-noire échappa de peu à la mort des mains de Lothar si les deux démonistes qui l'accompagnaient n'avait pas été présent. Usant de leur magies gangrénées, ils parvinrent à mettre en fuite les assaillants. Main-noire se sentit humilié et accusa le Conseil des ombres de ne pas avoir perçu l'embuscade. Furieux, il exécuta lui même les deux démonistes qui l'avaient pourtant sauvé d'une mort certaine. Main-noire ignora la colère de Gul'dan car son statut de chef de guerre, il estimait être au-dessus de toute remise en question.[4]

Décidé à en finir avec Hurlevent, Main-noire rassembla la Horde dans la Forêt d'Elwynn avant d'ordonner le siège de la capitale humaine. Le chef de guerre était persuadé que la cité était destiné à tomber après avoir vu nombres de ses défenseurs tomber sous les coups de la Horde. Mais une fois de plus Lothar et ses cavaliers prirent à revers la Horde qui se retrouva encerclée par l'ennemi. Main-noire n'eut d'autres choix que de battre en retraite dans les Carmines. Furieux de ce cuisant échec, il accusa Cho'gall et Kilrogg d'en être la cause et se retint de peu de les exécuter. [4]

Peu après alors que Main-noire peinait à se remettre de sa récente défaite, Gul'dan tomba mystérieusement dans le coma. Bien que perplexe, il ne fut pas mécontent du sort du démoniste. Les relations entre les deux orcs s'étaient dégradés au fil du temps et Main-noire avait bien conscience que le Conseil des ombres tentait de s'emparer du contrôle de la Horde. C'est alors que son fidèle lieutenant Orgrim Marteau-du-destin l'accusa publiquement d'être le responsable de l'échec de la Horde et le provoqua dans un Mak'gora. Main-noire trouva la mort au cours de ce duel, le crâne fracassé par le Marteau-du-destin.[4]

Héritage

Après sa mort, Orgrim lui succéda à la tête de l'ancienne Horde qu'il libéra du joug de la Légion ardente. Main-noire était peu-être un tyran en tant que chef de guerre,mais il avait transformer les clans orcs en une véritable machine de guerre. Avec la puissance de la Horde, Orgrim parvint à conquérir le royaume d'Hurlevent à l'issue de la Première guerre et sans la désertion de Gul'dan, la Horde aurait probablement dominée les Royaumes de l'Est lors de la seconde guerre.

Les fils de Main-noire, Rend et Maim, sont quant à eux resté fidèles à la doctrine de leur père même après sa mort. Ils rêvaient de renverser à leur tour Orgrim qu'ils considérait comme un traître. Après la mort de Gul'dan, les frères Main-noire décidèrent de déserter à leur tour la horde déjà affaibli qui fut finalement vaincu. Ils s'établirent au Pic supérieur du Mont Rochenoire, où ils fondèrent une nouvelle Horde surnommé la Horde noire. Bâti sur les mêmes préceptes que l'ancienne Horde sous le commandement de Main-noire, la Horde noire fut considéré comme l'héritière direct de sa volonté.

A contrario, la Nouvelle Horde fondée par Thrall s'opposa directement avec l'héritage de Main-noire.

Apparence

L'apparence de Main-noire a été revu plusieurs fois depuis sa création. Dans les jeux Warcraft 1 et 2 ainsi que le jeu annulé Warcraft Adventures, Main-noire est représenté portant un casque serti de bois de cerf. Une caractéristique unique facilitant son identification parmi les autres personnages orcs.

Sa première apparition dans World of Warcraft fut à l'échiquier de Karazhan où il ne porte pas ce casque distinctif. Cette apparence fut reprise trait pour trait pour l'illustrer dans le manga Warcraft Legend et dans le JCC. Cependant cette apparence à très certainement dû au limitation de modélisation.


Avec la sortie de l'extension Warlords of Draenor, le désigne de Main-noire fut complétement revu. Il apparaît comme un orc chauve, brulé sur une grande partie de son corps et avec l'une de ses mains emprisonné dans un carcan de lave. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il fut surnommé Main-noire.

Lors de la sortie du film Warcraft, le design de Main-noire fut une nouvelle fois revu et a finalement été adopté pour l'univers principal de Warcraft.

Retcon

Dans le manuel de Warcraft 2 il était indiqué que Main-noire était devenu chef de guerre après l'ouverture de la Porte des ténèbre. Hors les sources suivantes ont changer cela en indiquant que Main-noire était devenu chef de guerre sur Draenor environs 5 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres.

Dans le manga warcraft Legend, il est indiqué qu'il est déjà surnommé Main-noire alors que Durotan n'est encore qu'un enfant (et ainsi Orgrim puisque étant autant âgé). De nombreuses sources paru ensuite contredisent cela en indiquant que Main-noire a gagné ce surnom alors qu'Orgrim était un jeune adulte.

Galerie d'images


Notes

  • L'ensemble d'armure T17 Guerrier est une référence à l'apparence de Main-noire dans Warcraft 1.
  • Dans le jeu annulé Warcraft Adventures, Main-noire, Orgrim et Durotan étaient trois frères.
  • Pendant la Quatrième guerre, Varok Saurcroc à déclaré que Sylvanas avait héritée de la folie sanguinaire de Main-noire.

Références

  1. Manga: Warcraft - Legends Volume 4: L'apprentissage d'une guerrière partie 1
  2. Paroles du vent et de la terre - Marteau-du-Destin, IV
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 Roman: L'ascension de la Horde
  4. 4,00 4,01 4,02 4,03 4,04 4,05 4,06 4,07 4,08 4,09 4,10 et 4,11 World of Warcraft: Chroniques Volume 2
  5. Grand livre du sang - Les Régicides, IV
  6. Warcraft 1 Orcs and Humans - Campagne Orc, Mission 4 Les Mortemines.
  7. Roman Warcraft L'heure des ténèbres