FANDOM


Les mégaspores étaient jadis des plantes carnivores géantes qui vivaient à la surface de Draenor et qui ont crée le Lacis en absorbant l'Esprit dont était imprégnée la planète. Ils ont par la suite combattu Grond, et plus tard les Colosses, dans un conflit qui se solda par la mort de toutes les Mégaspores et la destruction du Lacis. Bien des années plus tard, près de 2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, dans l'optique d'une guerre contre la civilisation apogide, le tréant Gnarlgar créa une mégaspore qui sera détruite quelques temps plus tard par le Souffle de Rukhmar.

Histoire

L'apparition du lacis

Contrairement à certains mondes tels qu'Azeroth, le cinquième élément, plus communément appelé l'Esprit, ou l'Esprit de Vie, était présent en abondance sur Draenor, ce qui, d'une part apaisait les autres esprits élémentaires au point de les empêcher de prendre une forme physique, et d'autre part favorisait la croissance de la faune et la flore. Les plus gros prédateurs de cet écosystème étaient alors des plantes carnivores géantes connues comme les Mégaspores. Leurs lianes semblables à des vrilles rampaient en ondulant sur la terre et étranglaient toutes les bêtes primitives qu'elles parvenaient à atteindre. À mesure qu'elles grandissaient, les Mégaspores dévoraient encore et encore, leur appétit ne connaissant aucune limite. Elles s'épanouirent telles des montagnes vivantes de ronces inextricables et de cosses toxiques. Une végétation luxuriante se développa partout où rampaient les vrilles de ces plantes et rapidement, un labyrinthe d'étendues sauvages s'étira jusqu'aux confins du monde.

Par ailleurs, les racines de ces plantes s'enfoncèrent dans les profondeurs de la terre en quête d'eau mais de ce fait, elles puisèrent dans le cinquième élément qui imprégnait le sol, ce qui instilla une grossière conscience collective chez les Mégaspores et la végétation environnante. Cette intelligence permit à toutes les plantes de Draenor d'agir comme un seul et immense organisme. Les Mégaspores et toutes les autres formes de vie végétales devinrent alors connus sous le seul nom de Lacis.[1]


La guerre contre Grond

Mais alors que les Mégaspores prospéraient, le titan Aggramar découvrit Draenor alors qu'il traquait les Démons. Craignant que la croissance du Lacis ne finisse par réduire ce monde à un désert poussiéreux dénué de toute vie, il chercha à tempérer le Lacis en neutralisant les Mégaspores et pour ce faire, il créa un géant de pierre qu'il baptisa Grond. Sous la houlette de son créateur, ce colosse entreprit de diviser et conquérir le Lacis. Il arpenta le monde, draguant les océans, creusant des vallées et érigeant des montagnes pour séparer le Lacis. Puis il se dirigea vers la mégaspore la plus proche, laquelle était aussi haute que Grond. Cette dernière fit jaillir des noueuses pour enserrer le géant et lui barrer la route, mais ce dernier les pulvérisa sans effort. Ensuite, le serviteur d'Aggramar l'empoigna et l'arracha à la surface du monde d'une simple traction du bras. La mort de la mégaspore fit frémir ses semblables qui se décidèrent à arrêter Grond. Chacune d'entre elles aspira l'essence vitale de la végétation environnante jusqu'à ne laisser que des bandes de terres asséchées et se mirent en route.[2]

Ces mégaspores étaient alors au nombre de trois, à savoir Zang, la plus petite d'entre elle, dont la surface était parsemée de bourbiers marécageux et d'amas de champignons, Botaan, qui était recouverte d'une forêt primitive, et Naanu, qui arborait une toison de jungles impénétrables. Grâce à la conscience collective qui les animait, les trois mégaspores agirent de concert et flagellèrent Grond à l'aide leurs lianes. Leur adversaire vacilla, près à s'effondrer, mais il répliqua aussitôt en commençant à les marteler avec ses poings. Pendant plusieurs millénaires, le cours de la bataille ne cessa d'osciller entre les deux camps, mais au bout du compte, Grond prit l'avantage sur les Mégaspores. Celle qui souffrit le plus de ces affrontements, Zang, fut saisie par la montagne vivante qui la déchira en deux, son cadavre en lambeaux tombant dans une région qui se transformerait au cours des âges à venir en une région fongique connue comme la mer de Zangar. Grond se tourna ensuite vers Naanu qu'il écrasa entre ses mains implacables. La créature s'effondra dans une péninsule et au cours des prochaines ères, son corps sans vie permettrait le développement de ce qui deviendrait plus tard la jungle de Tanaan.

Grond affronte le dernier mégaspore

Illustration du combat opposant Grond à Botaan

Mais bien qu'il porta un coup dur au Lacis, Grond était considérablement affaibli, sa puissante silhouette ayant été parsemée de fissures et de crevasses durant sa lutte contre les Mégaspores. Consciente de l'état de faiblesse de son adversaire, Botaan aspira l'essence vital faiblissante des corps de Zang et Naanu jusqu'à acquérir une taille monstrueuse. En dépit de ses nouveaux pouvoirs, la dernière mégaspore se montra prudente, esquivant les attaques directes de Grond tout en l'empêtrant dans un millier de petites lianes. Puis les vrilles épineuses s'insinuèrent dans les plaies du géant et écartèrent les bords des blessures, provoquant l'apparition de nouvelles fissures sur tout le corps de Grond qui s’effondra sur son propre poids. Ce dernier s'écrasa par la suite en morceau au nord-est de Nagrand où la masse laissée par son cadavre formerait une chaîne de montagnes.[3]


La guerre contre les colosses et ses conséquences

Avec la défaite de Grond, le Lacis était désormais libre de reprendre le contrôle de Draenor et grâce à la prolifération végétale, Botaan gagna en puissance, sa taille éclipsant celle de Grond. Il errait dans les jungles épaisses au cœur du Lacis, entourée de Génésaures, créatures nées de la matière végétale qui avait chuté des trois mégaspores pendant leur combat contre Grond. Mais en parallèle, les plus grosses roches détachées de Grond grouillant d'essence vitale s'animèrent en êtres conscients appelés les colosses. Ces géants de pierre furent renforcés par des disques de pierre enchantés forgés par Aggramar et reçurent pour mission de vaincre le lacis avant que leur maître titan ne quitte Draenor.[4]

Dans l'espoir de vaincre Botaan, les colosses entreprirent de l'attirer loin de la jungle et pour ce faire, ils se rassemblèrent à la frontière du lacis et se mirent à abattre les arbres de la forêt. Leur plan fonctionna, leurs actions attisant la colère de la mégaspore qui n'hésita pas à les suivre aux côtés des Génésaures, ne considérant les Colosses que comme de pâles copies de Grond. Quand Botaan et ses serviteurs atteignirent les collines arides situées au-delà du Lacis, les Colosses, qui s'étaient dissimulés dans le paysage, jaillirent soudain de leur cachette et abattirent leur pleine puissance sur les hérauts du Cacis. Les deux camps se disputèrent le contrôle du monde pendant plusieurs milliers d'années mais en fin de compte, Botaan et ses serviteurs prirent le dessus en éliminant de nombreux colosses. Les survivants craignant que le Lacis ne finisse par l'emporter sans action drastique, ils se résolurent à se sacrifier pour rétablir l'équilibre sur Draenor. Les derniers colosses s'enfoncèrent dans le Lacis et se ruèrent sur Botaan. Pus ils s’agrippèrent à elle de toutes leurs forces avant de canaliser toute l'énergie stockée dans les disques d'Aggramar à travers leurs corps pour la transférer dans celle de la mégaspore, ce qui provoqua une explosion qui tua cette dernière ainsi que la plupart des Colosses.

La mort de Botaan eut pour effet immédiat de flétrir des forêts entières, abattre des centaines de génésaures et surtout détruire la conscience collective qui animait Draenor, mettant ainsi un terme au Lacis. Par ailleurs, au cours de prochains millénaires, le corps de la mégaspore permettrait le développement d'une région luxuriante nommée Farahlon.[5] La chute de la mégaspore eut également d'autres répercussions sur la faune et la flore Draenor car dans son râle d'agonie, Botaan relâcha des spores qui se répandirent un peu partout dans le monde. Une partie d'entre elles se déposèrent sur la végétation, donnant naissance aux Primordiaux qui, en plus des Génésaures, englobaient de nouvelles races telles que les Botani, les Boguelins et les Sporelins. En parallèle, d'autres spores se déposèrent sur les Magnarons, une autre race de géants de pierre nés des corps des colosses tués jadis par les agents du Lacis. Une partie d'entre eux dégénérèrent et donnèrent naissance aux Briseurs englobant, en plus des magnarons, les Gronns et les Ogrons. Cette dégénérescence permit également la naissance de deux autres races mortelles, à savoir les Ogres et les Orcs. Enfin, les colosses qui avaient survécu aux conflits furent aussi infectés par les spores qui dégradèrent leurs corps jusqu'à les transformer en créatures de chair.[6]


Taala

Bien des années plus tard, aux alentours de 2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, dans l'optique d'éradiquer la civilisation apogide qui prospérait sur la flèche d'Arak, le tréant Gnarlgar, alors à la tête des botani établis dans la forêt de Talador, quitta la région en quête d'un vestige des temps anciens qu'il pourrait utiliser comme arme contre les Arakkoa. Au cours de ses recherches, il finit par découvrir une immense racine fossilisée ayant jadis appartenu à Botaan. Une fois revenu à Talador, Gnarlgar rallia les Botani à ses côtés et déclara que s'ils comptaient restaurer le lacis, ils devaient tout d'abord vaincre les Apogides. Puis il dévoila sa découverte et dit aux Botani qu'ils s'en serviraient pour créer une nouvelle mégaspore qui prendrait la tête de leur armée. Alors que les Primordiaux se préparaient pour la guerre, Gnarlgar planta la racine au cœur de Talador et entama un grand rituel pour l'alimenter. Des milliers de botani se sacrifièrent et le tréant instilla leurs esprits dans la racine qui commença à bourgeonner et à donner naissance à une mégaspore que Gnarlgar baptisa Taala.[7]

Les botani éveillent une nouvelle mégaspore à la vie

Illustration du réveil de Taala par les botani

De leur côté, quand les Apogides réalisèrent que les Primordiaux se préparaient à les envahir et apprirent l'existence de Taala, ils formèrent à la hâte une force d'invasion et prirent d'assaut la forêt dans l'espoir de trouver et de détruire la mégaspore. Mais en dépit de leurs pouvoirs, les Arakkoa cédèrent face aux attaques coordonnées des Primordiaux et furent contraints de se replier vers Arak. Estimant que le moment de l'attaque était venu, Gnarlgar ordonna à d'autres botani de se sacrifier afin d'accélérer la croissance de Taala qui finit par s'éveiller. Gnarlgar entra alors en transe, étirant sa conscience à la mégaspore et aux Primordiaux et leur ordonna de se mettre en marche vers Arak.[8] Mais quelques temps plus tard, un groupe de courageux sorciers de l'ordre de Skalax se sacrifia pour tuer Gnarlgar. Avec la mort du tréant, une vague de confusion s'abattit sur Taala et les Primordiaux qui s'immobilisèrent pendant un temps à la frontière d'Arak avant de reprendre leur marche, ce qui donna aux prêtres de l'ordre d'Anhar le temps nécessaire pour achever le Souffle de Rukhmar, un puissant mécanisme capable de canaliser la puissance du soleil. Finalement, quand Taala parvint au pied de la flèche, l'arme des Apogides fut activée. Un rayon de feu incandescent jaillit du mécanisme et perfora la poitrine de la mégaspore qui vola en éclats dans un nuage de braises de cendres avant que les arakkoa ne s'en servent pour décimer les Primordiaux, écornant ainsi, et pour toujours, la puissance de la Nature sur Draenor.[9]


Mégaspores connues


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .