FANDOM


Le roi-singe est un hozen qui naquit quelques années avant la Guerre des Anciens. Ancien détenteur de Fu Zan, compagnon de l'explorateur, le roi-singe était également un proche ami du dernier empereur de Pandarie Shaohao. Après que ce dernier se soit sacrifié pour protéger son peuple de la Grande fracture, le roi-singe passa les années qui suivirent à protéger la Pandarie et ses habitants des menaces qui peuplaient le continent jusqu'au jour où il fut transformé en statue de jade au cours d'un duel l'opposant à un seigneur de guerre mogu. Près de 10 000 ans plus tard, le roi-singe fut réveillé par Anduin Wrynn qu'il aida à reconstituer le Maillet harmonique. Il participa plus tard à la défense d'Azeroth contre la Légion ardente en tant que membre de l'Ordre du temple brisé.

Histoire

Ascension au pouvoir

Quelques années avant la Guerre des Anciens, le roi-singe se fit aimer de toutes les tribus de hozen et devint le chef d'un peuple réputé ingouvernable et ce, sans verser la moindre goutte de sang. Le peuple hozen était réputé pour être un peuple turbulent, le moindre désaccord se réglant dans la violence. Le roi-singe le savait pertinemment, aussi il déclara à ses congénères : "Je suis le roi-singe. Ta tribu me soutient de tout son cœur." Il n'en fallait pas plus, et quand l'un d'eux contestait son autorité, il répondait que son chef de tribu le soutenait. Aucun hozen n'osant défier son propre chef sur un coup de tête sous peine de devoir l'affronter, tous répondirent : "Tu es le roi-singe". Ainsi, quand les chefs de tribu apprirent son existence, aucun n'osa le défier de peur de se battre contre ses propres sujets. Le mensonge du roi-singe devint ainsi réalité et en tranchant les désaccords en imposant ses décisions, il mit rapidement fin aux guerres tribales qui animaient le peuple hozen.

Un jour, il reçut la visite d'une hozen qui lui refusa le titre de roi ou de s'incliner devant lui. Le roi-singe exigea naturellement d'elle le respect qui lui était dû mais à la place, la hozen lui soumit une énigme en déclarant qu'un roi n'aurait aucun mal à la résoudre. Le roi-singe trouva la réponse en quelques secondes. La hozen lui soumit alors une autre énigme, puis une autre, et ce pendant trois jours et trois nuits. Malgré la rage qui montait en lui, le roi-singe continua de répondre à ses questions alors qu'il aurait été plus simple de la réduire au silence par la force. La hozen se révéla alors être Yu'lon, le Serpent de jade, un des astres vénérables de Pandarie. Convaincue de la bienveillance du roi-singe, elle décida de lui confier un bâton nommé Fu Zan, compagnon de l'explorateur. Elle lui raconta l'histoire de l'arme prodigieuse et de sa créatrice Freya. Puis elle l'avertit que son intelligence se révélerait un jour insuffisante à contenir le Mal et qu'il lui faudrait alors agir avec fermeté. Le roi-singe n'en crut rien, mais il trouvait le bâton si joli. Une fois en possession Fu Zan, l'autorité du roi-singe sur les Hozen devint absolu. Aussi flexible qu'un roseau, il se jouait de toute tentative visant à lui ravir le trône. Par ailleurs, en tant que propriétaire de l'arme prodigieuse, il devint la seule personne capable de la soulever. Fu Zan présentait cependant un inconvénient. Pour rester majestueux, le roi-singe, devait tenir le bâton avec ses deux mains, ce qui le privait de son bien le plus précieux : un tonnelet de bière qu'il gardait perpétuellement plein. Mais il résolut le problème en faisant ajouter à l'extrémité de Fu Zan deux anneaux métalliques pour y accrocher son tonnelet.[1]


Les Fardeaux de Shaohao

Plus tard, le roi-singe se lia d'amitié avec le jeune prince pandaren Shaohao. Mais le jour de son sacre, ce dernier apprit qu'une armée démoniaque nommée la Légion ardente s'apprêtait à envahir Azeroth. Après avoir consulté la sagesse de Yu'lon, il rentra maussade à sa demeure dans la forêt de Jade. Il fut rejoint par le roi-singe qui déclara qu'il resterait à ses côtés, persuadé que la prophétie du Serpent de jade était sur le point de se réaliser. Le roi-singe fut alors emporté vers l'ouest par une violente bourrasque. Il atterrit au cœur du territoire des Mantides, au-delà de l'Échine du Serpent où il se retrouva sans défense face à trois guerriers insectoïdes. Mais alors que ces derniers se disputaient leur proie, le roi-singe fut secouru par Shaohao qui neutralisa les mantides en les piégeant dans de la sève kypari. En proie au doute, le roi-singe dit à Shaohao qu'il devait créer une armée pour écraser les Mantides, ce à quoi le jeune empereur répondit que leur véritable ennemi était la Légion ardente. Puis le roi-singe accompagna Shaohao au Sommet de Kun-Lai puis dans le Val de l'Éternel printemps où ce dernier se sacrifia pour sauver la Pandarie de la Grande fracture.[2]


Après la Grande fracture

Le roi-singe retourna auprès des siens. Fou de colère à l'idée d'avoir perdu son ami et de ne pas avoir été à la hauteur de la prophétie de Yu'lon, il jeta Fu Zan dans une rivière. Il revint cependant la récupérer un peu plus tard, mais uniquement parce que cette rivière était sacrée aux yeux d'une tribu de jinyu et que ces derniers étaient incapables de soulever Fu Zan. Dans les années qui suivirent, la Pandarie vit naître des êtres malveillants désireux de prendre le contrôle du pays par la force, entre les seigneurs de guerre mogu, les tribus mineures de hozen ou encore les pillards yaungols, mais aucun de leurs projets ne se concrétisait. À peine les préparatifs étaient-ils achevés qu'ils recevaient la visite du roi-singe qui évoquait des caches d'artefacts aux pouvoirs fabuleux. Tous finissaient mal, parfois en tombant de falaises, d'autres fois en étant victimes d'embuscades tendus par les Pandashan. Le roi-singe ne s'était jamais autant amusé et ridiculiser les serviteurs du mal devint son passe-temps favori pendant plusieurs années. Il honorait ainsi son ami Shaohao qui veillait sur la Pandarie sans pouvoir protéger directement ses habitants.[1]

Pendant un temps, le roi-singe fut le possesseur du Maillet harmonique, un artefact pandaren capable de contrer les pouvoirs de la Cloche divine. Afin d'éviter qu'il ne tombe entre de mauvaises mains, le roi-singe brisa le maillet et ordonna à ses serviteurs hozen de cacher la tête et la pommade pour éviter que les Mogu ne mettent la main dessus.[3] Il conserva le manche sur lui jusqu'au jour où il le perdit suite à un concours de lever de coude face au chef de la tribu Kunzen Ingou Ingou.[4]

Puis un jour, la prophétie de Yu'lon finit par se réaliser quand un despote mogu se faisant appeler le seigneur de guerre de jade s'aventura dans la Tombe des Conquérants en suivant les indications du roi-singe. Mais au lieu de rentrer bredouille, il découvrit une ancienne cache de connaissances rédigées par le premier empereur mogu Lei Shen. Le roi-singe s'aventura alors dans la tombe, persuadé d'être le seul à pouvoir stopper le despote mogu. Puis au terme d'un duel s'étalant sur plusieurs heures, le seigneur de guerre de jade, incapable de maîtriser ses nouveaux pouvoirs, lança un sort qui figea dans le jade les deux combattants durant les 10 000 prochaines années.[1]


Mists of Pandaria

Bien des générations plus tard, dans le contexte de la guerre entre l'Alliance et la Horde qui sévissait alors en Pandarie, le chef de guerre Garrosh Hurlenfer parvint à mettre la main sur la Cloche divine. Dans l'espoir de le contrer, le prince Anduin Wrynn partit à la recherche du roi-singe en compagnie d'un champion de l'Alliance. Ils finirent par découvrir le tombeau où se trouvait le roi-singe et le seigneur de guerre de jade et les libérèrent du sortilège qui les avait pétrifiés avant de défaire le despote mogu.[5] Plus tard, le roi-singe demanda au champion de l'Alliance de résoudre trois énigmes comme gage de sa bonne volonté.[6][7][8] Une fois les épreuves accomplies, le roi-singe révéla qu'il avait brisé le Maillet harmonique et avait fait disperser ses morceaux sur tout le continent,[3] puis il aida le champion à localiser les trois fragments avant de reconstituer le maillet.[9][10][4]

Suite à ces événements, le roi-singe gagna l'Île du Temps figé où il assista aux leçons de force, d'endurance, de courage et de sagesse prodigués par les Astres vénérables aux champions d'Azeroth. Puis il sentit que ses voyages en compagnie de Fu Zan touchaient à leur fin. Il se rendit alors au Temple du Serpent de jade où il remit le bâton à Yu'lon afin qu'il puisse un jour être transmis à un nouveau porteur digne de lui.[1]


Legion

Plus tard, durant la troisième invasion d'Azeroth par la Légion ardente, un champion d'Azeroth à la tête du tout nouvel Ordre du temple brisé alla à la rencontre du roi-singe dans la forêt de Jade afin de localiser Fu Zan.[11] Le hozen lui demanda alors de résoudre trois énigmes consistant à rassembler des ingrédients dans la Vallée des Quatre vents.[12][13][14] Une fois ces tâches accomplies, le roi-singe se rendit devant le Temple du Serpent de jade[15] où il imposa au maître moine un dernier défi consistant à brasser une bière à partir des ingrédients qu'il avait récoltés plus tôt.[16] Peu après, le roi-singe et le champion d'Azeroth se rendirent au Temple du Serpent de jade où ils aidèrent Yu'lon et ses disciples à repousser un assaut des Démons avant que le champion ne fasse l'acquisition de Fu Zan.[17] Plus tard, il se rendit sur l'île Vagabonde où il rejoignit la lutte contre la Légion ardente en intégrant les rangs de l'Ordre du temple brisé.[18]


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.
Le roi-singe peut être aperçu à Dazar'alor où il tient le bar du Trône doukacque, au Grand bazar. Il demanda notamment à des aventuriers de l'Alliance de passage en ville d'aider son serviteur Flap-Flap à régler le problème des gorilles da'kani sévissant dans la Gorge aux Gorilles, à Zuldazar.[19]


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .