FANDOM


Le Recousu ( Angl.  Patchwerk) était une abomination du fléau qui servait Kel'Thuzad au sein de Naxxramas.

Histoire

Le Recousu était une des plus puissantes abominations de Kel'Thuzad, sa force et sa rapidité ne manquait jamais de surprendre ceux qui osaient l’affronter. Loin d’être un mort-vivant lent et stupide, il n’hésitait pas à utiliser son immense puissance pour pulvériser en une série d’attaques dévastatrices les minuscules créatures de chair qui osaient l’importuner. [1]

World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Lorsque le Roi-liche ordonna à ses nécropoles volantes de déferler sur Azeroth, Le Recousu fut chargé de protéger Naxxramas dans les Maleterres. Il fut finalement terrassé par des champions de l'Alliance envoyés par Bolvar Fordragon.

Wrath of lich king

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Après la défaite du fléau contre l'Aube d'argent lors de la Bataille de l'Espoir de Lumière, le Roi-liche ordonna au Recousu de protéger l'Archérus contre les Chevaliers de la mort renégats. La Lame d'ébène fraîchement crée et menée par Darion Mograine, prit d'assaut l'Achérus et se débarrassa de la puissante abomination.[2]

Peu après, il fut ramené à la vie par le Roi-liche et renvoyé dans Naxxramas pour reprendre son rôle sur le front de guerre de la Désolation des dragons. Il infligea de lourdes pertes aux troupes du Kirin Tor déployées dans la région, poussant le Conseil des Six à ordonner sa mise à mort.[3] Cependant, la citadelle de l'effroi fut rapidement assiégée par des champions de la Horde et de l'Alliance. Le Recousu les affronta et trouva la mort au cours des combats.

Galerie

Notes

  • Le Recousu apparait en tant que boss dans l'aventure "La malédiction de Naxxramas" d'Hearthstone.
  • Une nouvelle entrée dans la base de données du Recousu a été ajoutée avec la sortie de Battle for Azeroth. Cependant, aucune utilisation n'en a été faite pour le moment.

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .