FANDOM


à ne pas confondre avec Kormrok ou Gormok l'Empaleur

Kormok était un ogre-mage qui fit parti de la compagnie de mercenaire nommé la Lame Voilée.

Histoire

On sait peu de choses du passé de Kormok. Il fut capturé par les mercenaire de la Lame Voilée qui étaient en mission dans les Steppes ardentes. Cependant lorsque le boulot de ses geôliers tourna au fiasco, Kormok leur apporta son aide et leur permit de s'en sortir. Il finit par rejoindre la Lame Voilée, devenant l'un des principaux mage de la compagnie. Bizarrement, ses deux têtes se comportaient de manière complètement différente. La première était joviale et pas futée, l'autre était matoise et calculatrice, avec un regard mort vaguement effrayant. Au cours des voyages de la Lame voilée, Kormok découvrit le versant nécromantique de la magie. Malheureusement, sa tête effrayante avait un don pour ces pratiques. Elle y prenait un plaisir pervers, surtout lorsqu'elle parvenait à faire apparaître les esprits exilés de l'île de la Purification pour les asservir.

Avec ses comparses de la Lame Voilée, il fut engagé par Gremnik Rafistocade pour voler le livre de sort du seigneur Valthalak. La compagnie se rendit au pic supérieur de Rochenoire et tuèrent Valthalak. Tandis que les autres membres se partageaient le butin, Kormok ressenti une puissante magie dans l'amulette que portait Valthalak et insista pour qu'elle devienne sa part du butin. Ses compagnons refusèrent et une dispute éclata au sein du groupe. Toutefois elle fut stoppé par l'apparition des assassins spectraux de Valthalak, obligeant le groupe à prendre la fuite. Dans la hâte l'amulette fût divisé en plusieurs morceaux et Kormok hérita de l'un d'eux.

Après cette mission chaotique la Lame Voilée fut dissoute et Kormok décida de se rendre à Scholomance pour y étudier la nécromancie devenant l'apprenti de Ras Murmegivre. Cependant les assassins spectraux retrouvèrent sa trace et le tuèrent sous les yeux de son maître. [1]

Le sortilège contenu dans l'amulette piégea son âme et le condamna à hanter son lieux de trépas jusqu'au jour où un aventurier invoqua son esprit pour lui reprendre son morceau d'amulette. Finalement, il fut enfin libéré de sa malédiction.[2]

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .