"Mon père, un jour m'a dit, que la paix n'est qu'un doux rêve séduisant, éphémère, irréalisable. Je ne l'ai pas écoutée...Personne n'a écouté... De nos souffrances nous avons fait un lit de cendres et ravivé la rancoeur qui couvait pour que la moindre étincelle suffise à embraser le monde. Il est temps d'affronter la réalité. De fédérer anciens et nouveaux alliées. Et de combattre sous les bannières d'un monde en guerre."

Jaina Porvaillant ( Angl.  Jaina Proudmoore), est une humaine et l'une des plus brillante mage de son temps. Originaire du Royaume de Kul'tiras, Jaina a étudiée la magie à Dalaran sous la tutelle d'Antonidas. Lors de l'apparition de la peste nécrotique et du Fléau en Lordaeron, elle fut dépêchée par le Kirin Tor pour enquêter.

Guidée par un mystérieux prophète dont elle ignorait qu'il s'agissait de Medivh, elle rallia les survivants de Lordaeron pour se réfugier en Kalimdor. Là-bas, elle allia les troupes sous ses ordres, à la Horde de Thrall et aux Elfes de la nuit pour affronter et vaincre la Légion ardente.

Après leur victoire, Jaina conduisit ses troupes dans le Marécage d’Âprefange où elle bâtit la cité portuaire de Theramore. De nature pacifiste, Jaina croyait fermement en une paix durable entre la Horde et l'Alliance et s'y évertua pendant de nombreuses années. Son utopie coûta la vie à son père lorsqu'elle refusa de soutenir les troupes de Kul'tiras qui voulaient anéantir la Horde.

Malheureusement, l'arrivée au pouvoir de Garrosh Hurlenfer changea la donne. Le Chef de guerre belliqueux ordonna la destruction de Theramore et l'extermination de ses résidents. Jaina en fut profondément changée et voua une haine profonde envers la Horde.

Après la disparition de Rhonin, Jaina lui succéda en tant que dirigeante du Kirin Tor. Lorsque les Saccage-soleil trahirent leur devoir de neutralité pour aider Garrosh à s'emparer de la Cloche Divine, Jaina purgea Dalaran des Elfes de sang qui y résidaient. De plus, elle rangea le Kirin Tor sous la bannière de l'Alliance.

Lors du retour de la Légion ardente en Azeroth, le Conseil des Six décida à l'unanimité contre son avis, de retrouver sa neutralité et d'autoriser à nouveau la Horde à séjourner à Dalaran. Furieuse, Jaina quitta le Kirin Tor.

Quand la Quatrième guerre éclata, Jaina décida de retourner dans sa patrie natale de Kul'tiras pour tenter de convaincre sa mère de rejoindre l'Alliance. Cependant, elle fut bannie pour haute trahison. Finalement, après avoir découvert les manigances de Priscilla Corsandre, Jaina se réconcilia avec sa mère et parvint à rappeler la flotte perdue de Kul'tiras. En conséquence, Jaina devint la nouvelle dirigeante de Kul'tiras.

Elle a ensuite dirigé la flotte kultirassienne au nom de l'Alliance, et assiégea Zandalar lors de la Bataille de Dazar'alor. Jaina a plus tard participé au sauvetage de Baine des mains de Sylvanas qui avait ordonné son exécution pour trahison en ayant libéré Derek Portvaillant. Réalisant que l'Alliance et la Horde avait une ennemie commun en la personne d'Azshara, elle décida de combattre aux cotés de Lor'themar et Thalyssra lors de l'assaut sur le Palais éternel.

Après la fin de la Quatrième guerre et le traité de paix signé entre l'Alliance et la Horde, Jaina fut capturée par les serviteurs de Zovaal qui l'emportèrent dans l'Antre en Ombreterre. Aux cotés de Thrall, Baine et Anduin, elle lutta pour sa survie. Elle a finalement été enfermée et torturée dans Tourment, avant d'être sauvée et rapatriée à Oribos.


Histoire

Enfance et jeunesse

Jaina a vu le jour sur les terres de Kul'tiras, trois ans avant le début de la Première guerre.[1] Issue d'une famille de nobles, son père était Daelin le dirigeant du royaume. Elle était la cadette de sa fratrie et grandit dans une famille aimante. Jaina disposait d'une gouvernante et de plusieurs précepteurs dont elle était toujours ravie d'apprendre les devoirs d'une dame malgré l'orientation militaire de sa famille.[2] La bienséance voulait qu'elle était toujours suivie d'une escorte composée de sa dame de compagnie et d'un garde ou deux.[3] Lorsqu'elle était petite, Jaina se cachait à chaque fois qu'elle était effrayée ou bouleversée, mais sa mère Katherine finissait toujours par la retrouver.[4]

Reunion JainaDaelin.jpg

En grandissant, Jaina passait beaucoup de temps dans la bibliothèque du Donjon Portvaillant qui était son endroit préféré,[5] et adorait les contes et légendes qui parlaient d'Aegwynn.[6] Après la Deuxième guerre, ses talents pour la magie furent découverts.[3] Selon sa propre mère, Jaina était une enfant brillante et sans une once de méchanceté. Sans qu'elle le sache, Katherine à dû tenir tête à son père pour qu'elle puisse être formée à Dalaran.[7] L'année de ses 11 ans, son père l'accompagna sur le chemin de Dalaran. Ils furent brièvement invités à séjourner dans la capitale de Lordaeron par le Roi Terenas. Elle y rencontra la princesse Calia et le Prince Arthas avec qui elle devint amie. Pour Arthas, Jaina semblait différente des autres filles de son rang, ce qui le poussa à chercher à mieux la connaître. Il se porta volontaire pour l'escorter jusqu'à Dalaran avec ses gardes et serviteurs. Une nuit au cours du voyage, Arthas convainquit Jaina de le suivre discrètement pour épier les orcs enfermés dans les camps d'internement. Bien qu'ils avaient tués son frère Derek au cours de la seconde guerre, en voyant leur condition de vie, Jaina ressentit de la compensation pour les orcs.[3]

Elle passa les années suivantes à étudier la magie à Dalaran en tant que membre du Kirin Tor. Six ans après son arrivée, elle harcela Antonidas pour être son apprentie, devenant finalement l'une des rares mages au service directe de Dalaran.[6] Elle était considérée comme une jeune femme curieuse et brillante qui cherchait constamment à accroître ses pouvoirs et sa connaissance de la magie. Antonidas estimait qu'elle pourrait bien devenir la plus grande sorcière que l'humanité ait jamais produit. Malgré la réputation militaire de son père en tant que héros de la Seconde guerre qui l'écrasait, Jaina se focalisa sur la voie des études arcanique.[1] Le prince Kael'thas Haut-soleil la courtisa, mais elle refusa ses avances, restant concentrée sur ses études.[8] De plus, Jaina ne voulait pas être favorisée parce que le prince des Haut-Elfe appréciait sa compagnie.[3]

Arthas et Jaina Chronique.jpg

Alors âgée de 18 ans, Jaina et son père assistèrent à l'intronisation d'Arthas en tant que Chevalier de la Main d'argent, dans la Cathédrale de la Sainte Lumière à Hurlevent. Peu après, Arthas résida quelques mois à Dalaran sous prétexte d'étudier l'histoire afin de pouvoir courtiser Jaina. Après s'être embrassés, le couple décida de garder secrète leur relation afin d'éviter que les rumeurs fusent. L'année suivante, Jaina se rendit à Lordaeron pour y passer des vacances et a notamment assisté à la Fête de la Sanssaint. Au cours de son séjour, Jaina et Arthas ont eu leur première relation intime dans les appartements du prince. Elle fut ensuite invitée à passer l'hiver à Lordaeron par la famille royale qui la considérait comme une des leurs. Tous étaient persuadés que le couple allaient se marier et avoir des enfants. Cependant, Arthas décida brusquement de mettre un terme a leur relation. Le prince pensait qu'il était trop tôt pour eux à vivre leur idylle et estima qu'ils avaient tous deux des engagements a tenir avant d'envisager leur relation. Jaina fut très blessée par cette décision, mais elle respecta ce choix. Après réflexion, elle réalisa que c'était la meilleure chose à faire à l'époque et accepta de rester amie avec Arthas.[3]

Après avoir regagné Dalaran, Jaina détruisit des spécimens d'expériences nécrotique de Kel'thuzad, sur ordre d'Antonidas.[9]


Troisième Guerre

Warcraft III Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III et/ou à son extension The Frozen Throne.

Jaina dans Warcraft III.

Des années plus tard, une mystérieuse maladie apparut et se répandit rapidement dans la Sylve de l'Est. Lorsque Medivh qui cachait son identité, se présenta à Dalaran pour rencontrer Antonidas, Jaina espionna leur rencontre. Son mentor refusa d'écouter les avertissement du prophète, estimant qu'il s'agissait que de divagations d'un fou. Antonidas était préoccupé par la peste qui ravageait Lordaeron. Persuadé qu'une sombre magie se cachait derrière l'épidémie, il ordonna à Jaina d'enquêter.[10]

Sur ordre de Terenas, Arthas fut chargé d'escorter et protéger Jaina pendant ses investigations. Les retrouvailles des anciens amants furent heureuses, tous deux éprouvaient toujours des sentiments l'un pour l'autre. Rapidement, ils se mirent au travail et se dirigèrent au village de Brill. Ils y virent pour la première fois des morts-vivants et découvrirent que la peste se répandait par les céréales entreposées dans les greniers à blé de la ville. Les caisses portaient le sceau d'Andorhal, le plus important centre agricole des bourgs du nord du royaume. Après avoir détruit les greniers infestés, Jaina et Arthas découvrirent la présence d'un nécromancien qui œuvrait à profaner la terre. Malheureusement, il prit la fuite prenant soin de laisser derrière lui une abomination que Jaina et Arthas durent terrasser. Jaina comprit rapidement que le nécromancien était à l'origine de la peste.[11]

Jaina et son groupe poursuivirent l'enquête en se rendant à Andorhal où ils découvrirent que la ville était aux mains du Fléau. Le nécromancien fit son apparition et se présenta comme étant Kel'Thuzad. Il confirma être à l'origine de la peste qui ravageait Lordaeron et somma Arthas et Jaina de rester en dehors de ses affaires sous peine de prendre leurs vies. Kel'thuzad révéla également qu'il servait Mal'ganis et que le seigneur de l'effroi se préparait à mettre son plan à l'œuvre dans la cité de Stratholme. Finalement Jaina participa à la chute de Kel'thuzad.[12]

Jaina et Arthas décidèrent de se rendre à Stratholme pour vérifier les dires de Kel'thuzad. En chemin, ils firent une halte à Âtreval pour se reposer. Malheureusement, la ville se préparait à combattre le Fléau qui avait déjà attaqué la ville la nuit d'avant. Arthas demanda à Jaina d'aller chercher Uther au plus vite tandis qu'il resterait dans la cité pour participer à sa défense. Jaina se téléporta en toute hâte et informa Uther de la situation. Finalement Jaina revint à Âtreval en compagnie d'Uther et ses chevaliers, sauvant la cité et Arthas d'une mort certaine.[13]

Peu après, Jaina et Uther suivirent Arthas à Stratholme. En découvrant que les habitants de la ville étaient déjà contaminés, Arthas déclara qu'ils étaient dès à présent condamnés. Aussi prit-il la décision radicale d'éliminer les citoyens encore vivants avant qu'ils ne se transforment en serviteurs du Fléau. Uther s'opposa à cette idée et refusa d'obéir à Arthas, préférant quitter les lieux. Jaina ne pouvait pas supporter de voir celui qu'elle aimait commettre une telle atrocité et décida de ne pas se joindre en lui, laissant le prince seul.[14]

Après l'épuration de Stratholme, Arthas se présenta à Jaina et la supplia de l'accompagner en Norfendre pour chasser Mal'ganis. Elle refusa et l'avertit que c'était très certainement un piège.[3] Le lendemain, Jaina accompagne Uther dans les ruines brûlantes de Stratholme. En contemplant le carnage, Jaina éprouva des remords et estima qu'elle aurait pu réfréner Arthas à l'aide de sa magie. Lorsqu'Uher la questionna sur la destination et les projets du prince, Jaina les lui révéla.[15] Après le départ d'Uther, le prophète apparut à la jeune fille et l'exhorta à rassembler les survivants et de partir loin vers l'ouest vers les terres oubliées de Kalimdor.[16]

Plusieurs mois plus tard, Arthas était devenu le champion chevalier de la mort du roi-liche et semait la dévastation sur les terres de Lordaeron. Après la mort d'Anasterian Haut-soleil, Jaina voulut consoler Kael'thas mais ce dernier la rejeta furieusement, la réprimandant d'avoir préféré un tel monstre comme Arthas par rapport à lui. Lorsque le Fléau approcha de Dalaran, Jaina pensa à confronter Arthas. Mais en repensant à ses précédentes tentatives ratées de l'influencer, elle renonça à cette idée.[3] Finalement, Antonidas comprit que l'avertissement du prophète n'était pas des paroles d'un vieux fou. Bien que Jaina insista pour défendre Dalaran, Antonidas lui ordonna de rallier les survivants de Lordaeron et de fuir vers Kalimdor[15]

La fuite vers Kalimdor

Jaina Apprentie d'Antonidas JCC.jpg

Lorsqu'elle arriva à Kalimdor, Jaina partit directement à la recherche du prophète et son chemin la conduisit dans les Serres-Rocheuses. Le quotidien sur ces terres inconnues était dur et Jaina ne savait pas ce qui l'attendrait à la fin de son voyage. Mais elle ne perdit jamais espoir et s'évertua à conduire les réfugiés de l'Alliance en lieu sûr. Alors qu'elle s'approchait du lieu de rencontre, Jaina découvrit la présence de la Horde quand Grommash et son clan les attaquèrent. Après avoir repoussé l'attaque, Jaina conduisit ses troupes sur les pentes du Pic des Serres-Rocheuses où elle fit bâtir des défenses pour empêcher les orcs de les suivre.[15]

Finalement, Jaina mena une petite escouade dans les cavernes du pic et se retrouva face-à-face avec Thrall et Cairne. Jaina se prépara à se battre lorsque le prophète apparut et calma les esprits échaudés. Medivh implora Jaina et Thrall d'unir leurs forces car Azeroth était au bord de l'anéantissement avec le retour de la Légion ardente. Jaina eut beaucoup de mal à accepter l'idée de s'allier avec la Horde, mais l'avertissement de Medivh finit par la convaincre.[17]

La première épreuve commune que Jaina et Thrall durent affronter fut le sauvetage de Grommash Hurlenfer et son clan de la corruption de Mannoroth. Jaina offrit à Thrall une gemme d'âme pour capturer l'esprit de Grom. Elle a par la suite aidé à le libérer de l'emprise des démons.[18]

Jaina et Thrall ont par la suite maintenu leur alliance malgré que leurs troupes n'étaient pas très enthousiastes de devoir coopérer. Ils ont combattu côte à côte les assauts des Morts-vivants et des Elfes de la nuit qui les harcelaient. Ce n'est que grâce à leur alliance précaire qu'ils survécurent.[19] Finalement, Thrall reçut une vision du prophète qui les invitaient à le rejoindre au pied du Mont Hyjal. Jaina accompagna Thrall et retrouva le prophète qui leur présenta Malfurion et Tyrande. Le prophète leur révéla à tous qu'il était Medivh et la cause involontaire du retour de la Légion ardente en Azeroth. Il exhorta les Elfes de la nuit à s'allier avec les forces orcs et humaines. Devant l'importance de la menace, tous acceptèrent.[20]

Jaina utilisa sa magie pour se téléporter afin de repérer les environs et découvrit qu'Archimonde et ses démons progressaient rapidement vers le Mont Hyjal. La Grande Alliance organisa rapidement ses défenses en établissant des camps fortifiés sur les pentes d'Hyjal. Leur objectif était d'empêcher Archimonde de parvenir jusqu'à Nordrassil. Jaina fit bâtir sa base au pied du Mont Hyjal et affronta la Légion ardente la première. Elle combattit avec férocité, mais malheureusement sa base fut submergée par les Démons et les Morts-vivants. Avant qu'Archimonde ne puisse s'emparer d'elle, elle se téléporta hors de portée. Lorsque le camp de Thrall fut à son tour submergé, Jaina utilisa ses forces restantes pour téléporter l'orc en zone sûr. Bien qu'aucune des base de la Grande alliance ne soit parvenue à l'arrêter, Archimonde trouva la mort au Sommet d'Hyjal. Malfurion fit appel aux milliers d'esprits ancestraux de la région, pour qu'ils consume ntses chairs dans une explosion titanesque.[21]


Fondation de Theramore

Après la fin de la Troisième guerre, Jaina mena les réfugiés de Lordaeron dans le Marécage d'âprefange où ils établirent la cité portuaire de Theramore. Elle resta en contact avec Thrall qui, au fil du temps, devint un véritable ami. Ensemble, ils s'engagèrent à respecter le territoire de l'autre et s'abstiendraient de toute agression.[15]

Jaina et Rexxar par Stanton Feng.jpg

Un jour, Rexxar se présenta à Jaina en exigeant des explications sur l'empiètement des humains en Durotar et la tentative d'assassinat sur Thrall. Jaina ignorait ce dont le Mok'nathal lui parlait et lui offrit de l'aider à découvrir les responsables. Leur investigations permirent à Jaina de découvrir la présence de son père et que ce dernier était à l'origine des troubles en Durotar. Lorsque l'amiral tenta de s'en prendre à Rexxar qui l'accompagnait, Jaina le supplia de l'épargner mais ce dernier refusa. Rexxar parvint à s'échapper pour avertir Thrall qui rallia son armée pour repousser Daelin Portavaillant.[22]

Jaina se retrouva entre deux feux, d'un côté la loyauté pour son père et sa nation, de l'autre la promesse d'un avenir sans guerre. Jaina avait l'utopie de mettre fin au cycle de la haine entre la Horde et l'Alliance. La dirigeante de Theramore prit la lourde décision de ne pas prendre part à la bataille et ordonna à ses troupes de se retirer de la cité. Daelin fut finalement tué, les derniers mots de Jaina à son égard furent de lui demander pourquoi il ne l'avait pas écouté.[22]Lorsque Kul'tiras découvrit le récit de la mort de Daelin, ses habitants vouèrent une colère sans faille contre Jaina, la fille qui avait trahit sa famille et sa nation.[15]

Après cela, Jaina continua à régner sur les survivants de l'Alliance, espérant un jour réunir à nouveau les royaumes lointain.[23]


Le Cycle de la Haine

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Theramore et Durotar restèrent dans une paix relative durant 3 ans. Mais une série d'erreurs de navigation mineures provoquèrent une tension suffisante entre les deux puissance pour que les gobelins, qui contrôlaient le seul port neutre de la région, Cabestan, se plaignent.

Malgré les tensions, Thrall demanda l'aide de Jaina pour déplacer une horde de Lézard-tonnerre arrivée mystérieusement aux Collines du Tonnerre. Jaina avait l'intention de les déplacer vers une large zone inhabitée de l'autre coté de Mulgore, mais elle découvrit qu'un sortilège gardait la région était afin de protéger son unique habitante : Aegwynn.

L'ancienne Gardienne lui permit de découvrir ce qui provoquait les tensions entre Durotar et Theramore : un démon mineur, Zmodlor. Ce dernier avait reconstitué la Lame Ardente, et était en train de tourner les deux puissances l'une contre l'autre.

Jaina et Aegwynn retournèrent à Theramore, où elles découvrirent que le propre chambellan de Jaina était un agent de la Lame Ardente. Après s'être occupés du traître, elles se tournèrent vers Zmodlor. Malheureusement, il était épaulé par un groupe de démonistes. Jaina faillit être tuée, mais Aegwynn utilisa sa propre énergie vitale pour la maintenir en vie, et Jaina put vaincre les démonistes et renvoyer Zmodlor dans le Néant Distordu.

Une fois la crise passée, Jaina et Thrall décidèrent de rédiger un traité de paix officiel entre leurs deux nations, afin que leurs méfiances mutuelles ne dégénèrent plus jamais en conflit.

Jaina invita Aegwynn à demeurer à Theramore et lui offrit la place de chambellan vacante qu'elle accepta.[6]


World of Warcraft

World of Warcraft Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
En tant que souveraine de Theramore, Jaina dirigeait sa cité depuis sa tour de mage personnelle. Elle renoua des liens avec le Royaume d'Hurlevent et invita secrètement le roi Varian Vrynn à venir à Theramore pour un sommet avec Thrall. Malheureusement, Varian n'arriva jamais à Theramore et Jaina finit par apprendre qu'il avait mystérieusement disparu en mer.[24] Une enquête pour retrouver le roi fut ouverte et Jaina apprit que Handel, l'un de ses gardes, était impliqué dans l'affaire. En compagnie de Tervosh, Peine et d'un aventurier de l'Alliance, Jaina aida à la capture d'Handel pour le conduire dans les geôles de Theramore où elle l'interrogea.[25]

Au cours de la semaine des enfants, Jaina accepta de signer un autographe au jeune orphelin humain Randis. Le petit garçon vouait une véritable admiration à l'héroïne de la Troisième guerre. Très touchée, Jaina écrivit même un petit message d'encouragement à Randis.[26]


Burning Crusade

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Lorsque les Draenei arrivèrent en Azeroth, Jaina leur apporta son aide.[27] En suivant l'intuition de Renn McGill, elle découvrit la présence de le Confrérie Défias sur l'île d'Alcaz. Elle fit inspecter l'île et découvrit que les Défias travaillaient de concert avec le Vol noir, et étaient responsables de la disparition de Varian.[28] Elle décida d'avertir Bolvar Fordragon que les Défias servaient quelqu'un de puissant à Hurlevent.[29]

Des aventuriers qui entrèrent dans une poche temporelle de la Bataille du Mont Hyjal rencontrèrent Jaina. Ensemble ils combattirent et tuèrent Anetheron et Rage Froidhiver.


Bande-dessiné World of Warcraft

WoW-comic-logo-16x68.pngLe contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Tyrande Murmevent avertit Jaina de l'arrivée de Broll Mantelours et de son ami Lo'gosh à Theramore. Jaina sentit immédiatement qu'une magie noire avait été utilisée sur Lo'gosh et demanda l'aide d'Aegwynn pour l'aider à briser le sortilège qui le rendait amnésique. Malheureusement, les deux mages parvinrent seulement à extriper quelques bribes de souvenirs à l'esprit embrumé de Lo'gosh. Cependant, cela fut suffisant pour que Jaina réalise que l'homme devant elle était en réalité Varian Wrynn, le roi disparu. Par la suite, Jaina avertit Magni barbe-de-bronze de la situation et mit a disposition son bateau personnel, le Brise-vague, pour que Lo'gosh et son groupe regagnent les Royaumes de l'Est.[30]

Quelques jours plus tard, Lo'gosh, son groupe et un sosie de Varian furent de retour à Theramore pour traquer Onyxia ayant kidnappé le prince Anduin Wrynn. En faisant des recherches, Jaina avait découvert quel sort avait était utilisé sur Varian pour anéantir sa volonté. Elle décida d'utiliser sa magie pour aider les deux Varian à retrouver leur mémoire. Elle découvrit qu'aucun d'eux n'était un imposteur mais qu'ils étaient chacun l'incarnation d'une part de Varian. Avant de partir pour le repaire d'Onyxia, Jaina leur offrit une paire de lames elfiques jumelle. Lo'gosh reçut Ellemayne tandis que Varian reçut Shalla'tor.[31]

Peu après, Jaina conduisit les deux Varian et leur groupe au Repaire d'Onyxia à travers le Marécage d'âprefange. Elle a combattu la progéniture de la fille d'Aile de mort et brisa le sort qui empêchait les indésirables de pénétrer dans l'antre d'Onyxia. Finalement, Jaina participa a la bataille qui se solda par la mort de la mère des couvées du Vol noir.[31]

Sur le chemin de retour vers Theramore, Jaina convainquit Varian de réorganiser le sommet de paix auquel il devait participer avec Thrall, avant sa disparition. Elle se téléporta peu après à Tranchecolline pour y retrouver Thrall et lui annoncer le retour de Varian à Hurlevent. Après lui avoir révélé l'histoire du roi, elle proposa à Thrall de participer au nouveau sommet de paix qu'elle organisait à Theramore qui ferait office de terrain neutre. Bien qu'il avait un mauvais pressentiment, le chef de guerre accepta uniquement car Jaina le lui demandait. Jaina nourrissait l'espoir d'une véritable paix et coopération entre les peuples orcs et humains.[32]

Le sommet débuta sous de bons auspices mais la réunion fut interrompue par le Marteau du Crépuscule qui lança une attaque sur les participants en prenant soin semer le doute sur les réelles intentions de chaque faction. Parmi les assaillants se trouvait Garona qui fut capturée après la défaite de ses alliés. Jaina empêcha Varian de la tuer en la désignant comme sa prisonnière. Elle avait senti que l'assassin demi-orque avait été ensorcelée et voulait en découvrir les raisons. Avec l'aide d'Aegwynn, Jaina découvrit qu'un sort de contrôle mental avait été placé sur son esprit.[33] Malheureusement, tenter de les dissiper causerait un grand supplice à Garona. Malgré tout, la demi-orque autorisa Jaina à user de sa magie tandis qu'elle endurerait la douleur, afin qu'elle découvre où le Marteau du crépuscule avait conduit son fils Med'an.

Le jour où le roi-liche Arthas anéantit Ner'zhul et se réveilla de son sommeil de six années, Jaina ressentit ce changement.[3]

Peu après, alors qu'elle faisait connaissance de Meryl Trombhiver qui était à la recherche de Med'an, la Fléau lança une attaque sur Theramore. Jaina a combattu les morts-vivants pour défendre sa cité, endommageant la Nécropole volante du Fléau.[34]

Jaina apprit que Malygos interférait avec les lignes telluriques d'Azeroth, provoquant un affaiblissement des pouvoirs de tous les mages, y compris elle-même. Après l'évasion de Garona, Jaina rencontra Maraad qui lui révéla être l'oncle de la Demi-orque et le responsable de son évasion. Jaina découvrit de sa bouche que les récent troubles lors du sommet de paix à Theramore étaient l'œuvre de Cho'gall et de ses serviteurs du Marteau du crépuscule. Pour contrecarrer l'ogre-mage, elle devint l'une des membres du Nouveau conseil de Tirisfal. Jaina rencontra Thrall et lui révéla ce qu'elle avait découvert, et lui demanda de se joindre au Nouveau conseil de Tirisfal en tant que représentant Chaman. Malheureusement ,celui-ci déclina l'invitation au profit de Rehgar Rageterre.[35]

Jaina a une nouvelle fois combattu pour défendre sa cité, lorsque Cho'gall usa de son pouvoir pour forcer les élémentaires à sortir du Plan élémentaire et attaquer Theramore.[36]

Une fois les membres du nouveau conseil de Tirisfal réunis, Jaina utilisa ses pouvoirs pour déplacer le groupe dans une poche hors de l'espace-temps situé au sein du Néant distordu. Malheureusement, le démon Kathra'natir profita de la position de faiblesse du nouveau conseil de Tirisfal, concentré à canaliser leur pouvoir en Med'an, pour les attaquer. Jaina, le Grand prêtre Rohan et Rehgar Rageterre utilisèrent leur garde pour piégé le démon. Malheureusement, au cours des affrontements, Aegwynn trouva la mort ce qui attrista profondément Jaina. Elle assista à ses funérailles au Lopin de Morgan, le cimetière de Karazhan.[37]


Wrath of the Lich King

Wrath-Logo-Small.PNG Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Après les évènements de la Bataille du portail du Courroux qui entrainèrent la mort de Bolvar Fordragon, Varian Wrynn accusa la Horde d'être les responsables. Le roi se prépara à entrer en guerre totale contre la Horde. Jaina voulait à tout prix éviter une nouvelle guerre et parvint à convaincre Varian de la laisser se rendre à Orgrimmar pour rencontrer Thrall. Elle découvrit de la bouche de Sylvanas que Varimathras et le Grand apothicaire Putrescin avaient comploté contre elle et organisé un coup d'état. La Horde ne contrôlait plus Fossoyeuse et se préparait à l'assiéger pour punir les traître. Cependant, Jaina craignait que la rage n'aveugle Varian et ne le pousse à entrer en guerre.[38]

En apprenant que la Horde n'était plus maître de Fossoyeuse, Varian ordonna à ses troupes de se préparer à reprendre la cité pour le compte de l'Alliance. Il ordonna à Jaina d'ouvrir des portails pour permettre à ses troupes de se regrouper à l'extérieur des ruines de Lordaeron. [39] Jaina participa à la Bataille pour Fossoyeuse aux cotés de Varian et des troupes de l'Alliance et fut l'une de ceux qui tuèrent le Grand apothicaire Putrescin. Malheureusement, lorsque Varian entendit la présence de Thrall, il entra dans une rage incontrôlable, prêt à en découdre avec le chef de guerre. Une bataille éclata mais avant que des mort ne soient à déplorer, Jaina utilisa sa magie pour subjuguer toutes les personnes présentes avant de téléporter de force à Hurlevent les troupes de l'Alliance présentes.[40]


Les secrets d'Ulduar

Lorsque Brann Barbe-de-bronze découvrit que Yogg-Saron s'était libéré de sa prison d'Ulduar, il alerta immédiatement Rhonin à Dalaran. Le dirigeant du Kirin Tor convoqua les chefs de l'Alliance et de la Horde à la Citadelle Pourpre pour les informer de la menace. Jaina accompagna Varian à Dalaran et tandis que ce dernier s'entretenait avec Rhonin, elle remarqua l'arrivée de Thrall et Garrosh. Immédiatement, Jaina se téléporta à leur rencontre pour éviter une nouvelle confrontation entre les chefs de la Horde et Varian. Malheureusement, elle ne put l'empêcher et une escarmouche éclata, scellant toute possibilité de voir les deux factions travailler main dans la main. [41]


Le Colisée des Croisés

En qualité de dirigeante de l'Alliance, Jaina fut conviée à assister au Tournoi d'Argent organisé par Tirion Fordring. Elle se rendit au Colisée des Croisés dans la couronne de glace, aux cotés de Varian Vrynn et encouragea les champions de l'Alliance pendant les épreuves.


La chute du Roi-liche

Nota Bene: Pour les joueurs de la Horde les évènements décrits ci-dessous furent accompli par Sylvanas. Malheureusement, en l'absence d'une confirmation officielle, il est impossible d'affirmer laquelle des deux versions est considérée comme canonique. La seule certitude est que Jaina à participé à l'assaut sur le Citadelle de la couronne de glace.

Tandis que l'attention d'Arthas était tournée vers l'entrée de la Citadelle de la couronne de glace, Jaina découvrit une faille dans les défenses de la forteresse. Elle ordonna à l'apprentie Nelphi de rassembler tout l'aide possible et de les envoyer la rejoindre à la Forge des âmes.[42] Avec une escouade de champions de l'Alliance, Jaina sécurisa l'accès vers la fosse de Saron pour permettre à ses troupes de progresser dans la citadelle. Il était primordial pour elle d'atteindre les salles des Reflets pour trouver un indice sur les faiblesses du roi-liche.[43] Elle séévertua à libérer les esclaves de l'Alliance contraints aux travaux forcés dans la carrière de la Fosse de Saron.[44] Jaina et son groupe ont finalement affronté et tué le Seigneur du Fléau Tyrannus. Malheureusement, tandis que ses hommes savouraient leur victoire, Sindragosa apparut et les décima. Jaina échappa de peu à l'attaque en réagissant rapidement et se protégeant derrière un bouclier magique.[45]

Jaina JCC 3.jpg

Finalement dans les Salles des Reflets, Jaina découvrit Deuillegivre sans protection. Elle parvint à communier avec l'esprit d'Uther qui était piégé à l'intérieur de la lame maudite. Ce dernier l'informa que le roi-liche serait bientôt sur eux et qu'il fallait que Jaina abandonne l'idée de vouloir raisonner Arthas. Uther lui révéla également que le seul moyen de détruire le roi-liche était au sommet du trône de glace. Finalement, Arthas apparut et réduit au silence Uther avant de se retirer. Jaina décida de se lancer à sa poursuite et l'affronta en duel.[46]

Malheureusement, elle réalisa très vite qu'elle ne faisait pas le poids et usa de sa magie pour le figer dans la glace avant de prendre la fuite. [47]

Après la mort du Porte-mort Saurcroc par les champions de l'Alliance, Muradin Barbe-de-bronze qui venait tout juste d'affronter Varok Saurcroc lors d'une bataille aérienne en canonnière, refusa de le laisser récupérer le corps de son fils mort. Jaina ouvrit un portail vers la cime du porte-mort et y accompagna Varian qui ordonna à Muradin de laisser Varok passer. Jaina fut émue et fière de voir son roi faire preuve d'une telle empathie.

Par la suite, elle rejoignit l'entrée de la Citadelle de la couronne de glace. Après la mort du Roi-liche, un aventurier d'Azeroth lui rapporta son médaillon qu'il avait découvert sur le cadavre d'Arthas. Jaina pleura la mort de son ancien amant et déclara qu'elle avait toujours su qu'une partie de lui-même était encore vivante. Elle pria pour que son esprit trouve le repos dans la mort, libéré de l'emprise de Deuillegivre.[48]

Quelques temps plus tard, elle découvrit que Bolvar Fordragon n'avait pas péri à la Bataille du portail du Courroux et avait choisi de devenir le nouveau roi-liche.[49]


Warcraft Legends: Cauchemar

WoW-manga-logo.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux manga.
Lorsque le Cauchemar d'émeraude se répandit en Azeroth, Jaina fut l'une de ses victimes. Piégée dans un sommeil forcé, elle fut condamnée à affronter ses pires cauchemars. Elle revit les évènements de l'épuration de Stratholme, cependant dans ce songe horrifique, Jaina fit le choix d'assister Arthas dans sa funeste entreprise et massacra les habitants de la cité. Par la suite, elle suivit Arthas traquant Mal'ganis en Norfendre. En compagnie de Muradin, Arthas et Jaina découvrirent Deuillegivre, mais avant que le prince ne puisse s'en emparer, Mal'ganis les attaqua. Muradin chuta dans un gouffre, tandis qu'Arthas était acculés par le seigneur de l'effroi. Jaina choisit d'aider son amant, condamnant Muradin à une mort certaine. Peu après, alors qu'Arthas était sur le point de s'emparer de Deuillegivre, Mal'ganis l'attaqua à nouveau. Jaina n'eu d'autres choix que de s'emparer de l'épée maudite et trancha la tête du démon. Par la suite elle devint la Reine-liche et fit d'Arthas le premier de ses serviteurs morts-vivants.[50]


Soulèvement élémentaire

Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Lorsque les élémentaires d'Azeroth devinrent hors de contrôle, les dirigeants de l'Alliance se rencontrèrent à Hurlevent pour débattre de la situation. Jaina participa à cette réunion et défendit le quartier des mages de la cité lorsque des élémentaires furieux attaquèrent.


L'effondrement: Prélude au Cataclysme

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Jaina participa à une cérémonie commémorative à Hurlevent, en hommage à ceux mort pendant la guerre contre le Roi-liche. Au cours du recueillement, le rapport d'une attaque brutale contre une caravane elfe de la nuit par des membres supposés de la Horde arriva. Varian envisagea une réponse brutale contre la Horde en réponse aux tensions croissantes entre les deux factions. Jaina parvint à le convaincre de rester diplomate, car il était difficile de contrôler son propre peuple comme en témoigne la Confrérie défias. Varian lui rappela douloureusement qu'elle faisait naturellement trop confiance aux mauvaises personnes, comme en témoigne Arthas. Peu après, Jaina rendit visite à Anduin et lui offrit une Pierre de Foyer liée à Theramore, afin que ce dernier lui rende visite quand il le souhaitait.

Après cela, Jaina rencontra secrètement Thrall afin de discuter du massacre de la caravane elfe de la nuit en Orneval. Thrall lui révéla qu'il n'avait pas autorisé cette attaque et que Varian lui avait ordonné de lui remettre les responsables pour prouver sa bonne foi. Le chef de guerre et vieil ami de Jaina l'informa qu'il acceptait de condamner publiquement cet acte, mais en aucun cas il ne remettrait des ressortissant de la Horde à l'Alliance.

Alors qu'elle rentrait à peine de sa rencontre avec Thrall, Jaina retrouva Anduin venu lui rendre visite à Theramore en utilisant sa pierre de foyer. Quelques temps plus tard, Jaina se rendit à Forgefer pour les funérailles de Magni Barbe-de-bronze alors changé en une statue de diamant.

Lorsque Baine Sabot-de-sang échappa à la tentative d'assassinat orchestrée par Magatha Totem-sinistre, Jaina lui offrit refuge à Theramore. Mais alors qu'ils échangeaient sur la situation préoccupante des Pitons-du-tonnerre, Anduin fit son apparition après s'être échappé de Forgerfer. Jaina découvrit de la bouche de son "neveu" que Moira Thaurissan avait revendiqué le trône de la cité naine, comme son droit légitime suite à la disparition de son père. Jaina accepta de soutenir la résistance de Baine avec l'or de Theramore.

Peu après, Jaina prévint Varian qu'Anduin s'était échappé des griffes de Moira et s'était réfugié à Theramore. Plus tard, Varian lui annonça qu'il allait mener une opération furtive avec le SI:7 sur Forgefer, afin d'éliminer Moira et reprendre la cité du joug Sombrefer. Lorsque Jaina révéla à Anduin le projet de son père, ce dernier parvint à la convaincre de lui ouvrir un portail vers Forgefer afin qu'il puisse dissuader Varian d'éliminer Moira.[49]


Cataclysm

Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Jaina fut invitée à Darnassus pour choisir si le Royaume de Ginéas pouvait rejoindre l'Alliance. Bien qu'elle aurait préféré s'y rendre elle-même, elle délégua cette tâche à l'Archimage Tervosh. Jaina était en faveur de l'intégration des Worgens dans l'Alliance.[51]

En réponse à la folie conquérante de Garrosh sur Kalimdor et aux attaques de la Horde sous son commandement contre les Elfes de la nuit, Jaina envoya ses troupes dans les Tarides du sud pour sécuriser un passage. [2]
Sur la demande de Rhonin, Jaina prit Kinndy Luisétincelle comme apprentie mage.[2]

Lorsque Thrall et Aggralan se marièrent sous Nordrassil au Mont Hyjal, Jaina fut présente pour leur souhaiter tous ses vœux de bonheur.


Le sang de nos pères

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
En sa qualité de dirigeante de l’île de Theramore, Jaina fit partie de la délégation des honneurs triée sur le volet qui devait se tenir derrière le roi Varian lors de son discours commémoratif du Jour du Souvenir. Elle qui avait toujours été l’alliée du roi Wrynn, et peut-être la plus inconditionnelle de ses partisans, tenta une nouvelle fois d'infléchir la position stricte de Varian à l'égard de la Horde. Elle dû supporter l'humiliation des rires des nobles d'Hurlevent ivres amusés par le Baron Aldous Lescovar qui sous-entendit que Jaina était physiquement attirée par les orcs.

Après ce déplaisant échange, Jaina conseilla Varian sur sa relation conflictuelle avec son fils Anduin. Peu après, Varian qui devait faire un discours avait disparu. Jaina se lança à sa recherche avec Mathias Shaw et Marcus Jonathan. Elle finit par le découvrir mourant au cimetière d'Hurlevent, mais Anduin fit appel à la Lumière pour le guérir. Par la suite Jaina assista au discours de Varian.[52]


Le déferlement

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Après la chute d'Aile de mort, Jaina fut de plus en plus préoccupée par les tensions croissantes entre la Horde et l'Alliance. Elle rencontra secrètement Thrall à ce sujet et l'exhorta à agir face au bellicisme croissant de Garrosh Hurlenfer. Jaina craignait qu'une guerre totale se déclare mais Thrall, désormais connu sous son véritable nom Go'el, déclara qu'il ne pouvait rien faire car son travail avec le Cercle terrestre était bien plus important. Jaina était convaincue que si Thrall n'agissait pas rapidement, de nombreux innocents périraient.

Quelque temps plus tard, Jaina reçut la visite de Kalecgos à la recherche d'un artefact volé à son vol, l'Iris de Focalisation. Ce dernier lui demanda son aide car il ne parvenait pas à le localiser. Avec son conseiller Tervosh, son garde du corps Peine et son apprentie Kinndy, Jaina se mis à la recherche d'informations susceptibles de l'aider. Tout au long de leur entreprise, Kalecgos et Jaina se rapprochèrent en partageant leurs passés. Au cours des investigations, Peine découvrit que la Horde marchait sur Guet-du-Nord et avertit Jaina. Bien qu'elle craignait pour la sécurité de l'avant-poste, Jaina estima que retrouver l'Iris de focalisation était prioritaire. Finalement elle découvrit pourquoi Kalec n'arrivait pas à ressentir la présence de l'artefact, les voleurs utilisaient un sort de transformation pour le masquer aux sens du dragon bleu.

Peu après, Jaina reçut la visite de Perith Sabot-Tempête, envoyé par Baine pour l'avertir de la chute de Guet-du-Nord. Perith le prévint que Garrosh ambitionnait de conquérir tout Kalimdor et de ce fait, le chef de guerre avait ordonné à la Horde de marcher sur Theramore. Sur ordre de son chef Baine, il remit Brise-peur à Jaina afin que cette dernière restitue l'arme à Anduin. Jaina rédigea un laissez-passer pour s'assurer que Perith quitterait sain et sauf le territoire de l'Alliance. A la suite, elle réunit ses conseillers et se prépara à la défendre sa cité. Jaina contacta tous ses alliés dont Varian Wrynn et les autres dirigeants de l'Alliance, afin d'obtenir leur aide.

Lorsqu'elle découvrit que la flotte de la Horde s'amassait près des frontières des eaux territoriales de l'Alliance, Jaina décida de demander l'aide du Kirin Tor. Malheureusement, Rhonin n'avait pas le pouvoir de décider seul d'une telle décision. Jaina se retrouva à plaider sa cause devant le Conseil des Six qui accepta uniquement de lui prêter main forte dans le but de défendre Theramore.

Parmi les alliés qui répondirent à l'appel de Jaina se trouvaient notamment Rhonin, Vereesa Coursevent, Marcus Jonathan, Tiras'alan, Kalecgos et Shandris Pennelune. La bataille éclata et les défenseurs de Theramore parvinrent tant bien que mal à repousser la Horde. Cependant, Jaina découvrit trop tard que la "défaite" de la Horde n'avait été qu'un subterfuge qui faisait partie du plan de Garrosh. Le chef de guerre belliqueux avait tout fait pour laisser le temps à l'Alliance de rassembler ses plus brillants généraux au même endroit, Theramore. Avant que Jaina ne le réalise, Garrosh les avait piégé et ordonna qu'une bombe de mana, dont la puissance était amplifiée par l'Iris de Focalisation, soit larguée sur Theramore. Jaina et quelques autres membres de l'Alliance ont survécu uniquement au prix du sacrifice de Rhonin qui neutralisa les effets d'atténuation de magie de la bombe assez longtemps pour lui permettre d'ouvrir un portail.

Lorsque Jaina reprit connaissance, elle rayonnait d'énergie arcanique et ses cheveux blonds étaient devenu blancs à cause des émanations de la bombe de mana. Elle retourna dans les ruines de sa cité, horrifiée par ce qu'elle contempla. Lorsqu'elle découvrit le cadavre de son apprentie Kinndy, Jaina entra dans une rage folle et décima une patrouille de la Horde qui inspectait les débris. Elle qui avait combattu son propre père pour son utopie de paix entre la Horde et l'Alliance, changea radicalement sa vision des choses. Elle se mis à vouer une véritable haine envers toute la Horde et entreprit de l'exterminer. Parmi les ruines de Theramore, elle découvrit l'Iris de Focalisation, toujours intacte, et décida de s'en emparer pour l'utiliser contre la Horde. Jaina se téléporta à Hurlevent et exigea que Varian ordonne une attaque brutale sur Orgrimmar en guise de représailles. Cependant, en raison des pertes conséquentes, le roi refusa d'attaquer de front et préféra opter pour la prudence. Furieuse, Jaina quitta Hurlevent pour se rendre à Dalaran pour rencontrer le Conseil des six. Une nouvelle fois, elle exigea que le Kirin Tor la soutienne dans sa vengeance. Elle suggéra de déplacer Dalaran au-dessus d'Ogrimmar et de faire pleuvoir la destruction depuis les cieux. Cependant, bien que le Kirin Tor était bien résolu à faire payer à Garrosh la mort de leur chef Rhonin, les membres du Conseil des six refusèrent de soutenir Jaina par peur de voir de nombreux innocents périr dans un conflit dont ils n'étaient pas responsables.

Jaina Raz-de-marée.jpg

Décidée à agir seule, Jaina se rendit à la bibliothèque de Dalaran pour consulter un grimoire qui avait appartenu à son maître Antonidas. Elle y découvrit comment contrôler une multitudes d'élémentaires simultanément en utilisant l'Iris de Focalisation. Forte de ce savoir, Jaina se rendit sur l'île de la Dispute et entama un rituel pour invoquer un raz-de-marée d'élémentaire d'eau afin de raser Orgrimmar. Thrall, qui avait été averti par les appels plaintif des éléments, tenta de l'en empêcher, mais en vain. Les deux amis s'affrontèrent et Jaina parvint à prendre le dessus. C'est alors que Kalecgos apparut et tenta à son tour de la raisonner. L'ancien Aspect du Vol bleu parvint à la convaincre de renoncer à son projet en la comparant à Arthas et Garrosh.

Finalement, elle dissipa le raz-de-marée et déclara à Thrall qu'il n'y aurait désormais aucune paix possible avec la Horde, tant que Garrosh vivrait. Elle réalisa également que son amitié avec Thrall avait pris fin à cet instant. Par la suite, elle s'envola avec Kalecgos et en survolant Ogrimmar, elle découvrit la présence de la flotte de l'Alliance en mauvaise posture face à la Horde. Elle réalisa que si elle avait mené à terme son idée, elle aurait causé la mort de nombreux membres de l'Alliance. Elle utilisa l'Iris de Focalisation pour sauver les membres de l'Alliance. Par la suite, Jaina, Varian et les survivants se rendirent à Guet-du-Nord pour reprendre les ruines de l'avant-poste à la Horde.

Peu après, Jaina et Kalecgos retournèrent dans les ruines de Theramore pour rendre un dernier recueillement. Elle y découvrit Brise-peur dans les décombres et Kalec l'aida à réaliser qu'elle souhaitait réintégrer le Kirin Tor. Tandis que le dragon bleu la réconfortait, ils échangèrent un baiser, avouant leurs sentiments réciproques.

De retour à Dalaran, Jaina rencontra le Conseil des six à qui l'Iris de Focalisation fut confié. Elle demanda officiellement à réintégrer les rangs du Kirin Tor en tant que novice mais le Conseil des six refusa car ils désiraient que Jaina hérite du rôle de dirigeant autrefois tenu par feu Rhonin. Khadgar lui révéla qu'une ancienne prophétie écrite par Korialstrasz avait été découverte et décrivait parfaitement les évènements qui venaient de se dérouler. Désormais chef du Kirin Tor, Jaina présida la célébration commémorative en l'honneur de son prédécesseur Rhonin.[2]


Mists of Pandaria

Mop-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.

Le débarquement

En qualité de chef du Kirin Tor, Jaina fut présente en Pandarie pendant la réunion de l'Alliance au Sanctuaire des sept-étoiles où les dirigeants débâtèrent des avantages et inconvénients de l'utilisation du pouvoir des Sha. Elle n'émis aucun avis mais à immobilisé la manifestion du sha qui apparut.[53]
Jaina reçut plus tard la visite d'Anduin envoyé par son père, pour négocier l'expulsion des Elfes de sang Saccage-soleil de Dalaran. Le prince tenta de la persuader en lui rappelant que ces derniers étaient loyaux à la Horde.[54]

Cependant, elle refusa d'abandonner la neutralité du Kirin Tor. Bien qu'elle vouait une haine sans faille à Garrosh, Jaina avait espoir que l'exemple de Dalaran guide les peuples d'Azeroth sur la voie de la paix. En discutant avec Anduin, elle avoua qu'elle n'était pas fière d'avoir pensé à raser Ogrimmar en guise de vengeance et d'assassiner de nombreux innocents. Elle déclara également que le Kirin Tor avait eut lui aussi son lot de tromperie en citant Kel'thuzad et Kael'thas. Jaina espérait vraiment que les membres du Kirin Tor sauraient dépasser leur appartenance à la Horde ou l'Alliance, pour travailler de concert dans leur devoir sacré d'utiliser le pouvoir d'une manière éthique et responsable.[55]

Peu de temps après, Jaina aida les Elfes de la nuit à protéger la Cloche Divine avec sa magie à Darnassus.[56] Malheureusement, la Horde parvint à voler la Cloche Divine au sein même de la capitale des Elfes de la nuit et ce malgré les protections magiques mise en place par Jaina. Sur les lieux, elle découvrit des traces de magie des arcanes et décida d'utiliser ses talents pour traquer les voleurs.[57] Minutieusement, elle remonta la piste des voleurs et finit par découvrir un portail connecté à Dalaran. Furieuse de découvrir des membres du Kirin Tor impliqués dans le vol, elle vécut cet acte comme une trahison et décida de nettoyer Dalaran de la présence des fidèles à la Horde.[58]

Purge de Dalaran par Leo Yi.jpg

De retour à Dalaran, Jaina confronta Aethas Saccage-soleil qui nia son implication dans le vol. Jaina décida qu'il était tout autant responsable pour ne pas avoir empêché ses fidèles à supporter la Horde. Elle tua froidement les gardes d'Aethas avant de l'emprisonner dans un bloc de glace et de le conduire dans la Citadelle Pourpre.[59] Jaina ordonna l'expulsion des Saccage-soleil et membres de la Horde de Dalaran. Certains tentèrent de résister, provoquant son courroux. Jaina ne pouvait tolérer une telle insurrection au sein du Kirin Tor. Elle traqua sans relâche chacun des citoyens Saccage-soleil, enfermant dans le Fort Pourpre ceux qui se rendirent et tuant ceux qui tentèrent de résister.[60]

Après la Purge de Dalaran, Jaina rencontra Varian dans la base avancée du Territoire du Lion en Pandarie. Elle l'informa des faits et déclara que le Kirin Tor abandonnait sa neutralité pour soutenir l'Alliance. Varian la réprimanda d'avoir agit à la hâte et lui révéla qu'il était en pleine négociation avec Lor'themar afin que les Elfes de sang rejoignent l'Alliance. Mais Jaina déclara que les Saccage-soleil n'avaient aucune excuse et avaient provoqué eux-mêmes leur expulsion. Elle estima que les efforts diplomatiques de Varian pour rallier Lor'themar étaient futiles et que les Elfes de sang seraient toujours fidèles à la Horde. Avant de partir, elle informa Varian qu'elle allait préparer le Kirin Tor pour la guerre.[61]

Quelques temps plus tard, Jaina découvrit que Garrosh avait grièvement blessé son "neveu" Anduin. Bouillonnante de rage, elle jura que le Kirin Tor abattrait Garrosh.[62]


L'Aube des Aspects

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Kalec annonça à Jaina qu'il devait partir quelques temps afin de s'assurer que le Nexus et les artefacts du Vol bleu étaient en sécurité. Peu après, il contacta inconsciemment Jaina par la pensée tandis qu'il était victime des pouvoirs d'un ancien artefact. Elle eut beaucoup de mal à parvenir à lui parler et la conversation par divination fit naître en elle une certaine inquiétude sur la santé de son compagnon.

Le comportement étrange de Kalecgos incita Jaina à se rendre au Nexus pour découvrir ce qui lui arrivait. Dans le repaire du Vol bleu, Jaina découvrit l'artefact antique mais les défenses du Nexus s'activèrent. Elle se téléporta à l'entrée et feignit être arrivée il y a peu. Jaina insista pour rester à ses côtés et l'aider à revitaliser les défenses magiques du Nexus, mais il refusa. De retour à Dalaran, Jaina était persuadée que Kalecgos lui cachait quelque chose à propos de l'artefact. Elle avait eut le temps d'étudier rapidement la relique et découvrit qu'elle irradiait de la magie des Titans. Convaincue que Kalec était en danger, elle chercha des réponses dans les grimoires magiques de la bibliothèque de Dalaran et découvrit que l'artefact avait conduit à la folie puis la mort le mage Rulfo dans le passé.

Peu après, elle crut que Kalec lui demandait de la retrouver et se téléporta à sa rencontre au Repos de Galakrond, mais le dragon bleu demeura introuvable. Jaina se mit à sa recherche et découvrit l'endroit où Kalec avait découvert l'artefact. Elle comprit rapidement que quelqu'un l'avait guidé jusqu'à ce lieu pour une raison mystérieuse. Elle fit la rencontre de Buniq qui lui révéla comment Kalec avait découvert la relique. Buniq indiqua également à Jaina qu'une autre personne était venue à la suite et avait utilisé une rune étrange qu'elle lui montra. Avec ces nouvelles informations, Jaina retourna à Dalaran à la recherche d'informations et de connaissance qui pourraient l'aider à sauver Kalecgos.

Après de longues et fastidieuses recherches, elle découvrit que la rune était en réalité une clé magique. Jaina retourna au Nexus et utilisa la rune sur l'artefact découvert par Kalecgos. En réponse, son esprit fut à son tour envoyé dans un lointain passé où elle assista à la défaite de Galakrond à travers les yeux d'Alexstrasza. Finalement, Jaina parvint à ramener l'esprit de Kalecgos dans son corps. Par la suite, Jaina accompagna Kalecgos au Temple du repos du ver où se dernier rappela aux Aspects leur devoir sacré.[63]


Le Roi-tonnerre

Mop-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Lorsque Lei Shen fut ramené à la vie par les Zandalari, Jaina fonda l'Offensive du Kirin Tor afin de faire face à la menace qu'il représentait. Le but secondaire de l'organisation de Jaina était également d'empêcher la Horde de s'emparer du pouvoir du Roi-tonnerre si ce dernier venait à être vaincu.[64] Afin d'aider les Pandashan dans leur lutte contre Lei shen, Jaina leur proposa le soutien du Kirin Tor.[65]

Après avoir effectué une reconnaissance de l'île du tonnerre, Jaina lança l'assaut de Shaol'mara afin d'établir l'avant-poste de la Cime Pourpre sur une position stratégique.[66] Jaina a plus tard aidée les Pandashan à sécuriser la ville basse[67], la Veine de Foudremine[68] et le débarcadère de la mer des Tempêtes[69] de l'île du tonnerre, en combattant les forces de Lei Shen et ses alliés Zandalari.

Tandis que Jaina et Vereesa étaient sur le point d'aider Taran Zhu à affronter Shan Bu, le héraut de Lei Shen, elle découvrit la présence de Lor'themar et Aethas. Assaillie par les serviteurs du roi-tonnerre, Jaina ordonna à ses forces d'ignorer la Horde et de ce concentrer sur les Zandalari. Lorsque Vereesa découvrit que d'autres Zandalari tentaient de les surprendre par les quais, elle conduisit ses troupes défendre le débarcadère de la mer des Tempêtes. Après la défaite de Shan Bu, Jaina se retrouva face à face avec Lor'themar. Elle exigea du régent de Quel'thalas, que ce dernier lui remette Aethas si il voulait sortir d'ici vivant. En réponse Lor'themar, la somma de libérer son peuple du Fort Pourpre sous peine de l'abattre lui-même. Jaina déclara que les Saccage-soleil étaient des prisonniers de guerre légitimes pour avoir orchestré l'attaque de Darnassus depuis Dalaran, mais Lor'themar lui révéla que les Saccage-soleil ignoraient tout de l'incursion ordonné par Garrosh. Taran Zhu intervint et parvint à les dissuader d'en venir aux mains. Avant de partir, Jaina indiqua à Lor'themar que la paix ne serait pas possible tant que Garrosh serait le chef de la Horde. Lor'themar lui confia qu'il était venu sur l'île précisément dans ce but...[70]

Plus tard, Jaina, qui avait découvert que Lei Shen tirait sa puissance d'une source dissimulée dans son palais, confia à des champions de l'Alliance la tâche d'utiliser son bâton pour drainer les restes du pouvoir du Roi-tonnerre après sa chute. Jaina était déterminée à ne pas voir Garrosh s'emparer de cette magie et l'user à des fins terrifiantes.[71]


Le siège d'Orgrimmar

Mop-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Tandis que les flottes de l'Alliance, des Réprouvés et des Elfes de sang convergeaient vers la Baie de Lamepoing en Durotar, Jaina fut alertée par le Chroniqueur Cho des ravages causés par Garrosh dans le Val de l’Éternel printemps. Aux cotés de Lor'themar et du Chroniqueur Cho, Jaina s'aventura dans le Caveau d'Y'Shaarj où elle découvrit sans surprise que l'arrogance de Garrosh avait donné naissance au Sha de l'orgueil. Elle découvrit également que le chef de guerre avait abandonné derrière lui Hurlesang et mit en garde Lor'themar de ne pas tenter de se mettre en travers de la route du siège mené par l'Alliance sur Orgrimmar. Peu après, elle ouvrit un portail pour se joindre à la bataille aux portes de la capitales des orcs en Durotar.

Jaina participa au siège d'Orgrimmar et affronta les loyalistes de Garrosh et de sa Vraie Horde jusqu'au tréfond de Fort-du-Gouffre. Après la défaite de Garrosh, Jaina et les autres dirigeants de la Horde et de l'Alliance assistèrent à son enchaînement par Taran Zhu. Tandis que chaque faction se réunissait pour débattre de la situation, Jaina tenta de convaincre Varian de profiter de la position de faiblesse de la Horde pour l'anéantir maintenant. Cependant, le roi décida de laisser une chance à la Horde et n'écouta pas les conseils de Jaina.

Amère de la décision de Varian, elle déclara que le roi Wrynn regrettera le jour où il a laissé la Horde nommer un nouveau chef de guerre. Jaina n'avait aucune confiance en Vol'jin et ce qui pourrait lui passer par la tête dans le futur.


Crimes de guerre

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Jaina fut convoquée en Pandarie pour assister au procès de Garrosh au Temple du tigre blanc.

Lors de ce procès, les relations entre Jaina et Kalec furent mises à rude épreuve, ce dernier lui reprochant d'être rancunière et d'alimenter une haine envers la Horde et Garrosh. Il craignait que cette haine ne disparaisse jamais. Pendant le procès, il fut révélé que Jaina avait aidé Baine lorsque Magatha Totem-sinistre avait tenté de le faire assassiner. Varian, furieux, reprocha à Jaina de lui avoir caché cette information, ce à quoi elle lui demande d'un air narquois s'il comptait la faire emprisonner pour trahison.

Jaina fut appelée à témoigner lors du procès de Garrosh. Elle raconta à l'auditoire comment Theramore avait été détruit et révéla qu'elle avait tenté de raser Orgrimmar en représailles avant d'être arrêtée par Kalecgos. Elle avoua être heureuse d'avoir été dissuadée de son geste car la flotte de l'Alliance dirigée par Varian aurait représenté des victimes collatérales de sa vengeance. De plus, elle estimait que cet acte l'aurait rendu aussi belliqueuse que Garrosh, ce qui la révulsait. Après ce poignant témoignage, Jaina reçut une lettre de Vol'jin qui lui manifestait toute sa compassion.

Finalement, lorsque Garrosh s'échappa avec Kairoz, des portails vers des réalités alternatives furent ouverts. Une version de Jaina consumée par une haine profonde apparut et harcela de boules de feu les membres de la Horde présents dans le tribunal. La véritable Jaina affronta son double et se demanda comment elle pourrait la vaincre. Au cœur de la bataille, Jaina fut atteinte à la poitrine par une balle et s'effondra grièvement blessée. Thrall, Aggra et Anduin tentèrent de la soigner en vain. Jaina était vouée à périr à cet instant, mais l'intervention de Chi-Ji la sauva.

En revenant à elle, Jaina accorda son pardon à Thrall. Bien que Garrosh était parvenu à leur fausser compagnie, les Astres vénérables révélèrent qu'ils comptaient lui laisser la vie afin qu'il apprenne de ses erreurs.


Warlords of Draenor

WoD.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Sur le Draenor alternatif Jaina ordonna aux membres de l'expédition du Kirin Tor, de ne pas autoriser les étrangers dans leurs enceintes. [72]

Lorsque Khadgar fut poignardé par Garona WoD, Jaina fut contactée par Cordana Gangrechant pour lui demander son aide. Elle se rendit immédiatement en Zangarra auprès de Khadgar et examina sa blessure pour découvrir que l'arme de Garona WoD était enchantée. Jaina utilisa sa magie pour annuler les effets de la malédiction dont était victime Khadgar et lui conseilla de consulter un prêtre afin qu'il referme sa plaie. Elle découvrit que Khadgar travaillait avec la Horde et lui rappela que le Conseil des Six ne le tolérait pas.[73]

Profitant de sa présence, Khadgar lui demanda de l'aider à renforcer la puissance de l'anneau légendaire sur lequel il travaillait. Bien qu'elle hésita un instant, estimant que Khadgar jouait avec des forces dangereuses, elle finit par infuser son pouvoir dans la bague. Après avoir accompli son œuvre, Jaina quitta DraenorWoD et retourna en Azeroth.[74]


Legion

Legion-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Lorsque la Légion ardente fit son retour en azeroth depuis les îles brisées, Jaina fit partit de l'avant-garde qui affronta les démons pendant la Bataille du Rivage brisé. Elle combattit aux cotés des troupes de l'Alliance, dirigeant les mages de bataille du Kirin Tor. Jaina participa à l'élimination du Commandant de l'effroi Arganoth et assista médusée à la mort de Tirion des mains du démon Krosus qu'elle affronta par la suite. Finalement, la Légion ardente submergea la Horde et l'Alliance, contraignant Jaina et ses alliés à battre en retraite. Le roi Varian Wrynn se sacrifia pour permettre à ses hommes de s'en sortir.[75]

Après la mort de Varian, Jaina assista à ses funérailles à Hurlevent. Elle accusa la Horde d'être responsable de la mort du roi et refusa fermement de travailler avec. Sur la demande d'Anduin Wrynn, Jaina accepta de mobiliser le Kirin Tor pour protéger les Royaumes de l'Est mais elle déclara que la Horde ne serait jamais autorisée à entrer dans Dalaran.[76]

Plus tard, devant la menace que représentait la Légion ardente, Khadgar convoqua le Conseil des Six et plaida en faveur d'un retour de la Horde dans Dalaran. Immédiatement, Jaina s'y opposa en rappelant que la Horde avait détruit Theramore et abandonné l'Alliance lors de la Bataille du Rivage brisé. Bien que Khadgar comprenait parfaitement la réaction de Jaina, il usa de son droit pour demander un vote du conseil. Seul Ansirem Tisserune se rangea du côté de Jaina et vota contre le retour de la Horde en Dalaran. Furieuse, Jaina fustigea le Conseil des six pour leur confiance aveugle en la Horde et quitta le Kirin Tor.[77]

Avant de partir, Jaina rencontra Kalecgos et mit fin à leur relation. Tout au long de la guerre contre la Légion ardente, Jaina combattit les démons seule de son côté.[7]


Avant la tempête

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Après la défaite de Sargeras, Jaina retourna à Dalaran où elle y rencontra Kalecgos. Elle le félicita pour avoir rejoint le Conseil des Six et lui confia qu'elle était désormais convaincu qu'elle n'appartenait plus au Kirin Tor. Avant de lui faire ses adieux, Jaina révéla à Kalec qu'elle avait besoin de faire son introspection pour pouvoir aller de l'avant. Après un baiser d'adieu, Jaina quitta définitivement Dalaran.[78]


Réunion

WoW-comic-logo-16x68.pngLe contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Après une longue introspection, Jaina se rendit dans les ruines de Theramore, la ville sur laquelle elle régnait autrefois. Amère, elle repensa à ses espoirs et ses efforts pour conclure une paix durable avec la Horde, brisée par la trahison et la déception, pour se solder par un désastre. Particulièrement rongée par sa responsabilité dans la mort de son père, elle était également persuadée que la Horde ne mettra pas longtemps à rompre un nouveau traité de paix déjà établi dans la douleur. Jaina décida alors de rentrer chez elle, sur l’île de Kul Tiras, pour faire face à son passé.

Dissimulant son identité par magie, elle assista à un discours de sa mère en hommage à son père à Boralus. Elle découvrit que les Kultirassiens vouaient une véritable haine à son encontre pour ne pas avoir fait preuve de loyauté envers les siens et avoir défendu Daelin. Tandis que Katherine insistait sur le fait que Kul Tiras ferait face seul à ses problèmes, Jaina fut résolut à aider son peuple.[79]


Prémices

Jaina prémices.jpg

Suite à sa décision, Jaina retourna au cimetière des épées à Theramore pour reprendre le pendentif ayant appartenu à son père. Faisant face au fantôme de Daelin et à la culpabilité qui la hantait, Jaina se rendit dans la Grande mer où elle utilisa sa magie pour renflouer le navire amiral Portvaillant. Avec une détermination farouche, Jaina se prépara à la guerre.[80]


Battle for Azeroth

BattleForAzeroth-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.
Lorsque l'Alliance assiégea Lordaeron en réponse aux agressions récente de la Horde, Jaina participa à la bataille. Elle utilisa sa magie pour faire voler son navire et dissipa la peste répandue aux portes de Lordaeron sur ordre de Sylvanas. Sur la demande d'Anduin, Jaina utilisa sa magie pour tirer une salve de boulet des arcanes sur les remparts de Lordaeron, ouvrant une brèche dans les défenses de la ville. Par la suite, Jaina mit pied à terre et participa activement aux combats. Finalement, aux cotés d'Anduin, Alleria et Genn Grisetête, Jaina confronta directement Sylvanas dans la salle du trône. Cependant, ils tombèrent dans le piège de la reine Banshee qui tenta de les noyer sous un déluge de peste. Jaina invoqua un bouclier pour protéger le groupe des effets de la peste et téléporta tout le monde sur son bateau volant.[81]

Jaina BFA.jpg

Quelques temps plus tard, la Horde infiltra Hurlevent pour extirper de sa prison la Princesse Talanji et Zul. Jaina affronta les agents de la Horde et tenta d'empêcher leur fuite. Alors qu'elle était sur le point de les capturer sur les quais du port, Jaina dut se résoudre à les laisser partir pour aider à éteindre les incendies qui ravageaient Hurlevent.[82] Peu après, seul l'un des huit navires lancés à la poursuite de Talanji et de ses sauveteurs de la Horde revint à Hurlevent. Jaina participa au conseil de guerre convoqué par Anduin dans le Donjon de Hurlevent. Elle utilisa sa magie sur l'un des marin survivants pour découvrir l'existence de la puissante flotte Zandalari et son alliance avec la Horde. Pour contrer cette menace, Jaina proposa de rallier dans l'Alliance son royaume natale. Genn Grisetête lui rappela qu'elle était la cause du retraît de Kul Tiras de l'Alliance, mais Jaina déclara qu'elle était prête à faire face à cela. Ayant pris sa décision, Jaina partit en promettant de revenir avec les alliés kultirassiens ou pas du tout.[83]

Escortée par Genn Gristête et la 7e Légion, Jaina voyagea vers Boralus par les mers. La nuit même avant son arrivée, Jaina fit un cauchemar dans lequel elle se vit enfant embrassant son père avant son départ. Daelin s'adressa ensuit à elle en déclarant que sa mère Katherine ne lui pardonnerait jamais et la traita de meurtrière.[84] Son retour à Boralus éveilla en elle des émotions auxquelles elle pensait avoir renoncé, des souvenirs polis par le passage des ans, comme les galets par la marée. Jaina ignorait comme tout allait se terminer, mais était convaincue qui lui fallait essayer. D'un pas décidée, Elle marcha en direction du Donjon Portvaillant avant d'être interceptée par la garde de Boralus la sommant de déclarer ses intentions. Jaina se présenta et déclara être ici pour demander une audience avec l'amiral suprême, sa mère. Elle accepta de se constituer prisonnière et d'être escortée sous de bonnes gardes auprès de Katherine afin de répondre de ses crimes. Elle découvrit que les citoyens la craignaient et la détestaient pour son rôle dans la mort de son père . Mais Jaina était déterminée à endurer son châtiment pour le bien de l'Alliance.[85]

Conduite devant sa mère, Jaina plaida la cause de l'Alliance devant les citoyens rassemblés. Lorsque Priscilla Corsandre accusa l'Alliance d'être responsable de la mort de leurs hommes à Theramore, Jaina la corrigea en lui indiquant qu'elle était la seule responsable de ses fautes. En réponse et sous l'insistance de Corsandre, Jaina fut jugée coupable de trahison envers sa patrie. Avant de partir, Katherine arracha le médaillon de Daelin du cou de Jaina et déclara que cela faisait longtemps qu'elle ne la considérait plus comme sa fille.[86]

L'amiral suprême confia la tâche à Dame Corsandre d'appliquer la sanction qu'elle souhaitait à Jaina. Cette dernière choisit de la bannir sur l'île de Funesterre, où elle fut capturée par Gorak Tul et conduite dans les Ulterres.[87] Dans ce royaume de mort où résident les Drust, Jaina fut tourmentée par les souvenirs de son passé tels que la mort de son père, l'épuration de Stratholme par Arthas ou encore les reproches de Varian lors de la Bataille de Fossoyeuse. Après que sa mère Katherine ait découvert que Priscilla Corsandre l'avait manipulé dans une tentative de prendre e contrôle de Kul Tiras, elle se lança dans le sauvetage de Jaina. Elle affronta les Ulterres et retrouva Jaina pour l'aider à se pardonner de ses erreurs passée. Libérée de son fardeau, Jaina affronta et tua Gorak Tul qui tentait de les empêcher de s'enfuir.[4]

De retour à Boralus, Jaina et Katherine découvrirent la ville sous le siège d'un raid des Lamineurs servant Dame Corsandre. Remettant à plus tard leurs retrouvailles, Jaina défendit la ville des pirates.[88] Après avoir vaincu les ennemies, Katherine découvrit que Dame Corsandre avait formé une flotte et s'apprêtait à attaquer la ville. Consciente que les défenses du port ne suffiraient pas, elle décida de rendre le pendentif de Daelin à Jaina, qui l'utilisa pour rappeler la flotte disparue de Kul Tiras. Avec l'aide de sa magie, Jaina brisa la tempête magique qui retenait prisonnier son frère Tandred et ses hommes au large de Boralus. En infériorité numérique, Corsandre n'eut d'autres choix que de se rendre.[89] Suite à ces évènements, Katherine décida d'abdiquer de son rôle d'amiral suprême de Kul Tiras en faveur de Jaina.[90]


Les Flots de la vengeance

Après l'attaque du Domaine Norwington par la Horde, Jaina chargea le SI:7 d'enquêter. Peu après, elle se recueillit avec sa mère et Tandred devant les mémoriaux dédiés à son père et son frère mort Derek. Jaina avoua qu'elle s'était toujours attendue à ce que ce soit Derek qui succéde à Daelin en tant que dirigeant de Kul Tiras. Katherine fulminait que la Horde se soit emparée du corps de Derek, mais Jaina lui conseilla de garder son sang froid car elle savait qu'il s'agissait d'un stratagème destiné à les pousser à commettre une erreur tactique. Lorsque Taelia Fordragon fit irruption pour annoncer que la Horde attaquait le Quai du Trident, Jaina partit immédiatement défendre sa patrie.[91]

Pour Jaina, une attaque contre le Quai du Trident ne pouvait signifier qu'une chose: la Horde comptait détruire le pertuis. Elle estimait qu'il lui serait impossible de se consacrer aux opérations en Zandalar tant que la Horde sévirait en Kul Tiras. Jaina était bien consciente qu'il fallait du temps pour que l'armée soit mobilisée et qu'elle serait incapable d'arrêter à elle seule la Horde. Cependant, elle ne pouvait rester les bras croisés et décida de faire tout son possible pour ralentir l'ennemi. En chemin pour le Quai du Trident, elle rassura Taelia qui s'en voulait d'avoir quitté le champ de bataille pour donner l'alerte.[92]

Sur place, Jaina donna priorité à l'évacuation des blessé et civils en ouvrant un portail vers Boralus.[93] Jaina ordonna à Taelia de rallier Les Barges pour les aider à libérer le Trident de l'emprise de la Horde, tandis qu'elle s'occuperait de la rive sud.[94] Peu après, Jaina invoqua un mur de glace pour piéger les navires de la Horde dans la baie et ainsi les empêcher d'entrer dans la Rade de Tiragarde.[95] Pour s'occuper des galions ennemis, Jaina envoya un champion de l'Alliance éliminer Nebik Décarbure et ses sapeurs gobelin, et leur voler leurs bombes d'azérite. Pendant ce temps, Jaina téléporta Rosalie Madison et ses hommes au sommet du pertuis, et protégea la porte en stoppant les tirs ennemis avant qu'ils ne l'atteignent.[96] Une fois les bombes d'azérite en sa possession, Jaina les téléporta sur les navires de la Horde qui explosèrent, mettant fin à la menace.[97]

Quelques temps plus tard, Jaina se rendit en Zuldazar afin de reprendre à la Horde le Sceptre abyssal volé. Pour cette mission dangereuse, elle travailla avec le Magistère Umbric, Mathias Shaw et Flynn Bellebrise.[98] Afin de ne pas déclencher les alarmes, Jaina et Umbric mirent au point un audacieux stratagème consistant à utiliser la magie du Vide pour dissimuler le portail invoqué par Jaina dans la salle des trésors de Dazar'alor.[99]

En prévision de l'assaut sur Dazar'alor, l'Alliance décida de créer une diversion dans le but d'attirer les troupes zandalari hors de la cité. Le plan d'attaque était simple, une partie des combattants de l'Alliance sous le commandement de Telaamon, envahirait Nazmir tandis que la flotte utiliserait le Sceptre abyssal pour se cacher dans la brume et envahir Dazar'alor par le sud.[100] Jaina et Mathias Shaw accompagnèrent Telaamon et ses hommes destinés à faire le diversion en Nazmir le temps que le stratagème soit en place. Ils aidèrent à chasser les Trolls de Sang de Zalamar afin d'y établir une garnison.[101] Pour pousser la Horde à agir dans la précipitation, Jaina et Mathias Shaw attaquèrent les Ruines de Zul'jan.[102] Nazmir désormais sous le contrôle de l'Alliance, Jaina mena une charge sur la Porte de sang, l'entrée en Zandalar, afin de pousser le roi Rastakhan à réagir.[103] Finalement, après s'être assurée que les éclaireurs Zandalari avaient donné l'alerte, Jaina remercia Telaamon qui avait choisit de se sacrifier afin d'occuper la Horde assez longtemps pour permettre l'assaut de Dazar'alor. Les adieux faits, Jaina ouvrit un portail vers Boralus et quitta les lieux en compagnie de Mathias Shaw.[104]

Jaina mena la Flotte de l'Alliance à l'assaut de la cité impériale des Zandalar. Lorsque les balistes de la Flotte dorée attaquèrent, elle utilisa sa magie pour protéger son bateau suffisamment longtemps pour que Gelbin Mekkanivelle active les bombes que l'équipe d'infiltration de l'Alliance avait soigneusement cachées dans les navires Zandalar. Avec le Flotte dorée détruite, Jaina lança le début du siège de Dazar'alor.[105]

Après la mort du Roi Rastakhan, la flotte de l'Alliance battit en retraite vers Boralus. Jaina, aidée par quelques navires de Kul Tiras, décida de rester en arrière pour empêcher la Horde de les poursuivre. Elle combattit personnellement les champions de la Horde et les attira dans les eaux libres de la Grande mer où elle gela ses poursuivant pour les empêcher de fuire. Sur l'île de glace qu'elle avait formée, Jaina utilisa toute sa puissance pour anéantir Nathanos et les champions de la Horde, faisant appel à son bateau volant pour les bombarder de boulet des arcanes. Cependant, les champions de la Horde firent preuves d'une détermination sans faille et submergèrent Jaina qui fut grièvement blessée et contrainte de fuir en se téléportant.[106]

De retour à Boralus, elle fut soignée par les meilleurs guérisseurs. Peu après elle participa à une réunion avec Anduin Wrynn, Genn Grisetête, Mathias Shaw et Halford Verroctone. Avec la perte de Rastakhan et de la Flotte dorée, Grisetête proposa de frapper une nouvelle fois avant que Sylvanas n'élabore un nouveau plan ignoble. Mais Jaina s'y opposa, car elle estimait que frapper les Zandalari en plein deuil aurait rabaissé l'Alliance au même niveau que Sylvanas. Après la réunion, Jaina et Anduin Wrynn s'entretinrent sur l'état de santé préoccupant de Mekkanivelle suite à la Bataille de Dazar'alor au cours de laquelle il fut grièvement blessé. Gelbin ne devait son salut qu'à sa capsule de survie qui le maintenait artificiellement en vie. Tout comme les meilleurs prêtres avaient essayé, Jaina révéla être impuissante à aider Mekkanivelle. Elle a ensuite questionné Anduin au sujet de rumeurs concernant sa vieille amie Calia Menethil et des évènements tragiques s'étant déroulés dans les Hautes-terres d'Arathies pendant son absence.[107]

Quelques semaines plus tard, Jaina fut approchée par Valeera. Cette dernière s'était faite la messagère de Baine et l'informa que ce dernier voulait réparer le tort causé aux Portvaillant. Aussi le chef Tauren avait émis le souhait de rencontrer Jaina aux ruines de Theramore, l'un des rares lieux que les agents de Sylvanas ne surveillaient pas. Furieuse, Jaina entra dans une colère noire contre Valeera avant que Mathias Shaw ne la calme en lui révélant que l'elfe de sang était l'une des proches d'Anduin. Finalement, Jaina demanda à Valeera de rapporter à Baine qu'elle viendrait mais accompagnée.[108]

Accompagnée de Mathias Shaw et d'un champion de l'Alliance, Jaina se rendit à Theramore en bateau. Elle accueillit froidement Baine qui chercha vainement à briser la glace. C'est alors qu'elle découvrit son frère Derek mort il y a des années, transformé en Mort-vivant par Sylvanas. Dès que ses yeux se posèrent sur Derek, Jaina entra dans une colère noire suspectant un piège, et se prépara à les attaquer. Derek prit la parole et confirma qu'à l'origine, Sylvanas comptait utiliser Derek pour faire de lui une arme, Mais Baine l'avait libéré avant que la reine Banshee ne puisse agir. Lorsque Jaina demanda à Baine pourquoi il avait fait cela, le chef Tauren déclara que la Horde et l'Alliance étaient en guerre alors qu'Azeroth se mourrait. Baine ne pouvait plus accepter d'aller contre ses principes. Jaina lui répondit que Sylvanas le punirait de mort pour cet acte. Avant de les quitter, le chef tauren indiqua qu'il partait retrouver du confort auprès de sa famille et invita Jaina à faire de même avec Derek et les siens. Très reconnaissante, Jaina le remercia.[109]

En contemplant son frère ainé, Jaina eut du mal à croire que c'était lui. Malheureusement, tout comme Derek, Jaina était bien consciente que son frère ne pouvait revenir à Boralus dans son état actuel. Jaina décida de lui présenter Calia Menethil qui avait vécu sa situation avant lui.[110]

Bien que le peuple de Kul Tiras avait déjà rejoint l'Alliance, Jaina souhaitait officialiser cette relation avec un vaisseau digne de la marine kultirassienne pour le roi Anduin. Elle tenait à s’assurer les services d’un charpentier de marine légendaire, Dorlan Merrien, mais celui-ci avait rangé ses outils et vivait en reclus.[111] Après que Dorlan ait accepté de construire le navire, Jaina demanda à son frère Tandred de devenir le capitaine du futur vaisseau et lui confia la charge de recruter l'équipage.[112] Elle demanda ensuite à Frère Pike de le baptiser avec la bénédiction des eaugures pour le protéger contre les tempêtes et inviter les vents favorables et mers calmes.[113] Peu après, Jaina se joignit à l'équipage pour le voyage inaugural vers Hurlevent où elle y retrouva Anduin en compagnie des autres dirigeants de l'Alliance présent pour l'occasion. Elle déclara à Anduin que ce navire était un présent qui lui était offert en signe d'amitié et d'allégeance de Kul Tiras envers l'Alliance.[114]


L’avènement d’Azshara

Jaina fit partie des membres de l'Alliance qui se lancèrent à la poursuite des restes de la Flotte de la Horde conduits par Nathanos. A l'insu de l'Alliance, Nathanos utilisa Xal'atath pour mener les deux flottes vers Nazjatar où la reine Azshara utilisa la Pierre des marées pour ouvrir la mer. Surpris par l'attaque des nagas, Jaina et Genn Grisetête rallièrent rapidement les survivants.[115] En contrebas de l'épave de leur navire, Jaina et Genn retrouvèrent Shandris Pennelune saine et sauve.[116]

Jaina et ses alliés trouvèrent refuge dans une grotte voisine, mais ils réalisèrent rapidement que l'endroit n'était pas sûr. Jaina décida de s'enfoncer plus profondément dans Nazjatar, à la recherche d'une position plus facile à défendre. Elle découvrit Dame Corsandre travaillant de concert avec les armées nagas. En poursuivant, Jaina et son groupe découvrirent Sharas'dal, le Sceptre des marées. Mais en l'examinant attentivement, elle s'aperçut rapidement que ce n'était qu'une illusion destinée à les piéger. Lorsqu'un gardien écaille-de-foudre les attaqua, le Maître-lame Okani s'interposa et tua la bête. Il se présenta à Jaina et son groupe comme étant le chef des Ankoïens du Brisant et les invita à le suivre dans leur repaire en lieu sûr. Suivant son instinct, Jaina accepta.[117]

Tandis qu'elle se dirigeait vers Mezzamere, Jaina ne put s'empêcher de remarquer la ressemblance d'Okani avec le peuple Jinyu de Pandarie. Peu avant l'arrivée au repaire des Ankoïens, Jaina et son groupe se retrouvèrent nez-à-nez avec une projection magique d'Azshara qui les invita à rester et déclara qu'elle maintiendrait la mer ouverte tant qu'ils la divertiraient. Jaina tenta en vain de s'échapper en utilisa un sort de téléportation, mais Azshara bloquait sa magie. Jaina était bien consciente que la reine des nagas était certainement la plus puissante mage qu'Azeroth ait jamais connu. Finalement, Jaina et son groupe purent rejoindre Mezzamere en toute sécurité.[118]

Rapidement, Jaina chercha un moyen de créer un portail de retour. En sondant les parages, elle perçu la présence d'une puissante convergence arcanique à proximité. En utilisa le pouvoir du Cœur d'Azeroth comme conduit, Jaina parvint à ouvrir un portail permanent vers Boralus.[119] Une fois les troupes de l'Alliance installés à Mezzamere, Jaina envoya une équipe de reconnaissance espionner les défenses du Palais éternel en prévision d'un attaque contre Azshara. Ne voyant pas ses éclaireurs revenir, Jaina utilisa un rituel qui lui permit de découvrir que ses hommes avaient tous étaient massacrés par Dame Zharessa chargée de garder le Pierre des marées.[120]

Jaina réalisa que ses troupes étaient éreintées et avaient besoin de repos avant d'envisager la suite. En attendant, elle incita les champions de l'Alliance à subvenir aux besoins de leurs nouveaux alliés, les Ankoïens du Brisant.[121] Pour Jaina, la priorité absolue était de reprendre la Pierre des marées à Zharessa. Mais elle savait qu'il aurait été imprudent de s'enfoncer dans le royaume d'Azshara sans savoir quell mystères s'y cachaient. Aussi, se rapprocha-t-elle d'Okani afin d'en apprendre davantage sur les Nagas de Nazjatar.[122]

Malgré la gravité de la menace à laquelle elle était confrontée à Nazjatar, Anduin convoqua d'urgence Jaina à Hurlevent. Dans le donjon, Anduin lui révéla que Sylvanas avait ordonné l'exécution de Baine. Le roi lui demanda d'infiltrer Orgrimmar et de sauver le chef tauren. Sans aucune hésitation, Jaina accepta de prendre ce risque. Elle savait pertinemment qu'en lui rendant Derek, Baine s'était condamné auprès de Sylvanas.[123] En compagnie de Mathias Shaw et d'un champion de l'Alliance, Jaina se téléporta directement dans Fort-du-gouffre. En s'aventurent dans la forteresse souterraine, Jaina et son groupe tombèrent nez-à-nez avec Thrall et Varok Saurcroc. Quand ils découvrirent qu'ils étaient tous ici pour sauver Baine, Jaina proposa à Thrall de travailler ensemble et ce dernier accepta. Malgré l'ambiance pesante entre Varok et Mathias Shaw, Jaina et son groupe parvinrent jusqu'à Baine. Cependant, il s'agissait d'un piège et le groupe fut attaqué par le Magistère Hathorel et ses alliés. Hathorel en voulait personnellement à Jaina pour la Purge de Dalaran et tenta de la tuer. Finalement, le groupe parvint à neutraliser Hathorel et libérer Baina avant que Jaina ne téléporte tout le monde en Mulgore.[124]

Thrall et Jaina 8.2.jpg

Sur une colline surplombant les Pitons-du-tonnerre, Thrall remercia Jaina pour son aide. Il lui avoua qu'il regrettait les évènements ayant conduit à la destruction de Theramore, et souhaitait avoir une seconde chance. Jaina lui proposa de faire cause commune comme autrefois, contre Sylvanas et ses loyalistes. Mais Thrall estimait que la Horde et l'Alliance finissaient toujours par retrouver le chemin de la guerre. Il demanda ce qui serait différent cette fois-ci à Jaina, qui répondit qu'ils avaient changé tous les deux. A la suite, Jaina se téléporta pour informer Anduin du dénouement et du soutien de Varok dans son combat contre Sylvanas.[125] De retour à Mezzamere, Jaine révéla à Genn Grisetête la raison de son absence. Genn et Shandris désapprouvèrent que Jaina ait pris des risques pour un chef de la Horde. Cependant, Jaina avait réalisé que Sylvanas, tout comme Azshara, cherchait à pousser la Horde et l'Alliance à s'entretuer. Aussi, l'amiral suprême proposa d'abandonner les attaques contre la Horde pour se focaliser contre Azshara.[124]

Peu après, Jaina découvrit que Priscilla Corsandre avait appris au nagas comment forger des armes en azérite. Supposant que les nagas devaient avoir une cache de ces armes à proximité, Jaina chercha à la localiser pour s'en emparer et ainsi en équiper ses propres forces.[126] Après que l'Alliance se soit emparée des armes avec l'aide d'Okani, Jaina découvrit que Corsandre était parvenue à s'échapper en implorant Azshara de la sauver. Priscilla n'étant plus une menace immédiate, Jaina chercha à renforcer les défenses de Mezzamere et parfaire les talents des Ankoïens en prévision de la grande bataille à venir.[127]

Après la découverte des Javelots de Suramar par Shandris Pennelune, Jaina estima que leur pouvoirs permettraient de briser la barrière magique protégeant la Pierre des marées.[128] Estimant qu'il était temps d'agir, Jaina ordonna aux troupes de l'Alliance de se déployer en prévision de l'attaque sur les Nagas. Sur le chemin, Jaina et son groupe rencontrèrent les forces de la Horde dirigées par Lor'themar et Thalyssra. Après une brève dispute, le groupe décida de mettre de côté leurs différents pour travailler ensemble. Jaina demanda à Thalyssra d'assurer sa protection tandis qu'elle se chargerait d'attaquer Dame Zharessa jusqu'à la destruction du bouclier protégeant la pierre des marées. Grace à l'utilisation des Javelots de Suramar, Zharessa devint vulnérable à la magie de Jaina et Thalyssra qui s'empressèrent de la combattre. Après la mort de Zharessa, Jaina et son groupe s'emparèrent de la Pierre des marées. Bien que les forces d'Azshara étaient en déroute, l'accès à son palais demeurait bloqué par une puissante barrière magique. Thalyssra suggéra à Jaina d'unir leurs pouvoirs pour utiliser la pierre des marées contre la barrière. Jaina accepta et les deux arcanistes parvinrent à briser la protection magique d'Azshara. [129]

Avec l'accès au Palais éternelle ouvert, Jaina estima qu'il était temps d'en finir avec la reine naga. Cependant, elle avait bien conscience qu'Azshara était la sorcière la plus puissante qu'il soit. Tandis que Jaina informait Lor'themar que l'Alliance ne chercherait pas à affronter les membres de la Horde qui combattraient les nagas, une image magique d'Azshara apparut. La reine Naga invita la Horde et l'Alliance à pénétrer dans son palais, ce à quoi Jaina répondit favorablement.[130]

Finalement Jaina participa au combat contre Azshara et fut actrice de sa chute. En s'associant avec Thalyssra, le duo parvint à entraver la reine au moment crucial du combat, permettant aux troupes de la Horde et de l'Alliance de lui porter le coup fatal. Après la chute d'Azshara, Jaina et Lor'themar s'approchèrent pour l'achever. À leur grande stupéfaction, ils découvrirent qu'elle était parvenue à libérer N'zoth qui captura la reine avant de se retirer.[131]

Peu après, Jaina s'entretint avec Lor'themar de leur victoire qui sonnait creuse. Elle comprit que pour faire face à N'zoth, l'Alliance et la Horde devait cesser la guerre. Jaina exhorta Lor'themar à rejoindre la rébellion de Thrall et Saurcroc contre Sylvanas.[130] Quelques temps plus tard, Jaina se joignit à son tour aux révolutionnaires de Saurcroc.[132] Elle fut chargée avec Thalyssra de protéger les troupes contre les attaques magiques lors de l'assaut sur Orgrimmar.[133] Jaina assista au Mak'gora provoqué par Saurcroc à l'encontre de Sylvanas et fut témoin de la mort du vieil orc. Elle ordonna le rappel des troupes de l'Alliance et que Genn soit informé des évènements récents. Jaina tenta de comprendre quelle était l'étrange magie utilisé epar Sylvanas pendant le duel, mais ses questions restèrent sans réponses.[134] Pour l'amirale suprême, Varok était un preux combattant dont le sacrifice avait permis de sauver de nombreuses vies. Elle assista à ses funérailles à Orgrimmar et lui rendit un dernier hommage avant d'ouvrir un portail vers Boralus et quitter les lieux. Jaina avait bien conscience que briser le cycle de la haine entre la Horde et l'Alliance allait être difficile, mais elle souhaitait ardemment qu'un jour ils y parviennent.[135]

Quelques temps plus tard, Jaina rencontra Calia et Derek au Village des Alizés. Elle leur annonça que la Quatrième guerre venait de prendre fin et demanda à son frère si ce dernier avait enfin trouver la paix en son cœur. Jaina était heureuse de voir le couple de retour dans sa vie.[136] Quelques semaine plus tard, Jaina reçut une lettre de Calia qui lui demandait de la rencontrer à nouveau. Jaina se rendit au Village des Alizés où Calia lui révéla qu'elle comptait quitter Kul Tiras. Sa vieil amie lui révéla que Lilian Voss l'avait contacté pour quérir son aide avec les Réprouvés abandonnés par Sylvanas. Jaina comprenait ce qui poussait Calia à accepter et décida de leur faire des adieux dignes de ce nom.[137]

Visions de N’Zoth

Après la défaite de N'Zoth, Jaina fut convoquée à Hurlevent pour participer à une réunion des dirigeants de l'Alliance. Le Haut-roi Anduin leur annonça que l'armistice avait été signé avec la Horde qui avait renoncé au chef de guerre au profit d'un conseil. Jaina fit partie de ceux qui acclamèrent ces nouvelles avec enthousiasme. Malheureusement, Tyrande fustigea la décision de paix avec la Horde, le cœur rongé par la haine depuis la destruction de Teldrassil. Jaina estima que ces temps de paix avait été chèrement payés et ne devait pas être gaspillés.

Peu après, Jaina s'entretint en privé avec Anduin sur les retombés de la Quatrième guerre. Elle ne comprenait pas pourquoi son "neveu" ne se réjouissait pas du dénouement. Ce dernier lui révéla que tant que Sylvanas était libre, il considérait que la guerre n'était pas vraiment encore terminée. Jaina tenta de le rassurer en lui rappelant que la flotte kultirassienne et le SI:7 fouillaient Azeroth pour retrouver la Reine Banshee et qu'elle ne pourrait pas éternellement se cacher.

Jaina l'informa également que Taelia souhaitait visiter Hurlevent et en apprendre plus sur le destin de son père. Anduin répliqua que ce n'était pas le bon moment pour recevoir des visiteurs, mais Jaina insista sur le fait qu'il lui devait la vérité. Anduin déclara qu'il avait promis à Tirion de garder le secret sur le fait que Bolvar était devenu le nouveau roi-liche. Jaina lui rappela que Varian disait souvent que le plus dur dans une promesse n'était pas de la tenir mais de savoir quand la rompre. Cependant, Anduin resta ferme sur sa décision de ne rien révéler à Taelia, ce à quoi Jaina l'avertit que si la jeune Fordragon venait à découvrir que la vérité lui avait été cachée, elle serait certainement blessée.[138]

L'armée des ombres

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Tandis que la traque de Sylvanas se poursuivait, Jaina rencontra Anduin et lui conseilla d'être patient. Mais le Haut-roi rejeta ses arguments et lui demanda de retrouver Alleria et Turalyon pour prendre connaissance des dernières avancées dans leur recherche de la reine Banshee. Jaina accepta et se rendit dans les Hautes-terres Arathies où elle découvrit avec stupeur que le couple usait de la Lumière et des pouvoirs du Vide pour torturer un suspect. Bien que la méthode porta ses fruits, Jaina en fut répugnée. Elle mit en garde Turalyon et Alleria sur l'utilisation punitive de leur pouvoir et leur demanda si Anduin avait approuvé leur tactique. Jaina se méfiait d'Alleria dont les pouvoirs du Vide semblaient dicter sa conduite. Peu après, elle retourna à Hurlevent pour faire son rapport à Anduin.

Elle l'informa qu'une piste en Zandalar avait été découverte et conseilla le roi d'agir en toute discretion pour ne pas bafouer le récent traité de paix avec la Horde. Lorsque Jaina lui parla des supplices qu'avait infligés Alleria et Turalyon au suspect interrogé, Anduin rejeta ses craintes, arguant que ce n'était qu'une preuve de la détermination de l'Alliance à faire payer Sylvanas. Le Haut-roi rappela à Jaina qu'elle avait elle-même recouru à des méthodes peu scrupuleuses par le passé. Jaina tenta de convaincre Anduin d'agir avec précaution, mais le roi resta sourd à ses avertissements à son plus grand désarroi.

Quelques temps plus tard, Jaina accueillit Turalyon et Alleria à Boralus sur la demande d'Anduin. Le trio devait se concerter et mettre un plan B au cas où la mission de Mathias Shaw pour pister Sylvanas en Zandalar échouerait. Alors qu'ils dinnaient dans une ambiance pesante, Flynn Bellebrise fit irruption pour annoncer la capture de Mathias Shaw par les Zandalari. Jaina s'opposa à Alleria qui était convaincue que la Horde aidait et cachait Sylvanas à Zuldazar. La dirigeante de Kul Tiras souhaitait à tout prix préserver le traité de paix avec la Horde, et demanda à rencontrer Thrall aux cotés d'Anduin.

Jaina informa Thrall que l'Alliance avait repéré des loyalistes de Sylvanas en Zandalar et que Talanji retenait Mathias Shaw prisonnier. Elle révéla également que certains dans l'Alliance étaient convaincus que Talanji soutenait Sylvanas.

Sur une épave abandonnée dans la Grande mer, entre les Royaumes de l'Est et Zandalar, Jaina rencontra Thrall et Ji Patte de feu. Les deux membres du Conseil de la Horde confirmèrent l'intuition de Jaina : la Horde ne soutenait pas Sylvanas et ignorait la présence de ses fidèles en Zandalar. L'entrevue fut interrompue par une tempête magique invoquée par Apari, la cheffe de la Morsure de la Veuve.

Plus tard, Jaina se rendit à Comté-de-l'or où elle découvrit Anduin grimé en citoyen lambda sous le nom de Jerek. Lorsqu'Anduin la remarqua, il tenta de l'éviter en vain. Le roi confia à Jaina qu'il avait parfois besoin de souffler et de devenir l'espace de quelques heures, un simple jeune homme. Jaina comprenait parfaitement et décida de le laisser profiter de cet instant de répit.

Après la libération de Mathias Shaw, Jaina fit partie du comité d'accueil à Hurlevent. Elle découvrit que la Horde avait capturé et remis Sira Gardelune à Shaw dans le but qu'elle soit conduite à Tyrande. Lorsqu'Anduin interrogea Sira, Jaina remarqua brièvement un étrange filet d'énergie violine parcourir le bras du roi. Elle en fut terrorisée.[139]

Shadowlands

50px-Shadowlands-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Shadowlands.
Après que Sylvanas ait brisé les frontières entre Azeroth et l'Ombreterre, les Antreliges capturèrent Jaina à Boralus et la conduisirent dans l'Antre. Dans ce lieu de ténèbres, Jaina parvint à fausser compagnie à ses ravisseurs. Malheureusement, il lui était impossible de se téléporter à de grandes distances et finit par être reprise par les serviteurs du Geôlier. Pendant des semaines, Jaina fut la victime d'innombrables tourments. Elle tenta de s'échapper à de nombreuses reprises[140] jusqu'à finir par rencontrer Darion Mograine à la tête des chevaliers de la Lame d'ébène et accompagné par des champions d'Azeroth.[141]

Mais les retrouvailles durent attendre, car les serviteurs de Zovaal pourchassaient toujours Jaina accompagnée de Thrall blessé. Alors que le groupe se préparait à se mettre en marche, ils furent attaqués par les Antreliges sous les ordres de Tariesh. Après une escarmouche, Jaina utilisa sa magie pour téléporter tout le monde hors de portée et laissa des images mirroir pour détourner l'attention de ses ennemis.[142]

Jaina proposa de se réfugier dans une grotte à proximité qu'elle avait déjà utilisée auparavant. À plusieurs reprises, les séides de Tariesh retrouvèrent leurs traces et les attaquèrent. Jaina découvrit de la bouche de Darion que Tyrande s'était également rendue en Ombreterre. Finalement, Tariesh découvrit le groupe et les attaqua. Le groupe défendit farouchement leurs peaux et parvint à la vaincre avant de se réfugier à la Halte mélancolique.[143]

Profitant d'un moment de répit, Jaina raconta à Darion et ses alliés champions d'Azeroth ce qu'elle avait pu découvrir sur l'Antre. Elle leur révéla que ce lieu était destiné à être une prison pour les âmes les plus immondes et impossibles à racheter. Elle indiqua que ce royaume était dirigé par le Geôlier, l'allié de Sylvanas. Jaina avoua qu'elle avait tenté à plusieurs reprise de quitter l'Antre sans succès. Tandis que Darion s'attelait à interroger les âmes errants dans le royaume, Jaina mit à profit ce temps pour recupérer.[144]

Après avoir retrouvé ses forces, Jaina s'attela à libérer Anduin avec l'aide de Thrall et d'un champion d'Azeroth. Le groupe se rendit au Tremaculum où ils découvrirent la présence de Sylvanas interrogeant Anduin. Après le départ de la reine Banshee, Jaina se précipita au secours du roi. Malheureusement, les chaines qui le retenaient étaient impossibles à briser.[145]

Jaina et Thrall entreprirent de s'emparer de la clé retenant prisonnier Anduin en terrassant Phaëlle l'Affligeuse. Une fois la clé en leur possession, les compères libèrent enfin Anduin et retournèrent en toute hâte à la Halte mélancolique.[146] Dans la grotte, Jaina et ses acolytes découvrirent l'existence d'une antique pierre d'accès scellée située dans le Chaudron de Zovaal et qui pourrait peut-être leur permettre de s'enfuir.

Jaina, qui y était allée quelques fois, indiqua qu'elle y avait aperçu Baine retenu captif. Elle proposa de s'y rendre pour sauver le chef tauren avant de rechercher la pierre d'accès. Le groupe entreprit de traverser le pont surplombant la Gorgoa lorsque Helya apparut pour tenter de les arrêter. L'ancienne maitresse d'Helheim jeta le groupe dans la rivière des âmes dans l'espoir de les noyer dans les tourments des défunts. Finalement, le groupe parvint à en ressortir pour découvrir Baine aux mains de Zovaal qui le précipita du haut d'une falaise. Jaina et ses compères se précipitèrent à son chevet pour lui porter secours.[147]

Malheureusement, ils découvrirent que l'esprit de Baine avait été maudit. Thrall, qui avait déjà vu le Clan Ombrelune employer de telle méthode, trouva le moyen de libérer Baine de sa malédiction. Jaina aida Thrall à protéger l'esprit du chef tauren au cours du rituel. Bien qu'elle aurait aimé que Baine ait le temps de récupérer, elle pressa le groupe à se remettre en marche.[148]

En s'approchant du Chaudron de Zovaal, le groupe découvrit que la zone grouillait de serviteurs du Geôlier. Jaina utilisa sa magie pour dissimuler son groupe et avancer lentement vers la pierre en prenant garde de ne pas être découvert. Finalement, en approchant de la pierre, cette dernière sembla réagir à leur présence.[149]

Jaina comprit que la pierre réagissait aux champions d'Azeroth en particulier. Elle proposa de tenir à distance les troupes du Geolier pendant qu'un champion d'Azeroth s'affairait à réactiver la pierre. Comme elle l'avait prédit, Zovaal remarqua rapidement le changement d'état de la relique des Fondateurs et envoya ses troupes pour arrêter Jaina et ses compères. Malheureusement, le groupe fut submergé et capturé. Cependant, le champions d'Azeroth parvint à échapper à Zovaal.[150]

Jaina et ses compagnons furent jetés dans la tour des Damnés de Tourment où elle y fut torturée. Elle fut condamnée à affronter perpétuellement Tractus le Brise-Glace jusqu'à finalement être sauvée par l'âme sans-entraves envoyée par Bolvar. Avec son aide, Jaina parvint à rejoindre Oribos où elle y retrouva Baine. Elle confia qu'il lui faudra un certain temps pour se remettre des profondes cicatrices psychologique infligées dans Tourment.[151]

Lorsque Thrall fut à son tour secouru de Tourment et rapatrié à Oribos, Jaina se réjouit de le retrouver.[152] Immédiatement, elle demanda au chef orc si il savait où Anduin était retenu par le Geôlier.[153] Grâce à Bolvar, Jaina et ses alliées découvrirent que Zovaal cherchait à faire d'Anduin une arme à son service. L'amiral suprême fut rassurée de le savoir toujours en vie et fut convaincu qu'il ne céderait jamais au désirs de Sylvanas.[154]

Après la défaite de Denathrius, Jaina et ses alliées découvrirent que le geôlier était en train de forger une nouvelle lame de deuil pour faire d'Anduin son serviteur par la force. L'évocation de ce nom raviva de douloureux souvenirs chez elle.[155] Après la tentative du geôlier de contrôler l'esprit de Bolvar, Jaina estima que bien qu'il était parvenu à repousser l'attaque, le danger était loin d'être écarté. Elle fut convaincu que le meilleure solution était de rallier les congrégations pour avoir une chance d'arrêter Zovaal et de sauver Anduin.[156]

A la suite, Jaina s'entretint avec Taelia et Calia sur les récentes découvertes. Elle leur confia que son expérience dans l'Antre lui avait rappelé son combat contre Arthas dans les Salles Gelées. Elle convint que le Geôlier avait participé à faire d'Arthas ce qu'il était devenu en utilisant la magie noire de domination puisé dans les tréfond de l'Antre. Jaina était déterminé à ne pas laisser Anduin connaître le même sort.[157]

Hearthstone

HS small.png Cette section concerne du contenu exclusif à Heartstone: Heroes of Warcraft. Gardez à l'esprit que sa canonicité reste à déterminer.
Dans le livre des héros de Jaina, Antonidas propose à Jaina de devenir l'apprentie de Kel'thuzad mais cette dernière refuse, indiquant que ce dernier l'effraye.

Kael'thas quant à lui indique qu'à ses débuts en magie, Jaina à mis le feu accidentellement à des livres. Jaina révèle que c'est cette raison qui l'a poussé à préférer les sorts de givres.

Dans le Jeu de rôle

RPG-inline.png Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.
De nombreux nains du Clan Marteau-Hardi suivirent Jaina en Kalimdor pour combattre la Horde. Après la fondation de Theramore, Jaina a offert un foyer à de nombreux Demi-elfes. Cependant, bien que les autres citoyens les toléraient, beaucoup gardaient leur distance avec eux. Nombreux d'entre eux finirent par quitter Theramore pour errer dans les contrées sauvages de Kalimdor malgré le fait que Jaina leur conseillait vivement de rester. Elle a également survécu à une tentative d'assassinat.[158]

Lorsque Brann Barbe-de-bronze rédigea l'histoire de la Horde avec l'aide d'Eitrigg, Thrall l'autorisa à transmettre une copie du récit à Jaina.[159]

Notes

  • La voix française de Jaina est Nathalie Homs (Warcraft III, Hearthstone, Heroes of the Storm et World of Warcraft depuis Wotlk).
  • Jaina apparait dans Hearthstone en tant que personnage de base pour la classe mage.
    • Dans l'extension "les Chevalier du trône de glace", elle apparaît en tant que Jaina la Liche de givre. Elle est également la narratrice la bande-annonce de l'extension.
  • Jaina est l'un des héros jouables dans Heroes of the Storm.
  • Son père la surnommait "Fille du vent salé".
  • Elle est la narratrice de la vidéo de présentation de Battle for Azeroth.
  • Étrangement, Jaina n'a pas l'accent de Kul Tiras. Dans une de ses citations, elle indique ne pas s'être rendue compte de l'avoir perdu.
  • Dans la Fin des temps, il est possible de rencontrer l'Echo de Jaina.
  • Jaina est capable de reconnaitre et différencier les pictogramme orc anciens.[6]
  • Dans la vision du royaume d'Y'shaarj, le corps empalé de Jaina peut être vu au port d'Hurlevent.[160]
  • Dans les premières version de l'histoire de Warcraft III, le destin de Jaina était de mourir, mais l'idée fut abandonnée car Arthas n'avait pas besoin de motivations supplémentaires pour pourchasser Mal'ganis. Son histoire d'amour avec Arthas devait également être traitée en jeu et Jaina aurait pu devenir une banshee, mais l'histoire ressemblait trop à Raynor et Kerrigan de Starcraft.[161]
  • Les collations préférées de Jaina sont le Pain au Levain, le Fromage de chèvre aigre[162], le Dalaran piquant et des tranches de pommes.[49]
  • Le changements radicale de personnalité de Jaina à donné naissance à la théorie ironique qu'elle avait été remplacée par un Nathrezim. Bien que Blizzard y est fait de nombreux clin d'œil comme avec l'apparence "Seigneur de l'effroi Jaina" dans HOTS, il a été confirmé par Ion Hazzikostas qu'elle n'est pas un Nathrezim.
  • Dans une voie temporelle différente que Thrall a visité, Jaina et Arthas ont fui Lordaeron lorsqu'Aedelas Landenoire a conquis le royaume. Le couple trouva refuge à Hurlevent où ils se marrièrent et donnèrent naissance au Prince Uther Menethil.[163]
  • Dans le JDR, il est dit que la Demi-elfe Finall Goldensword serait prétendument la fille cachée de Daelin et donc la demi-sœur de Jaina.[158]
  • Jaina est reconnue parmi ses pairs mages pour avoir développé une variation puissante de la téléportation de masse. Elle est ainsi capable de déplacer un pourcentage significatif de son armée avec un minimum d'effort, la rendant extrêmement imprévisible sur le champ de bataille.[164]
  • En Sanskrit, Jaina signifie "Victorieux" sous-entendant « de soi-même, de ses passions ». Le terme signifie également "adepte du Jainaïsme" une secte religieuse fort répandue dans le sud de l’Inde, dont les trois articles principaux sont la non-violence, l'ouverture d’esprit, et le détachement.


Galerie

Artwork

Fan art


Références

  1. 1,0 et 1,1 Manuel de Warcraft 3
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Roman: Jaina Portvaillant: Le Déferlement
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 et 3,7 Roman: Arthas, l'ascension du roi-liche
  4. 4,0 et 4,1 Scénario: Ulterres, les confins Corrompus (Dialogue au cours du scénario)
  5. Dialogue entre Jaine et Katherine Portvaillant à Kul'tiras (Patch 8.1)
  6. 6,0 6,1 6,2 et 6,3 Roman: Le cycle de la haine
  7. 7,0 et 7,1 BD: Jaina - Réunion
  8. L'encyclopédie Warcraft/Kael'thas Haut-soleil
  9. Nouvelle: La voie de la damnation
  10. Warcraft III - Campagne des Humains: Interlude La rencontre de Jaina
  11. Warcraft III Campagne des Humains - chapitre 3 - Les ravages de la peste
  12. Warcraft 3 Campagne des humains - Chapitre 4: Le culte des Damnés
  13. Warcraft III Campagne des humains - Chapitre 5 : La marche du Fléau
  14. Warcraft III - Campagne des humains - Chapitre 6: L'épuration
  15. 15,0 15,1 15,2 15,3 et 15,4 World of Warcraft: Chroniques : Volumes 3
  16. Warcraft 3: Campagne des humains - Interlude : La séparation
  17. Warcraft III - Campagne des orcs - Chapitre 7 L'oracle
  18. Warcraft III - Campagnes des orcs - Chapitre 8: L'emprise des démons
  19. Warcraft III - Campagne des Elfes de la nuit - Chapitre 1: L'ennemi à nos portes
  20. Warcraft III - Campagne des elfe de la nuit - Interlude Le dernier gardien
  21. Warcraft III - Campagne des Elfes de la nuit - Chapitre 7: Le crépuscule des dieux
  22. 22,0 et 22,1 Warcraft III - Campagne bonus La fondation de Durotar
  23. Manuel de World of Warcraft
  24. Quête: Un diplomate disparu
  25. Quête: Un diplomate disparu
  26. Quête: L'Autographe de Jaina
  27. Roman: L'ascension de la Horde (épilogue)
  28. Quête: Survoler l'île d'Alcaz
  29. Quête: Bolvar doit savoir !
  30. BD World of Warcraft Tome 3 Révélations
  31. 31,0 et 31,1 BD World of Warcraft: Tome 6 - Dans l'antre de la mort
  32. BD World of Warcraft: Tome 7 Sur la route de Theramore
  33. BD World of Warcraft Tome 8: Le grand rassemblement
  34. BD World of Warcraft - Tome 9 Le souffle de la Guerre
  35. BD World of Warcraft Tome 10. Murmures
  36. BD World of Warcraft Tome 11. L'assemblée
  37. BD World of Warcraft - Tome 12. Armageddon
  38. Quête: Destin, contre votre volonté (Dialogue au cours de la quête)
  39. Quête: Le temps des meurtres
  40. Scénario: La bataille pour Fossoyeuse (Alliance)
  41. Bande-annonce Les Secrets d'Ulduar
  42. Quête: à l'intérieur de la citadelle gelée
  43. Quête: Les échos des âmes torturées
  44. Quête: Le chemin vers la citadelle
  45. Quête: Libérés de la fosse
  46. Quête: Deuillegivre
  47. Quête: La colère du roi-liche
  48. Quête: Médaillon de Jaina
  49. 49,0 49,1 et 49,2 Roman: L'Effondrement - Prélude au cataclysme
  50. Manga Warcraft Legends Volume 5 - Cauchemars
  51. Roman: Coeur de Loup
  52. Nouvelle: Le Sang de nos pères
  53. Quête: Au coeur de l'Alliance
  54. Quête: Le Kirin Tor
  55. Quête: Le destin de Dalaran
  56. Quête: Infiltration
  57. Quête: Darnassus attaquée ?
  58. Quête: Pister les voleurs
  59. Quête: La résolution de Jaina
  60. Quête: ça commence dans les égouts
  61. Quête: Ce qui devait être fait
  62. Quête: Le silence
  63. Roman: L'Aube des Aspects
  64. Quête: La tempête se prépare
  65. Quête: Des alliés dans l'ombre
  66. Quête: L'assaut sur Shaol'mara
  67. Quête: Démolissez ce mur !
  68. Quête: En route vers les cieux !
  69. Quête: Une idée audacieuse
  70. Scénario: La chute de Shan Bu
  71. Quête: Assurer l'avenir
  72. Quête: De nouvelles connaissances
  73. Quête: Chasseur chassé
  74. Quête: Toucher du Kirin Tor
  75. Scénario: La bataille du Rivage Brisé (Alliance)
  76. Quête: Le lion terrassé
  77. Quête: L'appel du conseil
  78. Roman: Avant la tempête
  79. BD: World of Warcraft - Réunion
  80. Court-métrage: Prémices "Jaina"
  81. Scénario: La bataille de Lordaeron
  82. Scénario: L'extraction de Hurlevent
  83. Quête: Le déferlement
  84. Cinématique: Le cauchemar de Jaina
  85. Quête: La fille du vent salé
  86. Cinématique: Arrivée à Kul'tiras
  87. Quête: Funesterre
  88. Quête: Siège de Boralus: Le retour de Dame Corsandre
  89. Cinématique: L'espoir est de retour à Kul Tiras
  90. Quête: Une nation unie
  91. Quête: Un calme précaire
  92. Quête: Au Trident !
  93. Quête: Au service des plus faibles
  94. Quête: Alliés assiégés
  95. Quête! De l'eau dans les canots
  96. Quête: Travail de sape
  97. Quête: Livraison express
  98. Quête: Le sceptre abyssal
  99. Quête: Le coup du trésor
  100. Quête: La chute de Zuldazar
  101. Quête: Village de garnison
  102. Quête: Déluge à Zul'jan
  103. Quête: La prise de la porte de sang
  104. Quête: Celui qui marche dans la Lumière
  105. Cinématique de la Bataille de Dazar'alor - La destruction de la Flotte dorée
  106. Quête: La bataille de Dazar'alor
  107. Quête: La revanche de la mort
  108. Quête: Ne tuez pas la messagère !
  109. Cinématique: Une réunion inattendue
  110. Quête: Le frère perdu
  111. Quête: Fabriqué en Kul Tiras
  112. Quête: Un équipage à la hauteur
  113. Quête: La bénédiction des marées
  114. Quête: L'allégeance de Kul Tiras
  115. Quête: Soulèvement
  116. Quête: Descente
  117. Quête: Nagas en force
  118. Quête: Là où mène la route
  119. Quête: Portail de retour
  120. Quête: Reconnaissance du palais
  121. Quête: Un répit de courte durée
  122. Quête: Renseignements sur l'ennemi
  123. Quête: Paiement en nature
  124. 124,0 et 124,1 Quête: Sursis à l'exécution
  125. Cinématique: Une réunion salvatrice
  126. Quête: Les secrets des nagas
  127. Quête: Des amis dans le besoin
  128. Quête: La lance de la destinée
  129. Scénario: Portés par la marée
  130. 130,0 et 130,1 Quête: Le palais éternel: le stratagème de la reine
  131. Cinématique de fin du Palais éternel
  132. Cinématique Négociations
  133. Quête: Déploiement stratégique
  134. Quête: Le prix de la victoire (Alliance)
  135. Quête: Vieux briscard
  136. Quête: Suivre le courant
  137. Quête: Au gré de la marée
  138. Quête: Le prix de la paix (Dialogue au cours de la quête)
  139. Roman: L'Armée des Ombres
  140. Quête: Quelques instants de répit (Déclaration de Jaina)
  141. Quête: Terrain hostile
  142. Quête: Les ailes assombries
  143. Quête: Échapper au ténébres
  144. Quête: Quelques instants de répit
  145. Quête: La cage au Lion
  146. Quête: La clé de l'Affligeuse
  147. Quête: Au fil de l'eau
  148. Quête: Débusquer les ténèbres
  149. Quête: La voie du salut
  150. Quête: Front uni
  151. Quête: Salle de torture: Jaina
  152. Quête: Salle de torture: Thrall (Dialogue de fin de quête)
  153. Quête: Sur la piste du Lion (Dialogue de quête)
  154. Quête: Le roi prisonnier(Dialogue de quête)
  155. Quête: La vision du généralissime
  156. Quête: L'emprise du Geôlier
  157. Dialogue entre Calia, Jaina et Taelia après avoir rendu la quête L'emprise du Geôlier
  158. 158,0 et 158,1 World of Warcraft The Roleplaying Game - Alliance player's guide
  159. World of Warcraft The Roleplaying game - Horde Player's guide
  160. Phase mythique du combat contre Garrosh dans le raid le Siège d'Orgrimmar
  161. Interview du dévellopeur David Fried
  162. World of Warcraft: Le livre de cuisine officiel
  163. Roman: Thrall, le crépuscule des Aspects
  164. Les écoles de magie des arcanes - Transmutation
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.