FANDOM


« Ce démon tombera sous les coups de la lance du Grand-Aigle »[1]
Respecté par tous les siens, Huln Haut-Roc ( Angl.  Huln Highmountain) est un ancien chef tauren qui se fit un nom lors de la Guerre des Anciens en se joignant à la résistance Kaldorei. Ses faits d'arme et la bénédiction qu'il reçu de la part de Cénarius contribuèrent à sa renommée légendaire.

Bien que disparu depuis plusieurs milliers d'années, sa lointaine lignée continue d'exercer son pouvoir dans la région qui prit le nom de Haut-Roc.

Histoire

Fédération des tribus taurènes

En rentrant un jour de l'une de ses batailles, Huln découvrit que son peuple avait été massacré par un adversaire inconnu. Combattant son chagrin, le Tauren alla parler aux chefs des tribus restantes et les convainquit de se fédérer sous la même bannière pour affronter cette nouvelle menace[2].

Guerre des Anciens

Découvrant qui était à l'origine de ce massacre et en répondant à l'appel de Krasus[3], il se joignit à la résistance Kaldorei afin d'épauler les Elfes de la nuit dans leur lutte contre les démons[2].

Lors d'une bataille particulièrement sanglante, Huln s'efforça de protéger Présage, l'ancien loup à deux têtes, contre les troupes de la Légion, mais l'auguste bête fut grièvement blessée et intoxiquée par l'énergie gangrenée. Avant de succomber à la corruption démoniaque, Présage insuffla son dernier souffle de pureté à la lance du chef tauren. A son tour, Huln inscrivit le nom de l'ancien sur la hampe de l'arme afin que son courage reste à jamais gravé dans les mémoires[4].

Quand il apprit d'Unng Ak que l'élan Eche'ro, favori de Malorne, était chassé par les démons de la Légion, le puissant Tauren se mis à sa recherche afin de le protéger.[5]. Cénarius, alors seigneur de la forêt reconnut la grandeur de Huln et lui accorda une bénédiction que chaque Tauren de Haut-Roc arbore fièrement aujourd'hui : les cornes d'Eche'ro[6].

Suivi d'Eche'ro, Huln rejoignit les lignes arrières pour retrouver Malfurion Hurlorage[6]. Le fière Tauren remit sa lance au druide qui l'examina méticuleusement avec de communier avec les esprits qui résidaient en son sein[4].

De retour sur le champs de bataille, Jarod Chantelombre, ami de longue date du Tauren, demanda une ultime faveur à Huln : qu'il terrasse le seigneur des Nathrezims, Tichondrius. Une fois le démon vaincu, l'équilibre fut rétabli[1].

Lors de l'ultime bataille pour le Puits d’éternité, Huln fut confronté au seigneur funeste Xybrûl qui s'était engagé dans une croisade visant à éradiquer la race des Taurens. Les deux adversaires finirent par croiser le fer et leur combat ne prit fin que lorsque Huln feinta d'être mort afin de porter à Xybrûl un coup de lance qui se planta dans l'œil gauche du démon. Huln remporta son combat mais avant qu'il puisse l'achever, Hybrûl fut expulsé d'Azeroth[4].

A la fin de la guerre des Anciens, les tribus taurènes se divisèrent à nouveau pour suivre leurs propres chemins. Leurs terres ancestrales ayant été détruites par la grande Fracture, Huln emmena son peuple en quête d'un nouveau foyer. Ils sillonnèrent le monde et visitèrent maintes contrées avant de débarquer sur les îles Brisées où ils fondèrent le village de Totem-du-Tonnerre, dans l'ombre du point culminant de l'archipel[4].

Traque de Neltharion

Pour Huln, la guerre des Anciens ne s'est pas terminée au Puits d'éternité. Une fois la Légion vaincue, il se concentra sur le monstre qui était parvenu à s'enfuir : Aile-de-Mort[7]. Il apprit d'esclaves drogbars l'existence d'une relique titan, le marteau de Khaz'goroth, susceptible de vaincre le Dragon noir. C'est donc avec cet outil que Huln parvint à bannir l'aspect draconique hors des Îles Brisées, libérant par la même occasion les Drogbars de son emprise[8][9].

Avec l'aide du marteau, Huln tenta de purifier la couvée du vol noir de toute corruption. L'opération n'était pas sans risque puis qu’un unique œuf offrit la vie. De cet œuf sortit un dragonné lavé de toute corruption. En signe de gratitude le Dragon, qui prit le nom de Corne-d’Ébène, servit et sert toujours fidèlement Huln et ses descendants[10].

Protection de Haut-Roc face aux énergies du Vide

Son pays menacé par le Vide et les nécrosombres, Huln plaça une protection à la mesa du Voile blanc pour défendre ses terres de la perfidie des Dieux très anciens[11].

Mort

Sa tribu désormais en lieu sûr et sentant son heure arrivée, Huln confia la lance du Grand-Aigle à son successeur avant de partir rejoindre ses ancêtres. A en croire la légende, Ohn'ahra elle-même vint chercher l'esprit du grand chef pour l’emmener dans les cieux[4].

Notes

  • La région de Haut-Roc dans les îles Brisées tire son nom de ce personnage, tout comme la cime de Haut-Roc qui est une sous zone de la région
  • Avant la sortie de l'extension de World of Warcraft Legion, Huln Highmountain était traduit officiellement en Huln Hautemontagne.

Galerie

Références

  1. 1,0 et 1,1 Quête :La guerre de Huln : les nathrezims
  2. 2,0 et 2,1 Quête :L'histoire de Huln
  3. Quête :La Guerre de Huln : l'arrivée
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Livre en jeu :Contes de la chasse - Griffe-Serre, lance des dieux sauvages
  5. Quête :La guerre de Huln : l'élu de Malorme
  6. 6,0 et 6,1 Quête :La guerre de Huln : Hurlorage
  7. Quête :La voie de Huln
  8. Quête :Défier Aile de mort
  9. Quête :Défi titanesque
  10. Quête :Un ancien secret
  11. Quête :Laquais des Ténèbres
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .