FANDOM


Les Gronns désignent une race de géants de pierre et de chair originaires de Draenor. Leur race faisait autrefois partie des Briseurs qui combattirent les Primordiaux par le passé. La plupart périrent pendant l'ascension de la Horde, mais un petit groupe survécut sous la houlette de Gruul le Tue-dragon. Il est possible d'en retrouver dans les version alternative de Draenor où ils ont pour la plupart été asservis par la Horde de Fer.

Histoire

Genèse

L'origine des Gronns remonte à la guerre opposant Grond, un géant de pierre crée par le titan Aggramar, au Lacis, qui désigne l'ensemble de la végétation de Daenor et dont les plus puissants champions étaient les mégaspores. Après la mort de Grond face à la mégaspore Botaan, des fragments du géant de pierre s'animèrent sous formes de plus petites créatures nommées les Colosses qui poursuivirent la lutte contre le Lacis. Au cours des affrontements qui s'en suivirent, les fragments des colosses tombés au combat prirent à leur tour la forme de plus petites géants nommés les Magnarons.

Après que les Colosses se soient sacrifiés pour tuer Botaan, cette dernière relâcha des spores imprégnées de l'Esprit de Vie qui se dispersèrent un peu partout dans le monde. Elles se fixèrent sur un groupe de magnarons qui dégénérèrent et se transformèrent en Gronns. Sous l'effet de ces mêmes spores, une partie ces géants se transformeraient à leur tour et donneraient graduellement naissance aux Ogrons, aux Ogres et aux Orcs. En tant que Briseurs, les Gronns combattirent les Primordiaux aux côtés des Maganarons et des Ogrons sans qu'aucun des deux camps n'arrive à prendre le dessus.[1]


La révolution ogre

1000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Au moment où la civilisation apogide disparaissait, seule une population réduite de gronns arpentait encore les jungles et les forêts de Draenor, et ce malgré la prolifération des descendants de Grond qui s'étaient pour la plupart dispersés à travers le monde.[2] Environ deux siècles après le déclin des Apogides, un groupe de sorciers arakkoa de l'ordre de Skalax et mené par un certain Yonzi chercha à récupérer un dépôt de cristaux apogides sous une ancienne colonie apogide de Talador, désormais occupée par une tribu d'ogrons. Après avoir échoué à négocier avec les géants, les arakkoa poussèrent leurs esclaves ogres à la révolte en leur apprenant à utiliser la magie arcanique. Une fois sa formation achevée, l'apprenti le plus prometteur des Skalaxi, nommé Gog, se mit en marche non pas contre les Ogrons, mais contre les Gronns, que ses maîtres craignaient et vénéraient comme des dieux. Grâce à ses nouveaux pouvoirs, il abattit cinq gronns à lui tout seul, ce qui eut pour effet de faire voler en éclats la peur que les Ogrons inspiraient aux Ogres. Quand il revint auprès des siens, celui qu'on surnommait "Tueur-de-gronns" n'eut aucun mal à pousser les siens à la révolte. S'en suivit une guerre sanglante entre les Ogres et les Ogrons qui se solderait par la victoire des Ogres. La défaite des Ogrons marquerait l’avènement du peuple ogre ainsi que la naissance de l'Empire gorien qui régnerait sur la majeure partie de Draenor pendant des siècles.[3]


L'ascension de la Horde

2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Près de 1000 ans plus tard, suite à la destruction de la civilisation draeneï par la Horde des Orcs, le chef de guerre Main-Noire ordonna aux clans Loup-de-givre, Griffe-blanche et Sire-tonnerre d'éradiquer les Briseurs. Les Loup-de-givre et les Griffe-blanche ne voyant aucun honneur dans la traque des géants, ils retinrent la plupart de leurs guerriers. Mais les Sire-tonnerre prirent un plaisir immense à exterminer les Briseurs. Seuls échappèrent au massacre un petit nombre d'ogres et de gronns menés par un dénommé Gruul, qui surpassait de loin ses semblables sur le plan de la force et la ruse. Depuis son repère isolé dans les montagnes de Gorgrond, il repoussa les multiples assauts des Sire-tonnerre et leur infligea de telles pertes que leur chef Fenris finit par renoncer à ses attaques.[4]


La bataille de Gorgrond

8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

10 ans plus tard, au cours de l'Invasion de Draenor, Aile de mort et ses dragons noirs cherchèrent à s'installer à Gorgrond. Le Destructeur comptait en effet y développer sa couvée en utilisant les pouvoirs d'une puissante relique nommée le Crâne de Gul'dan. Mais à peine le vol noir arriva-t-il dans la région qu'il se heurta aux sujet de Gruul. Alors qu'Aile de mort cherchait un repère pour cacher ses œufs, les Gronns abattirent de nombreux dragons noirs qu'ils empalèrent sur les pics de la région. C'est au cours de ces affrontements qu'arriva une armée des Fils de Lothar, menée par Turalyon, Alleria Coursevent et Khadgar, et qui souhaitaient récupérer le Crâne de Gul'dan. Alors que les Gronns s'apprêtaient s'en prendre à eux, Khadgar et Turalyon arrivèrent rapidement à leur démontrer qu'ils étaient eux aussi les ennemis d'Aile de mort. Peu après, les deux humains parvinrent à négocier avec Gruul un passage à travers Gorgrond si les Fils de Lothar aidaient les Gronns à combattre les dragons noirs.

Gruul affronte Aile de mort

Illustration du combat entre Gruul et Aile de mort

Tandis que les géants préparaient une embuscade contre la plus grande cachette du vol noir, les Fils de Lothar détruisirent autant d’œufs de dragon que possible. Leurs actions attirèrent l'attention d'Aile de mort qui apparut dans le ciel, prêt à libérer sa rage sur les intrus. Au même moment, Gruul escalada les montagnes de Gorgrond et commença à attaquer Aile de mort à mains nues. Profitant de ce répit, Khadgar utilisa ses pouvoirs arcaniques pour arracher les plaques métalliques rivées à la colonne vertébrale d'Aile de mort. En proie à la douleur et à l'article de la mort, l'Aspect déchu lâcha le Crâne de Gul'dan avant de fuir vers Azeroth à travers la Porte des Ténèbres. une fois le crâne en leur possession, les Fils de Lothar se hâtèrent de quitter la région de peur que les Gronns ne se retournent contre eux. Quand les affrontements prirent fin, la plupart des dragons noirs étaient morts ou mourants. Après la défaite du Vol noir, Gruul réaffirma sa domination sur Gorgrond et son duel face à Aile de mort lui vaudrait un nouveau respect parmi ses semblables qui le surnommeraient depuis le "Tue-dragon".[5]


Description

Les Gronns ont une force prodigieuse, mais certains parviennent à obtenir une certaine compréhension de la magie, les rendant encore plus périlleux à affronter.

  • Actes des Gronns notables : On notera surtout le carnage fait par Gruul des Dragons noirs de Neltharion dans le goulet central des tranchantes, près du Bastion des Sire-Tonnerres. Des dizaines de ces béhémots sont empalés sur les épieux formés naturellement qui ont donné leur nom aux Tranchantes. Passé des Gronns : Pendant la 2eme guerre face à l'Alliance, Gul'Dan pratiqua la nécromancie, relevant d'entre les morts des chevaliers d'Azeroth pour y infuser l'esprit de ses fidèles acolytes massacrés par Orgrim. A sa dernière création il offrit des refuges faits dans des ossements gigantesques, les Temples des Damnés. En langue orque, ceci étaient appelés les Gronbolars ou Antre de la Mort Géante. Gron doit dériver du mot Gronn, et on peut extrapoler que le mot gron signifie dans le langage courant de la Horde, géant.
  • Les gronns sont de gigantesques humanoïdes dotés d'un seul oeil, couverts d'une peau épaisse et possédant de courtes cornes saillantes. Le bestiaire officiel donne les informations suivantes sur ces ennemis :
  • Leurs ancêtres, les Fomores étaient dix fois plus grands que Gruul et vivaient dans les steppes enneigées de Draenor .
    25516

    Un Gronn à Nagrand.

"Monstrueux. Cyclopéens. Terreur incarnée. Les mots ne peuvent décrire les terribles gronns de l'Outreterre, les demi-dieux immortels des ogres. Certains prétendent que les gronns sont à l'origine des ogres inférieurs. Si tel est le cas, ils montrent bien peu d'amour pour leurs enfants, ces brutes sauvages dominant d'un poing de fer les différents clans ogres. Il est dit que seuls sept gronns existent de par le monde, et ils ne sont pas réputés pour leur finesse. Néanmoins, de telles rumeurs sont de bien piètres réconforts face au pouvoir ô combien dévastateur des gronns."

Gronns connus

La plupart de ces monstres peuvent être tués par un groupe de cinq aventuriers correctement préparés et du niveau approprié. L'exception étant Gruul qui requiert un raid de 25 personnes. Le Septième Gronn ne possède pas de nom, il est situé a l'ouest de Nagrand, entre la base de la Légion Ardente et le repaire du Clan Ogre Cogneguerre.


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .