FANDOM


Grond était un géant de pierre crée par Aggramar afin de tempérer le lacis, une végétation luxuriante agissant comme un seul organisme et qui recouvrait alors toute la surface de Draenor. Quand cette montagne vivante commença à conquérir la forêt, il dut faire face aux plus puissantes entités qui l'habitaient, à savoir trois mégaspores aujourd'hui connues comme Zang, Botaan et Naanu. Grond parvint à tuer Zang et Naanu, mais affaiblit par des millénaires de lutte, il fut détruit Botaan. Par la suite, son corps prit l'aspect d'une chaîne de montagnes au nord-est de Nagrand et sa tête forma une petite île au centre d'un lac paisible plus tard baptisé le Trône des éléments.

Mais dans son râle d'agonie, le géant de pierre donna naissance à la lignée de Grond. Ses premiers membres étaient les Colosses, de plus petits géants de pierre nés de fragments de leur géniteur et qui parviendront à éliminer Botaan plusieurs millénaires après la chute de Grond. Puis vinrent les Briseurs, un groupe rassemblant les Magnarons, les Gronns et les Ogrons. Enfin, de nouvelles races issues des briseurs virent le jour et regroupent aujourd'hui les Ogres et les Orcs.

Histoire

La naissance de Grond

Draenor étant un monde où le cinquième élément, plus connu sous le nom de l'Esprit de Vie, était en abondance, les quatre autres éléments, à savoir le feu, l'eau, la terre et l'air, étaient peu présents à la surface qui était alors dominée par une forêt luxuriante et dont les plus gros spécimens étaient les mégaspores. Avec le temps, la végétation absorba le cinquième élément et acquit une conscience lui permettant d'agir comme un seul organisme, donnant naissance au lacis.[1]

Un jour, la planète fut découverte par Aggramar au cours de sa campagne contre les démons et craignant que le lacis ne finisse par tout consumer et s'autodétruire pour ne laisser qu'un monde aride, le titan se mit en tête de la réguler. Ne pouvant se permettre d'agir directement de peur d'endommager ce monde, il décida de créer un serviteur qui serait son bras droit sur Draenor. Il passa sa main colossale sur le monde et entrelaça les énergies du feu, de l'eau, de la terre et de l'air jusqu'à former une immense tempête élémentaire. Puis il la canalisa dans la plus grande montagne de Draenor qui s'éveilla et prit la forme d'un colosse crépitant d'énergie élémentaire, Grond était né.[2]


La guerre contre le lacis et mort

Sous le commandement d'Aggramar, la montagne vivante entreprit de conquérir le lacis. Elle commença alors à arpenter le monde, laissant des lacs de feu élémentaire à chaque pas, draguant les océans, creusant des vallées et érigeant des montagnes avant de se diriger vers la mégaspore la plus proche. L'entité était aussi haute que le géant de pierre et chercha à le stopper en invoquant des racines noueuses pour lui barrer la route, mais ce dernier les pulvérisa sans effort, empoigna la mégaspore, puis l'arracha de la surface du monde d'une simple traction du bras. Toutes les autres mégaspores partagèrent la souffrance de leur semblable et décidèrent de partir en guerre contre Grond. A eux trois, Zang, Botaan et Naanu aspirèrent l'essence vitale de leurs forêts respectives et une fois imprégnées de l'énergie de la nature elles commencèrent à attaquer le géant de pierre.[3]

Au départ, l’extraordinaire coordination des mégaspores leur permit de prendre le dessus sur Grond et flagellèrent son corps à coups de lianes, détachant des morceaux de la roche qui le composait, mais alors qu'il se faisait submerger, il rassembla ses forces et commença à marteler les mégaspores avec ses poings massifs. Ainsi pendant plusieurs millénaires, le combat fit rage entre les deux camps, sans qu'aucun des deux n'arrive à prendre le dessus. Mais pendant la lutte, Grond finit par prendre prendre l'avantage. En effet dans un premier temps, il saisit Zang et le déchira en deux, puis il écrasa entre ses mains le corps de Naanu qui retomba au sol, sans vie.

Grond affronte le dernier mégaspore

Illustration du combat opposant Grond à Botaan

Grond venait de d'éliminer deux de ses adversaires, mais à force de se battre pendant des millénaires, son corps était usé, parsemé de crevasses et de fissures. En parallèle, Botaan draina l'essence vitale des deux mégaspores tombées au combat et acquit une taille monstrueuse avant se s'engager dans une nouvelle bataille contre le bras droit d'Aggramar. Dans un premier temps, Botaan esquiva tous les coups directes de Grond et l’empêtra dans un millier de petites lianes. Puis les vrilles épineuses infiltrèrent le géant de pierre par l'intermédiaire de ses failles et les agrandit, faisant s'effondrer Grond sur son propre poids. Le cadavre du géant vint alors s'écraser au nord-est de Nagrand et forma une chaîne de montagnes. Quand à la tête, elle prit la forme d'une île au milieu d'un lac paisible que les races mortelles finiraient par baptiser le Trône des éléments.[4]


Héritage

Bien que Grond périt face au lacis, d'autres créatures ne tardèrent pas à émerger de son corps brisé. En effet, les fragments qui s'étaient détachés de son corps s'animèrent et prirent vie sous forme d'entités aujourd'hui connues comme les Colosses.[5] Ces derniers furent par la suite renforcés par Aggramar. En effet, ce dernier forgea des disques de pierre à partir du corps de Grond puis il imprégna ces derniers de runes renfermant le pouvoir des Titans avant de les fusionner avec les corps des colosses.[6] Amplis des pouvoirs du titan, les Colosses poursuivirent la lutte contre le lacis pendant des millénaires puis finirent par se sacrifier pour tuer Botaan, détruisant à jamais la conscience qui animait la forêt.[7]

Par la suite, des morceaux qui s'étaient détachés des Colosses pendant le conflit s'animèrent, créant la race des Magnarons, puis sous l'effet de spores relâchées par Botaan à sa mort, certains d'entre eux dégénérèrent pour donner graduellement naissance aux Gronns et aux Ogrons. Ces trois races de géants prendraient par la suite le nom de Briseurs et continueraient de poursuivre la lutte contre les Primordiaux. Enfin, un groupe d'Ogrons dégénéra à nouveau sous l'effet des spores et donnera naissance aux Ogres qui engendreraient eux-mêmes les Orcs.[8]

Le Trône des éléments

Illustration du temple du Trône des éléments

Mais l'héritage de Grond ne s'arrête pas à sa descendance. En effet son corps étant imprégné des éléments primordiaux du feu, de l'eau, de la terre et de l'air, bon nombre d'élémentaires peuplèrent la région autour de la montagne formée après sa chute. Ce fut notamment le cas d'Incineratus, Aborius, Gordawg et Kalandrios, les quatre plus puissants esprits élémentaires de Draenor, ou Fureurs, qui élurent domicile à proximité de la tête de Grond.[9] Bien des années plus tard, aux alentours de 800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, le peuple orc apprit l'existence des esprits élémentaires et de la tête de Grond qu'ils renommèrent Trône des éléments. Plus tard, les Orcs apprirent à communier avec les éléments et les membres du clan Ombrelune sculptèrent la tête de Grond pour en faire un temple grossier qui finit par devenir le centre de la culture chamanique et un véritable lieu de pèlerinage pour tous les jeunes chamans en quête de la bénédiction des esprits élémentaires.[10]

L'Empire gorien finit par apprendre l'existence de cette nouvelle forme de magie et bien qu'indifférents au départ, les Ogres finirent par réaliser son potentiel quand ils virent un vieux chaman détourner une crue pour protéger un village orc. Une expédition fut par la suite envoyée sur les lieux par l'imperator Molok pour étudier le Trône des éléments aux alentours de 403 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres. Les sorciers disséquèrent le temple à l'aide de leur puissante magie mais la surcharge d'énergie déclencha une explosion qui fit voler en éclat la tête de Grond, perturbant les éléments et déclenchant une série de catastrophes naturelles partout en Draenor.[11] Ces événements motivèrent par la suite tous les clans orcs à s'unir l'année d'après[12] et à déclencher une guerre avec les ogres qui atteignit son point culminant 400 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres quand les éléments détruisirent Goria, la capitale de l'Empire gorien.[13]


Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Draenor et le lacis : Pages 12 et 13
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le domptage de Draenor : Page 13
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le domptage de Daenor : Pages 13 et 14
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : La chute de Grond : Pages 14 à 16
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le sang des géants : Pages 16
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : l'ombre de Grond : Page 17
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le sacrifice des colosses : Pages 17 à 19
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Les briseurs et les primordiaux : Pages 19 à 21
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 1 : Draenor primordiale : Le sang des géants : Pages 16
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le premier chaman : Pages 42 à 44
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : La domination des éléments : Pages 46 et 47
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : L'union des clans : Page 47
  13. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le siège de Goria : Pages 49 et 50
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .