FANDOM


La Garde des Malvoie est la principale armée de la Maison Malvoie.

Histoire

Passé

Bien que les origines de la Garde des Malvoie demeurent floues, il est probable qu'elle fut crée par les fondateurs de la Maison Malvoie suite à la Guerre contre les Drust, conflit qui vit s'opposer les premiers colons humains de Kul Tiras à la race native des Drust, il y a 2000 ans. Œuvrant majoritairement dans la région de Drustvar, la Garde des Malvoie se spécialisa dans l'élevage de faucons, aussi bien employés comme messagers[1] ou éclaireurs,[2] et s'imposa au fil des ans comme l'une des forces armées les plus puissantes de la nation de Kul Tiras, à qui elle fournit certains de ses soldats les plus aguerris.[3]


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.

L'avènement du Sabbat malecarde

Bien des siècles après la chute des Drust, la Garde des Malvoie furent de nouveau confrontés à leurs vieux ennemis, quand le Sabbat malecarde, un ordre maléfique de sorcières, émergea dans la région. Usant de l'ancienne magie des Drust, le Sabbat étendit son emprise sur toute la partie occidentale de Drustvar en prenant le contrôle de Corlain et de la Cime du Guetteur. C'est au cours de cette période que la majeure partie de la Garde des Malvoie succomba à leur influence.[4] Si la plupart des soldats furent ensorcelés à leur insu, certains n'hésitèrent pas à trahir leurs anciens camarades. Ce fut le cas des hallebardiers de la Garde de Bonvent, dont le meneur jura allégeance au Sabbat en échange d'un pouvoir inégalable.[5] Menés par le maréchal Everit Reade, les survivants de la Garde des Malvoie n'eurent d'autre choix que de se retrancher à la Ferté-d'Arom, d'où ils s'efforcèrent de gérer l'afflux d'une partie des habitants de Corlain. C'est au cours de l'évacuation de ces réfugiés que la Garde des Malvoie prit conscience que la Horde avait construit un avant-poste non loin de la Croisée d'Arom, pour y exploiter un filon d'Azérite.[6] Pire encore, Reade et ses hommes eurent vent de rumeurs évoquant la capture du seigneur Malvoie et son épouse par le Sabbat.


Le sauvetage de Lucille Malvoie

Alors qu'il cherchait un moyen de les sauver, Reade apprit que leur fille Lucille était sur le point de se faire lyncher par les habitants de Val-Archer à la Pointe du Crochet, ainsi mobilisa-t-il la garde pour la secourir.[4] Une fois sur place, Reade exigea du connétable Henry Collet, en charge du jugement, de relâcher Lucille sur-le-champ. Cependant, cette dernière convainquit le maréchal de laisser son procès se dérouler sans encombre.[7] Malgré sa réticence, il accéda à la requête de dame Malvoie et s'attela à faire sécuriser le Bois du Guetteur avec l'assistance d'un héraut de l'Alliance.[8][9] Quelques temps plus tard, quand Lucille Malvoie fut finalement innocentée puis relâchée, le maréchal Reade et ses hommes repoussèrent une attaque du Sabbat sur la Pointe du Crochet, menée par sœur Widdowson.[4]


La renaissance de l'Ordre des Braises

Renaissance de l'Ordre des Braises

Lucille Malvoie reforme l'Ordre des Braises

Quand dame Malvoie apprit que les sorcières du Sabbat convoitaient d'anciennes ruines drust, elle ordonna à Reade et ses hommes de se regrouper à la Ferté-d'Arom. Pendant ce temps, elle faisait un détour dans les ruines de Gol Var, en quête du savoir de l'Ordre des Braises, un ancien ordre de soldats qui avaient jadis combattu les Drust.[10] De retour à la Ferté-d'Arom, Lucille entreprit de reformer l'Ordre dans le cadre d'une future campagne contre le Sabbat. Avec le concours du maréchal Reade, dame Malvoie rassembla cinq des meilleurs soldats de la Garde des Malvoie,.[11] qu'elle éleva au rang de premiers inquisiteurs du nouvel Ordre des Braises.[12]


La campagne contre le Sabbat

Quelques temps plus tard, Reade, Malvoie ainsi que le héraut de l'Alliance menèrent les inquisiteurs dans une contre-attaque contre les forces du Sabbat établies à Corlain,[13] qui démarra par l'assaut sur la Cime du Guetteur, reprise aux sorcières après que les inquisiteurs aient massacré sa garnison.[14] Depuis leur nouvel avant-poste, la Garde des Malvoie et l'Ordre des Braises travaillèrent de concert dans la reconquête de Corlain, au cours de laquelle ils affrontèrent leurs anciens camarades, désormais corrompus par la magie des Drust.

Au terme de cette campagne impitoyable, Reade, Malvoie, le héraut et les inquisiteurs prirent d'assaut les Hauts de Corlain et se taillèrent un chemin à travers ses occupants jusqu'à l'entrée du Manoir Malvoie. Là-bas, les assaillants firent face à la propre mère de Lucille, qui se révéla être la matriarche du Sabbat, qui corrompit Reade avant de le retourner contre ses anciens alliés, face à qui il trouva la mort.[15] Quelques instants plus tard, l'Ordre des Braises prit d'assaut la demeure familiale, au sein duquel ils vinrent à bout des meneurs du Sabbat ainsi que des derniers soldats de la Garde des Malvoie restés soumis à leur sombre magie.[16]

Finalement, Lucille Malvoie et ses alliés rentrèrent à la Ferté-d'Arom, où cette dernière félicita les inquisiteurs, avant de placer Joan Aubeclaire à la tête de la Garde des Malvoie.[17] Quelques temps plus tard, suite au Siège de Boralus, Aubeclaire et sa garde escortèrent Lucille à la capitale, où ils assistèrent à la réintégration du royaume de Kul Tiras dans les rangs de l'Alliance.[18]


Les Flots de la vengeance

Quelques temps plus tard, quand la Horde envahit Drustvar à grande échelle, la Garde des Malvoie prit part à la défense de la région en protégeant la Ferté-d'Arom aux côtés des armées de l'Alliance. À l'initiative du redresseur de torts Caeduum, la Garde des Malvoie, l'Ordre des Braises et l'Armée de la Lumière coordonnèrent une attaque contre l'Avant-poste de Cramefol. Cependant, leurs efforts furent réduits à néant quand les trolls de la Tribu Sombrelance brisèrent leur assaut au moyen de leur magie vaudou.[19]


Membres


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .