FANDOM



Généralités

La Forêt du Chant de cristal est une zone du Norfendre disponible depuis World of Warcraft: Wrath of the Lich King bordé par la Désolation des Dragons, au sud, Zul'Drak, à l'ouest, les Pics Foudroyés, au nord, et la Couronne de glace, au nord-ouest. La principale particularité de la région, outre sa taille très réduite par rapport aux autres, est d'être la zone où se situe Dalaran, une cité volante qui est la principale ville accueillante du Norfendre et est accessible depuis le sol par une balise de téléportation située au séjour pourpre, à l'ouest. Cet avant-poste du Kirin Tor est bordé par le courant stagnant, au nord, qui est un barrage séparant la région de la Couronne de glace et par quelques petits avants-poste tenus par des agents du Vol bleu au sud. Plus à l'est, on trouve le fourré délié qui est en vérité les restes de la cité bien-né de Shandaral suite à une gigantesque explosion arcanique qui cristallisa la cristallisa. Cette zone est elle-même bordée par deux avants-poste du Concordat argenté et du Saccage-soleil, respectivement au sud et au nord.

Histoire

Durant l'essor de la civilisation elfe de la nuit, la région était connu sous le nom de la forêt de Lunechant et une cité du nom de Shandaral fut bâtie à l'apogée de l'empire et devait servir de dépôt de reliques arcaniques. Quand eut lieu la Grande Fracture, l'avant-poste se retrouva isolé du reste des Kaldorei dans un nouveau continent qu'est le Norfendre. Privé des énergies du Puits d’Éternité, détruite durant la Guerre des Anciens, les habitants de Shandaral devinrent vulnérables aux maladies et pendant des siècles, ils ratissèrent la forêt à la recherche d'un moyen de subsistance.

Leur attention se porte sur le Vol draconique bleu dont les membres se servaient de sorts pour cristalliser des êtres vivants et en tirer du pouvoir. Si les dragons ne faisaient cela que par simple curiosité, les elfes y virent un moyen de mettre fin à leurs souffrances, malheureusement, toutes leurs tentatives de contact étaient, au mieux ignorées, au pire accueillies avec une franche hostilité. Finalement, 6000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, poussé par le désespoir, un groupe de sorciers biens-nés s'introduisit dans le Nexus, le repère des dragons bleus, et y dérobèra les techniques de cristallisation. Mais par avidité, les sorciers s'accaparèrent également de puissantes reliques arcaniques, ce qui eut pour effet d'alerter les dragons et de les rendre furieux et bien qu'ils en réchappèrent vivants, ils savaient que les représailles ne tarderaient pas.

Dragons bleus fondent sur les biens-nés dans la forêt de Lunechant

Illustration de l'attaque des Dragons bleus sur Shandaral

En effet, quelques jours plus tard, des dizaines de dragons fondirent sur Shandaral, bouillants d'indignation après le vol de leurs biens. Les sorciers elfes cherchant désespérément à s'en sortir, se rendirent sur une falaise glacée surplombant toute la forêt et cherchèrent à utiliser leurs nouvelles techniques pour cristalliser une petite partie de la forêt et de l'utiliser comme arme contre le Vol draconique bleu. Mais le sortilège se solda par un désastre qui provoqua une gigantesque explosion arcanique visible depuis Kalimdor et les Royaumes de l'Est qui cristallisa toute la forêt de Lunechant. Les dragons bleus, ayant perçus le sortilège, purent s'enfuir avant la fin de l'incantation mais les formes physiques de toutes les créatures vivant dans la région, y compris les elfes, furent fracassées, ne laissant plus que des esprits intacts mais dénaturés, condamnés à errer sans but dans cette terre hantée désormais connue comme la forêt du Chant de cristal.[1]

Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .