FANDOM


Le Fléau du sang vicié,[1][2] aussi appelé la Peste de sang,[3] la Grande peste,[4] ou plus simplement la Peste,[5] est une épidémie qui ravagea l'Empire zandalari sous le règne du Conseil des tribus.

Histoire

La maladie apparut il y a plusieurs milliers d'années, quand un troll invoqua à l'intérieur du Repos des rois le loa du sang, Hakkar l'Écorcheur d'Âmes. Ce dernier répandit alors sur les lieux une malédiction qui finit par s'étendre à l'ensemble de l'Empire zandalari.[6] La maladie provoqua la mort de plusieurs milliers de zandalari, dont les membres du Conseil des Tribus, qui étaient à leur tête, plongeant l'ensemble de la nation trolle dans le chaos. Les corps infectés, beaucoup trop contagieux pour faire l'objet de funérailles en bonne et due forme, étaient incinérés avant que leurs cendres ne soient placés dans des urnes prévues à cet effet.[3] La préservation et la protection des corps des monarques défunts étant devenus bien trop dangereuses, les prêtres abandonnèrent leur mission qu'ils confièrent à des golems de leur conception.[1]

En parallèle, les assemblages des Titans, établis dans le complexe d'Uldir, étudièrent la maladie dans l'espoir de trouver un remède, avant de réaliser que seuls l'isolement et l'extermination des infectés permettrait d'enrayer la propagation du fléau. Plus tard, quand les systèmes de confinement d'Uldir cessèrent de fonctionner, le virus entra accidentellement en contact avec le sang de G'huun, donnant naissance à une nouvelle entité avide de chair fraîche nommée Vectis.[2]


Conséquences

Même si le Fléau du sang vicié finit par disparaître dans la majeure partie de l'empire, elle continua de sévir pendant un temps au Repos des rois. Les infectés étaient alors invités à mettre fin à leurs jours pour empêcher l'émergence d'une nouvelle épidémie.[7] La Peste de sang eut un grand impact sur la société des Zandalari, notamment sur le traitement de leurs morts. Après l'invocation d'Hakkar, les prêtres renforcèrent l'accès au Repos des rois en créant le serpent doré, un assemblage chargé de chasser les intrus et de juger qui est digne de pénétrer plus profondément dans les catacombes.[6] Malgré la disparition de la Peste de sang, les Zandalari continuèrent d'employer des golems pour veiller sur les corps entreposés dans le Repos des rois.[1] Enfin, l'incinération des corps, qui avait été massivement employée pendant l'épidémie, finit par devenir une coutume à part entière des Zandalari.[3]

Après la Grande peste, la fascination pour la magie du Dieu du sang perdura chez certains trolls, qui la testèrent en vue de la perfectionner. Ils mirent au point toute sorte de relique, notamment des totems qui, une fois saturés d'énergie, permettaient à leurs utilisateurs d'absorber la force vitale de leurs ennemis. Ces objets de pouvoir possédaient cependant un effet secondaire qui était de vider le sang de leurs victimes et d'en imprégner les lanceurs de sorts. Cela eut pour effet d'engendrer une série de mutations inhabituelles chez les utilisateurs, que les Zandalari finiraient par appeler les Trolls de sang.[4]


Références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .