FANDOM



Ancienne connue comme la cité de Strom, le Donjon de Stromgarde est l'ancienne capitale de l'empire d'Arathor. Suite à son éclatement, qui engendra les sept nations humaines des Royaumes de l'Est, Strom, rebaptisée Stromgarde, devint la capitale de la nation du même nom. Depuis la Troisième Guerre, le contrôle de la ville, tombée en grande partie dans le délabrement, se partagea entre les vestiges du royaume et plusieurs factions des Hautes-terres Arathies. Depuis la Guerre du Sang, l'Alliance revendiqua Stromgarde, qu'elle reconvertit en forteresse lui servant de principale tête de pont contre la Horde dans la région.

Description

Avant la Guerre du Sang, les ruines du donjon étaient partagées en trois quartiers. La Milice de Stromgarde avait la main mise sur le nord de la ville, qui comprenait la chapelle du sanctum, ainsi qu'une crypte abritant les dépouilles des membres de la famille Trollemort. Le sud-est se composait majoritairement d'un quartier surélevé comprenait un donjon et était dominé par le Syndicat. Enfin, au sud-ouest, se tenait le quartier des mages, comprenant la Tour d'Arathor, qui était dominée par la Tribu Fanécorce et le Clan Rochepoing.

Depuis la Guerre du Sang, la partie surélevée de la ville, jadis contrôlée par le Syndicat, a laissé place à un hôtel de ville ainsi qu'un autel des Rois, qui sert de cimetière, en plus d'abriter un portail relié à Boralus. Le nord du donjon est devenue une zone militaire se composant d'une caserne, une armurerie et un atelier de siège. Enfin, le quartier des mages fut reconvertie en zone résidentielle abritant des civils ainsi que des maîtres de métier. Sous la domination de la Horde, Stromgarde est en ruines et hanté par les fantômes des serviteurs de l'Alliance


Histoire

La fondation d'Arathor

2800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

La fondation de Strom est liée à la création du royaume d'Arathor. Thoradin, alors seigneur de guerre de la Tribu Arathi, entreprit d'unifier l'humanité pour faire face à l'Empire Amani, établie dans le nord de Lordaeron. Au terme de six années de campagne, Thoradin mit à genou les autres tribus, gagna leur loyauté et fonda le royaume d'Arathor, dont il devint le premier souverain. Il chargea ses meilleurs bâtisseurs de construire une puissante capitale, qu'il baptisa Strom, dans les plaines semi-arides des Hautes-terres Arathies, de sorte à limiter les incursions des Trolls des forêts et les empêcher de lancer leurs embuscades tant redoutées. La réputation de puissance de Strom se répandit rapidement parmi les autres tribus humaines des Royaumes de l'Est, qui affluèrent en grand nombre vers la forteresse pour y chercher la sécurité.


Les Guerres trolles

Quelques temps plus tard, les Amani commencèrent à empiéter sur les territoires contrôlés par les humains. En réponse, Thoradin assigna la protection des frontières d'Arathor à ses meilleurs officiers, Ignaeus et Lordain. Les deux généraux revenaient souvent à Strom pour faire part à leur roi d'un conflit opposant les Amani au royaume elfique de Quel'Thalas. Même si ces rapports les troublaient, Thoradin et ses généraux convinrent qu'ils ne risqueraient pas la vie de leurs semblables pour venir en aide aux Hauts-elfes, se contentant de conserver leurs troupes derrière les remparts de leur capitale, convaincus de pouvoir tenir tête à n'importe quel ennemi.[1] Cependant, Thoradin changea d'opinion quand un groupe d'ambassadeurs hauts-elfes, dépêchés par le roi Anasterian Haut-soleil, arrivèrent à Strom. Leur récit de la brutalité des Amani et des loas qui se battaient à leurs côtés lui fit réaliser qu'Arathor ne résisterait pas à une invasion trolle. Au terme d'un long débat, qui se poursuivit jusque tard dans la nuit, Thoradin et ses conseillers convinrent que si les Humains apprenaient la magie des elfes, ils disposeraient d'un avantage nécessaire à leur victoire sur les Trolls. Le lendemain, Thoradin retrouva les ambassadeurs et leur proposa un pacte militaire en échange de l'enseignement de la magie arcanique aux Humains.

Bien que cette proposition troublait Anasterian, qui connaissait les risques d'un mauvais usage de la magie, il accepta l'offre de Thoradin et dépêcha ses meilleurs sorciers à Strom, où ils passèrent plusieurs mois à enseigner les rudiments de la magie des arcanes à une centaine d'apprentis. Plus tard, après que les Humains et les Hauts-elfes aient écrasé l'armée trolle et vaincu l'Empire Amani, Strom fut le théâtre de célébrations, qui se poursuivirent plusieurs mois après la fin des Guerres trolles.[2]


L'expansion et l'éclatement d'Arathor

Cités-états Arathor

Carte présentant les différentes cités-états humaines suite à l'éclatement du royaume d'Arathor

2700 à 1200 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Avec la fin de la menace trolle et l'expansion de la pratique de la magie arcanique, les Arathi devinrent libres d'étendre les frontières d'Arathor et d'établir de nouvelles colonies dans la région. Au fil du temps, ces nouvelles cités continuèrent de s'agrandir, tout en développant leurs propres coutumes. Cette situation inquiétait les dirigeants de Strom, qui craignaient que ces nouvelles colonies deviennent trop indépendantes. Malgré leurs efforts, de nombreuses cités gagnèrent de plus en plus d'autonomie, provoquant une perte grandissante de l'influence de Strom sur l'ensemble de l'empire d'Arathor.[3] Encerclée par des terrains rocheux et montagneux, pauvres en ressources naturelles, la capitale ne parvenait pas à rivaliser avec l'économie des autres cités.

Finalement, de nombreuses familles de nobles quittèrent la capitale et partirent s'installer plus au nord, où elles fondèrent la cité-état de Lordaeron. Peu de temps après leur départ, ce fut au tour des derniers descendants vivants de Thoradin d'abandonner Strom. Menés par Faldir, membre de la lignée royale, ces arathi s'installèrent dans le sud des Royaumes de l'Est où ils fondèrent la cité de Hurlevent. Strom fut laissé aux mains de quelques familles dirigeantes, trop entêtées pour abandonner leur ancienne capitale, et parmi lesquels figuraient les membres de la famille Trollemort. Au fil des ans, ils rebâtirent l'infrastructure croulante de la ville, rebaptisée Stromgarde, mais elle ne retrouva néanmoins jamais sa gloire passée.[4]


La Deuxième Guerre

7 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres


WC2BnE logo Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft II.
Pendant la Deuxième Guerre, le Donjon de Stromgarde fut la cible d'une attaque maritime de la Horde.[5]


La Troisième Guerre

20 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

WC3RoC logo 16x32 Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III et/ou à son extension The Frozen Throne.
Suite à la Troisième Guerre, la décrépitude s'empara de la ville, qui tomba en grande partie sous le contrôle de bandits et de sorciers renégats.[6]


World of Warcraft

25 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Dans les années qui suivirent la défaite de la Légion ardente, pendant la Bataille du Mont Hyjal, le Syndicat, le Clan Rochepoing et la Tribu Fanécorce chassèrent la Milice de Stromgarde de la majeure partie des ruines, contraignant le gros de ses forces à se retrancher dans le Refuge de l'Ornière.[7] Depuis leur nouvel avant-poste, les miliciens firent appel à des aventuriers de l'Alliance pour y affronter les forces du Syndicat, qui poussa la populace à combattre la milice en promettant une prime pour chaque soldat abattu.[8] Par ailleurs, leurs officiers mirent à prix la tête de leurs meneurs, à savoir le seigneur Lépervier et son garde du corps Otto,[9] ainsi que la conseillère Marez Capuche.[10]

Pendant ce temps, les seigneurs et chamans du Clan Rochepoing investirent le quartier des mages de Stromgarde, d'où ils organisèrent des attaques contre l'avant-poste de Trépas-d'Orgrim, contrôlé par la Horde,[11] ce qui poussa l'archimage Trelane, qui résidait dans la tour d'Arathor, à fuir la cité dans la précipitation. Quelques temps plus tard, il demanda à son ancien apprenti, l'archimage Malin, de récupérer certains de ses artefacts qu'il avait laissé dans la tour d'Arathor. En réponse, ce dernier dépêcha sur place deux de ses agents, Skuerto et l'apprenti Kryten, qui firent appel à des aventuriers de l'Alliance pour les assister dans leur mission.[12] Après avoir réactivé les défenses de la tour d'Arathor, ces derniers infiltrèrent l'édifice, où ils récupérèrent le phylactère, l'orbe et l'agathe de braise de Trelane.[13] Au même moment, des aventuriers de la Horde furent chargés par Drum Lagangrène d'éliminer les ogres rochepoing qui y siégeaient,[11] tandis que son épouse réclamait la tête de leur meneur Or'Kalar.[14]

En parallèle, Vol'jin envoya dans les hautes-terres un de ses chasseurs les plus aguerris, Zengu, à qui il confia la tâche de mettre la main sur Trol'kalar, arme légendaire de la famille Trollemort, cachée dans la tombe du roi Thoras Trollemort, scellée par plusieurs glyphes.[15] Dans sa quête de l'épée, Zengu chargea des aventuriers de la Horde d'explorer les ruines de Stromgarde à la recherche des glyphes. Ils prirent le Cachet de Strom aux agents du Syndicat,[16] rassemblèrent les fragments du Cachet de Thoradin détenus par les miliciens de Stromgarde,[17] puis récupérèrent Cachet de Trollemort sur le cadavre du prince Galen Trollemort.[18] Une fois tous les cachets rassemblés, les aventuriers les combinèrent pour former le Cachet d'Ignaeus et l'utilisèrent pour désactiver les protections magiques de la tombe de Trollemort,[19] suite à quoi ils s'emparèrent de Trol'kalar, qu'ils rapportèrent à Zengu.[20] Une fois sa mission accomplie, le troll quitta seul les Hautes-terres Arathies avec Trol'kalar. Mais en chemin, il fut attaqué puis tué par des humains qui lui reprirent l'épée,avant de l'entreposer à nouveau dans la tombe de Trollemort.[21]


Cataclysm

28 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Les années passèrent, mais les affrontements entre miliciens de Stromgarde et membres du Syndicat continuèrent de sévir dans les ruines de la cité, les officiers du Refuge de l'Ornière continuant de recruter des aventuriers pour combattre le Syndicat[22] et tenter d'assassiner leurs chefs.[23][24] Pendant ce temps, un contingent de réprouvés mené par le forestier-sombre Alina reprit en charge les opérations de la Horde dans le Donjon de Stromgarde. Depuis la Chute de Galen, des agents de la Horde infiltrèrent les ruines, assassinèrent Marez Capuche[25] et massacrèrent les ogres rochepoing du quartier des mages,[26] y compris leur chef Or'Kalar.[27]

Pendant ce temps, les Réprouvés ressuscitèrent Galen Trollemort et lui confièrent la tâche de s'emparer de Trol'kalar pour le compte de la Horde. Tout comme plusieurs années auparavant, des aventuriers de la Horde investirent les ruines de Stromgarde, reprirent le Cachet de Strom au Syndicat[28] et rassemblèrent de nouveau les fragments du Cachet de Thoradin, qu'ils dérobèrent aux miliciens de la cité.[29] Une fois les reliques rassemblées, Galen reforma le Cachet de Trollemort, qui fut utilisé pour déverrouiller à nouveau la tombe de Trollemort et reprendre Trol'kalar.[30]


Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Après s'être emparé de Trol'kalar, Galen s'émancipa de l'autorité des Réprouvés, se constitua une garde rapprochée à partir de miliciens de Stromgarde réanimés, et prit le contrôle de la ville. Pendant la troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth, les Chevaliers de la Lame d'ébène entreprirent de ressusciter la dépouille de Thoras Trollemort, dont la tombe était scellée par Trol'kalar.[31] Galen promit aux chevaliers de la mort de déverrouiller l'accès vers la tombe si ces derniers l'aidaient à chasser les trolls fanécorce, qui avaient élu domicile dans le quartier des mages.[32][33] Une fois cette besogne achevée, le prince tenta de faire arrêter les chevaliers de la mort, craignant que Thoras ne s'empare de son royaume une fois ressuscité. Mais ces derniers terrassèrent sa garde et assassinèrent le prince déchu dans la chapelle de Stromgarde.[34] Une fois Trol'kalar en leur possession, les chevaliers pénétrèrent dans la crypte du donjon et réanimèrent la dépouille de Thoras, qui intégra les rangs de la Lame d'ébène en tant que membre des Quatre Cavaliers.[35]


Avant la tempête

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Suite à la défaite de Sargeras, l'Alliance occupa les ruines de Stromgarde das le cadre d'une rencontre entre des citoyens de Hurlevent et leurs anciens proches, devenus des réprouvés, dans les Hautes-terres Arathies. La veille de l'événement, les prêtres du Conclave bénirent les humains y prenant part dans la chapelle de Stromgarde. Plus tard, les chefs de l'Alliance observèrent la rencontre depuis le sommet des remparts de la ville.[36]


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.
Avec la réouverture des hostilités entre l'Alliance et la Horde pendant la Guerre du Sang, le Donjon de Stromgarde fut reconquise et reconvertie en forteresse par l'Alliance. Pendant la Bataille de Stromgarde, le site constitue la principale base de l'Alliance, depuis laquelle elle combat la garnison du bastion d'Ar'gorok, érigée plus au nord.[37]


Galerie


Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 4 : Un nouveau monde : La création d'Arathor : Pages 126 et 127
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 4 : Un nouveau monde : Les Guerres trolles, partie 2 : Le feu des cieux : Pages 130 et 131
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 4 : Un nouveau monde : L'expansion d'Arathor : Pages 133
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 4 : Un nouveau monde : La division d'Arathor : Pages 141 à 143
  5. Warcraft II : Tides of Darkness : Campagne Humaine : Acte 2 : Khaz Modan : Chapitre 7 : La chute de Stromgarde
  6. Warcraft III : Reign of Chaos : Solo : Partie personnalisée : Stromguarde : Description de la carte
  7. Quête : L'appel à l'Alliance
  8. Quête : Les insignes de Stromgarde (Classic)
  9. Quête : On recherche : Falconcrest et Otto (Classic)
  10. Quête : On recherche : Marez Cowl (Classic)
  11. 11,0 et 11,1 Quête : L'appel du combat (3)
  12. Quête : La demande de Malin
  13. Quête : Attaque sur la tour
  14. Quête : La réelle menace (Classic)
  15. Quête : Trollemort
  16. Quête : Le cachet de Strom (Classic)
  17. Quête : Le Glyphe qui fut brisé
  18. Quête : Glyphe de Trollemort
  19. Quête : Trol'kalar (1) (Classic)
  20. Quête : Trol'kalar (2) (Classic)
  21. Quête : Trollemort le Réprouvé
  22. Quête : Les écussons de Stromgarde (Cataclysm)
  23. Quête : On recherche : Otto et Lépervier (Cataclysm)
  24. Quête : On recherche : Marez Capuche (Cataclysm)
  25. Quête : L'orc félon
  26. Quête : L'appel aux armes (Cataclysm)
  27. Quête : La véritable menace (Cataclysm)
  28. Quête : Le cachet de Strom (Cataclysm)
  29. Quête : Le cachet de Thoradin (Cataclysm)
  30. Quête : Trol'kalar (Cataclysm)
  31. Quête : Le royaume en ruine
  32. Quête : Nos plus vieux ennemis
  33. Quête : Mort... et décomposition
  34. Quête : Régicide
  35. Quête : Le retour du roi
  36. Avant la tempête
  37. Front de guerre : Bataille de Stromgarde
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .