HurleventForgefer
DarnassusGnomeregan
The Burning Crusade ExodarCataclysm.png Gilnéas
Mop-Logo-Small.png Sanctuaire des Sept-Étoiles
WoD.png Bouclier-des-Tempêtes
BfA.png Boralus

The Burning Crusade Shattrath
Wrath of the Lich KingWorld of warcraft: Legion Dalaran

OrgrimmarLes Pitons-du-Tonnerre
FossoyeuseÎles de l’Écho
The Burning Crusade Lune-d'ArgentCataclysm.png Kezan
Mop-Logo-Small.png Sanctuaire des Deux-Lunes
WoD.png Fer-de-Lance
BfA.png Zuldazar


Dalaran, une des cités-états humaines les plus anciennes après Stromgarde, est une cité neutre se situant dans le nord de Norfendre. Autrefois, elle faisait partie de l'Alliance de Lordaeron, mais fut détruite pendant la Troisième Guerre. La cité pourpre quitta l'Alliance peu après, érigeant un mur magique la protégeant de toute attaque. Puis, les mages la déplacèrent à Norfendre dans l'espoir de vaincre le Roi-liche.

À partir de l'extension Mist of Pandaria, Dalaran revient dans L'Alliance.

Avec Légion, Jaina téléporte la cité au-dessus de la tour de Karazhan pour protéger les Royaumes de l'Est. C'est à ce moment que Jaina quitte la ville et que Kadghar ré-intègre la horde dans Dalaran. Kadghar téléporte ensuite Dalaran aux Îles brisées pour pouvoir partir à la recherche des Piliers de la Création.

Histoire

Fondation

Dalaran fut fondée quand le pouvoir de la cité-état de Stromgarde (Strom, à cette époque) commençait à s'effriter. En effet, l'Empereur Thoradin, dirigeant suprême d'Arathor, ne voulait pas étendre son territoire au risque d'en perdre le contrôle. Il s'attela plutôt à faire prospérer son peuple et sa capitale, alors la plus grande et la plus opulente, ce qui est toujours le cas à l'heure actuelle.

À sa mort, son fils autorisa la construction d'une ville au nord-ouest de la capitale. Celle-ci grandit rapidement, et plusieurs mages, à qui on avait limité l'utilisation de la magie, (les autorités voulant éviter tout risque de subir une autre invasion de la Légion Ardente) s'y rendirent et construisirent une tour, la Citadelle Pourpre, qui devint plus tard le centre des activités politiques de la ville. Ils y bâtirent une économie très solide, entièrement orientée autour de la magie et de ses innombrables possibilités.

Pendant que l'influence de Dalaran augmentait, des démons de la Légion apparurent dans la ville, semant la terreur parmi les citoyens. Les dirigeants furent dans l'obligation de demander l'aide des Haut-Elfes, craignant la colère de Strom. C'est ainsi que fut créé l'Ordre de Tirisfal.

Puis l'empire d'Arathor s'effondra et les mages prirent le contrôle de la ville, lui donnant le rôle de Cité-état, pendant que Strom se vidait de ses gens. Hurlevent et Lordaeron sont les fruits de cet exode, le plus important jamais connu. Dalaran en profita ainsi pour devenir la capitale de la magie en Azeroth. Les plus puissants mages, les Archimages, créèrent ensuite le Kirin Tor, une organisation de mages placé à la tête de Dalaran, et chargée de diriger et archiver l'ensemble des modes d'utilisation de la magie des Arcanes : la plus puissante mais aussi la plus instable et dévastatrice de toutes les magies existantes.

Seconde et Troisième Guerre

Pendant la Seconde Guerre, Dalaran soutint l'effort de guerre de l'Alliance en envoyant des sorciers et des mages de guerre pour combattre la Horde. La cité fut rasée par les orcs et reconstruite peu après la Seconde Guerre. Avant la seconde invasion de la Légion Ardente, Dalaran abritait une immense bibliothèque, et des sorciers parmi les plus grands ayant jamais existé, comme Antonidas, Jaina Portvaillant et Kel'Thuzad.

Avec la mort du dernier des Gardiens de Trisfal, Medivh, l'emprise de la Légion sur Lordaeron se resserra pendant que Kel'Thuzad, ancien membre du Kirin Tor et accusé d'utiliser la nécromancie, préparait l'avènement du Fléau par l'intermédiaire de son Culte des Damnés.

Dalaran resta neutre lors de l'attaque du Fléau, en envoyant seulement Jaina Portvaillant et quelques mages aider le peuple de Lordaeron, jusqu'au jour où Arthas, alors chevalier de la mort, voulut s'emparer du livre de Medivh, seul grimoire capable d'invoquer un démon aussi puissant qu'Archimonde, et attaqua la ville. Les mages se défendirent mais perdirent la bataille au moment où Kel'Thuzad parvint à invoquer Archimonde, qui par la suite détruisit la ville à lui seul via une incantation faite de sable.

Les quelques mages survivants reprirent la ville des mains du Fléau, bientôt rejoints par Garithos et les survivants de Lordaeron, connus sous le nom de «Nouvelle Alliance». Perdant la bataille et les Elfes de Sang ayant déserté ses rangs, Garitos regagna le nord, vers la capitale.

Les mages qui restaient érigèrent un dôme protecteur autour de la ville, la reconstruisant lentement, pendant qu'en dehors s'affrontaient les forces humaines de Hurlevent et les Réprouvés.

Guerre contre le Roi-Liche

Après la reconstruction de la ville, Rhonin, devenu chef du Kirin Tor, décida de déplacer la ville en Norfendre pour faciliter la guerre contre les morts-vivants, laissant ainsi un imposant cratère à son ancien emplacement. La cité déclara sa neutralité durant la guerre Alliance-Horde, méprisant son passé commun avec l'Alliance. Un quartier de Dalaran habité par les Hauts-Elfes déclara malgré tout son affiliation à l'Alliance, tandis que les Saccage-soleil prirent une place de choix à Dalaran, afin d'y faire rentrer la Horde.

Le «déplacement» de la ville en Norfendre permit à Malygos et son Vol bleu, rendus fous par Aile de Mort, d'attaquer sans relâche la ville, avec pour but de détruire toute forme de magie sur Azeroth.

Dans Mists of Pandaria

La destruction de Theramore

Mop-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
La sorcière Jaina Portvaillant, alors plus puissante archimage mortelle en Azeroth encore en vie, partit avec Kalecgos enquêter sur le vol d'une très importante relique draconique, l'iris de focalisation. Il s'avérera que la Horde prévoyait de s'en servir contre l'Alliance, et plus précisément contre Jaina elle-même. Les Saccage-Soleils, la faction ayant introduit la Horde à Dalaran, furent impliqués dans ces événements. En effet, l'iris étant une relique du vol bleu positionnée au milieu de l’œil de l'éternité, seuls des magiciens expérimentés peuvent y avoir accès, et les elfes de sang étaient tout désignés pour en être les commanditaires. Avec l'iris, une bombe de mana fut développée puis larguée sur la cité de Theramore, exterminant hommes, femmes, enfants, ainsi que de nombreux magiciens et haut-elfes du Kirin Tor. Devant une telle monstruosité, Jaina, qui avait toujours prôné la paix auprès du roi Varian, devint sans pitié envers la Horde, au point de vouloir leur extinction. Jaina étant l'ancienne élève du très estimé Antonidas, ainsi qu'une magicienne hors-pair au sein du Kirin Tor, celui-ci la choisit comme la nouvelle dirigeante de Dalaran, prenant ainsi la place de l'archimage Rhonin, dans ses heures les plus sombres.

Jaina à la tête de Dalaran, les elfes de sang furent rejetés et bannis de la cité magique, à cause de leur participation dans le massacre de Theramore. Dalaran est historiquement une cité humaine anciennement affiliée à l'Alliance, majoritairement habitée par d'anciens membres de celle-ci, en plus d'avoir été plusieurs fois la cible de la Horde (de nombreux éléments indiquent les mauvais rapports entre le Kirin Tor et la Horde). De plus, le conseil des six comportait au moins trois archimages ouvertement affiliés à l'Alliance : Modera, Ansirem, ainsi que la nouvelle dirigeante Jaina. Aussi, la communauté haut-elfe de Dalaran, notamment en la personne de Vareesa Coursevent, demanda vengeance. Enfin, le vol de l'iris à ces ignobles fins allait risquer d'attirer les foudres du Vol Bleu sur la Horde, car Jaina et Kalecgos entendent développer une relation cordiale, à défaut d'être amicale.

Ainsi, la cité de Dalaran est très probablement vouée à être réintroduite dans l'Alliance.

La Purge de Dalaran

Un groupe de Saccage-Soleil trahit à nouveau le Kirin Tor et s'empara d'un artefact de très grande puissance, la Cloche Divine, gardée à Darnassus. Apprenant la nouvelle, Jaina emprisonna la cité sous un bouclier magique empêchant quiconque d'en sortir, puis suivit une piste menant au portail que les Elfes de sang avaient emprunté.

La Dame, furieuse contre elle-même et ceux qui avaient trahi sa confiance, prit le portail et se retrouva à la Citadelle Pourpre, tenue par Aethas et sa garde. C'est là qu'elle accusa l'Archimage de trahison, tua sa garde et piégea celui-ci afin de l'emprisonner. Sous les ordres de et avec la participation de Jaina, Vereesa lança la Purge, consistant à envoyer dans le fort pourpre tous les elfes de sang s'opposant au gouvernement. Les réactions violentes de quelques uns furent punies de mort.

À la suite de cela, Jaina retourna voir le Roi Varian et lui déclara son soutien, entérinant la réintroduction de Dalaran et du Kirin Tor dans l'Alliance, décision renforcée par la tentative d'assassinat de Garrosh Hurlenfer envers le Jeune Prince Anduin.

Culture

Le drapeau

La cité comprend majoritairement des humains, des Haut-Elfes et les enfants de ces deux races, ainsi que de nombreux Gnomes. Ses habitants ressemblent à n'importe quels autres habitants d'une cité humaine, en plus évolués. Leurs croyances sont la Lumière, les Arcane et la magie divine.

Zones

La cité

Les égouts

Dalaran est constituée de plusieurs divisions, les plus gros étant la cité elle-même, et les égouts. La cité comprend la Citadelle Pourpre, Le Concordat argenté, le quartier de l'Alliance et le sanctuaire des Saccage-soleil, le quartier de la Horde.

On y trouve également l'instance du Fort Pourpre, où se sont enfuis Kael'thas Haut-soleil et ses frères Elfes de Sang afin d'échapper à Garithos, le Grand Maréchal de la Nouvelle Alliance.

Il y a aussi un temple au nord contenant une statue représentant Antonidas, le dirigeant de la ville pendant la Troisième Guerre à l'endroit même où il mourut face à Arthas Menethil.

Au centre de la ville se trouve une fontaine où l'on peut pêcher des pièces représentant des personnages célèbres.

Dans la boutique d'ingénierie "Comme une horloge", on trouve un commissaire priseur qui permet d'accéder à l'hôtel des ventes.

Dans la partie de la ville nommée Le Brunant, (entre l'enclave Croc Gris et le Fort Pourpre), on trouve une statue de Rhonin, qui dirigeait Dalaran durant la campagne contre le Roi-Liche et qui se sacrifia lors de la destruction de Theramore en attirant sur lui la bombe de mana.


Voici les différentes zones de Dalaran :

  • La Citadelle Pourpre (Le siège du Kirin Tor)
    • Le Salon Violet (Le deuxième étage de la tour et qui contient un balcon)
    • Refuge de l'Archimage Vargoth (La chambre et la bibliothèque de Vargoth)
  • L'Enclave Argentée (Quartier de l'Alliance), renommée L'enclave de Croc-Gris
  • Sanctuaire des Saccage-soleil (Quartier de la Horde), renommé Le sanctuaire de Coursevent avec Legion
  • Le Fort Pourpre (La Prison de Dalaran et une instance)
  • Atterrissage de Krasus
  • La Statue d'Antonidas (Un hommage à Antonidas de la part de Dame Jaina, sa talentueuse apprentie)
  • La Porte Violette (Où le portail vous emmène la première fois que vous arrivez) aujourd'hui remplacée par une tour, la Chambre du Gardien.
  • Les Égouts (devenus en partie le domaine de classe des voleurs)
  • Le Marché Noir (Le marché des démonistes et des bandits, qui est en cours de démantèlement, suite à la purge)

Galeries




Warcraft_Lore_Archimonde_Destroys_Dalaran

Warcraft Lore Archimonde Destroys Dalaran

Destruction de Dalaran pendant la Troisème guerre par Archimonde

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .