FANDOM


Cette page ne respecte pas les standards de qualité du Wiki et doit être corrigé. Il est possible qu'elle comporte des informations fausses, incomplètes ou manquantes. Merci de nous en excuser


La Croisade Écarlate est un ordre militaire religieux, dédiée à l'éradication des morts-vivants.Elle entretenait plusieurs bastions à travers les Royaumes de l'Est : le Monastère Écarlate, Âtreval , la Main de Tyr et le Bastion Écarlate, ancienne place forte de la Main d'Argent située au cœur de Stratholme, servant de quartier général.

Personnages importants : Malor le Zélé, Maître Canonnier Willey,Grande Inquisitrice Blanchetête, Arcaniste Doan, Archiviste Galford, Maître-chien Loksey, Hérode

Histoire

Bannière Croisade Ecarlate

La bannière de la Croisade Ecarlate.

Au commencement

La Croisade s'est formée après la chute de Lordaeron.Elle n'était à la base qu'un groupe de chevaliers de l'ancienne Main D'Argent dissoute par Arthas Menethil.[1] Le prêtre Isillien était auparavant un prêtre de la Sainte Lumière en Lordaeron, chargé de la liaison avec les Chevaliers de la Main d'Argent. Là, il a travaillé en étroite collaboration avec le Haut Général Abbendis et ses nouvelles charges, chaperonnant ce jeune paladin dans sa quête de vérité.
Des prêtres et des paladins se sont battus quand le Fléau a attaqué la ville, mais ils se sont enfuis tandis que Lordaeron tombait autour d'eux. Certains murmurent que ce sont les blessures que les deux hommes ont reçus dans la bataille, ou peut-être seulement le choc de voir leurs raisons d'être s'écrouler, mais depuis ce jour Abbendis et Isillien sont devenus plus ou moins déments.
Ils ont erré dans la région tandis que le Fléau souillait et profanait la terre, détruisant les morts-vivants qu'ils pouvaient, rassemblant les guerriers qui voudraient les rejoindre. Ils n'avaient plus qu'une seule préoccupation : l'éradication de tout ce qui avait détruit Lordaeron. Ils furent rejoints par le jeune Tealan Fordring, un des protégés d'Isillien, qui adorait son mentor et son général. Il leur offrit le fort et la terre de sa famille, épargnés par les morts-vivants, comme base d'opérations.
La ville de Main de Tyr qui avait aussi résisté jusque là aux assauts du Fléau, acceuillit également la Croisade à bras ouverts, le commandant de la garnison Seigneur croisé Valdelmar étant directement promut et appelé dans le cercle des principaux dirigeants.La Croisade gagna très rapidement en taille, puisqu'elle représentait la seule issue pour tous les réfugiés des Maleterres. Mais l'ordre n'allait pas tarder à évoluer d'une manière très différente.

Transition vers l'extrémisme et le fanatisme

Commander gibbons and his squad by cuffymeigs-d64ou2l

La Lumière ne saurait s'encombrer d'une morale enfantine...

La Croisade Ecarlate d'alors est dirigée par Alexandros Mograine,[2] bien que celui-ci se réjouissait de la montée en puissance de l'organisation, il savait que les Maleterres ne seraient pas si faciles à purifier et le Fléau, pas si facile à vaincre. En compagnie du Haut Général Abbendis et du Grand Inquisiteur Isillien, il décida donc de frapper les morts-vivants là ou ils étaient le plus fort: à Stratholme. Si les objectifs de l'opération furent atteints, c'est-à-dire établir une tète de pont dans la "capitale" même du Fléau, les pertes furent nombreuses, on crut également mort le Grand Croisé Saidan Dathrohan mais il réapparut peu de temps après pour le plus grand soulagement des troupes...Mais nul ne se doutait que Balnazzar l'avait tué et pris possession de son corps à l'insu de tous.[3] Alexandros lui laissa alors le commandement du tout nouveau Bastion Écarlate et partit pour Tirisfal afin de réquisitionner le futur Monastère Écarlate. C'est alors que sous l'influence corruptrice du Seigneur de L'Effroi, la Croisade qui était à la base une organisation rassemblant les survivants de Lordaeron voulant préserver les restes de leur royaume, se transforme en ordre militaro-religieux ayant la volonté de détruire tous les morts-vivants ou qu'ils se trouvent. Aussi la manipulation de Balnazzar réussit et la haine des morts-vivants des chefs de la Croisade se transforma bientôt en paranoïa. Tout ce qui ne portait pas le tabard de la Croisade était susceptible d'être un mort-vivant déguisé ou un agent du Fléau. La Croisade se montra extrêmement paranoïaque et suspicieuse envers les nouveaux groupes de réfugiés qui arrivaient devant ses bases -quand elle ne les abattait pas à vue- et à représenter un danger pour toute personne incapable de prouver en quelques minutes qu'elle n'était pas un mort-vivant. Le page d'Isillien fut retrouvé avec le couteau de son maître planté dans le dos. L'Inquisiteur expliqua que son page avait été en réalité un membre du Fléau, qui avait tenté de l'assassiner. Isillien fut si convaincant que la Croisade accepta l'histoire sans discuter, et commença à craindre que d'autres morts-vivants, sans doute déguisés par des nécromanciens, ne se soient infiltrés dans leurs rangs. Il y eut une quarantaine générale après laquelle tous les membres de la Croisade furent déclarés sains.

Mais il restait encore un obstacle dans le plan du Seigneur de L'Effroi: Alexandros Mograine, détenteur de Porte-cendres. Passant pour Saidan Dahtrohan il devint rapidement le mentor de Renault Mograine et joua sur son désir de reconnaissance et sa jalousie envers son petit frère Darion Mograine prétendument favorisé par Alexandros. Balnazzar convainc donc Renault de trahir son père et de le tuer à l'issue d'une embuscade tendue par les morts-vivants sur le chemin de Stratholme. Mais son père survit aux attaques et Renault finit par le poignarder dans le dos au grand dam du Grand Inquisiteur Fairbanks survivant alors sous une pile de cadavres. Ce dernier rentrera au Monastère Ecarlate et tentera de prévenir les autres de l'horrible trahison, mais hormis quelques uns comme Maxwell Tyrosus tout le monde le rejeta et le considéra atteint de la Peste. Les dissidents menés par Maxwell Tyrosus font sécession et fondent leur propre organisation qui sera la "sœur rivale" de la Croisade: l'Aube d'argent.[4]


Age d'or de la Croisade

Scarlet crusade

Gloire et Lumière!

Malgré ces évènements, la Croisade Ecarlate était au faite de sa puissance, l'Enclave écarlate et la mine ainsi que la scierie d'Âtreval fournissant les ressources nécessaires pour mener une guerre prolongée contre les morts-vivants. Le Grand Croisé Dathrohan consolidant alors son pouvoir sur l'ordre, promeut Renault Mograine comme Commandant Ecarlate pour mener les opérations dans Tirisfal. Beaucoup de bases furent alors établies dans les Maleterres mais aussi dans les clairières de Tirisfal ou, sous l'impulsion de Renault, de nombreuses tours de guet abandonnées sont réoccupées pour surveiller et agir contre les Réprouvés nouvellement formés. Un détachement écarlate parvint même à établir un campement prés du Glas ou les Réprouvés ressuscitaient des cadavres dans l'espoir d'en faire de nouvelles recrues. Le Fléau a bien tenté de prendre le Monastère Écarlate au cours de l'offensive du Thermidor mais cette dernière à échoué et malgré de lourdes pertes, les Croisés ont pu repousser cette attaque et garder le monastère sous leur contrôle.[5]
Des émissaires furent envoyés à Hurlevent et à la Combe de Nijel ainsi qu'à Austrivage afin de prendre contact avec la région des Contreforts de Hautebrande qui n'avait pas été impactée directement par l'invasion du Fléau. Ainsi on espérait que les royaumes du sud prêteraient assistance à la Croisade, mais l'accueil fut au mieux mitigé et indifférent. La Croisade considère l'Alliance et l’Église de Hurlevent comme leurs alliés, mais celles-ci ne l'excusent pas et ne la soutiennent pas. Les agents de l'Alliance déconseillent simplement de s'approcher des membres de la Croisade, et se préoccupent d'abord et avant tout du Fléau.

Une expédition navale est également lancée pour atteindre le Norfendre et frapper le Roi-liche dans son propre domaine, le Grand Amiral Barean Ponevent en prend la tête.

Mais la spirale dans la paranoïa continue et pour chaque nouveau groupe de réfugiés/volontaires voulant être accueilli, au moins la moitié ne passe pas les premiers contrôles ou la période de quarantaine, les gens devenant trop suspects ou atteints de la Peste. Le Grand Inquisiteur Isillien impose de plus en plus le programme xénophobe prôné par Saidan Dathrohan.


Le début des Difficultés

Iu

Les Réprouvés portèrent le premier coup qui allait affaiblir la Croisade, ils ciblèrent le campement écarlate près du Glas et annihilèrent les forces présentes sur place, pire encore ils réussirent à s'approprier la missive qui contenait les ordres du Généralissime Mograine aux capitaines régionaux de Tirisfal. Cette action permit au Réprouvés de contrer efficacement les nouvelles tentatives d'expansion des Croisés et de mener des opérations coup de poing sur leurs postes, comme le montrent les multiples quêtes des Clairières de Tirisfal proposant aux joueurs Réprouvés d'attaquer des soldats de cette faction.[6]

À Austrivage Raleigh le Dévot,un des émissaires envoyés par la Croisade, perd sa foi en cette organisation et déserte. Les nouvelles recrues envoyées par les émissaires de Hurlevent et de Désolace sont priées par le paladin d'attaquer au plus vite le Monastère pour tuer ses commandants zélés. Mais Varimathras alors seigneur de Fossoyeuse complote avec Balnazzar pour gagner le contrôle des Maleterres, et il se trouve que là aussi le Monastère sert d'étape dans leurs machinations. Ce lieu subit alors les attaques combinées des aventuriers mandatés par l'Alliance et la Horde et cela se révèle couteux en vies et en matériel pour les Croisés, malgré cela, le Monastère reste Ecarlate.

L'expédition au Norfendre a tourné au fiasco, bien que la flotte ait réussi à atteindre la source du glacier de La Couronne de glace elle a perdu son Capitaine Général: Orman de Stromgarde, ainsi que son Chef Assassin: Invar le Manchot et son Grand Amiral: Barean Ponnevent est porté disparu. Les rares survivants ayant pu retourner en Lordaeron ont été les témoins de cette échec, un Monument aux Héros Tombés fut édifié au Monastère Ecarlate.
La Croisade se contentant maintenant de reprendre ses terres natales aux morts-vivants.[7]

C'est alors que le Fléau lança une attaque sur Âtreval et réussi à prendre les tours extérieures et les murs, suite à ces évènements des renforts venant de Main de Tyr dirigés par Abbendis le père et du Monastère dirigés par la Grande Inquisitrice prêtèrent main forte aux défenseurs acculés de la ville. Ils réussirent à repousser les morts-vivants et reprirent tout le secteur, mais le Général Abbendis y laissa la vie aux cotés de nombreux soldats, pertes que la Croisade pouvait de moins en moins supporter.[8]
Entre temps au Monastère, le Généralissime Renault Mograine était tué par le fantôme de son père emprisonné dans Porte-cendre, rapportée par Darion Mograine.[9]

Après ces évènements, Taelan Fordring fut nommé Généralissime du Monastère Ecarlate

Bien évidement toutes ces pertes n'ont rien fait pour arranger la nature paranoïaque de la Croisade, et c'est dans ce climat de frénésie et de suspicion généralisée que réapparut le paladin Tirion Fordring. Ce dernier ayant survécu dans les recoins isolés de Lordaeron quand la Peste s'était abattue sur le pays, avait entendu parler du sacrifice effectué par Darion Mograine par amour pour son père à la première Bataille de la Chapelle de l'Espoir de Lumière. Il s'était donc décidé à sauver son fils Taelan de la paranoïa et du fanatisme qui s'étaient emparés de la Croisade, finalement il réussit à convaincre Taelan de quitter l'organisation mais le Grand Inquisiteur Isillien a été mis au courant de tout cela...[10]

Il tue alors Taelan de ses propres mains sous les yeux de Tirion, ce dernier enragé tue Isillien à son tour tandis que des aventuriers maitrisent sa garde rapprochée. Tirion est très affecté par la mort de son fils et jure de purger Azeroth du Mal tout en ne laissant pas la bigoterie conduire ses actions, ce serment sera tenu avec la fondation, plus tard, de la Croisade d'argent.[11]


Les évènements de Naxxaramas

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.

Jusqu'à ce moment, l'élimination de certains dirigeants de la Croisade avait plutôt bien servit les plans de Balnazzar. Mais perturbés par l'inaction du Grand Croisé après les évènements cités plus tôt, certains commencèrent à suspecter ce dernier, parmis eux la Générale Brigitte Abbendis, cette dernière, pragmatique et consciente de la situation de plus en plus précaire de la Croisade Écarlate, envoie donc des émissaires sous la houlette du Commandant Marjhan à la Chapelle de l'Espoir de Lumière. À présent, ces émissaires de la Croisade se retrouvent à parlementer avec l'Aube d'Argent, qu'ils considèrent comme "inférieure". Bien que leur présence ne soit pas permise par le Grand Croisé Dathrohan, celui-ci n'a étonnament pas réagit, ils sont tout de même là et proposent leurs "services" (créer le Tiers 3) et nombreuses quêtes. Notamment autour d'une table, où deux paladins se disputent vigoureusement...[12]
Bien sûr, le pacte passé entre la Croisade Écarlate et L'Aube d'argent est au mieux incertain et bancal. Beaucoup de discutions ont tourné autour de Porte-cendres, la Croisade voulant se l'approprier pour lutter contre le Fléau et L'Aube d'argent lui rappelant l'assassinat d'Alexandros par son fils Renault. Malgré tout, cette alliance de circonstance s'est prouvée profitable pour les deux partis. Les meilleurs soldats des deux camps furent équipés du meilleur matériel possible et, assistés d'aventuriers recrutés pour l'occasion, entrèrent dans la nécropole flottante: Naxxramas. Ils en resortirent victorieux avec pour prise, le Phylactère de Kel'Thuzad, mais bien que ces champions l'envoyèrent via une missive à La Chapelle de l'Espoir de Lumière, l'Aube d'Argent indiqua ne pas l'avoir reçue...[13]

Grand croisé

Bien sûr, l'inactivité flagrante du Grand Croisé durant l'opération contre Naxxramas n'a rien fait pour inspirer confiance aux autres dirigeants de la Croisade. Malgré des suspicions et une tension interne de plus en plus grande, Saidan Dathrohan continue toujours de gérer l'éternel siège de Stratholme depuis son bastion. Mais c'est justement à ce moment que des groupes d'aventuriers commencèrent à s'infiltrer dans la ville maudite afin de mettre fin aux jours du Grand Croisé.
Mais au moment où ces mêmes aventuriers allaient porter le coup fatal à Saidan, celui-ci révéla enfin sa véritable identité : Balnazzar le Nathrezim, celui qui avait manipulé la Croisade depuis l'assassinat d'Alexandros Mograine. Étant enfin sous sa véritable forme démoniaque, il utilisa ses talents d'Ombre et de Peste qu'il avait caché durant tout ce temps. Pourtant ces pouvoirs ne le sauvèrent pas et il fût quand même vaincu, ses restes furent aussi envoyés à L'Aube d'Argent.[14] Mais sa mort arrive malheureusement trop tard, la Croisade étant trop influencée par la paranoïa et la corruption qu'il a répendu pendant toute ces années, cepandant sa perte ne fût pas trop douloureuse pour les croisés restant à Âtreval et particulièrement à la Main de Tyr où la Générale Abbendis avait fini par être excédée de son comportment étrange.


Le Début de la Fin

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.

Envers et contre tout, la Croisade continue d'exister après les terribles évènements qui l'ont frappé. Et cela s'explique par le fait qu'elle contrôle toujours l'Enclave écarlate, son dernier grand centre de production de ressources et d'approvisionnement. Mais tout à une fin et juste après que le Roi-liche soit sorti de son état végétatif au sommet de la Citadelle de la Couronne de glace, il décida de frapper ce dernier endroit non-infecté au coeur de Lordaeron.

Inutile de dire que l'arrivée d' Achérus au-dessus de l'enclave a mis la Croisade Écarlate dans un état de tension absolue, tout homme pouvant porter une arme étant mobilisé et "l'état-major" écarlate arrivant directement sur place sous les ordres de la Générale Abbendis. Bien que les Croisés opposèrent une farouche résistance aux assaults du Fléau, ce dernier parvint à remporter la victoire à l'usure et s'empare d'Havre-comté et les Chevaliers de la Mort commencèrent déjà à mettre à mal les défenses de la Nouvelle-Avalon. C'est alors que la Générale tente le tout pour le tout et décide d'appeler des renforts du Monastère et d'Âtreval quitte à vider ces lieux de leurs garnisons, ces renforts sont commandés par le Général Galvar Pursang.[15]
Enclave
Mais là encore les morts-vivants, en nombre écrasant et menés par des cohortes de Chevaliers de la Mort sous l'emprise directe du Roi-Liche, ont réussi entretemps à percer les défenses de la Nouvelle-Avalon. À l'annonce de cette nouvelle, la Générale Abbendis convoque ses plus proches officiers et après une froide analyse de la situation ainsi que la réminiscence de ses visions où la Lumière lui parle, elle en conclue que les Maleterres sont perdues et que le seul espoir de vaincre le Fléau est de frapper -encore une fois- là où il est le plus fort: au Norfendre. C'est ainsi que L'Aube Cramoisie est proclamée et que l'embarquement des troupes et du matériel commence. Abbendis annonce aussi officielement que la Croisade Écarlate n'est plus et que l'organisation s'appelle désormais l'Assaut écarlate.[16]
Abendis

La Générale Brigitte Abbendis annonçant la création de l'Assaut écarlate et l'abandon des Maletteres.

Consciente qu'elle abandonne les citoyens de la Nouvelle-Avalon à leur sort, Abbendis envoie tout de même un messager au renforts de Pursang en cours de route afin de leur dire de retourner à leurs bases et de se préparer à la rejoindre au Norfendre, elle y joint même une copie de son journal intime afin d'expliquer ce soudain changement de décision. [17]
Malheureusement, ce message n'atteindra jamais son destinataire, le courrier étant assassiné par un Chevalier de la Mort[18], les renforts tombent donc à leur tour dans un piège orchestré par le Roi-Liche, ce dernier ramenant en plus des Wyrm de givre afin de porter le coup de grâce. Après un baroud d'honneur où les Croisés menés par Galvar Pursang se battent jusqu'au bout avec l'énergie du désespoir[19], les dernières poches de résistance sont anéanties et l'Enclave Écarlate n'est plus. Ses habitants massacrés puis relevés en serviteurs décérébrés du Fléau, ses bâtiment brûlés et en ruine, sa terre devenue souillée et pestiférée, sont tout ce qui en reste aujourd'hui.


Après le Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Lorsque le Cataclysm eut lieu, la Croisade était au plus mal. La majeure partie de ses effectifs avaient été annihilée lors de la destruction de l'Enclave écarlate. Les groupes armés de Tirisfal et Âtreval, venus en renfort contre le Fléau, tombèrent dans un piège, et la quasi-totalité des croisés périrent sous les griffes des Wyrms de givre. L'Assaut Écarlate, encore fort de plusieurs centaines d'hommes, combattit sur les terres gelées du Norfendre, mais la mort du Général Abbendis, puis la Corruption de l'Amiral Ponevent le menèrent à sa chute.

Après la Mort du Roi-Liche, Atrêval se rendit à la Croisade d'Argent, cette ville étant l'ancien fief de Tirion Fordring. Beaucoup des Croisés des Maleterres de l'Ouest rejoignirent l'Alliance, qui combattait les Réprouvés à Andorhal. La Main de Tyr n'était plus que ruine, encore occupée par les Ressuscités, les derniers Écarlates tués et ramenés à la vie par Balnazzar dans un accès de rage.

Le dernier véritable bastion Écarlate reste le Monastère Écarlate, sous le commandement de l'impitoyable Inquisitrice Blanchetête. Ses hommes sont encore en possession de nombreux points stratégiques dans les Clairières de Tirisfal. L'assaut mené sur le Glas fut un échec et de nombreux cadavres de croisés tombèrent aux mains des Réprouvés. La ferme des Solliden, au Nord-Ouest des Clairières, bien que considérablement renforcée, subit sans cesse des raids de Réprouvés. Nul doute qu'elle tombera bientôt entre les mains pourrissantes des serviteurs de Sylvanas.

Au retour d'Aile-de-Mort, la Croisade Écarlate ne semble être plus que l'ombre d'elle même. Une grande partie des effectifs sont morts, ou pire, aux services du Nathrezim Balnazzar. En effet, ce dernier a profité de la guerre en Norfendre pour finir de corrompre la Croisade Écarlate. Il s'est finalement débarrassé de son enveloppe mortelle (celle de Dathrohan), et a assassiné tous les membres restant de la Croisade pour les ressusciter, sans doute pour que leur loyauté envers lui soit sans faille. La Main de Tyr est désormais hantée par ces morts-vivants Écarlate, qui, ironiquement, avaient jurés de leur vivant l’éradication de ce qu'ils sont désormais. Las et toujours basés à Stratholme, ils défendant dans un combat éternel le Bastion Écarlate des attaques du Fléau.




Entrer dans la Croisade est de ce fait difficile, les candidats sont généralement visités par un inquisiteur écarlate qui les "questionne". Aucun soldat de la Croisade ne parle jamais de son interrogatoire, et change de sujet dès qu'on le mentionne. Il est encore plus difficile d'abandonner la Croisade. Toute personne s'indignant des attaques contre les réfugiés, suggérant d'assouplir les méthodes de la Croisade, ou remettant simplement en question les ordres d'Isillien, est considérée comme mort-vivante elle-même, ou pire, sympathisante des morts-vivants. Aussi les rangs de la Croisade sont-ils maintenus par la peur de leurs chefs presque autant que par leur haine des morts-vivants.


Warcraft humain croisade ecarlate

Structure

La Croisade Écarlate comporte beaucoup de membres par rapport à la population de la région. Le fort sentiment d'abandon, la futilité et la peur règnent en maitre dans tous les humains de Lordaeron, et la Croisade Écarlate se sert de cette peur en donnant l'assurance que le Mal tombera tandis que le bien restera intouché.
La Croisade attire majoritairement des guerriers, des gens qui ont trouvé que dans cet état d'après-guerre vivre par l'épée est le seul moyen de survivre. Ils sentent le besoin d'une communauté forte où leur compétences seront utilisées, et la Croisade Écarlate soutient qu'elle a besoin de guerriers forts pour leur cause. Quelques prêtres sont attirés par la juste éradication des morts-vivants, mais ils voient souvent les Croisés pour les fanatiques qu'ils sont et renoncent à leur entrée. Ceci, bien sur, est considéré avec suspicion, et ils sont souvent abattus pour leur hésitation.
Le plus grand problème que rencontrent les postulants est de prouver à la Croisade qu'il ne sont pas eux-mêmes des morts-vivants. Puisque le Grand Inquisiteur a failli être tué par son propre page (d'après l'histoire), le groupe est extrêmement paranoïaque envers les infiltrations de morts-vivants dans ses rangs. Le fait qu'il soit couramment admis que les morts-vivants sont hideusement déformés et faciles à distinguer des vivants ne fait pas de différences pour ces gens ; ils croient que les nécromanciens sont capables de déguiser les morts-vivants en vivants. Ainsi les nouveaux membres (si ils survivent à leur tentative d'informer la Croisade qu'ils veulent la rejoindre) sont mis en quarantaine pour 30 jours afin de voir s'ils commencent à montrer des signes de la peste ou d'une identité de mort-vivant. Ils reçoivent pendant cette période une visite du Grand Inquisiteur ou du Haut Général et sont "interrogés". Aucun Croisé Écarlate ne parle de sa quarantaine et de son initiation.

La Croisade Écarlate est structurée d'une façon très militaire. Abbendis et Isillien sont les dirigeants, avec Abbendis officiellement à la tête de la Croisade. Il se considère comme le bras de la Croisade, tandis qu'Isillien en est le cœur. Abbendis guide les attaques militaires de la Croisade depuis Tyr's Hand dans les Maleterres de l'est, communiquant fréquemment avec Isillien, basé dans les Maleterres de l'ouest, qui guide les prêtres de la Croisade dans leurs nouveaux rôles d'Inquisiteur. Isillien a pour charge de soumettre à la question les morts-vivants et les mortels pour obtenir toutes les informations possibles sur les mouvements et les campements des morts-vivants. Abbendis agit comme chef des prêtres et guide les inquisitions dans l'est tandis qu'Isillien contrôle les guerriers à l'ouest à travers son impressionnable paladin, Taelan. Cela représente la plupart des humains qui subsistent à Lordaeron. Cette puissante force est divisée entre trois régions : Clairières de Tirisfal, les Maleterres de l'Ouest et celles de l'Est.

La plus grande part des forces est concentrée dans les Maleterres de l'Est pour "frapper le Fléau là où il est le plus fort". Tyr est le plus grand bastion de la Croisade, d'où Abbendis et le Seigneur croisé Valdelmar y dirige la lutte depuis la grande Basilique écarlate. Plus à l'ouest, la Croisade est basée dans la ville d'Âtreval, donnée à la Croisade par le jeune Taelan Fordring, ancien membre de L'ordre de la Main d'Argent. Taelan n'est pas aussi impitoyable que les autres dirigeants, mais il est aveuglé par la gloire d'Isillien qu'il considère comme son héros. Enfin, des bataillons écarlates se sont introduits dans les Clairières de Tirisfal, dans le but d'éliminer les serviteurs de Sylvanas. Agents du Fléau ou Réprouvés, les morts-vivants sont tous des abominations. Ceux qui insisteraient sur la différence seraient placés très rapidement dans la liste des "sympathisants des morts-vivants" et éliminés. Les Croisés sont basés dans le Monastère Écarlate, sous les ordres de la Grande Inquisitrice Blanchetête.

La Croisade a remporté quelques succès, le plus remarquable étant l'établissement d'une tête de pont dans Stratholme par le groupe du Grand Croisé Dathrohan, la dangereuse Légion Cramoisie. Cette légion est retranchée dans le Bastion Écarlate, tenant tête aux horreurs qui hantent Stratholme. Un autre fait d'armes consistait en la fondation d'une colonie humaine aux Maleterres, l'Enclave écarlate(aujourd'hui rasée). Mais malgré la confiance aveugle de ses dirigeants, persuadés d'être bénis par la Lumière, la Croisade n'a aucune chance de vaincre seule le Fléau. Les forces de Kel'Thuzad sont bien supérieures, la Liche décidera tôt ou tard que la plaisanterie a assez duré et finira par écraser les fanatiques.


La Croisade corrompue

World of warcraft portes cendres soin chef croisade ecarlate

Après le ravage de la guerre contre le Fléau, la Croisade se corrompt petit à petit, le Grand croisé Dathrohan, forme humaine de Balnazzar se sert de la Croisade pour arriver à ses fins, sa grande réussite fut la corruption de Renault Mograine, le commandant écarlate du Monastère écarlate et la mort du Généralissime Mograine.

La destruction de l'Enclave écarlate par la Lame d'Ébène constitue une perte irrécupérable pour la Croisade, un énorme nombre de soldats écarlates meurt, tués par les Chevaliers de la mort de Darion Mograine.

Abbendis proclame la fin officielle de la Croisade écarlate et fonde l'Assaut écarlate, qui rassemble les survivants écarlates et se projette comme force expéditionnaire au cœur même du territoire du Fléau, le Norfendre.

S'il reste des bases aux mains des écarlates ou même des survivants de la Croisade écarlate dans le nord de Lordaeron demeure à ce jour un mystère.

En Norfendre, la corruption de la nouvelle organisation continue, l'Amiral Barean Ponevent, invulnérable grâce à ses pouvoirs, laisse mourir le Grand général Abbendis, lui permettant de prendre possession de l'Assaut écarlate, Abbendis était le dernier chef fondateur de la Croisade originelle, également la dernière personne sensée qu'il restait à l'intérieur de l'organisation, et détruisant le reste d'humanité de la Croisade.

Plus tard, on apprendra que l'Amiral Barean Ponevent n'est qu'en fait Mal'Ganis, qui a pris possession du corps de Ponevent.

Après le Cataclysm

Lorsque le Cataclysm eut lieu, la Croisade était au plus mal. La majeure partie de ses effectifs avaient été annihilée lors de la destruction de l'Enclave écarlate. Les groupes armés de Tirisfal et Âtreval, venus en renfort contre le Fléau, tombèrent dans un piège, et la quasi-totalité des croisés périrent sous les griffes des Wyrms de givre. L'Assaut Écarlate, encore fort de plusieurs centaines d'hommes, combattit sur les terres gelées du Norfendre, mais la mort du Général Abbendis, puis la Corruption de l'Amiral Ponevent le menèrent à sa chute.

Après la Mort du Roi-Liche, Atrêval se rendit à la Croisade d'Argent, cette ville étant l'ancien fief de Tirion Fordring. Beaucoup des Croisés des Maleterres de l'Ouest rejoignirent l'Alliance, qui combattait les Réprouvés à Andorhal. La Main de Tyr n'était plus que ruine, encore occupée par les Ressuscités, les derniers Écarlates tués et ramenés à la vie par Balnazzar dans un accès de rage.

Le dernier véritable bastion Écarlate reste le Monastère Écarlate, sous le commandement de l'impitoyable Inquisitrice Blanchetête. Ses hommes sont encore en possession de nombreux points stratégiques dans les Clairières de Tirisfal. L'assaut mené sur le Glas fut un échec et de nombreux cadavres de croisés tombèrent aux mains des Réprouvés. La ferme des Solliden, au Nord-Ouest des Clairières, bien que considérablement renforcée, subit sans cesse des raids de Réprouvés. Nul doute qu'elle tombera bientôt entre les mains pourrissantes des serviteurs de Sylvanas.

Au retour d'Aile-de-Mort, la Croisade Écarlate ne semble être plus que l'ombre d'elle même. Une grande partie des effectifs sont morts, ou pire, aux services du Nathrezim Balnazzar. En effet, ce dernier a profité de la guerre en Norfendre pour finir de corrompre la Croisade Écarlate. Il s'est finalement débarrassé de son enveloppe mortelle (celle de Dathrohan), et a assassiné tous les membres restant de la Croisade pour les ressusciter, sans doute pour que leur loyauté envers lui soit sans faille. La Main de Tyr est désormais hantée par ces morts-vivants Écarlate, qui, ironiquement, avaient jurés de leur vivant l’éradication de ce qu'ils sont désormais. Las et toujours basés à Stratholme, ils défendant dans un combat éternel le Bastion Écarlate des attaques du Fléau.

Le Monastère

Pour plus de détails, consultez l'article Monastère Ecarlate.

Le Monastère Écarlate était un ancien lieu où l'on entraînait les Paladins. Situé au nord des Clairières de Tirisfal, le bâtiment est aujourd'hui aux mains de la Croisade Écarlate et la Grande Inquisitrice Blanchetête.

Voir aussi

Références

[1]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.