FANDOM


Citadelle des Flammes infernales-0

La Citadelle des Flammes infernales ( Angl.  Hellfire Citadel) fut la forteresse de la Horde en Draenor au cours des premières et secondes guerres. Après la défaite de la Horde et la destruction du monde des orcs, Kargath Lamepoing s'en empara avec une partie des survivants.

Au cours du règne d'Illidan sur l'Outreterre, la Citadelle des Flammes infernales fut le bastion principal de la Gangr'Horde.

Histoire

La citadelle fut bâti au sein même de la Jungle de Tanaan par les maçons du Clan Rochenoire, comme forteresse principal du chef de guerre Main-noire et de ses troupes de l'Ancienne Horde. Le bastion fut imaginé comme un terrain neutre où se réuniraient entre autres les clans orcs et les ogres ayant rejoint la Horde. Elle servit également comme terrain d'entrainement aux démonistes et de quartier générale du Conseil des Ombres. Avec la transformation de la jungle en une zone aride et morte, la citadelle gagna son nom de Citadelle des Flammes infernales.[1]

Depuis la citadelle, l'Ancienne Horde prépara son assaut contre la ville sacré de Shattrath. Après l'ouverture de la Porte des ténèbres, la citadelle fut le théâtre des préparatifs de l'invasion d'Azeroth.[2]

Après le démantèlement de l'Ancienne Horde en Azeroth, Ner'zhul reforma une Horde avec les clans restaient sur Draenor. Il choisit d'utiliser à son tour la Citadelle comme bastion principal pour ses troupes. Après quelques temps, une expédition de l'Alliance qui pris le nom des Fils de Lothar, assiégea la citadelle où s'était retranché Kargath en prévision d'un siège. Les défenses tombèrent en une journée, obligeant les membres de la Horde à fuir les lieux.[1][2]

Finalement, après la destruction de Draenor et la fermeture de la Porte ténèbres, Kargath et de nombreux partisans qu'il avait réunis, parvinrent à reprendre la citadelle des mains des Fils de Lothar. Il y siégea à son tour en tant que chef de guerre d'une Horde devenu l'ombre d'elle-même.[2] Quelques temps après que la situation soit redevenu stable sur le monde des orcs désormais connu sous le nom d'Outreterre, la légion ardente y refit surface. Le Seigneur des abîmes Magtheridon y fût envoyé pour prendre le contrôle des orcs survivants et fit d'eux des Gangr'orc. La citadelle des Flammes infernales devint la capitales de la Gangr'horde depuis laquelle de nombreuses attaques sur des lieux importants furent lancées.

Des années plus tard, Illidan et ses serviteurs prirent le contrôle de l'Outreterre en destituant Magtheridon. Mais le puissant démon ne fut pas tué. Illidan ordonna qu'il soit enfermé dans les fondations de la Citadelle et l'utilisa comme une source de pouvoir qui renforcerai la Gangr'horde. Quand la Porte des ténèbres fut de nouveau ouverte, la Horde de Thrall et l'Alliance investirent l'Outreterre. Les champions de la Horde envahirent la citadelle déterminés à éradiquer Kargath et ses Gangr'orcs suintant de corruption démoniaque. Ils découvrirent également Magtheridon dans les entrailles de la forteresse qu'ils s'empressèrent d'éliminer. [3]

On ignore si depuis lors la citadelle demeure inhabité ou si une garnison de la Horde l'occupe, mais le bastion est en ruines et à perdu sa grandeur d'antan.

Zones Notables

Notes

  • La première mention de la citadelle fut sur les cartes du jeu Warcraft II, Beyond the dark portal.
  • Dans le Draenor WoD, la forteresse fut également bâti et nommé Citadelle des Flammes infernales bien que la Jungle de Tanaan soit toujours intacte. C'est Garrosh Hurlenfer qui a suggéré cet idée à la Horde de Fer.

Galerie

Références

  1. 1,0 et 1,1 World of Warcraft: Chroniques Volume 2
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Roman: L'heure des ténèbres
  3. World of Warcraft: Chroniques Volume 3
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .