FANDOM


"Parfois, mon père et la somptueuse cours de Lordaeron me manquent."
La Princesse Calia est la fille du Roi Terenas de Lordaeron et la sœur du prince Arthas. Lorsque le fléau ravagea Lordaeron, elle échappa de peu à la mort et parvint à survivre en se cachant. Elle rencontra par la suite Alonsus Faol, devenu un Réprouvé, qui la protégea et lui enseigna la voie de la prêtrise.

Lors de la troisième invasion de la Légion ardente en Azeroth, Calia rejoignit l'ordre des prêtres d'Azeroth, connu sous le nom du Conclave, et combattit les démons à leurs côtés.

Après la défaite de Sargeras, Calia fut l'une des actrices de l'assemblée entre humains et réprouvés organisée par Anduin et Sylvanas. Elle y trouva malheureusement la mort.

Histoire

Jeunesse

Roman
Cet article ou section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Calia a grandi dans une famille soudée et s'entendait bien avec son frère Arthas. [1]

Lors de la seconde guerre, elle était présente dans la capitale de Lordaeron lorsque la Horde arriva aux portes de la ville. Elle vit son père Terenas entrer en toute hâte dans le salon de sa mère et se diriger vers la fenêtre pour constater avec horreur que les troupes de la Horde étaient en vue.[2]

Adolescente, Calia était aussi dégingandée et folâtre qu'un jeune poulain et n'appréciait pas quand Arthas était en retard pour la prière, n'hésitant à afficher à son frère une mine renfrognée. Elle rencontra la jeune Jaina Portvaillant qui faisait étape à Lordaeron avant de se rendre à Dalaran pour ses études. Toutes deux s'entendaient très bien et passaient beaucoup de temps ensemble.[1]

Quelques années après la seconde guerre, son père voulut marier Calia à Daval Prestor qui n'était qu'autre qu'Aile de mort sous des traits humains. Calia refusa et supplia Terenas d'y renoncer mais ce dernier lui rétorqua qu'elle n'avait pas son mot à dire. Arthas trouva sa sœur en larmes et tenta de la calmer. Calia se moquait bien des relations, de la beauté ou de la gentillesse de Prestor. Elle désirait choisir d'elle-même et pensait que son père la voyait comme un cadeau à offrir pour sceller un accord diplomatique. Calia était bien consciente que cette pratique était monnaie courante dans la noblesse, mais elle ne s'attendait pas à ce que son propre père en fasse usage. Elle savait qu'elle n'avait pas le choix car son père ne lui avait pas demandé mais ordonné. Elle fit promettre à Arthas de ne jamais faire subir cela à ses enfants et de se marier à une personne qu'il aura choisi de lui même. Finalement, lorsque le charme d'Aile de mort sur Terenas fut rompu, le mariage fut annulé.[3][1]

Son père, Terenas, était décidé à choisir le futur époux de Calia, mais cette dernière se rebella silencieusement. Elle tomba amoureuse de l'un des valets avec lequel elle parvint à se marier secrètement. De cette amour naquit une petite fille dont l'existence fut cachée au yeux de tous avec la complicité de la mère de Calia, Lianne. L'enfant fut confiée à l'époux de Calia, en attendant qu'elle puisse révéler son existence à son père le roi. Mais ce jour ne vint jamais, le fléau fit son apparition et dévasta Lordaeron. Calia parvint à s'enfuir et se cacha dans un fossé pendant plusieurs jours. Elle finit par rejoindre Austrivage où elle y retrouva son époux et sa fille. Pendant une courte mais heureuse période, ils vécurent ensemble dans l'anonymat. Malheureusement les morts-vivants finirent par atteindre les Contreforts d'Hautrebrande, obligeant Calia, son époux et sa fille à fuir. Dans la pagaille, ils furent séparés et Calia trouva refuge auprès d'un petit groupe ayant survécu et se cachant dans la forêt. Elle ne revut jamais sa famille et pria pour qu'ils ne furent pas victimes du fléau.

Pendant des mois elle ne cessa de fuir et de se cacher du fléau jusqu'au jour où elle rencontra des réprouvés dont elle reconnut l'un deux immédiatement: Alonsus Faol. L'ancien archevêque la prit sous son aile et la protégea pendant de longues années. Il cacha l'identité de Calia en la laissant pour morte au yeux du monde et lui enseigna la voie de la prêtrise.[4]

Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Après tant d'années à faire la morte, Calia réapparu aux cotés d'Alonsus Faol pour combattre la Légion ardente. Devenue une prêtresse confirmée, elle a rejoint le Conclave, un ordre de prêtre.

Lorsqu'un héros d'Azeroth devient le nouveau cardinal et dirigeant du Conclave, Calia se mettait à son service.[5] Elle se voyait confier la mission de recruter de nouveaux membres pour l'Ordre, en répandant la nouvelle au sujet de leur sanctuaire d'Halo-du-Néant.[6]

Avant la tempête

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Après la défaite de Sargeras et l'éradication de la menace de la Légion ardente sur Azeroth, Calia rencontra Anduin Wrynn, venu visiter le Temple d'Halo-du-néant. Afin d'aider à soigner les blessures d'Azeroth en Silithus que Sargeras avait infligées, Calia fut nommée responsable des relations avec les prêtres issus de races membres de l'Alliance. Dans cet objectif elle voyagea à travers Azeroth pour rallier un maximum de personnes à leur cause. Plus tard, lorsqu'Anduin Wrynn revint au Temple d'Halo-du-néant pour faire part de ses démarches entreprises pour aider à la guérison d'Azeroth, Calia accepta de lui raconter comment elle était parvenue à accepter la condition des réprouvés, grâce à Alonsus Faol.

Puis Anduin exposa à Calia et Alonsus son idée de réunir les familles dont certains membres sont humains et d'autres réprouvés. L'ambition de paix du jeune roi Wrynn fît naître l'espoir en Calia qui rêva alors de retrouver son époux et sa fille parmi les réprouvés.

Quelques temps plus tard, elle se rendit à Hurlevent pour assister Anduin dans la sélection des humains qui pourraient participer à l'assemblée avec les réprouvés. Au cours d'une discussion entre eux, Calia confia à Anduin qu'elle ne se considérait pas comme une membre de l'Alliance et ne souhaitait pas faire valoir sa légitimité d'héritière du trône de Lordaeron. Dans l'espoir de revoir sa fille et son époux hypothétiquement devenus des réprouvés, Calia demanda à prendre part à l'assemblée de façon anonyme.

Calia fut présente dans la Cathédrale de la Lumière lorsque Anduin confronta Genn Grisetête et Turalyon à leur vieil ami Alonsus Faol. Quelques jours après, Calia ainsi qu'un petit groupe d'humains triés sur le volet se rendirent au point de rendez-vous de l'Assemblée, dans les Hautes-terres d'Arathi. Cependant au cours de la journée Calia fut convaincue qu'il était de son devoir de réparer le mal causé par son frère Arthas. Et c'est alors que certains des réprouvés qui avaient décider de déserter la Horde pour vivre aux cotés de leurs proche toujours vivant requirent son aide. Calia prit son courage à deux mains et révéla son identité à Vellcinda, la meneuse du Conseil affligé, et aux réprouvés déserteurs. Lorsque Sylvanas ordonna l'exécution de ses sujets traîtres, Calia tenta en vain de les protéger. Finalement, Sylvanas finit par découvrir l'identité de Calia et la tua d'une flèche noire dans le dos.

Anduin Wrynn rapporta son corps au Temple d'Halo-du-néant où un phénomène étrange fit son apparition. Malgré sa mort, la dépouille de Calia ne montra aucun signe de putréfaction. Finalement, sur les conseils du Naaru Saa'ra, Anduin Wrynn et Alonsus Faol firent appel à la Lumière pour ramener Calia. Et l'impossible arriva : bien que morte Calia était en vie. Calia était devenue en quelques sorte le premier Mort-vivant de Lumière.

Notes

  • Elle est décrite comme ayant une ossature délicate, un visage tout droit sorti d'un tableau ancien et une peau pâle et douce.
  • Arthas la surnommait "Calie".
  • A un moment donné, elle s'est rendu à Dalaran. Probablement pour rendre visite à son amie Jaina.[7]
  • Pendant la bêta de Legion, Calia déclarait qu'elle a abandonné toute prétention sur le trône de Lordaeron et que c'était un royaume qui n'existait plus.
  • Calia déclare : Une fois, j'ai passé deux jours caché dans un trou alors que des goules affamées ratissaient la zone. Il en faut plus pour me troubler.
  • Calia fût présente à Hurlevent lorsque son frère fut intronisé Chevaliers de la main d'argent.

Spéculations

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !
Daval Prestor

Calia refuse tout d'abord de se marier à Daval Prestor [1] mais il semblerait qu'elle changea finalement d'avis, qu'elle essaya de se faire remarquer du noble.[7] Il est possible qu'Aile de mort ait utilisé un envoutement semblable à celui utilisé sur son père et les autres dirigeants de Lordaeron, quand il réalisa qu'elle était contre le mariage.

Galerie

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Roman: Arthas: L'ascension du roi-liche
  2. Roman: L'Heure des ténèbres
  3. Roman: Le jour du dragon
  4. Roman: Avant la tempête
  5. Champion: Calia Menethil
  6. Mission de Prêtre: Répandre la nouvelle
  7. 7,0 et 7,1 Pièce de cuivre de la princesse Calia Menethil.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .