FANDOM


Anciennement connue sous le nom de la Milice du Peuple, la Brigade de la marche de l'Ouest était initialement formée des fermiers qui prirent les armes contre les bandits de la Confrérie Défias, en réponse à leur invasion de la Marche de l'Ouest. Depuis la Guerre contre le Roi-liche, les miliciens ont pleinement intégré les rangs des armées de l'Alliance et combattent directement sous la bannière de Hurlevent.

Histoire

L'avènement des Défias

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
La naissance de la Milice du Peuple remonte à l'avènement de la Confrérie Défias. Profitant de la faiblesse des défenses de la Marche de l'Ouest, cette horde de bandits en chassa la plupart des fermiers et s'empara des mines d'or de la région.[1] Devant la désertion de la région par l'Armée de Hurlevent, le paladin Gryan Roidemantel assembla la Milice du Peuple à partir des fermiers ayant choisi de prendre les armes contre les Défias et, depuis la Colline des Sentinelles, ils s'efforcèrent d'offrir un semblant de sécurité aux habitants de la région.[2]

Pour palier le manque d'effectif, les miliciens firent appel à des aventuriers de l'Alliance pour les aider à maintenir l'ordre dans la région, que ce soit en débusquant les gnolls rivepattes[3] ou en éclaircissant les rangs des Défias.[4][5][6][7] En parallèle, Roidemantel entreprit de découvrir l'identité de leur chef ainsi que l'emplacement de leur repaire.[8] Il découvrit via Wiley le noir que les Défias engageaient des gnolls et des kobolds pour exploiter les mines d'or et que des mercenaires gobelins leur construisaient des assemblages pour terroriser la population. Pire encore, il apprit l'existence des Mortemines, un vaste réseau souterrain où ils travailleraient sur une arme de destruction massive.[9] Plus tard, un rapport du SI:7 lui révéla que les Défias étaient liés à la Guilde des maçons dont le meneur, Edwin VanCleef, avait supervisé la reconstruction de Hurlevent suite aux ravages de la Première Guerre.[10] Plus tard, ses alliés de l'Alliance lui ramenèrent la preuve que VanCleef était à la tête des bandits.[11] Avec la complicité d'un prisonnier défias, les miliciens trouvèrent leur planque,[12] puis envoyèrent des aventuriers de l'Alliance massacrer les hauts gradés de la confrérie[13] dont VanCleef lui-même.[14]

Plus tard, Roidemantel reçut une lettre du magistrat Salomon, lui suppliant de mobiliser une partie de la Milice du Peuple dans les Carmines, afin de défendre la ville de Comté-du-Lac des gnolls sombrepoils et des orcs rochenoires,[15] demande à laquelle le paladin déclina, devant la situation précaire à laquelle étaient confrontés ses propres hommes.[2]


Guerre contre le Roi-liche

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Pendant la Guerre contre le Roi-liche, la Milice du Peuple intégra l'Armée de Hurlevent sous le nom de la Brigade de la marche de l'Ouest, et fut mobilisée pendant la campagne du Norfendre sous la bannière de l'Expédition de la Bravoure. Toujours menée par Gryan Roidemantel, elle fut envoyée dans les Grisonnes avec pour tâche principale de trouver une route menant vers les territoires du nord, tout en s'emparant ressources stratégiques de la région.[16] Une partie de la brigade se mobilisa à l'ouest, où elle se disputa le contrôle des installations abandonnées de la KapitalRisk avec les forces de la Horde, rassemblées au Bastion de la Conquête.[17]

Un brigadier de la marche de l'Ouest contre un fantassin du Bastion de la Conquête

La Brigade de la marche de l'Ouest combat l'Offensive chanteguerre dans les Grisonnes

À la Baie de la KapitalRisk, les soldats de marine de l'Alliance bataillèrent avec le soutien de leur cavalerie[18] pour conserver une supériorité tactique sur les défenseurs du Bastion de la Conquête,[19][20][21] tout en chassant les derniers membres de la KapitalRisk.[22] Plus au nord, les hommes de Roidemantel revendiquèrent le Chantier d'abattage du Ciel bleu, d'une part pour approvisionner l'Alliance en bois,[23][24] d'autre part pour récupérer et convertir les déchiqueteurs gobelins laissés à l'abandon en machines de guerre, destinées à soutenir leurs camarades plus au sud.[25][26]

Pendant ce temps, le capitaine Roidemantel mena le reste de la brigade au nord-est pour y établir son principale campement. Afin de palier l'absence de cavalerie, il chargea ses écuyers de capturer et domestiquer les mustangs vivant dans les collines environnantes.[18] Dans le cadre d'une enquête autour du Culte du Loup, Gryan envoya un de ses hommes explorer la Mine de Pierre creuse.[27] Malheureusement pour lui, le bilan de reconnaissance révéla que les galeries étaient infestées de morts-vivants.[28] En parallèle, il projeta de faire emprunter à ses troupes le réseau de tunnels sous l'antique cité des Nains de fer de Thor Modan, afin d'atteindre le plus rapidement possible le glacier de la Couronne de Glace.[29] Le projet fut cependant abandonné devant le risque trop élevé d'éboulement, relevé par les archéologues de la Ligue des explorateurs.[30]


La renaissance de la confrérie

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Après la défaite du Roi-liche, les soldats de la Brigade de la marche de l'Ouest rentrèrent à la Colline des Sentinelle pour assurer la sécurité de leur foyer. Hélas, leur retour coïncida avec la pire crise économique de l'histoire de Hurlevent. Le coût de la campagne du Norfendre provoqua la ruine de milliers de citoyens qui cherchèrent refuge dans la Marche de l'Ouest.[31] C'est durant cette période que les hommes de Roidemantel capturèrent Grondéventre, un worgen qu'ils gardèrent prisonnier dans leur camp.[32] Quelques temps plus tard, les activités de la tribu Rivepatte reprirent de plus bel, les Gnolls allant jusqu'à assiéger la Colline des Sentinelles.[33] En parallèle, les membres de la brigade offrirent leur soutien au lieutenant Horatio Laine et son équipe, envoyés depuis Hurlevent enquêter sur l'assassinat du couple de fermiers Froncebouille.[32]

Avec le soutien d'aventuriers de l'Alliance, les brigadiers repoussèrent les attaques de gnolls[33] avant de mettre à sac leur camp de base dans les plaines de Poussière.[34] En apprenant que le commanditaire des attaques de gnolls était Hélix Engrecasse, recherché par le SI:7,[31] Roidemantel envoya un de ses hommes assister l'agent Kearnen dans la traque du gobelin.[35] Plus tard, ce dernier lui apprit qu'Hélix travaillait pour le compte d'une jeune femme anonyme.[36] Plus tard dans la soirée, les soldats de la brigade stationnés à Ruisselune virent cette même jeune femme pousser les mendiants de la région à se soulever contre l'autorité de Hurlevent.[37]

Incendie de la Colline des Sentinelles

La Confrérie Défias pille la Colline des Sentinelles

Quelques temps après, Gryan Roidemantel découvrit par l'intermédiaire des visions de Thoralius le Sage que l'ancien chef de la Confrérie Défias, Edwin VanCleef, avait une fille.[38] Hélas, c'est au moment d'apprendre la nouvelle que cette dernière se révéla au grand jour, à la tête de la Confrérie Défias qu'elle avait reformée en ralliant les mendiants à sa cause. Après avoir ligoté les officiers de la brigade, les caïds défias libérèrent Grondéventre avant de mettre la Colline des Sentinelles à feu et à sang.[39] Cette situation chaotique finit par prendre fin quand des renforts de Hurlevent, dépêchés par le roi Varian Wrynn, chassèrent les Défias de leur repaire des Mortemines, leur meneuse présumée morte pendant la bataille.[40]


Le retour de la Légion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Invasion - marche de l'Ouest

La Légion ardente attaque la Colline des Sentinelles

Quelques années plus tard, la Brigade de la marche de l'Ouest défendit la Colline des Sentinelles quand les Démons envahirent la Marche de l'Ouest, pendant les premiers jours de la Troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth.[41]



Références

  1. Rapport sur les défias
  2. 2,0 et 2,1 Réponse de Roidemantel à Salomon
  3. Quête : Patrouilles dans la marche de l'Ouest
  4. Quête : Les masques en cuir rouge
  5. Quête : La milice du peuple (1)
  6. Quête : La milice du peuple (2)
  7. Quête : La milice du peuple (3)
  8. Quête : La Confrérie défias (1)
  9. Quête : La Confrérie défias (2)
  10. Quête : La Confrérie défias (4)
  11. Quête : La Confrérie défias (5)
  12. Quête : La Confrérie défias (6)
  13. Quête : Les masques rouges en soie
  14. Quête : La Confrérie défias (7)
  15. Demande d'aide de Salomon à la marche de l'Ouest
  16. Quête : Aller voir Gryan Roidemantel... une fois de plus
  17. Quête journalière : Escarmouches sur la rivière Noire
  18. 18,0 et 18,1 Quête : Monture guère solide
  19. Quête journalière : Ra-baie-ssez l'ennemi
  20. Quête journalière : Mort au capitaine Zorna !
  21. Quête journalière : À cheval sur la fusée...
  22. Quête journalière : Enfumez-les
  23. Quête journalière : Frappez les tant qu'ils sont à terre
  24. Quête journalière : La vie ou la mort
  25. Quête journalière : Réparation de déchiqueteurs
  26. Quête journalière : Pour quelques bouts de feraille en plus...
  27. Quête : La mine de Pierre creuse
  28. Quête : Un nom surgi du passé
  29. Quête : Adoucir le coup
  30. Quête : Stable comme un roc ?
  31. 31,0 et 31,1 Quête : Pour la défense de la marche de l'Ouest
  32. 32,0 et 32,1 Dialogue entre Gryan Roidemantel et Horatio Laine devant la Tour des sentinelles
  33. 33,0 et 33,1 Quête : La brigade de la marche de l'Ouest
  34. Quête : Jango Salecouenne
  35. Quête : Trouvez l'agent Kearnen
  36. Quête : Du rififi à Ruisselune
  37. Quête : L'aube d'un nouveau jour
  38. Quête : Une vision du passé
  39. Quête : Le soulèvement de la confrérie
  40. Quête : On recherche : des aventuriers pour les Mortemines
  41. Événement mondial pré-Legion : Invasion : marche de l'Ouest
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .