« Tremblez, mortels, et perdez tout espoir. La malédiction envahit votre monde ! Toute la création sera dévorée. Manach sheek-thrish !»

Archimonde était l'un des trois dirigeants d'Argus et de la civilisation érédars aux cotés de Kil'jaeden et Velen. Il fut l'un des premiers à avoir ralliés Sargeras lorsque la Légion ardente fut formée. Archimonde était froid et brutal, mais intelligent et rusé. Ce démon colossal disposait de pouvoirs magiques sans limite et d'une force primitive qui le protégeaient contre quiconque aurait voulu s'opposer à sa brûlante volonté. Au fond de lui, il rêvait de devenir un dieu et de posséder des pouvoirs capables d'égaler ceux de Sargeras lui-même.[1]

En tant que bras droit du Titan noir, il a mené la Légion ardente à la conquête et la dévastation de nombreux monde de la Ténèbre de l'Au-delà. Archimonde participa à la conquête Azeroth lors de la guerre des Anciens mais il fut repoussé par la Résistance Kaldorei.

Dix milles ans plus tard, il a une nouvelle fois attaquer Azeroth mais fut tué par les armées unies de la Grande Alliance. Après s'être régénéré dans le Néant distordu, Archimonde se rendit sur le Draenor alternatif pour mener la Légion ardente et tenter de prendre le contrôle des orcs de ce monde.

Histoire

Jeunesse

Dans sa jeunesse, Archimonde étudia la maîtrise des arcanes au sein de la prestigieuse école de magie d'Argus situé en Mac'Aree.[2] Il devint l'apprenti du brillant sorcier érédar Thal'kiel. Certains prétendait que le jeune érédar convoitait sa puissance et son influence, mais Thal'kiel n'y voyait qu'allégations sans fondement, car son apprenti lui était entièrement dévoué. De plus, Archimonde n'avait pas ménagé sa peine pour lui faire fabriquer une couronne, prenant lui-même les mesures de sa tête.[3]

Lors de cette période la phrénologie, l'étude de la forme du crâne afin de déterminer les aptitudes intellectuelles, était populaires sur Argus. Archimonde était l'un des plus éminents partisan de cette science.[4] Lorsque Thal'kiel entreprit de devenir le dictateur d'Argus, Archimonde fut le seul qui ne le soutint pas. Ce n'était pas par aversion envers les démons que son maître invoquait, mais par ce que le jeune érédar ambitionnait de faire ses preuves aux yeux de Velen et Kil'jaeden. La veille du putsch des éveilleurs, Archimonde trahi son maître et révéla ses plans aux dirigeants érédars.[5]

Pour prouver sa loyauté à Velen et Kil'jaeden, Archimonde brisa les protections qui cachaient l'armée démoniaque de Thal'kiel et mena un contingent de mages à l'assaut des terrains d'entraînement clandestins. La bataille ne dura guère. Pris au dépourvu, les éveilleurs furent facilement vaincus et sans personnes pour les commander, les démons furent massacrer par les mages. Archimonde lui-même fit face à son maître alors que ce dernier invoquait des renforts. D'un seul coup de lame, il le décapita.[6]

Après avoir écrasé la rébellion de Thal'kiel, Archimonde supervisa la destruction des corps et des écrits des éveilleurs. Une fois cette triste tâche achevée, il fut acclamé en héros. Peu de temps après, Archimonde demanda à l'un des meilleurs joalliers d'Argus, de dorer le crâne de Thal'kiel. Il prétendit qu'il le faisait préparer afin de le présenter à tous, un siniste avertissement à l'intention de ceux qui envisageraient de suivre la même voie. En vérité, il l'avait fait orner de métaux qui allaient accroitre sa capacité à canaliser l'énergie magique, la décoration idéale pour le crâne d'ensorceleur le plus parfait qui soit, qu'il exhiba fièrement dans sa demeure.[7]

Dirigeant des érédars

KJ, Velen et Archimonde jeune.jpg

Archimonde finit par diriger les érédars aux cotés de Velen et Kil'jaeden, et au yeux de tous, il était un chef sage et clairvoyant.[8]

Il devint le maître des Auguri et dirigea le Conservatoire des arcanes. Archimonde n’était pas connu pour sa patience face à l’indécision. Il préférait récompenser la frustration par davantage de frustration, et les châtiments par d’autres châtiments. Une conviction absolue était indispensable pour réussir sous sa tutelle.[9] Archimonde se montrait extrêmement exigeant avec ses disciples. À ses yeux, seuls les esprits les plus imaginatifs et les plus brillants étaient à même de saisir toute la portée de la magie.[10] Il était dévoré par sa soif de pouvoir. Seuls ceux qui partageaient son insondable avidité pouvaient espérer réussir sous sa tutelle. Archimonde donna un titre à ses trois meilleurs disciples. Il nomma Jarasum Grand vizir, Vélara Grande consule et Aargon Grand Éveilleur.[11]

Archimonde réservait le cachet de l'éveil comme plus haute distinction du conservatoire des arcanes. Seuls ceux qu'il avait élus pouvait prétendre au cachet. Archimonde avait crée des épreuves spécifiquement à cet effet, mais permettait même au non-initiés d'y participer.[12] Il s'amusait de ces épreuves et des échecs des nombreuses personnes qui se présentait à lui.

Avec le temps, une présence démoniaque s'insinua peu à peu dans son esprit en utilisant le Crâne de Thal'kiel comme conduit. Pendant qu'Archimonde dormait, il avait des visions de civilisations consumées par de magnifiques gangreflammes, et d'un dieu ténébreux à la tête d'une armée glorieuse. L'entité lui promit qu'il acquerrait une force inimaginable pour le commun des mortels. Archimonde buvait ses paroles, fasciné qu'il était par cet être mystérieux et ses légions invincibles. Ainsi lorsque Sargeras arriva sur Argus, Archimonde fut le premier à accepter son offre.[8]

Archimonde accepte la proposition de Sargeras

La proposition de Sargeras

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Environ 13 000 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres, Sargeras offrit aux érédars, une place de choix dans son armée. Archimonde attiré par la promesse de pouvoir accepta immédiatement. Seul Velen, qui possédait un don de divination, découvrit les mensonges de Sargeras. Le prophète Velen tenta vainement de prévenir ses confrères du réel avenir de cette proposition trompeuse, mais sans succès. Velen et ses partisans finirent par s'enfuir d'Argus avec l'aide des Naaru, provoquant la rage de Kil'jaeden qui jura de le traquer à travers le cosmos. Archimonde estimait qu'il n'était pas nécessaire de perdre du temps et de l'énergie à cherche Velen.[13]

Loyal, doué d'un grand sens de stratège et d'une grande force de frappe, Archimonde se révéla rapidement indispensable pour Sargeras au sein de la Légion Ardente. Il fit de lui son bras droit et prit ainsi les rênes des troupes de démons avec qui il conquit de nombreux mondes pour le Titan noir. Il en détruisit de nombreux autres.[14] Tout au long de cette croisade ardente, Archimonde usa du Crâne de Thal'kiel pour contraindre une multitude de démons à lui obéir.[15] Parmi eux se trouvait les monstrueux Annihilans qu'Archimonde recruta pour servir d'engin de siège vivant.[16]

La Guerre des Anciens

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Lorsque Sargeras découvrit Azeroth, il envoya la Légion ardente à la conquête de ce monde. Malheureusement Mannoroth et Hakkar qui dirigeaient les troupes, échouèrent provoquant la déception du Titan noir. Sargeras ordonna à Archimonde de se rendre en Azeroth pour prendre la tête des armées démoniaques. Son arrivée redonna l'avantage aux troupes de la Légion Ardente, piégeant plusieurs fois les Elfes de la nuit.

Le combat d'Archimonde et de Malorne

Cependant, après plusieurs défaites, la nomination de Jarod Chantelombre comme commandant des troupes d'Elfes de la nuit, ainsi que l'arrivée à leurs côtés des Anciens s'avéra une nouvelle difficulté pour la Légion. Archimonde perdit de très nombreuses troupes de démons face aux demi-dieux tels que Cénarius, Ursoc, Ursol ou encore Aviana. A force d'insistance Archimonde parvint à reprendre le dessus. Alors qu'il allait en finir avec Cénarius, c'est le père de ce dernier, Malorne qui apparut. Malorne était l'une des plus puissantes et des plus anciennes divinités d'Azeroth. Il repoussa seul les troupes de démons qui ne cessaient de reculer sous son courroux. Archimonde comprenant que cette divinité ne pouvait être vaincue que par une grande force, intervint directement dans la bataille. Le combat entre Malorne et Archimonde fut légendaire. Les deux combattants luttèrent très longtemps avec force énergie et stratégie. Malgré ce long combat, la victoire revint à Archimonde. Celui-ci parvint à saisir Malorne et lui brisa le cou mettant fin à l'existence du demi-dieu. Malfurion Hurlorage, disciple de Cénarius, voulu venger la mort de Malorne, il lança contre Archimonde une série de sorts qui immobilisèrent le démon. Celui-ci ne parvenant à se dépêtrer des sorts qui l'immobilisaient quitta le champ de bataille en se téléportant.

Ayant dû s'éloigner brièvement du champ de bataille, Archimonde découvrit que les Elfes de la nuit étaient en train de contrer l'arrivée de Sargeras en Azeroth. Redoutant l'échec de l'invasion de son maître et des sentences que Sargeras pourrait lui infliger, Archimonde retourna lutter contre les troupes des Elfes de la nuit. Il se retrouva alors confronté à Jarod Chantelombre dont les pouvoirs ne suffisaient même pas à l'égratigner. Archimonde s'amusa à torturer Jarod Chantelombre pour affaiblir sa volonté. Il aurait presque battu à mort le commandant des Elfes de la nuit si tout s'était déroulé comme prévu. Cependant, pendant qu'Archimonde était accaparé par les souffrances qu'il infligeait à Jarod, au même instant, les frères Hurlorage ainsi que leurs alliés parvinrent à déstabiliser le portail par lequel Sargeras devait passer. Cela eut pour conséquence d'attirer l'ensemble des démons qui gravitaient autour du Puits d'Éternité et de les renvoyer dans le Néant distordu. Le Puits s'effondra sur lui-même. Archimonde n'échappa pas à ce pouvoir attractif et fut renvoyé dans le Néant distordu. L'invasion d'Azeroth avait échouée.[17]

Troisième guerre

Warcraft III Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III et/ou à son extension The Frozen Throne.

Préparation de l'invasion

Pendant dix mille ans Archimonde rumina sa défaite tandis qu'il préparait une nouvelle invasion d'Azeroth. Kil'jaeden qui avait corrompu et transformés les clan orcs en serviteurs dévoués, les utilisa dans le but d'affaiblir les défenseurs d'Azeroth en prévision du retour de la Légion ardente. La Horde sema la destruction et le chaos à travers les royaumes humains avant d'être vaincu par l'Alliance de Lordaeron, échouant dans leur mission impie.

Après la destruction de Draenor, le monde natale des orcs, Kil'jaeden qui avait capturé et punit Ner'zhul pour son échec, fit de lui un être éthéré capable de contrôler les morts-vivants. Ce "Roi-liche", fut envoyé en Azeroth où lentement, il prépara un armée qui allait servir le dessein de ses maîtres. Bientôt des milliers de morts et de partisan à la magie nécrotique du Roi-liche, semèrent la destruction en Lordaeron. Le Fléau était née et il dépassa les attentes de la Légion ardente.

Archimonde qui devait diriger l'invasion, était incapable de se rendre par lui-même en Azeroth. Il attendit que Kel'thuzad entre en contact avec lui et lui indiqua le rituel que la liche devait accomplir afin de l'invoquer. En utilisant le Grimoire de Medivh volée au Kirin Tor derrière les murs de la Cité de Dalaran Kel'thuzad entama un long et puissant sort pour permettre la venu d'Archimonde. Défendu par le Fléau et l'avant garde de la Légion ardente, Archimonde entra en Azeroth.[18]

Archimonde incante un sort pour détruire Dalaran

La ruine de Lordearon

Dès son arrivée, il ordonna à Tichondrius de prendre la tête du Fléau, ne voyant plus l'utilité du Roi-liche.[18] Avant de commencer l'invasion, Archimonde décida de faire un exemple de ce qu'il arriverait à quiconque tenterait de s'opposer à la Légion ardente. Avec sa seule magie, il détruisit Dalaran et ses défenseurs en quelques minutes à peine.

L'invasion de Lordaeron se poursuivit sans relâche, Archimonde utilisant sa magie pour invoquer des hordes démoniaques, comprenant Mannoroth. Ensemble, ils dévastèrent les terres de Lordaeron, détruisant les royaumes humains qu'ils rencontraient. Cependant, Tichondrius remarqua que les orcs avaient disparu.

Retour en Kalimdor

La Légion Ardente traversa la mer, et les démons retrouvèrent non seulement les Orcs, mais aussi les Elfes de la Nuit, ceux là même qui les avaient vaincus il y avait de cela des millénaires. Que ce soit Tyrande Murmevent, l'insolente Prêtresse de la Lune commandant aux Sentinelles, ou encore les anciens Druides appelés en renfort, Archimonde sut qu'il devrait éviter les écueils du passé. Pour cela, il retint ses troupes et ordonna à Mannoroth d'utiliser de nouveau son sang pour corrompre les Orcs et mettre un terme au principal danger que représentait le demi-dieu Cénarius. [19] Mannoroth parvint à remettre sous sa coupe Grommash Hurlenfer et les Orcs du clan Chanteguerre qui tuèrent Cenarius. Cependant, grâce à l'intervention de Jaina Portvaillant et de Thrall, Grommash se libéra de son esclavage et abattit Mannoroth dans un ultime sacrifice. [20]

Malgré la perte du leader des seigneurs des abîmes, Archimonde avait atteint son objectif. Cenarius mort, il pouvait ouvertement lancer ses troupes de démons sur Kalimdor. Ainsi, il entra dans la bataille et manqua de peu de capturer Tyrande Murmevent qui lui échappa de justesse. La prêtresse d'Élune réveilla les Druides kaldoreï dont Malfurion Hurlorage faisait parti et les avertit du retour de la Légion ardente. [21]

La mort d'Archimonde

Pour affaiblir les troupes des Kaldoreï, Archimonde laissa Tichondrius se servir du crâne de Gul'dan. Le puissant artéfact fut utilisé pour asservir les peuples indigène et propager la corruption gangrénée dans une partie de la forêt d'Orneval. Cependant, Illidan s'empara du Crâne de Gul'dan et l'utilisa pour tuer Tichondrius.

La perte de Tichondrius sembla peu préoccuper Archimonde qui ordonna à Anetheron de diriger le Fléau avec la Liche Rage Froidhiver lors de la bataille du Mont Hyjal. Au pied du Mont Hyjal, Archimonde lança une attaque massive sur Nordrassil dans l'espoir de s'emparer de sa puissance.[22] Les défenseurs d'Azeroth menés par Thrall, Jaina et Tyrande lui opposèrent une farouche résistance, ralentissant grandement la progression de la Légion ardente. Mais en fin de compte, Archimonde parvint jusqu'à Nordrassil. Sur le point de drainer tout le pouvoir de l'Arbre-monde, Malfurion utilisa la Corne de Cenarius pour appeler les gardiens ancestraux des forêts. Une nuée de milliers de Feux follet se précipita sur Archimonde dont l'attention était focalisé sur Nordrassil. Alors qu'il était trop tard pour qu'il comprenne ce qui était sur le point de se passer, les feux follet explosèrent consumant Archimonde et Nordrassil dans une déflagration titanesque. Bien que l'Arbre-monde avait subit de lourd dégats, il guérirait avec le temps. Il ne restait d'Archimonde, que ses os. Son esprit quand à lui fut renvoyés dans le Néant distordu où il se régénéra lentement.

Burning Crusade

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Dans une bulle temporelle de la Bataille du Mont Hyjal, Archimonde dut faire face à des champions d'Azeroth qui l'empêchèrent de drainer le pouvoir de Nordrassil. En fin de compte, il trépassa également dans l'explosion massive provoqués par les milliers de feu follet appelés par Malfurion.

Warlords of Draenor

WoD.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Warlords of Draenor.
Sur le Draenor alternatif, Archimonde chercha une opportunité de prendre sa revenche. Après l'échec de Gul'dan WoD à corrompre la Horde de Fer, il estima que le temps de la subtilité était terminé. Il ordonna à Mongrethod de rallier ses forces et de se préparer à assiéger Auchindoun WoD. Archimonde nomma Azzakel à la tête de l'avant-garde de la Légion ardente. [23]

Archimonde par Leo-yi.jpg

Contrairement à la voie temporelle principal, Archimonde envoya ses armées démoniaque envahir Draenor WoD. Les troupes unies des Draeneis et orcs sous le commandement de Khadgar, Yrel et Durotan WoD, envahirent la Citadelle des Flammes infernales WoD où Gul'dan WoD se préparait à ouvrir la voie à Archimonde. Après avoir traversé l’espace-temps, il pénétra sur Draenor pour surveiller le déroulement de l’invasion d’Azeroth et s’assurer que Gul’dan WoD ne déçoive pas ses maîtres de la Légion.

Cependant, il dut faire face à Khadgar, Yrel, Durotan et une escouade de champions d'Azeroth. Une bataille éclata, au cours de laquelle Archimonde fut tué par les champions d'Azeroth. Avant de rendre son dernier souffle, il utilisa sa magie gangrené pour envoyer Gul'dan WoD à travers la porte noire en lui rappelant qu'ils avait conclu un pacte.

Un fragment de la faille d'Aln fut découvert sur son cadavre et rapporté à Malfurion qui identifia rapidement sa provenance. Il conclua que ses efforts pour condamner la faille semblaient avoir échoué. Le druide se montra particulièrement inquiet de trouver un tel fragment entre les mains d'Archimonde et donc de la Légion. [24]

Remarques

  • Avant la sortie de la zone du Mont Hyjal lors de l'extension Cataclysme, il était possible lorsque l'on se rendait au Mont Hyjal, de trouver des ossements gigantesques au pied de Nordrassil. Il était alors fort probable que ces ossements fussent ceux d'Archimonde.
  • Archimonde possède une pièce en or que l'on peut pêcher dans la fontaine de Dalaran. Il y est inscrit "Je souhaite savoir comment tu as survécu à mon courroux, petite fontaine." en référence à la destruction de Dalaran provoquée par Archimonde lui-même.
  • Lorsque Malorne à été victime du Cauchemar d'émeraude, il fut condamnés à revivre sa mort au mains d'Archimonde lors de la Guerre des Anciens
  • Un echo d'Archimonde avant sa corruption, apparaît dans la région de Mac'Aree sur Argus.
  • Alors que beaucoup le croyait mort, le chasseur de démons Vandel avait des visions d'Archimonde d'innombrables mondes dans un futur proche.
  • Archimonde est l'un des "Souvenirs" invoqué par le Confesseur d'Argent Paletress lors de l'épreuve des champions.
  • Archimonde apparaît dans Hearthstone en tant que Boss du Livre des héros de Jaina.

Galerie

Références

  1. Manuel de Warcraft III
  2. Quête: Arrogants débuts
  3. Grimoire des reliques interdites - Le crâne du Man'ari page 1
  4. Grimoire des reliques interdites - Le crâne du Man'ari, VIII
  5. Grimoire des reliques interdites - Le crâne du Man'ari, VI
  6. Grimoire des reliques interdites, Le crâne du Man'ari, VII
  7. Grimoire des reliques interdites - Le crâne du Man'ari, IX
  8. 8,0 et 8,1 Grimoire des reliques interdites - Le crâne du Man'ari, X
  9. Quête: Défi du gardien de la porte: ténacité
  10. Quête: Défi du gardien de la porte: Ruse
  11. Quête: Défi du gardien de la porte: Maîtrise
  12. Quête: Veillée solitaire (Discussion pendant la quête)
  13. Roman: L'Ascension de la Horde
  14. Guide visuel d'Azeroth
  15. Grimoire des reliques interdites - Le Cra^ne du Man'ari 11
  16. World of Warcraft: Chroniques Volume 1
  17. Roman: Trilogie de la Guerre des Anciens
  18. 18,0 et 18,1 Warcraft III Reign of Chaos: Campagne des Morts-vivants - Missions : La voie des damnés
  19. Mission : The Invasion of Kalimdor, Warcraft III Reign of Chaos
  20. Cinématique : La mort d'Hurlenfer, Warcraft III reign of Chaos
  21. Mission : Eternity's End, Warcraft III reign of Chaos
  22. Cinématique : La mort d'Archimonde, Warcraft III Reign of Chaos
  23. Objet : Missive de la Légion ardente
  24. Quête : Des eaux sombres
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.